-

Le degré de ripouxerie tiendrait au nombre de zhéros à l’infini…. Il paraît que nous ne pouvons plus avoir que de tels présidents… Quelle eau, ben !(by keg – 27/01/2017)

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «ripoux à la gifle» ou  « ripoux à 500 000€»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle : Fillon renoncera à la présidentielle s’il est mis en examen (maintenant le chantage putatif. En d’autres temps, en France, il eut renoncé dès maintenant)


 

je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

Même les plus intègres seraient (prudence oblige. Ils seraient encore de vous donner une gifle pénale) ripoux…. Certes , moins que les autres. Il est vrai que 500 000 €, c’est peu, très peu, trop peu. Qui dit ou diras mieux…..

….. et avec un peu de recul….

Dire sa droiture en botte d’autrui ne nous fait pas tenir droit forcément! Il y a le dire et le faire. Les politicards de placards et de marionnettes, sont spécialistes du dire contredire par leur faire et gestes.

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Dans d’autres pays européens, François Fillon ne serait déjà plus candidat »

"Dans d'autres pays européens, François Fillon ne serait déjà plus candidat"
François Fillon en déplacement à Berlin, le 23 janvier 2017. (T. SCHWARZ/AFP)

L’affaire Penelope Fillon s’avère des plus embarrassantes pour le candidat, à trois mois du premier tour de la présidentielle 2017.

« Qui imagine le Général de Gaulle mis en examen ? », avait lancé François Fillon fin août, à l’adresse de son rival Nicolas Sarkozy, alors empêtré dans plusieurs affaires judiciaires. Une attaque qui, à l’époque, avait fait mouche, mais qui, aujourd’hui, pourrait bien revenir en pleine tête de l’ex-Premier ministre. Car celui qui fait campagne en cultivant une image d’homme honnête, sérieux, discret, voire carrément austère voit à son tour sa probité mise en cause…

Selon « Le Canard enchaîné », pendant huit ans, l’épouse du candidat de la droite à la présidentielle a touché quelque 500.000 euros (s’il se fut agit de 600 000 € aurions nous eu droit à la déclaration de la suppression du poste de 600 000 fonctionnaires. Je me posais la question, pendant la primaire ump, d’où vient ce chiffre de 500 000 postes. La réponse est  et été déjà donnée par le dévouement de Pénélope à la cause….payée par le Peuple) en tant que collaboratrice parlementaire, sans que la réalité de cet emploi n’ait à ce jour été prouvée. Autrement dit, elle aurait occupé un emploi fictif. Mercredi 25 janvier, le parquet national financier a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits. Ce jeudi soir, François Fillon est venu s’en défendre dans le journal de 20h de TF1.

Affaire Penelope Fillon – Michel Crépu : « J’ai découvert comme vous l’existence de son poste »

« Un sparadrap dont il aura du mal à se débarrasser »

Ces révélations peuvent-elles avoir un impact sur la campagne de l’ancien Premier ministre ? Pour l’heure, celui-ci rejette en bloc l’ensemble des accusations qui le visent, et évoque des « boules puantes ». Mais cette polémique s’avère des plus embarrassantes pour le candidat, à trois mois du premier tour de la présidentielle 2017.

« Quelle que soit la défense qu’il va essayer de mettre en place, cette affaire est un sparadrap dont il aura bien du mal à se débarrasser », prophétise le politologue Bruno Cautrès, chercheur au Cevipof. Il ajoute :

« Même s’il parvient à démontrer que son épouse a bel et bien travaillé pour lui, le niveau du salaire qu’elle a reçu continuera, lui, à faire polémique. Toucher 500.000 euros pour 96 mois de travail, c’est beaucoup, et très problématique pour un candidat qui appelle les Français à de gros sacrifices.( On comprend mieux le sens du sacrifice qui nous est demandé, chaque fois de faire. Et p^lus il est gros, plus on y croit! A quand le vrai sondage auprès des Français « croyez-vous cette affaire? ». Si le oui l’emporte, Fillon se démettra de sa candidature et en toute logique c’est Juppé, second de la primaire qui devrait reprendre le flambeau, c’est cela le principe de la réelle proportionnelle)

Et le politologue de rappeler, en guise de comparaison, que 500.000 euros cela correspond à

  • 150-170 mois de travail pour un chercheur du CNRS,
  • et même 250 mois pour une aide-soignante.
  • 1 000 mois de ma retraite de province (83 ans, plus que ce que j’ai déjà vécu)

De quoi donner à ses adversaires de nouveaux arguments pour attaquer un candidat qui, jusque-là, se targuait de tenir un discours de vérité, prônait une cure d’austérité et des mesures-chocs, et répétait à l’envi son ambition d’en finir avec les « castes bien établies », les « privilèges » et l’assistanat… De quoi, surtout, brouiller l’image et le message d’un homme qui, à droite, l’a emporté en marquant nettement sa différence avec Nicolas Sarkozy, alors jugé bien plus sulfureux. 

Ce scandale tombe d’autant plus mal pour le candidat qu’il avait pour objectif de relancer cette semaine sa campagne – pour le moment poussive – avec notamment un grand meeting dimanche 29 janvier à la Villette.

« Il y a cette idée, en France, que frauder n’est pas si grave » (surtout si c’est à grande, très grande échelle)

François Fillon n’est pas le premier candidat visé par un scandale à l’approche d’une campagne présidentielle.

Si l’impact précis de ce type de scandales sur une dynamique électorale demeure en réalité assez difficile à quantifier, cela tient d’abord à une singularité française. Si, dans nombre de pays européens, l’opinion publique manifeste une réelle aversion pour les politiques convaincus de détournement d’argent public, les choses sont chez nous plus complexes.

« Philippe Séguin parlait il y a quelques années de ‘prime à la casserole' », rappelle ainsi Jean-Christophe Picard, de l’association Anticor. Dans les années 80-90, alors que les scandales pleuvaient de partout, les « écarts » de certains politiques ne les empêchaient en rien d’être élus ou réélus. « Il y a cette idée, en France, que frauder et gaspiller l’argent public ne serait pas si grave, car cela ne fait pas de victimes directes » (vous avez , noté  camarades – électeurs, nous ne sommes pas victimes… La preuve il faut casquer plus pour compenser ces détournements , non fictifs eux, si leurs emplois le sont. Nous serions réellement victimes, si nous ne pouvions payer et dans ce cas, nous deviendrions contrevenants aux lois fiscales de la compensation) précise-t-il.

Une affaire qui fragilise Fillon… et la classe politique

Comment expliquer ce rapport singulier des Français à la politique et à la loi ? Bruno Cautrès y voit l’une des conséquences de l’aspect monarchique de l’exécutif, et de la forte centralisation de la vie politique française. « La politique a longtemps été un domaine fortement sacralisé en France », souligne de son côté l’historien Christian Delporte, spécialiste de l’histoire des médias et de la communication politique. Une sacralisation qui n’encourage pas la transparence et qui tend à faire des hommes politiques des citoyens à part.

La situation évolue néanmoins, à en croire politologues et historiens. Conséquence de la crise économique ? De la crise politique ? Les Français se montrent en tout cas plus intransigeants aujourd’hui qu’hier, développe Jean Garrigues : 

« L’ affaire Fillon survient dans un contexte particulier, avec un divorce de plus en plus net entre les Français et leurs élites politiques. Ce qui pouvait passer avant ne passe plus forcément maintenant. A trois mois seulement d’une élection, l’effet de ce scandale peut donc être pour lui dévastateur… »

Pour lui, mais aussi pour la classe politique dans son ensemble. Car ce qui ressort de cette affaire, c’est la possible faute de François Fillon mais aussi certaines mœurs politiques françaises. D’après une enquête de Mediapart, « au moins 115 députés (sur 577) avaient salarié un membre de leur famille, en CDD ou CDI, sur un temps plein ou partiel » en 2014. Une pratique loin d’être isolée, légale, mais dévastatrice alors que les élus souffrent déjà d’une mauvaise réputation. Selon le dernier baromètre du Cevipof sur la confiance politique, « 75% des Français pensent par exemple que les responsables politiques sont « plutôt corrompus », rappelle Bruno Cautrès. (les parlementaires julot-casse-croute, poussent le bouchon plus loin en mettant leur famille au niveau de mère ou père tenancier-e -s de bordels à claques. Etonnez vous après qu’elles pleuvent sur eux comme à Gavelotte ou mieux à l’emballe. pas étonnant! Les tribunaux vont être surchargés de plaintes par personne détenant l’autorité de puiser dans nos caisses….au seul profit des leurs.)

Fillon empêché d’être candidat ?

Et si, malgré l’indulgence (ou le fatalisme…) des Français envers les affaires, François Fillon se retrouvait pris dans ses contradictions ? Et si l’enquête préliminaire ne dissipait pas les doutes, mais les confirmait ? Si le candidat allait à la faute, lors d’une tentative d’explication, en direct à la télévision ? Si le grand écart entre sa posture d’exemplarité et ce dont on l’accuse aujourd’hui, allait jusqu’à provoquer une déchirure au sein de son électorat ? Et si, au bout du compte, Les Républicains devaient se trouver un autre candidat pour la présidentielle ? (Sarkozy, le retour?)
Ce scénario n’est pas le plus probable. D’une part parce que François Fillon peut s’appuyer sur la légitimité des 4,4 millions de votants de la primaire de la droite. D’autre part, parce qu’il contrôle désormais l’appareil du parti.
Les statuts des Républicains (article 39.4) offrent au candidat désigné par la primaire la possibilité de prendre le contrôle du parti. François Fillon ne s’en est pas privé. Il a remanié en profondeur l’organigramme des Républicains. Les statuts ne prévoient rien en cas d’empêchement d’un candidat, mais cette situation serait sans doute assimilée à la procédure pour désigner un candidat dans l’urgence (article 38.3). C’est alors le Bureau politique du parti qui peut proposer l’organisation d’une nouvelle primaire, ou la désignation du candidat par la Commission nationale d’investiture. Le Bureau politique comme la Commission nationale d’investiture sont contrôlés par des amis de François Fillon. (Rapt sur l’ump à la clé. En 2005  je titrais  union des menteurs parlementaires. Faut-il modifier …. Union des magouilleurs parlementaires?. Changer de sigle, ne change rien aux pratiques, au contraire, c’est les rendre encore plus abjectes)

 

Fillon – Valls même droiture dans les bottes du général…..  Mêmes candidats au passé, si irréprochable, de part et d’autres, que les sarko, Juppé, Cahuzac, DSK, Guéant, le Pen, Balkany, Fabius, Dufoix,   (faut-il, continuer l’énumération fastidieuse?).

Une chose est sure, Quel que soit le choix de Mai 2017, on élira une crapule…. (avérée ou à découvrir). L’éviter et garder les mains et la conscience propres, le vote blanc….. le seul moyen pour dire non à ces saloperies.

Vous abstenir, c’est vous ranger dans le camp des escrocs. L’êtes vous? Personnellement je ne pense pas que les possibles 40% d’abstentionnistes le soient tous!

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170126.OBS4385/dans-d-autres-pays-europeens-francois-fillon-ne-serait-deja-plus-candidat.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

 

****

 

Retraites: Fillon, vite un programme digne de ce nom!  –  Pour ne pas être un choix par défaut

François Fillon au Conseil national des Républicains, 14 janvier 2017. SIPA. 00788617_000024

François Fillon a joué un rôle clé dans deux réformes des retraites : celle de 2003, en tant que ministre des Affaires sociales, du travail et de la solidarité, et celle de 2010, en tant que Premier ministre. L’importance de ce sujet pour les finances publiques est considérable : 14 % du PIB, plus du quart du total des dépenses de notre système social, de l’État et des collectivités territoriales réunies. On pourrait donc s’attendre à ce que son programme présidentiel soit, sur ce point, à la hauteur des enjeux. On pourrait attendre la même chose du programme du parti Les Républicains, qui fournira, si le succès est au rendez-vous, le gros de sa majorité parlementaire. En tant que spécialiste des retraites, j’ai le triste devoir de dire que c’est loin d’être le cas, et qu’il serait grand temps de corriger le tir.

Les Français veulent choisir

Le site officiel du candidat Fillon est particulièrement peu disert en matière de retraites : la 5e « mesure phare » indique simplement « recul de l’âge de la retraite à 65 ans et unifier tous les régimes pour maintenir le pouvoir d’achat des salariés ». Le passage à un régime universel est une réforme structurelle en faveur de laquelle je plaide depuis plus de 20 ans (Quelles retraites en l’an 2000 ? Armand Colin, 1993)1: je ne vais donc pas faire la fine bouche ! Mais s’agissant d’une opération de grande ampleur, il ne suffit pas de l’annoncer dans une petite phrase qui commence par une mesure paramétrique portant sur une variable de commande qui aurait toute chance de disparaître dans un régime rénové où la liberté rendue possible par l’adoption de la neutralité actuarielle remplacerait enfin les carcans bureaucratiques actuels. François Fillon semble avoir fait allusion oralement à l’adoption d’un système par points : c’est cela, et d’autres dispositions constitutives d’un régime efficace et juste, qu’il faudrait porter à la connaissance du corps électoral.

Le site du parti Les Républicains entre davantage dans les détails. On y lit d’emblée : « Nous assurerons l’égalité stricte (dommage que cela ne soit pas pour laver une tâche originale de la Gauche renforcée par la droite, l’inégalité avérée entre « Pupilles de la Nation, non juifs » et « Pupilles de la Nation juifs, », préférés aux premiers, et entre « Morts pour la France » et « morts pour rien », eux aussi privilégiés par rapport aux premiers. Toucher à la mémoire c’est entrer de plein pied dans le déclin, déclin du pays, déclin des valeurs et déclin des représentations) d’entre le public et le privé sur le calcul des pensions de retraite et demandons un âge identique de départ à la retraite pour tous les salariés.

De bonnes intentions, mais…

– « Porter à 63 ans en 2020 l’âge légal de départ à la retraite, puis à 64 ans en 2025. » Cette phrase qui nous promet la répétition des réformes paramétriques précédemment réalisées, est terrifiante, car elle montre à quel point les auteurs du programme ignorent la nécessité de dépolitiser la gestion de notre système de retraites. La loi doit fixer la structure du système, y compris la nature des leviers de commande, mais manœuvrer ces leviers pour atteindre, notamment, l’équilibre budgétaire, est de la responsabilité des gestionnaires. Ni le Parlement, ni même le Gouvernement, n’ont intérêt à se mêler de la gestion des retraites : une fois mis en place un bon système, avec des buts bien définis, il faut laisser son équipe de direction prendre ses responsabilités, quitte à la semoncer, voire à la renvoyer, si elle fait mal son travail.

Fillon et Les Républicains ont actuellement comme atout principal la nullité de leurs adversaires. On aimerait que, d’ici les élections, la raison de voter pour eux ne soit plus le choix du moindre mal, mais celui d’un candidat et d’un mouvement politique ayant un bon projet.

 

Surprise de toute dernière minute, Fillon, depuis que Pénélope le seconde (ironie de l’histoire, le canard sauvage, canardé et cafardé, par un canard enchaîné. C’est l’appât devenant chasseur à l’appâté, pour donner la pâtée aux e-lecteurs – on croyait le canard neutre, pour pouvoir canarder tout azimuts…politicards.) souligne et signale que dans tout ce qui précède, il voulait parler de sa seule retraite pour solde, ou presque, de tous comptes et contes.

Il va rejoindre son château de la Sarthe et participer aux 24 heures du ment. Heur et mal-heur de la crapulerie politicarde au plus haut niveau. Tout le monde’ en croque. Et Pénélope pourra reprendre les travaux de son Hercule-François (ira t-elle jusqu’à postuler putative?).

Versera t-on une retraite à Pénélope? Et que peut-être une retraite fictive pour des travaux réels (retaper un château d’une vie cela coûte un peu)? Ce serait nouveau une retraite de travail fictif et quel en serait le montant?

C’est sur, le coup était prêt depuis longtemps. Il n’est pas sorti par miracle, comme un lapin d’un chapeau. Et pour ceux qui s’étonnent de la « rapidité » qui prévaudrait je renvoie çà l’affaire de la gifle, beaucoup moins scabreuse pour les finances de l’état (c’est à dire les nôtres).

Qui a intérêt à « salir » la noirceur de Fillon qui autorise l’usage de munitions de guerre contre les manifestations contestataires. Messieurs les régaliens, tirez en premier, non sur la foule mais sur les politicards qui sèment le bordel national – :  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270 

 

http://www.causeur.fr/retraites-fillon-republicains-programme-presidentielle-42348.html

 

*****

 

France : le candidat présidentiel François Fillon propose une alliance avec l’Allemagne contre les États-Unis

France : le candidat présidentiel François Fillon propose une alliance avec l’Allemagne contre les États-Unis

François Fillon, candidat du parti de droite Les Républicains (LR) à l’élection présidentielle française, s’est rendu lundi à Berlin pour rencontrer la chancelière allemande Angela Merkel. Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, et la ministre de la Défense, Ursula von der Leyen, étaient également présents.

La position agressive adoptée par le président Trump envers l’Europe, et en particulier envers l’Allemagne, suscite la panique parmi les puissances européennes sur les conséquences de la politique de « l’Amérique d’abord » pour leur position économique et militaire. La visite de Fillon à Berlin, visant à renforcer les liens économiques et militaires de la France avec l’Allemagne, la puissance économique dominante en Europe, a souligné que les puissances européennes progressent rapidement vers un conflit avec Washington.

Les déclarations de Fillon ont clairement montré que le but de cette politique est de se préparer à contrer avec force, si nécessaire, les démarches hostiles du gouvernement américain.

Dans une longue interview menée conjointement par le Frankfurter Allgemeine Zeitung et le quotidien français Le Monde la veille de la réunion de Berlin, Fillon a qualifié Trump de menace pour l’Europe : « « L’Europe est prévenue. Elle doit donc s’organiser face à une politique américaine qui ne nous fera pas de cadeaux. Cela suppose, plus que jamais, une initiative européenne. Ce que Trump annonce a déjà commencé avant Trump. » (et Fillon va t-il en faire des cadeaux à la France. oui si son deuxième prénom après Marianne est Pénélope)

Fillon a souligné des amendes de plusieurs milliards d’euros imposées par les autorités financières américaines à la Deutsche Bank allemande et à BNP Paribas en France.

Fillon a également appelé à des liens plus étroits entre l’Allemagne, la France et la Russie (Trump veut aussi des liens plus étroits avec la Russie. on va donc, par la bande et en loucedé, renforcer nos liens avec Trump. Les amis de mes amis sont mes amis….) , s’appuyant sur la recherche d’une fin aux guerres instiguées par les États-Unis en Syrie et en Ukraine.

l’UE ? La Russie a beaucoup de responsabilités, mais elle n’est pas la seule. »

Qualifiant l’alliance de la France avec l’Allemagne de « fondamentale » et dénonçant Hollande pour avoir d’abord cherché à « encercler » l’Allemagne dans les premières années de sa présidence, Fillon a appelé au « renforcement » de l’alliance franco-allemande. Il a toutefois insisté sur le fait que cette alliance serait un « partenariat entre égaux », malgré la « la faiblesse économique et l’absence de réformes structurelles » de la France.(Qu’est-ce que l’on peut dire quand on dissimule! Tout apparemment n’est que dans l’apparence. Fillon joueur de poker, avec notre argent, se peut distribuer des pourboires à Pénélope. On peut tout faire avec notre pognon et les politicards ne s’en privent pas… Il suffit d’avoir les bons codes et tuyaux. Quelque soit celui que l’on regarde… )

Ces stratégies, qui aggravent le risque d’un conflit militaire direct entre les puissances de l’OTAN, reposent sur des attaques dévastatrices sur les droits sociaux et démocratiques des travailleurs. L’appel de Fillon à des « réformes structurelles » en France est lié à sa promesse électorale de supprimer 500 000 emplois  ( 1 emploi par € de Pénélope. Heureusement que la magouille , si c’en est une, n’était pas plus élevée…. A 4,5  millions près, on privatisait toute la régalie) dans le secteur public et d’éliminer en grande partie ou en totalité les soins de santé financés par le système de sécurité sociale en France.

En matière d’immigration, M. Fillon a déclaré qu’il ignorerait les frontières théoriquement ouvertes de la zone Schengen et a appelé à une sécurité accrue sur les frontières intérieures et extérieures de l’Europe. Il a dit que « La France n’avait pas à accepter de quotas de réfugiés et que c’était une préoccupation pour chaque État », a déclaré Fillon, critiquant (et on veut jouer à Paris thé, avec Berlin, en attaquant. Et il s’étonne que l’on s’en prenne à son talon d’Achille qu’est Pénélope) la politique de Merkel en matière de réfugiés et affirmant que sous sa direction la France « ferait un choix différent » de celui de l’Allemagne.

Les tensions géostratégiques mondiales sont encore plus aiguës qu’il y a 25 ans, le déclin économique américain s’accélère et les puissances européennes, y compris la Russie, développent des liens toujours plus étroits avec la Chine, pays que Trump a désigné comme l’une des principales cibles de sa politique étrangère.

Si une alliance entre les régimes capitalistes de l’Allemagne, de la France, de la Russie et de la Chine contre les États-Unis devait émerger, une menace qui incitera Washington de plus en plus à l’action militaire pour l’empêcher, elle se révélerait complètement réactionnaire. Ce qui apparaît, c’est que la bourgeoisie internationale se montre de nouveau incapable de surmonter les contradictions fondamentales entre le caractère intégré de l’économie mondiale et la division du monde en États-nations antagonistes. (Fillon est comme le Pen, il veut une alliance Paris-Moscou)

La seule force capable d’empêcher l’explosion d’une nouvelle guerre mondiale est la classe ouvrière internationale, en luttant contre le système capitaliste qui en est la cause première. (Qui dit cela? Si c’est Fillon, il se fout carrément de la dite classe travailleuse. Or Pénélope, en étant rétribuée comme elle l’est, en fait partie. Et qui osera me dire que la lutte des classes c’est dépassé)

En effet, les divisions de plus en plus amères et insolubles qui déchirent l’Europe capitaliste ont été clairement révélées pendant la visite de Fillon, alors même qu’il tentait de conduire Paris vers des liens plus étroits avec Berlin.

L’hostilité de Trump envers l’Allemagne, y compris ses menaces de sanctions contre son industrie automobile et sa qualification de l’UE de « véhicule pour l’Allemagne », est perçue comme une menace par la classe dirigeante allemande, qui requiert une politique étrangère européenne plus indépendante et agressive. (Hitler ne voulait qu’une voiture du Peuple. Fillon veut la transformer en char de l’état diéselé avec annonces forcées au dioxyde de carbone de particules fines. Après les avions D’assault qui font mouche en rafale. Si ce n’est pas ingérence dans les affaires intérieures et extérieures d’un pays plus fort que nous, c’est que Kouchner, nous a trumpé sur la symbolique du riz; lui qui a navigué à vue et à droite et çà gauche)

Les tensions sociales, économiques et politiques sont déjà très fortes en Europe et Fillon a déclaré qu’il voulait que la France y devienne la puissance dominante, un défi à peine voilé à l’hégémonie allemande sur le continent. Dans les deux pays, les forces nationalistes de droite montent, et le Brexit l’année dernière n’a fait qu’exacerber les tensions en Europe. Londres considère sans doute des appels à une plus grande intégration militaire sur le continent européen une menace, d’autant plus que, avec le Brexit, la Première ministre britannique Theresa May se rapproche de Trump.

 

Fillon montre ses muscles atrophiés (par les affaires et maintenant sa péneloponnaise en fictivité et aussi parfois en festivités libérales). Face à l’Allemagne qui nous domine. il a raison. les Français, contre toute attente et en méconnaissance lui ont donné la primeur à droite. Primeur maintenant remise en cause par les évincés et ceux qui restaient en coulisses…. attendant leur heure ou ses faux pas. partant il peut tenter de faire illusion auprès de nos cousins germains. mais seront-ils aussi crédules que nous.

Il y a maintenant Pénélope entre lui et eux. Quel aurait été le résultat de la primaire, premier tour, si cela avait été révélé, avant?

Si on veut mettre au pas l’Allemagne, il faut faire l’oie. Or c’est à Rome qu’elle ont sauvé le Capitole. En France, elles n’ont rien sauvé, et pour cause puisque catho-strophiques  et ce n’est pas avec des Boutin et des poissons d’eau douce, que l’on pourra les considérer comme blanches (surtout si on veut les amalgamer au « vivre ensemble »).

Il est des rêves néfastes et négatifs… Et la Fillonie s’en empare!

 

http://reseauinternational.net/france-le-candidat-presidentiel-francois-fillon-propose-une-alliance-avec-lallemagne-contre-les-etats-unis/

 

***

 

Penelopegate : la défense de François Fillon l’enfonce

Affaire Penelope Fillon : que risque le couple Fillon ?

Fillon fut la divine surprise d’une droite qui se mettait à croire de nouveau au courage, à l’honnêteté, à la clarté. Mais son succès à la primaire fut acquis par défaut, par rejet de ses deux concurrents.

Et, dans ce rejet, un critère fut déterminant pour les trois millions de Français qui lui apportèrent leurs suffrages : la probité. Ils ne voulaient plus des affaires d’appartements, d’emplois fictifs, de financement illégal auxquels le nom de M. Juppé était associé, ni des affaires de M. Sarkozy. Avec Fillon, le peuple de droite pensait avoir tourné la page de la droite affairiste des années Chirac-Sarkozy.

Visiblement, on était allé un peu vite en besogne…

Depuis deux mois, la candidature Fillon patinait : la droite de conviction le voyait se juppéiser depuis la primaire, par sa promotion insensée des Apparu, NKM, et autres UDI.

Désormais, la juppéisation a atteint un nouveau stade. Celui du soupçon de pratiques indignes trop courantes dans les partis de droite : recrutement de proches, emplois fictifs, etc. Retour aux pires heures des affaires du RPR. Avec un parfum d’affaire Tiberi dans l’air : emploi fictif pour madame, un vague rapport pour justifier un gros salaire…

Les premiers arguments de sa défense sont absolument inacceptables, et d’une maladresse insigne : crier à la « misogynie » ? La belle affaire ! On n’aurait pas de comptes à demander à Mme Fillon pour ce qui ressemble à un emploi fictif grassement rétribué pour la seule raison que c’est une femme ? « Séquence des boules puantes » ? Belle expression gaullienne… Mais la réalité, cher ami ? Emploi fictif ou non ?

Les Français, ceux qui ont voté ou s’apprêtaient à le faire pour M. Fillon, sont en droit d’attendre d’autres explications plus sérieuses. Et un retrait de M. Fillon au cas où les faits rapportés par Le Canard enchaîné seraient avérés.(un retrait, sans attendre et actuellement sauverait peut-être la droite dans son ensemble. Faut-il, tout miser sur un seul tocard? Oui si on veut un gros rapport à 500 000 €. Non si on veut sauver les meubles et encore)

En effet, l’heure est venue de rappeler à M. Fillon ses propos d’août dernier :

« Qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ? […] Il ne sert à rien de parler d’autorité quand on n’est pas soi-même irréprochable. […] Avoir une haute idée de la politique signifie que ceux qui briguent la confiance des Français doivent en être dignes. Ceux qui ne respectent pas les lois de la République ne devraient pas pouvoir se présenter devant les électeurs. »

Il n’y aurait rien de pire, pour M. Fillon lui-même, pour la droite, pour la démocratie française, que commence à présent un feuilleton à la Xavière Tiberi.

 

Fillon-Valls et autres putatifs…. je respecte et ne respecterai que ce et ceux qui est respectable. Ne me demandez pas de respecter l’irrespectable, ce serait vous faire affront. la respectabilité ne peut être le résultat d’un suffrage trafiqué.

Qui a intérêt à dégommer Fillon? L’éventail est restreint. Soit un parti, soit quelques personnalités, elles aussi, aussi sulfureuses, si ce n’est plus. Mais la boule puante existait bien avant sa mise sur le marché. On la maintenait au chaud. Pourquoi maintenant, et pas avant ou après (éventuellement après ce dimanche 29 Janvier, 2nd tour de la primaire de la gauche)?

 

http://www.bvoltaire.fr/pascalcelerier/penelopegate-defense-de-francois-fillon-lenfonce,309290

 

*****

 

Liste d’outils démocratiques disponibles en France pour prendre le contrôle de notre politique.

En Argentine, en 2012, Pia Mancini et des citoyens hackers ont créé un parti politique qui utilise une plateforme web participative pour prendre des décisions, maintenant disponible en France : DemocracyOS France

 

DemocracyOS est une plateforme open source : libre, gratuite, indépendante et réplicable.

Son but est de favoriser la participation de tous à la fabrique de décisions politiques, à l’heure où internet a changé presque tous les aspects de notre vie quotidienne… sauf le fonctionnement de nos démocraties.

Inventée en 2012 par des développeurs et politologues en Argentine, elle est reprise dans le monde: Mexique, États-Unis, Espagne… et désormais en France grâce à un groupe de citoyens qui est sur le point de créer une association afin de mieux structurer son travail.

le message elections arnaque complot

Aux dernières élections présidentielles de 2012, François Hollande a été élu avec une campagne qui a coûté un peu moins de 22 millions d’euros. Et il semble que ces recettes de campagne soit proportionnelles aux temps de parole à la télévision et surtout aux pourcentages de suffrages exprimés.

Nous suffirait il alors d’être suffisamment nombreux pour réunir quelques dizaines de millions d’euros et ainsi élire en 2017 un candidat qui respecterait les engagements décidés par les citoyens?

  • Démocratie Ouverte, une association créée en 2012 par des citoyens français, québécois et tunisiens  afin de promouvoir le concept  de l’Open Government dans l’espace francophone. L’association est à la base de plusieurs projets comme Parlement & Citoyens, Voxe, ou Influents.
    • Parlement & Citoyens est une plateforme web qui permet aux parlementaires d’associer les citoyens à la rédaction de leurs propositions de loi.
    • Voxe est un comparateur neutre de programmes politiques pour les élections qui est entièrement crowdsourcé. Voxe c’est un mouvement qui vise à replacer le citoyen au centre de la démocratie en le rendant proactif, notamment au moment des élections.
  • Democratech est un rassemblement de citoyens ordinaires, affiliés à aucun parti et qui ne sont candidats à rien, mais qui veulent redonner du sens aux élections en élisant démocratiquement leur candidat pour la Présidentielle de 2017 L’idée, c’est de passer par-dessus les partis politiques, n’importe quel citoyen pourra se présenter, ou bien désigner un candidat et/ou participer au projet. Le but des organisateurs est d’afficher 500.000 participants, candidats ou contributeurs, d’ici au 1er tour de leur primaire en 2016. Ensuite ils fourniront au candidat désigné les 500 signatures, le financement via du crowdfunding et le projet.
  • Ma Voix est un groupe d’électeurs « Post partis traditionnels » présentant des candidats aux législatives de 2017 qui relaieront les décisions de leurs électeurs sur 5 ans.
  • Le mouvement Démocratie Réelle n’est pas un parti politique mais un mouvement libre de citoyens désireux de voir naître une vraie démocratie et s’engageant publiquement dans ce sens. Vous pouvez désormais (à partir du 1er septembre 2015) candidater au tirage au sort : Cliquez ici pour candidater.
  • Avec Baztille, vous prenez chaque jour une décision pour votre pays, votre région ou votre ville et les élus Baztille appliquent vos décisions. Ne laissez plus personne décider à votre place : reprenez le pouvoir! Plus nous sommes nombreux, plus nous avons d’élus, et plus vos décisions sont appliqués. Baztille, l’appli qui vous permet de reprendre le pouvoir dans votre démocratie.

 

Qui a dit que tout était foutu en France. Certes avec les anciennes formations politiques, c’est râpé. Voyez comme tous ceux qui sont formatés depuis des décennies à la même carte mère de la représentativité qui n’en est plus une. Il suffit de voir ce qu’il, en est du premier tour des primaires…. ci -jointes : prim1trdpt

Il est vrai que les vieux routiers éculés et bourrés de rustines , insuffisantes pour colmater les puanteurs de leurs bourbiers nauséeux, sont lopin d’être à la fête. Quand on ne représente plus pour leurs leaders charismatiques que 4,27% et 1,36% des peuples qui ont portés vos partis en 2015 (aux seules régionales, élections de seconde zone qui paraît-il n’amassent plus foules, paraît-il), il vaut mieux pour ces élites des élites, faire profil bas et surtout raser l’ombre des murs.

Cela a tout le moins devrait amener les champions à se remettre en cause et surtout leurs méthodes de gouvernement… Mais que nenni… Ils foncent allégrement dans le mur en nous y entraînant. Eux auront les moyens de s’en sortir, les poches des contribuables ne sont pas encore tout à fait vides… Mais le Peuple? 

Place à d’autres initiatives plus proches et réellement du Peuple.

 

https://bonnesnouvellesinfo.wordpress.com/2015/10/11/hackons-la-democratie/

 

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif
  2. Valls – valls-putatif

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure! Quel don François du ciel

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout (et pas seulement la nuit). Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)

……

De la constitution et de l’état d’urgence abusif :

Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

…..

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

 

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :