-

A quoi reconnaît-on la qualité de Français? Au fait qu’il peut dire ce que l’on veut qu’il dise, dans l’urne. Les étrangers s’abstiennent…. (by keg – 29/01/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «Voter = Français» ou  « ne pas voter = étranger»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle :

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

Vous allez bientôt voter. C’est à cela que l’on reconnaît la qualité de Français et non plus seulement au fait d’entretenir les politicards-proxo et leurs familles (même et surtout au sommet). La preuve, les étrangers ne sont pas invités à donner leur avis et aval.

….. et avec un peu de recul….

Le Français, de son utilité pour le pays! Il le sera quand 100% de son salaire sera reversé à la nation qui lui offrira le gîte et le couvert tel des Abdeslam, mais sans avoir massacré quiconque. Cela ne viendra qu’après avoir fait sa révolution. En attendant les politicards verraient bien que le Français leur versa, directement et sur des comptes numérotés en paradis, 120 à 150%, par le biais des emprunts forcés…. Si l’optimisation est généralisée, il n’y a plus de délit de sale compte!

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

L’imposture des élections dites démocratiques en France

L’imposture des élections dites démocratiques en France

Malgré les renforts de campagnes « publicitaires » pour valoriser l’acte du vote et les élections en France, l’état réel de notre système fait peine à voir et explique bien les raisons d’une abstention galopante, faisant des abstentionnistes, le premier et le plus puissant parti de France.

Cette désaffection s’explique en partie par une grande lassitude mais aussi par la connaissance d’une part de nos compatriotes de ce que sont nos élections dans notre pays. Retour sur l’imposture électorale française.

Un pays, deux partis.

Pour des raisons de contrôle et de main mise sur le pouvoir, c’est sous le Président Mitterrand que la proportionnelle fut écartée en France (1988), ouvrant une longue période de domination politique des assemblées, pouvoir jalousement partagée jusqu’à présent par les deux partis que sont le Parti Socialiste et celui des Républicains.

Par ce seul fait, notamment par la présence d’un second tour, les alliances de circonstances des deux partis dominants permettent également d’éliminer tous les candidats indésirables dans les assemblées, et bien sûr à la présidence (permettant également népotisme et favoritisme).

Cet état de fait, depuis le choc 2002 de la présence de Jean-Marie Le Pen, finalement bon allié du système, a permis de forcer la main à nombre d’électeurs en glissant le concept de « vote utile ». En Union Européenne, « le paradis de la démocratie », seuls huit pays pratiquent la proportionnelle sur 28 membres… (Pays-Bas, Danemark, Suède, Norvège, Italie et Pologne, Belgique et Luxembourg)

L’élection spectacle… de foire.

Ce spectacle de cirque n’est pas gratuit, les primaires permettent d’une manière finalement illégale, un financement massif pour un unique parti de l’opposition, financement faisant appel à la bourse de quantités de citoyens pour verser une obole dans la caisse d’un seul parti, lui-même richement doté par les aides d’Etat. (sans compter les remboursements des frais de campagne…. en sus. Les parlementaires et les partis julot-casse-croute de la raie publique ne pourraient vivre sans se nourrir intégralement sur le compte des citoyens. Il paraît que l’on a fait cela pour éviter les pénélope gâte-sauce, les cahuzac optimisations, les tapie-volant au pays de c’est-hé-rasade, les mécomptes de la déclaration de patrimoine des zélus pas forcément bien zélés – 

4 – Patrimoine 2014 -comptes bancaires – keg )

Pourtant cette évolution est saluée partout comme « un progrès », qui n’amène en fait que des électeurs « moutons », à verser eux-mêmes de l’argent pour être au final tondus plus sûrement par ceux qu’ils auront ainsi généreusement aidés. Si la loi interdit le financement privé de partis à concurrence de 7 500 euros par personne, elle n’avait pas prévu ce drôle de contournement, permettant de faire un racolage à l’échelle nationale, pour des sommes atteignant quelques millions.

L’argent, nerf de la guerre… et du pouvoir

Pour contrôler mieux encore et condamner l’accès à la pluralité démocratique, la fin de la proportionnelle a permis aussi la main mise sur l’essentiel des aides de l’état prévues pour le financement des partis politiques. Le système est d’ailleurs quasi inconnu des Français, il fonctionne ainsi : deux fractions de financement à l’année, qui sont calculées pour la première sur les résultats aux élections législatives (1,70€ par voix obtenue par le parti), la seconde sur la représentation des partis et groupes au Parlement français (42 000 par député du parti).

En 2015 (et chaque année depuis 2012), avec environ 15 millions d’électeurs (sur 43), Parti Socialiste et Républicains touchaient 16 millions d’euros par an, contre 11 millions distribués à six partis (FN, EELV, PC, Union des radicaux, Parti radical de gauche, Nouveau Centre), comptabilisant 7,8 millions d’électeurs, au titre de la première fraction d’aides.

Toujours en 2015, par le subterfuge de la proportionnelle, Parti Socialiste et Républicains touchaient 27 millions d’euros (pour 286 et 195 députés), contre 5,5 millions d’euros pour toutes les autres formations politiques présentes à l’Assemblée, pour un nombre ridicule de 70 députés pour six formations politiques (Union des radicaux, EELV, Parti radical de gauche, PC, Nouveau Centre, Debout la France).

Pour un total de 43 millions d’euros, via la galipette de la proportionnelle, les deux partis dominants avec des résultats électoraux réels ne dépassant pas les 34 % des électeurs (inscrits), remportent 87 % des sièges de l’Assemblée nationale, et 72 % des aides financières de l’Etat pour remplir leur caisse.

Ce simple constant rend tout à fait ridicule le fait de dire que la France est un régime démocratique. Liberté Égalité Fraternité, cette devise de la République est ici foulée aux pieds à l’envie (et pas seulement en ce domaine politicard. Demandez aux « Pupilles de la Nation, non juifs ». Il peuvent vous en parler sur 17 ans de pratique).

Si vous n’êtes pas d’accord… votez blanc !

C’est ici l’argument massue et totalitaire qui vous sera répondu en cas de « déviance politique », en oubliant de vous dire que la France ne comptabilise pas les votes blancs dans les résultats. Voter blanc revient donc selon l’expression populaire à « pisser dans un violon » (faux, voter blanc, c’est oser dire NON. Il ne faut pas attendre la reconnaissance dudit vote blanc par les politicards… Ils préfèrent l’abstention – qui ne dit mot consent et se fait complice  silencieux et sans voix , de ce qui arrive au pouvoir. Faites l’expérience d’un vote blanc massif de 25 à 40%  – au lieu des 2% habituels – et vous verrez comme par miracle les politicards commencer  à tenir compte de vous. N’attendez pas la reconnaissance, du vote blanc, imposez le dans l’urne. Le vote blanc est une arme de destruction massive de politicards, avant les barricades….)

La comptabilisation des votes blancs serait en effet une vraie révolution, permettant d’ajouter au système électoral français, enfin un peu de liberté. Elle permettrait en effet aux Français d’exprimer réellement leur désaccord et de poser les bases d’une invalidation d’élections qui conduirait immanquablement à la rédaction d’une nouvelle constitution pour la France. (en attendant ce grand soir de l’invalidation, cultivons le ridicule de la non représentativité d’un système qui veut que si 3 électeurs sur les 45 millions inscrits s’exprimaient, nominativement, et que tout le corps électoral restant – soit 44 999 997 – votait blanc il y aurait obligatoirement un heureux élu à 66% des exprimés…. Mais que représentent 2 voix sur 45 millions, surtout quand le reste de l’électorat dit publiquement « non », ce qui n’est pas le cas de l’abstention, puisque l’on ne dit rien….!)

À noter que seuls deux pays dans la terre de liberté de l’Union Européenne comptabilisent les votes blancs, l’Espagne et les Pays-Bas. Ce dernier pays, présent dans la liste de ceux pratiquant la proportionnelle, serait donc le seul vrai pays démocrate européen, selon les systèmes politiques que nous avons inventés jusqu’à présent dans l’histoire de l’Humanité (à noter que selon le classement de la liberté de la Presse dans le Monde, en 2016, les Pays-Bas sont 2e derrière la Finlande).

Un pays, 28 membres, et la France continue de donner des leçons internationales à chaque occasion. Vous vous trouvez Mesdames et Messieurs face à la dure et triste réalité des élections en France, le grand théâtre de Guignol.

 

Et si on arrivait en final à :

Ce serait le paradis sur terre de France. Le monde entier rirait de notre démocratie du pays flambeau de la liberté guidant le peuple. Vous croyez que l’on prendrait notre président au sérieux, de par le monde?

Si on inversait et que l’on ait 44 999 997 abstentions en lieue et place des votes blancs, le vainqueur le serait par le silence des abstentionnistes…. complices, silencieux de son programme, car s’ils ne sont pas complices ou ils votent contre (pour choisi son alter égo….) ou blanc, pour dire « Non » aux deux, mais dirent en même temps qu’ils veulent quelque chose qui ne leur est pas proposé….

 

http://reseauinternational.net/limposture-des-elections-dites-democratiques-en-france/

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

Hamon et Valls : les sujets qui les divisent

L’un a été « frondeur », l’autre Premier ministre. Benoît Hamon et Manuel Valls vont-ils pouvoir rester dans le même parti à l’issue de la primaire ? Passage en revue de leurs différences.

  • Quel mot d’ordre ?
  • Quel parcours au PS ?
  • Quelle conception de l’économie ?
  • Quelle méthode pour faire bouger l’Union européenne ?
  • Que faire des règles budgétaires européennes ?
  • Quelle vision de la laïcité ?Quelles institutions pour la France ?
  • Quelle position sur les questions de société ?
  • Quels outils pour lutter contre les discriminations ?
  • Quelle stratégie pour l’environnement ?
  • Comment lutter contre les déserts médicaux ?
  • Faut-il plus de professeurs dans les écoles
  • Quelle attitude sur la sécurité ?Quel accueil des réfugiés ?Faut-il un service civique obligatoire ?
  • Que penser d’Emmanuel Macron ?
  • Que penser de Jean-Luc Mélenchon ?
  • Que penser du 49-3?
  • Que penser de la gifle. (l’un est pour et l’autre contre, mais on a du mal à savoir: qui et qui)
  • Que penser de Pénélope ?
Tout les fait différents. le seul point commun est  qu’ils sont, apparemment, dans la même socia-lie (qui nous y a mis dans la lie) et qu’il faudrait que Pénélope se retire de la putativité présidentielle (quand on ne sait pas protéger son conjoint des maldisances, on ne compète pas). Elle ferait mieux de payer son époux en emploi fictif avec des émoluments bien réels et conséquents (c’est que ça bouffe et gros un animal de cirque médiatique et politique, une bête de seine ou de cène, quoi)

 

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170127.OBS4436/ce-qui-divise-vraiment-hamon-et-valls-comparez-leurs-programmes.html

 

****

 

Pénélope Gate: on est mal, on est mal!  –  Une analyse juridique de l’affaire

 

Pénélope et François Fillon au Vatican, 2009. SIPA. AP22005031_000003

Juste après les hilarants problèmes d’application de la règle de trois lors de la primaire socialiste, le Canard enchaîné est à la relance et nous raconte que l’épouse du candidat des Lodens/Barbours aurait occupé pendant plusieurs années un emploi d’attachée parlementaire de son mari pour une rémunération globale cumulée de 500 000 €. Et ensuite, qu’elle a bénéficié d’un contrat fort bien rémunéré de la part de la Revue des Deux Mondes. Et naturellement toutes les mauvaises langues et les esprits mal intentionnés de s’interroger sur le caractère complaisant de ces embauches, sur la réalité du travail effectué. Et sur la cohérence des époux Fillon quand François se présente dans sa campagne électorale comme un irréprochable Monsieur propre, et quand Pénélope se répand dans toutes les gazettes pour dire qu’elle ne fait pas de politique avec son mari et n’en a jamais fait.

  • Retour de bâton?
  • « Détournements de fonds publics, recel, abus de biens sociaux et recel »
  • Et maintenant, Macron?

 Imagine-t-on Yvonne de Gaulle bénéficier de ce genre de largesses ?

Pour revenir à la question du commanditaire possible de la boule puante, l’attitude et la célérité du parquet financier laissent entrevoir une autre option que celle du clan Sarkozy, celle de ceux qui pensent que plomber la campagne électorale du candidat de la droite servirait Emmanuel Macron, pour lequel le soutien de l’Élysée apparaît maintenant évident. Eh bien pour terminer, soyons équitable et jetons un petit coup d’œil sur le pétard qui vient d’éclater au nez de notre Justin Bieber de la politique.

Il devrait demander des conseils à Nicolas Sarkozy, celui-ci a de l’expérience, la dernière fois, non seulement il a été battu, mais ça lui a coûté 11 millions d’euros. (payés pour 66% par l’ensemble des français, puisque le remboursement par les acolytes donnait droit à ristourne fiscale de 66%. Et qui aurait payé, selon vous, le manque à gagner fiscal?)

« Comment allez-vous Madame Le Pen ? Très bien, je ne suis pas surchargée, je passe un hiver paisible. »

 

Pas très catho et chrétien cette magouille. Se méfier, surtout en politique, de l’eau qui stagne…. A la longue cela schlingue dur….. au point de rendre l’air dans les isoloirs irrespirable. Faudra t-il se présenter avec son attirail d’électeur au complet : carte d’électeur, carte d’identité, gants et pince à linge?

 

http://www.causeur.fr/francois-penelope-fillon-sarkozy-macron-42378.html

 

*****

 

 

 

***

 

Et si, pour redresser la France, on restaurait la monarchie ?

À quoi bon confier le pouvoir à un gouvernant qui ne dispose pas des moyens juridiques de l’exercer
 

Alors que la campagne électorale en vue du prochain scrutin présidentiel bat déjà son plein à travers le lamentable spectacle des « primaires » de la droite comme de la gauche, dont les candidats rivalisent de médiocrité, comment ne pas se prendre à rêver d’un changement de régime puisque celui-ci, depuis des décennies, ne cesse de défaire la France ?

Certes, le fondateur de la Ve République entendit restaurer notre cher et vieux pays en le dotant d’une Constitution propre à redonner une certaine autorité au chef de l’État, mais ses successeurs s’appliquèrent tant à dégrader la fonction, jusqu’à abandonner la souveraineté dont ils disposaient au profit de l’oligarchie européenne, qu’il ne nous reste aucun espoir de redressement sans un renouvellement profond des institutions qui nous régissent.

Malgré l’affirmation incantatoire des « valeurs de la République », au contenu jamais défini mais qu’il faudrait respecter comme de nouvelles Tables de la Loi, les Français assistent impuissants à la décadence d’une nation dont le rayonnement illumina pourtant le monde jusqu’aux heures funestes de la Révolution de 1789, matrice des idéologies totalitaires qui ensanglantèrent le siècle dernier.

Face à ce désastre, la France ne se redressera qu’en renouant avec la tradition multiséculaire qui correspond le mieux à la nature particulière de son peuple et aux vicissitudes de son histoire, selon la méthode de l’empirisme organisateur brillamment développée par Charles Maurras, à savoir une monarchie héréditaire garante d’un État fort délivré de l’emprise des partis qui divisent les citoyens en factions rivales et destructrices de l’unité nationale (avant ce n’était que la division des aristo et du vil Peuple qui invoquèrent et évoquèrent u_n tiers et là aussi en urgence… Si urgent que cela emportant la première bastille. C’est vrai que le choix était limité à deux castes, alors que maintenant, il y aurait 159 partis qui émargent au budget de la république. Les élections n’étant que les moyens de se faire mousser auprès de l’électorat avec le vote utile…. on se demande bien à qui!)

Bien sûr, le retour du prince, que les Français pourraient désigner par référendum parmi les héritiers des Bourbons et des Orléans (il faudrait organiser 2 primaires, celle des Bourbons et celle des Orléans, de façon qu’il n’y ait pas d’usurpation à craindre tout au long des règnes), ne constitue qu’un moyen et doit s’accompagner impérativement de la mise en place de nouvelles institutions, après dénonciation des différents traités qui ont progressivement confisqué les principaux attributs de notre souveraineté politique (il faudra néanmoins faire une Europe royale avec désignation d’un empereur à vie – du moins au sein de sa famille. En somme refaire l’empire Carolingien ou alors le saint Empire germanique. Mais pour réussir, cette fois-ci, il faut une uniformisation absolue des régimes sociaux, des fiscalités, des couvertures sociales, des salaires, des prix. Et si nous tentions la royauté fédérale…… )

En effet, il est indispensable de recouvrer notre indépendance, sans laquelle aucune réforme ne saurait être conduite efficacement : à quoi bon confier le pouvoir à un gouvernant qui ne dispose pas des moyens juridiques de l’exercer ?

Grâce à cette nouvelle liberté d’action, le roi pourra redevenir le fédérateur des intérêts particuliers en vue du bien commun de l’ensemble des citoyens, incarner la continuité de l’État par la transmission héréditaire de la fonction et permettre au peuple français de reconquérir son identité à un moment de son histoire où celle-ci se trouve gravement menacée (mais plus que cela, puisqu’il n’y a plus aucune souveraineté, même le budget national est « validé » par Bruxelles….) , tant par l’invasion migratoire de populations exogènes que par la colonisation culturelle et linguistique du monde anglo-saxon, plus particulièrement de l’empire américain.

Comme le rappelle Patrick Buisson dans son dernier ouvrage, « l’idée que l’autorité politique ne constitue pas un dominium, un droit de propriété rapporté à un individu, mais un ministerium, un office exercé au nom de tous, est au cœur de la pensée occidentale. […] Cette vision de l’administration de la Cité aura d’abord été en France le propre de la monarchie, pour qui elle semble inséparable de la conception organiciste de la société qu’exprime Louis XIV dans son Mémoire pour l’instruction du dauphin rédigé en 1661 : “Car enfin, mon fils, nous devons considérer le bien de nos sujets bien plus que le nôtre propre”. » Seul un roi puisant sa légitimité dans l’Histoire est véritablement capable de servir « la cause du peuple ».

 

Et puis on connaît déjà la fin tragique des royautés….. on les passe à la trappe ou à l’exécution massive et en famille….

Preuve que la Monarchie ne fut pas la panacée universelle. Après s’en être séparé (la tête du corps délictuel) faudra t-il y revenir? Ce serait nier 1789 et ses conséquences. Exit Napoléon, exit de Gaulle, exit le français et son calendos-gros rouge-baguette-béret-marcel-gauloise….

 

http://www.bvoltaire.fr/laurefoure/redresser-france-on-restaurait-monarchie,309146

 

*****

 

Quand Thomas Hollande invitait ses potes à la Lanterne pour une Pool Party

 

À la Lanterne, lieu de résidence des chefs d’Etat à Versailles, Thomas Hollande invitait ses amis à siroter un verre autour de la piscine.

Révélations extraordinaires du comportement ahurissant de Thomas Hollande qui invite ses amis à la Lanterne siroter des cocktails au bord de la piscine et aux frais du contribuable en période de crise très lourde et de chômage de masse. Dire qu’ils ont tué le roi pour le remplacer par ces parasites aussi incompétents que détestables juste bons à dépenser notre argent.

La jeunesse dorée ! Thomas Hollande, fils de François Hollande, semble en connaître un rayon.

L‘avocat de 32 ans est un sacré petit fêtard, et ce n’est pas le personnel de la Lanterne qui dira le contraire… Ce lieu, pavillon de chasse situé à Versailles et construit en 1787, est devenue une résidence d’État mise à la disposition du Premier Ministre par le Général de Gaulle, puis du président de la République en 2007. Cette demeure de quatre hectares comprend, entre autres, un grand jardin avec piscine, court de tennis, ainsi que deux ailes dans lesquelles est hébergé le personnel – comme selon des informations de Paris Match.

On y a vu passer les grands Premiers Ministres de la Ve République. Michel Rocard, Lionel Jospin ou encore Dominique de Villepin, ont aimé passer quelques jours à la Lanterne pour se ressourcer.

C’est également ici que Nicolas Sarkozy a séjourné durant son premier week-end en tant que président élu. La belle vie Un lieu prestigieux, en somme, très vite apprécié par Thomas Hollande qui a aimé y organiser des petites sauteries d’un tout autre style : des Pool Party ! C’est ce qu’ont révélé nos confrères du Point cette semaine. Ces fêtes se produisaient tellement souvent dans l’enceinte de la Lanterne que les amis de Thomas Hollande connaissaient même le personnel de cuisine, qu’ils allaient saluer dès leur arrivée sur les lieux. Ils y retrouvaient aussi leurs chambres bien préparées, draps et serviettes propres aux armoiries……  (aux armes citoyens!)

 

Vous souvient-il que le même Thomas défrayait déjà la chronique judiciaire et publique, pour un braquage en scooter…. Toute la fine fleur de la police judiciaire avait coincé les voyous en deux coups de cuillère à peau de zébi et en moins de temps qu’il ne faut pour rattraper les auteurs d’attentats déjoués. Il faut dire qu’à l’époque on tenant un gibier de choix et de prix…. Nul ne sachant (c’était l’époque de maman putative présidentielle) que papa deviondrait, un jour capitaine de radeau des médusés, un septennat après.

C’est le même scooter que l’on retrouvera, plus tard dans les douves de l’Elysée et entre les cuisses d’un certain Sarkozy et où à nouveau la fine fleur du renseignement et de la lutte contre la radicalisation, se mettra en quatre pour trouver un coupable, pendant que les grands malfrats se prélassaient en chambres.

Alors vous me direz la lanterne……. ah ça ira, ça ira…..

 

http://free.niooz.fr/s/free/quand-thomas-hollande-invitait-ses-potes-a-la-lanterne-pour-une-pool-party-14708212.shtml

 

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif
  2. Valls – valls-putatif

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure! Quel don François du ciel

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

……

De la constitution et de l’état d’urgence abusif :

Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

 

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :