-

Quel que soit le tricotage de Pénélope, François va être à nu pour peu qu’il continue sa course solidaire, à l’approche des outsiders mugissants…. (by keg – 31/01/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «Pénélope de Fillon» ou  « Pénélope d’Ulysse»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle : Cazeneuve demande à Hamon, pour souder la famille, de faire les loges du bilan du quinquennat (ce n’est en rien Oriental pourtant). Hamon foulera t-il au pied ce qui a été son entrisme au gagnant? Ce serait faire fi des quelques 1,2 millions d’ électeurs (2,71% de l’électorat global de la France) qui se sont engagés, justement, sur cette critique et dénonciation. Hamon sera t-il le Fillon de la gauche à l’agonie?

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

Pénélope tricote avec Ulysse. Il est vrai que les nuits d’hiver vont être froides, avec l’attaque à froid qui vient de sévir (même si elle était préparée de longue date). De plus l’air des cachots est des plus frisquets….

….. et avec un peu de recul….

Une attaque sur l’aile peut toujours atterrir en butte adverse. Et alors c’est balle au centre et on relance de plus belle. Mais c’est toujours long alors la dernière minute de jeu pour ceux qui ont encaissé

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Affaire Penelope : la défense étonnante et très hasardeuse du camp Fillon

 Afficher l'image d'origine

Alors que le candidat multiplie les approximations, ses proches utilisent de leur côté des arguments pour le moins étonnants.

Porté par une large victoire lors de la primaire de la droite, François Fillon était annoncé comme le grandissime favori de la présidentielle 2017. Mais en l’espace d’une semaine, tout ou presque a changé. Affaibli par l’affaire Penelope, révélée la semaine passée par « Le Canard enchaîné », l’ex-Premier ministre doit désormais sauver sa candidature. (Peut-on élmire un ex premier ministre en lieu et place d’un président. Plus vous êtes au plus haut, plus les tentations pourraient être hautes et fortes d’en croquer, même si certains y résistent mieux que d’autres)

Si l’enjeu est énorme pour lui et la droite, sa ligne de défense s’avère pour le moins hasardeuse. En meeting dimanche à la Villette, il a crié à l’acharnement et au complot, comme si, acculé, il s’était résolu à faire usage à son tour d’une rhétorique « post-vérité ». Plus étonnant encore, le candidat multiplie depuis mercredi les approximations en voulant allumer des contre-feux, donnant l’impression d’une totale improvisation… Retour en trois points sur les gros ratés de la communication du camp Fillon.

Penelope Gate, enfants rémunérés, Sénat… La semaine horribilis de Fillon

1. Il assure n’avoir qu’un « seul compte » en banque, alors que l’Assemblée en exige deux

 Penelope et Macron, les deux vedettes du meeting de Fillon

2. Il confesse avoir « rémunéré » ses enfants « avocats » alors qui ne l’étaient pas encore

 Tout en protestant de son honnêteté, le candidat avait voulu jouer la carte de la transparence en révélant au passage cette information :

« Et je vais même vous dire quelque chose que vous ne savez pas : c’est que lorsque j’étais sénateur, il m’est arrivé de rémunérer, pour des missions précises, deux de mes enfants qui étaient avocats, en raison de leurs compétences. »

En faisant cet aveu, a-t-il voulu devancer d’éventuelles nouvelles révélations dans la presse ? Ou lancer un simple contre-feu ? Cette mise au point en tout cas intrigue. Car très vite, ce qu’a prétendu le candidat s’est révélé en partie inexact. Quand François Fillon était sénateur, entre 2004 et 2007, les aînés de ses cinq enfants étaient encore jeunes. Sa fille Marie avait entre 22 et 25 ans. Quant à son fils Charles, il avait entre 20 et 23 ans. Contrairement à ce qu’a déclaré François Fillon, ni l’un ni l’autre n’étaient donc encore avocats. Marie a prêté serment fin 2007, et Charles trois ans plus tard, en 2010. De quoi alimenter une nouvelle affaire…

« J’ai rémunéré mes enfants avocats » : comment Fillon s’embourbe encore plus

3. Larcher, Bussereau… Les justifications improbables de son entourage

Depuis la publication de l’enquête du « Canard enchaîné », François Fillon n’est pas le seul, à droite, à avoir pris la parole pour se sortir de cette polémique. Plusieurs de ses proches se sont aussi exprimés dans les médias pour dédouaner leur leader. Avec des arguments le plus souvent assez improbables.

Invité d’Europe 1 dimanche, Gérard Larcher s’est ainsi efforcé de relativiser l’affaire Penelope en brandissant… l’argument de la parité.

« Un collaborateur parlementaire – c’est un motif de fierté – gagne en moyenne 3.250 euros brut pour les femmes et un peu moins de 3.000 euros pour les hommes. C’est un des seuls cas où les femmes sont mieux traitées que les hommes ! », s’est félicité le président du Sénat.

Ce lundi matin, c’est au tour de Dominque Bussereau de se démener pour sauver le soldat Fillon. Là encore de manière assez acrobatique. Sur LCP, l’ancien ministre des Transports s’est prêté à un parallèle très discutable :

« Si on interdit pour les hommes politiques (d’employer leurs conjoints), il faudra le faire pour les épiciers, pour les bouchers. »

Sauf que épiciers et les bouchers ne sont pas payés avec de l’argent public, lui a aussitôt fait remarquer la journaliste de la chaîne parlementaire. Et qu’ils ne sont pas élus…

Le jour où les révélations du « Canard enchaîné » ont été publiées, certains de ses soutiens avaient déjà sérieusement ramé pour défendre François Fillon. Alors que Bernard Accoyer assurait qu’il avait « souvent vu » Penelope Fillon à l’Assemblée nationale, Bruno Retailleau et Florence Portelli affirmaient de leur côté qu’elle travaillait comme assistante parlementaire depuis la Sarthe…

 

Et alors, il y a aussi des assistants parlementaires en province. Ils ne sont pas tous à Paris. Il faut bien bosser depuis la circonscription!

Rien de surprenant donc que Pénélope ait envoyé quelques sms parlementaires depuis son château. Cela ferait quand même cher payé au sms!

Le putatif va avoir du mal à faire l’impasse de ce qui va arriver, bientôt. Les révélations ne sont pas terminées….

La course est lancée : date limite du début de campagne (10 Avril)  contre justice. Après, s’il est élu, il sera intouchable et non emprisonnable, même si…..(cela ne se fait pas de troubler l’ordre public des meetings politique. Cela serait une entrave à l’expression libre en campagne. Répréhensible)

Il est toujours facile de payer les siens avec de l’argent qui ne vous appartient pas. Les politiques sont d’excellents agents recruteurs.

Allez ne soyez pas si mauvais coucheurs. Elle a essaimé, la preuve, le nombre actuel de remplacements….

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170130.OBS4546/affaire-penelope-la-defense-etonnante-et-tres-hasardeuse-du-camp-fillon.html

 

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

 

****

 

Le long chemin de croix de François Fillon  –  Ce qui attend le candidat de la droite

François Fillon entouré de sa femme Pénélope (à droite) et de Valérie Boyer (à gauche)lors d’un meeting de campagne à Paris, 29 janvier 2017. SIPA. AP22006924_000056

Qu’est-ce qui attend François Fillon, et par conséquent la France à moins de trois mois du premier tour de l’élection présidentielle ? Le candidat de la droite et son épouse sont-ils « coupables » de ce dont désormais la clameur les accable ? L’affaire est apparemment simple et chacun, en fonction de ses intérêts politiques a maintenant un avis tranché. Pour ceux qui rêvent d’une restauration de la droite classique après l’horrible épisode Hollandien, et qui, par un vote de classe, ont choisi à la primaire un homme qui leur ressemble,  « le couple Fillon est blanc comme neige ». Pour ceux qui, avec Pierre Bergé, George Soros, Jacques Attali, Laurent Joffrin, Daniel Cohn-Bendit et tous les autres rêvent d’une présidence Macron qui permettrait de ne surtout rien changer : « François Fillon a l’âme noire, il est indigne de diriger la France ».

Trois imprudences

En revanche, l’affaire de l’emploi de Pénélope Fillon à la Revue des Deux Mondes, au-delà des qualifications juridiques meurtrières qui risquent de tomber, est beaucoup plus gênante et très déplaisante. Elle est le symbole d’un capitalisme de connivence, devenu insupportable.

 Il se serait ensuite livré – il le dément – à la dénonciation déshonorante de Nicolas Sarkozy auprès du pouvoir socialiste. Il a enfin prononcé cette phrase épouvantable : « imagine-t-on le général de Gaulle mis en examen ? » Proférée il faut le rappeler, quand il était en perdition dans les sondages de la primaire.

L’innocence ne protège de rien

 Et l’innocence ne protège de rien par ce que cette Justice est aussi un enjeu, et son utilisation à des fins politiques à un niveau rarement vu, est un des traits caractéristiques de ce quinquennat qui s’achève. Face à cette dérive, le respect des principes, l’innocence ou l’honneur d’un homme ne pèsent pas grand-chose.

Évidemment, même s’il n’est pas idéalement placé pour le faire, François Fillon a beau jeu de hurler au complot, car c’en est un, et de longue main. Déroulons le scénario.

  • Des informations concernant la situation de Pénélope Fillon dont certaines étaient connues depuis longtemps.
  • La connaissance de l’emploi à la Revue des Deux Mondes nécessitait en revanche des informations administratives qui ne sont pas accessibles à tout le monde.

Le moment choisi, à trois mois du premier tour de la présidentielle, met la droite républicaine dans une situation inextricable. Il faut donc se tourner vers l’exécutif qui face à la catastrophe de la primaire socialiste envoie de plus en plus de signes d’un soutien empressé à Emmanuel Macron. Avec un deuxième acteur essentiel, la presse spécialisée dans l’envoi de ce genre de missiles. Dûment informée, elle a fait ce que l’on attendait d’elle.

Et puis il y a le « Parquet Financier », instance créée dans l’émotion de l’affaire Cahuzac, dont la direction a été donnée à des gens de confiance, et qui a manifesté pendant quatre ans un zèle sans faille à l’encontre de Nicolas Sarkozy. Cette institution sous contrôle hiérarchique direct du ministre de la Justice a « ouvert » une enquête préliminaire quelques heures après la publication du Canard enchaîné.

  • Première observation, pour qui connaît un peu le fonctionnement de la machine judiciaire, il semble impossible que cette initiative ait été prise sans concertation préalable au moins avec la place Vendôme et plus probablement avec l’Élysée. Et sans que le plus haut niveau de l’exécutif ait donné soit son accord, soit carrément des consignes.
  • Deuxièmement, la célérité avec laquelle se sont déclenchées les investigations : perquisition dès le lendemain, auditions le surlendemain, implique évidemment une préparation bien antérieure à l’article du Canard enchaîné.

Tous les regards devraient se tourner vers celui que la rumeur nous présente depuis le début du quinquennat comme le patron du cabinet noir de l’Élysée, Stéphane le Foll le rival sarthois de François Fillon. Rien pour l’instant ne permet de l’affirmer, on se contentera donc de quelques déductions face à des évidences.

S’il est élu, François Fillon sera immunisé. Pénélope non… (il va falloir étendre l’immunité à la – ou les – compagne(s) des présidents. Cela la foutrait mal que la première dame de France couchât à la Santé et Monsieur à l’Elysée, seul – ou l’inverse si par malheur….!. Le monde jaserait et nous serions la risée dans ler monde, alors que le crédit de nos gouvernant y est fort et surtout à découvert)

On a déjà eu une première perquisition, et l’audition de témoins de l’accusation. Vont probablement suivre des gardes à vue, des confrontations, etc. etc. Et bien évidemment et comme d’habitude les gazettes amies seront immédiatement informées, alimentées, et les auditions, interrogatoires, transcriptions d’écoutes téléphoniques, dûment manipulés seront publiés. Avec l’effet qu’on imagine à chaque fois. Le parquet financier, tout à son zèle peut également nous offrir une citation directe en correctionnelle, ce qui voudrait dire que l’affaire pourrait être jugée sans passer par la case information judiciaire (instruction). Imaginons une citation à comparaître délivrée aux époux Fillon le jeudi précédent le premier tour pour une audience au mois d’octobre. Si François Fillon était quand même élu, il bénéficierait de l’immunité, mais pas son épouse. Charmante façon de commencer un quinquennat et bonjour l’autorité du nouveau président.

Comment en est-on arrivé là, à placer la France dans une telle situation politique ? Un quinquennat socialiste catastrophe, une primaire de la droite véritable dévoiement démocratique avec le choix d’un mauvais candidat désormais plus que fragile, un pouvoir aux abois, s’autorisant des méthodes barbouzardes et des manipulations indignes pour adouber un freluquet inconsistant et sauver ses petits meubles. Et tout cela au profit du Front national qui n’a même plus besoin de faire campagne.

Le fumet qui se dégage de cette marmite, devient carrément méphitique.

 

Le bateau coule et l’on joue à qui perd gagne. La France dans la tourmente, c’est nouveau, sauf que cette nouveauté dure depuis plus de 40 ans. Quel dévoiement!

  • Un ex-premier aux prises avec le derniers de ses « ennemis », la justice
  • Un ex-dernier aux prises avec des ailes droite et gauche de la socia-lie primeur

Secouez, secouez moi comme dit la pub et vous avez un cocktail explosif duquel peut sortit un Trump Français. le temps est venu des règlements de compte.

On a eu la politique primaire, place à la politique primeur. la finale va être marrante…

 

http://www.causeur.fr/fillon-penelope-francois-sarkozy-presidentielle-42406.html

 

*****

 

Au coeur de la sombre politique française

Au coeur de la sombre politique française

Du Général De Gaulle à Jacques Chirac, la France était respectée. Et avec le dauphin de Chirac, Dominique de Villepin, elle aurait continué à être respectée. Mais dans l’ombre, un CRIF voulut changer cette France, la dompter pour qu’il n’y eut plus d’électron libre capable, par ex, de dire non à la guerre contre l’Irak (comme Jacques Chirac et Dominique de Villepin), sinon des agents soumis (1).

 

Le Système songea d’abord à propulser Valls, longtemps présenté par les sondeurs bidons comme le « favori des Français », puis y renonça, face à l’impopularité d’un homme maladivement autoritaire, brutal, dur, caméléon, et lui chercha un remplaçant.

Alain Juppé devint ainsi le soi-disant nouveau « favori des Français », toujours selon les mêmes sondeurs bidons et les merdias laquais, en dépit de ses casseroles. Mais quand on plaît au Système, les casseroles ne comptent pas. Et si un candidat n’est pas agréé, on lui trouve des casseroles, et elles font la Une.

Las ! L’inattendu se produisit, François Fillon fut choisi par les Français de Droite pour les représenter. Et Donald Trump fut élu. Basta les imprévus !

Le Système trouva un autre favori, Benoit Hamon, promu candidat « radical, de l’utopie, du rêve », même s’il présente un programme pro-guerre et sécuritaire aux Primaires du PS (5), pour le substituer à celui que les Français trouvaient le plus convainquant, Arnaud Montebourg, jugé par Lui trop indépendant, trop attaché à la France et pas assez à l’Europe, et à l’écart du Communautarisme du Peuple « Elu ».

Mais le « favori » Hamon n’est pas programmé pour gouverner la France, sinon d’abord, après avoir été lancé par les merdias laquais, pour supplanter Arnaud Montebourg, et ensuite pour restreindre le score de Jean-Luc Mélenchon, afin de tenter de dégager un boulevard pour celui que l’on veut désormais imposer aux Français, Macron l’homme de la Haute Finance Rothschild, de Minc et de sa mondialisation outrancière, d’Attali et de son Nouvel Ordre Mondial monstrueux, du MEDEF ennemi des travailleurs, de Bruxelles et de ses diktats, des Atlantistes et des sionistes. Et candidat favori du foulosophe BHL, du Dr Jekyll and Mr Hyde Kouchner, de Con-bandit, du sulfureux Jacques Lang, etc, bref avec tout un programme libertaire et va-t-en guerres ! Un beau scénario, dont les zones d’ombres, ou les probables scandales, sont tus par les merdias zélés : Ainsi, n’aurait-il pas financé sa campagne avec l’argent du Ministère de l’Economie ?

La discrétion des merdias est parfois admirable, sauf rares exceptions comme celle de la Presse régionale…

Les merdias sont moins discrets lorsqu’il s’agit de celui que le Système n’attendait pas, François Fillon, et qui a tout pour lui déplaire, notamment par sa foi catholique, son attachement à la France éternelle,  sa répulsion pour les folies du Nouvel Ordre mondial comme le Gender enseigné à l’école  (pour qui il n’y a pas de différence entre un garçon et une fille), et ses choix non-alignés en matière de diplomatie. Au point de s’acharner sur lui d’une manière obsessionnelle ! Ainsi, l’émission de faux débats C dans l’Air lui consacre trois émissions à la suite pour l’abattre définitivement aux yeux des Français – et pas une, même pas un petit reportage, sur les autre affaires comme celles du FN et celles du chéri du Système, Macron, pour lesquels les Français doivent voter.

Au coeur de la politique française

Dans un monde de plus en plus libertaire où tout se disloque, en particulier les familles, les couples, l’amour immense et fidèle d’un candidat à la Présidentielle pour son épouse, est incongru. Il y a des choses qui dérangent le Système : Kennedy voulant dénoncer les folies du Nouvel Ordre Mondial à venir, le chanteur Jackson aussi (de surcroît l’idole des jeunes venait de se convertir à l’Islam), la Princesse Diana enceinte d’un Arabe… et là, François Fillon semble fusionner avec sa compagne, à une époque où l’on multiplie les partenaires. Oui, ça fait trop désordre, ou plutôt, trop d’ordre pour le Système qui prépare le Nouvel Ordre Mondial détruisant Nations, territoires, langues, familles, etc. Mais bon, je dis ça en passant. Venons-en à l’essentiel.

Mais pourquoi veut-on à tous prix la peau de François Fillon ? Le Système a programmé Macron, et surtout, surtout, François Fillon représente ce qu’il redoute le plus : une politique étrangère indépendante ! Sarkozy, à peine imposé aux Français par les merdias et les sondeurs bidons, n’a-t-il pas immédiatement « nettoyé » le Quai d’Orsay de ses diplomates indépendants – gaulliens ?

La démocratie, aujourd’hui, est une imposture. L’électeur devait voter, au 2e tour, pour un candidat du PS ou de LR, interchangeables. Mais comme les Français ont fini par comprendre, et vomir, la supercherie, on crée de toutes pièces un candidat « anti Système », alors qu’il est l’incarnation la plus parfaite, la plus redoutable, du Système oligarchique défendant ses intérêts sur le dos des Electeurs.

En fait, à la limite, n’importe quel candidat pourrait convenir, en matière de politique intérieure.Et là, le Système, ou le CRIF inféodé à Israël, ne peuvent tolérer un dirigeant prêt, comme Donald Trump, à s’entendre avec le Président Poutine, en pleine russophobie, en pleine confrontation artificielle avec Moscou, de surcroît prêt à soutenir le Président Assad dans sa lutte contre Daesh, au lieu d’armer les terroristes comme François Hollande.

Pour comprendre le coeur du Système français, et l’acharnement insensé contre un candidat de Droite libéral à souhait, il faut en effet voir que le prochain Président doit poursuivre la nouvelle diplomatie, celle qui a rompu avec la tradition gaullienne d’un Jacques Chirac.

  • A la limite, un Benoit Hamon pourrait convenir ! Mais il n’a pas la carrure d’un homme d’Etat, et Manuel Valls est haï. Au 2e tour, pour être sûr que son candidat soit élu, le Système veut Marine Le Pen. Et ce candidat ne peut pas être un libéral de droite comme François Fillon, qui outre son catholicisme rétif aux folies du Nouvel Ordre Mondial (GPA, PMA, Gender… conduisant au sexe unique procréant seulement en laboratoire), veut changer la politique étrangère de la France imposée depuis Sarkozy, et cela AU MOMENT TANT REDOUTE, de l’arrivée au pouvoir d’un Trump non-aligné !
  • Le Système tolèrera encore moins un François Fillon, à l’heure où le nouveau Président américain envisage de tendre la main aux Russes, et de combattre avec eux le terrorisme ; Il s’agit d’isoler D.Trump, de ne surtout pas permettre à un F. Fillon de renforcer cette nouvelle politique étrangère faisant horreur à l’OTAN, aux dirigeants des pays baltes, à la Merkel, au CRIF, etc… et qui pourrait s’étendre à d’autres Etats européens, une contagion inquiétant bien des dirigeants !

Ainsi, le futur Président qui sera imposé aux Français via merdias et sondeurs bidons, ne doit pas seulement servir le Nouvel Ordre Mondial détruisant les fondements de la France, comme Macron le pion d’Attali, mais D’ABORD et avant tout, perpétuer la nouvelle diplomatie française totalement soumise aux diktats américano-sionistes et à l’OTAN.

La nouvelle France n’est pas démocratique. La nouvelle France est sale – ainsi, avec des Guigou, elle réserve un accueil triomphal à des terroristes promus en héros. La nouvelle France belliciste envers un humaniste comme Assad ou un Poutine travaillant à édifier un monde multipolaire, est dangereuse, car elle mène directement à la guerre mondiale dont elle risque de ne pas se relever. Et les Français sont bernés en permanence.

Ainsi, tout sera fait par le Système pour abattre François Fillon (après avoir écarté Arnaud Montebourg lors de la Primaire Gauche), et pour promouvoir celui que les Français doivent en fait redouter le plus : Macron.

Alors, maintenant, en marche contre Macron le candidat du Système ! C’est la priorité, pour éviter la mise à mort de la France.

 

C’est quoi cette présidentielle qui se présente. pas moins d’une trentaine de postulants (certains fantaisistes y font leur entrée,

  • des Jardin à cultiver son lopin de terre , surtout quand c’est celui des autres…
  • des humoristes et on les comprend, c’est une vaste scène pour faire avancer ses gags
  • des aigris des primaires
  • des évincés des primaires
  • des second-couteaux à l’affût des chausse-trappes mis sur la route des champions
  • des carriéristes qui négocieront leur ralliement (c’es plus marrant que d’en prendre plein la gueule, il suffit de faire de la figuration « intelligente » pour savoir être entendu. Un autre art de la politique)

Vous secouez le shaker et vous faites vos jeux. Il n’en restera que deux au final et pas forcément ceux que l’on croit. Le second tour n,(‘étant que l(enterrement de première classe, des funérailles nationales des espoirs moribonds

 

http://reseauinternational.net/au-coeur-de-la-sombre-politique-francaise/

 

***

 

Penelopegate : l’incroyable rapidité du parquet ?

 Afficher l'image d'origine
 

N’est pas Trump qui veut.

 
Il me semble m’être suffisamment exprimé à travers différents articles contre ce que je considère comme l’imposture souverainiste conservatrice que constituerait la candidature Fillon pour ne pas donner l’impression de voler à son secours.

Mais l’avocat ne peut que s’étonner de l’extrême diligence dont a fait preuve le parquet financier pour engager l’action publique contre François Fillon, ce qui ne laisse que peu de doutes sur le caractère politique de cette procédure. Quand bien même ce dernier se serait, par ailleurs, discrédité sur un plan moral après avoir fait un procès en probité à ses concurrents Juppé et Sarkozy. Mais les poursuites actuellement engagées ne peuvent qu’interpeller vivement le juriste.

Théoriquement, alerté par la clameur publique (c’est-à-dire les bruits, les rumeurs, les scandales), le procureur de la République peut engager une action.

Il convient, néanmoins, de rappeler ici quelques principes :

  • Le premier est celui de l’opportunité des poursuites. Ce qui signifie que le parquet qui est, en droit, censé être le représentant de la société, c’est-à-dire tout un chacun, est libre de poursuivre ou non. Le choix d’engager des poursuites contre un candidat raisonnablement présidentiable à quelques semaines des élections, quand bien même celles-ci n’aboutiraient que bien après le second tour, n’est pas anodin. Or, à ce stade, il est impensable que le parquet financier n’en ait pas référé à sa hiérarchie ni sollicité de couverture de sa part.
  • Or, on peut s’étonner que celui-ci ait décidé de poursuivre Fillon sans faire de même pour Emmanuel Macron. Une suspicion similaire plane contre lui d’avoir utilisé des fonds publics, alors qu’il siégeait à Bercy, à hauteur de 120.000 euros, ce qui est encore plus grave sur un plan pénal car ces agissements, à les supposer établis, auraient été le fait d’un ministre dans l’exercice de ses fonctions.

L’équité justifierait à tout le moins que les mêmes causes produisent les mêmes effets. Il s’agit même d’un principe vieux comme le monde mais qui ne cesse d’être largement consacré par la jurisprudence européenne qui est celui de l’égalité des armes. Ce qui est vrai dans une enceinte judiciaire devrait aussi l’être à l’encontre de deux candidats présidentiables.

  • En deuxième lieu, l’infraction — à la supposer établie — est prescrite s’agissant de la rémunération d’attaché parlementaire de Penelope Fillon depuis mai 2015 et, s’agissant de l’abus de bien social à la Revue des deux mondes depuis décembre 2016 (la date de prescription étant de trois ans).
  • Pour contourner une telle prescription, le parquet recourt à la notion de recel d’abus de biens sociaux et de détournement de fonds. Le recel est le fait de détenir une chose en sachant que cette chose provient d’un crime ou d’un délit. Il suffit donc que Penelope Fillon ait acheté des bijoux grâce aux revenus de ce présumé détournement pour considérer qu’elle soit receleuse. Or, rien à ce stade ne permet de présumer un tel recel. La charge de la preuve incombe à l’accusation.

Enfin, la rapidité avec laquelle le parquet a lancé la procédure ne peut que laisser pantois. L’article du Canard enchaîné est paru mercredi. Or, le jour même, le parquet lançait une enquête et, le lendemain matin, la Revue des deux mondes faisait l’objet d’une perquisition. Or, pour qui connaît le fonctionnement de la justice et sa lenteur – sauf en matière de terrorisme —, une perquisition qui suppose des moyens, des hommes et, le cas échéant, du matériel ne s’improvise pas. Il est donc impensable, matériellement, que cette perquisition ait été décidée du jour au lendemain, ce qui laisse à penser que cette opération a été préparée bien avant la sortie de l’article du Canard enchaîné. Autrement dit, le parquet a été informé par d’autres biais de cette information et ce, de manière confidentielle, c’est-à-dire bien avant la « clameur publique ».

On peut regretter, à cet égard, que François Fillon n’ait pas été plus offensif au moins sur l’aspect procédural en dénonçant l’instrumentalisation par le pouvoir politique des services judiciaires. Mais n’est pas Trump qui veut.

 

Souvenez vous « la gifle à personne détentrice de l’autorité publique » (du temps où il n’était rien mais un peu plus que maintenant…. ) qui s’est insurgé de la rapidité en deux jours, comparution et condamnation….

Combien de temps faudra t-il pour la famille Pénélope. Ce qui est valable pour un obscur ne le serait pas pour les grands..? Fillon devrait exiger, c’est son simple devoir de citoyen à être traité de la même façon et avec la même rapidité.

  • ou il est blanchi, sans le moindre doute et il gagne la présidentielle
  • ou il est reconnu coupable et il gagne la cellule à côté d’Abdeslam…. (lui aussi citoyen Français, compétiteur au titre du plus grand terroriste citoyen, Comme le François en ce qui concerne l’attentat d’état)

Mais aura t-il ce courage, oui s’il est innocent….. La gifle infligée par les politiques aux citoyens est plus mortifère que celle infligée par un citoyen à un politique. Et dire que le dernier acte politique de Valls, a été la condamnation d’un gifleur (qui avait de bonnes raisons pour le faire. On ne peut demander à des citoyens qui subissent d’avoir les « nerfs » des politiques qui infligent)

 

http://www.bvoltaire.fr/fredericpichon/penelope-gate-lincroyable-rapidite-parquet,310533

 

*****

 

Occident: délire d’une civilisation-divinité aux alliances mortifères.

Afficher l'image d'origine

 

Il n’y a pas d’alliance possible entre l’extrémisme religieux et l’extrémisme politique des hégémonistes impérialistes, qui croit profiter de ses avantages économiques pour soudoyer à ses propres fins, les extrémistes fanatiques ivres de religion. C’est comme un bourreau de femme qui croirait à l’amour de sa victime pour sa domination et lui laisserait le loisir de lui préparer ses plats. L’énergumène idiot de cet acabit, se retrouvera bientôt occis de cyanure. Les alliances contre-nature sont meurtrières et leur seule issue, est de la fin létale comme ultime désillusion. Tandis que l’occident, bêtement, obsessivement croit détenir le pouvoir de réinventer le fonds métaphysique des civilisations par la violence, la maltraitance, l’infériorisation colonialiste, néocolonialiste, impérialiste à grands coups de sauvageries géostratégiques, il donne des armes et pense contrôler l’usage qu’en feront les donataires desdites armes malgré leur totale altérité culturelle, leur référence à un imaginaire radicalement contraire à l’occidental. Le délirant narcissisme autoritaire de l’occident est sans doute l’autopiège majeur auquel il se fait prendre. Car tout cela tient des tares immanentes à l’idéologie ethniciste de l’occident qui a su ternir même les splendeurs spirituelles du christianisme qu’il expose à la haine de ses victimes. Occident infâme, politiquement blasphémateur dont les élites ont instrumentalisé, dénaturé lÉvangile par les plus ignobles crimes contre l’humanité, tel celui, entre autres, de la trahison du référent sacré de ses actes, altérant la Vérité divine, se servant du nom de Dieu pour faire une religion, une latrie d’horreur, de fait constituée arme idéologique de la violence colonialo-esclavagiste, fer de lance du racisme exterminateur.

 

La moue d’une civilisation-divinité…

L’occident s’est érigé civilisation-divinité gouvernée par la « race » supérieure qui doit dominer le monde. 

  • Quand l’occidental est minoritaire chez autrui, il crée le colonialisme,
  • quand il est majoritaire chez lui, il invente des formes de ghettoïsations.

Le seul but de l’occident est de maintenir le non blanc de « race » dans la pauvreté ou à tout le moins la précarité économique pour le tenir à sa merci. C’est lui l’occidental qui doit désigner qui constitue l’élite des pays non blancs. C’est pourquoi, même quand, accorder des moyens de vie pécuniaire dignes dans les pays qu’il prend comme proies de son impérialisme, lui rapporterait sans doute plus par la consommation de ces pays, les establishments occidentaux préfèrent les garder miséreux afin de pouvoir s’imposer à eux comme des dieux selon l’insidieux et implacable essentialisme de caste, de classe et de « race » qui est le leur.

Quand une civilisation peut se dire démocratique tout en ayant recours à l’utilisation de criminels nazis en Amérique latine pour assassiner des opposants anti-impérialistes, quand des « civilisés » peuvent créer des foyers armés d’islamistes et provoquer délibérément des guerres pour nourrir leur secteur militaro-industriel, quand une civilisation permet à des monarques anachroniques et voyous de gonfler les banques occidentales de l’argent volé aux peuples qu’ils dirigent lesquels manquent du nécessaire au point d’être forcés de s’expatrier dans des conditions miséreuses et périlleuses, toute prétendue lutte au terrorisme ne devient que réaction de peur vis-à-vis d’amis terroristes rendus incontrôlables.

On ne manipule jamais la mort et l’horreur sans y goûter soi-même, sans en être dévoré soi-même.  Pour que cesse le terrorisme, il faut qu’une nouvelle vision et praxis de la politique mondiale fasse oublier les stigmates du passé en construisant au présent un futur émancipé des mesquineries primitives du racisme, de la prédation des biens planétaires et de la haine réciproque entre humains et civilisations qui ont, hélas, oublié jusqu’à leur humanité, perdu les moindres réflexes de leur nature humaine abandonnée à l’abîme de pulsions infrabestiales.

 

La Bête se rapproche….. 666 n’est pas qu’une variété de bière ou alors c’est celle de notre mort proche. La bête prend souvent des visages angéliques:

  • Fillon à qui des incroyants prêteraient – on donne aux pauvres, on prête aux riches (car derrière le prêt il y a toujours des intérêts – le bon dieu sans concession) (6,68% de l’électorat inscrit de 2015)
  • Hamon a qui on donnerait l’absolution après sa primo affection électorale (2,71% de l’électoral total inscrit de 2015) en socia-lie
  • Macron, le jeune premier époux d’une vieille » prof (certes jolie, mais….) issu du caniveau de la banque… et pas n’importe laquelle
  • Jeanne d’arc réincarnée en toile de marine….. pus aussi pucelle politiquement parlant (quoi que à Orléans, elle montrait déjà sa campagne électorale royale)
  • et le vieux insoumis; l’anar de service policé…(et bien sympathique en tribumvirat). qui ne sait plus quoi faire de ses temps morts et des ses dix doigts, alors il tricote une flanelle pour ses hivers aux stères

Un train de candidats bon teint peut en cacher un autre, à ne pas, forcément, prendre en marche ni à l’arrêt à moins que ce soit de morte et d’a-go-nie (mais n’est-ce pas immortel?)

Après l’envers, l’enfer. Que Dante attende c’est pour bientôt. C’est bientôt le crépuscule des lieux (communs ou autres)

 

http://free.niooz.fr/s/free/occident-delire-dune-civilisation-divinite-aux-alliances-mortiferes-2654760.shtml

 

*****

 

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif
  2. Valls – valls-putatif    Exit Valls, place à Hamon…. il va nous faire le coup de tous-en-Khamon

 

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

……

De la constitution et de l’état d’urgence abusif :

Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :