-

L’inventaire futuriste à la Prévert est en vente dans toutes les bonnes librairies gouvernementales mondiales. Balayé Nostradamus! (by keg – 17/01/2017)

Publié le Mis à jour le


Le choix du jour : «froid d’hiver ou  «show d’été»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot, quoi que… », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle : L’artiste contestataire Piotr Pavlenski demande l’asile en France;On est revenu à l’ancienne guerre froide, on échange nos contestataires symboliques Pavlenski contre Depardieu


je ne voterai pas pour mes bourreaux. La révolte d’un « pupille de la Nation non juif », trop con pour apprécier le bonheur promis par des-put-a-tifs (ne parlons pas des chauves)   (en abrégé : http://wp.me/p4Im0Q-1sO)

Français quand vous saurez……que :

Quand le nouveau monde sera mis en place, nous aurons perdu tous nos repères. Il faudra réorienter nos boussoles pour pouvoir, un jour, naviguer sereins. En attendant, ce sera chaos et perditions.

….. et avec un peu de recul….

Le nouveau monde se met en place, sous nos yeux et nous sommes impuissants à en modifier quoique ce soit de sa composition à venir. Des milliards d’individus sont concernés et d’ennemis d’hier deviendront amis de demain…. Ceux qui évoquaient le nouvel ordre mondial ne pensaient certainement à cette nouvelle donne.

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Prévisions pour 2017 : Tendances mondiales

Prévisions pour 2017 : Tendances mondiales

 Résumé

Comme les évolutions de paradigmes géostratégiques et les réarrangements politiques non traditionnels continuent à se développer partout dans le monde, les USA iront de l’avant avec leur campagne de guerre hybride contre les projets chinois One Belt, One Road (nouvelle Route de la Soie), bien que la présidence Trump soit l’ultime variable inconnue capable de transformer la situation internationale de manière radicalement imprévisible.

Le grand réarrangement

La nouvelle guerre froide a déclenché une réorganisation mondiale de partenariats de portée et d’échelle jamais vue dans l’histoire. Voici les faits les plus importants qui se produisent simultanément :

  • le partenariat global le plus étroit jamais conclu entre Russie et Chine ;
  • le partenariat tripartite entre Russie, Iran et Turquie ;
  • le partenariat militaro-stratégique entre USA et Inde ;
  • la sécession entre Ukraine et Russie, forcée par les USA (et début de la Nouvelle Guerre Froide) ;
  • le rapprochement de la Russie et du Japon ;
  • le rapprochement de la Russie et du Pakistan ;
  • l’Égypte se rapproche de la Russie et s’éloigne des USA et des royaumes du Golfe persique ;
  • le contrôle du Mercosur devient unipolaire, tandis que l’Alliance du Pacifique devient plus multipolaire ;
  • la possibilité de la Chine de relier les deux blocs commerciaux sud-américains grâce au TORR ;
  • la Chine et le Mexique démarrent des relations bilatérales pour se préparer à Trump ;
  • l’Inde s’en prend au Népal et le pousse pour la première fois vers la Chine ;
  • le pivot des USA vers l’Asie est tombé à plat à cause des progrès chinois en Thaïlande, aux Philippines et en Malaisie ;
  • et enfin, Aung Suu Kyi [Myanmar] fait preuve de pragmatisme en se tournant vers la Chine.

Les restructurations géopolitiques citées ci-dessus se poursuivront dans les deux prochaines années, jusqu’à ce que la situation internationale soit relativement stable. Ce qui se passe en ce moment, c’est que le monde entier est en état de changement continuel à cause de l’instabilité mondiale que créent les USA en retardant la marche inévitable de l’ordre unipolaire vers l’ordre multipolaire.

La guerre hybride contre la Nouvelle Route de la Soie

Concernant la tendance ci-dessus, on peut s’attendre à ce que les USA ne lèvent pas le pied dans la menée de diverses guerres hybrides partout dans le monde contre les projets chinois de la Nouvelle Route de la Soie. J’ai publié des articles hebdomadaires à ce sujet dans Oriental Review au cours de la dernière année, mais tout se résume essentiellement à la règle de la guerre hybride, dont la version modifiée et élargie dit ceci :

Derrière chaque guerre hybride, le grand objectif est de perturber, contrôler ou influencer tout projet de jonction transnationale multipolaire, par l’intermédiaire de conflits d’identité (ethnique, religieux, régional, politique, etc.) fomentés de l’extérieur dans l’un des États participant au projet visé, dans le but d’affaiblir, changer ou rétablir son gouvernement.

En extrapolant à partir de cette ligne directrice, il est possible de prévoir plusieurs champs de bataille de guerre hybride qui resteront au premier plan au cours des prochaines années. En vrac, ils concerneront les projets :

  • CPEC entre Chine et Pakistan ;
  • TORR entre Brésil, Bolivie et Pérou ;
  • Les projets ferroviaires transafricains de la Chine (étudiés en long et en large dans mes analyses sur l’Afrique sur Oriental Review) ;
  • Le chemin de fer à grande vitesse Balkan Silk Road, entre Budapest et le Pirée ;
  • Le chemin de fer à grande vitesse ASEAN Silk Road, entre Chine, Laos, Thaïlande, Malaisie et Singapour ;
  • L’éventuelle ligne ferroviaire à grande vitesse trans-Asie Centrale, entre Chine et Iran ;
  • Et le canal du Nicaragua [reliant l’océan Pacifique et Atlantique].

Bien que la méthode particulière de la guerre hybride ne se soit pas encore manifestée dans ces projets, il existe malgré tout de solides raisons stratégiques de penser que les USA finiront par déclencher des déstabilisations asymétriques contre chacun des pays impliqués dans ces projets. Cela signifie que tous les analystes qui se focalisent sur l’avenir devraient garder un œil vigilant sur ces espaces régionaux.

L’énigme Trump

Enfin, la dernière grande tendance, qui se précisera en 2017, est l’énigme Trump, car personne au monde ne sait vraiment ce que fera le président élu au pouvoir. Il a déjà été très franc sur la marche de quelques principes clés de sa politique étrangère, à savoir

  • son souhait d’une nouvelle détente dans la nouvelle guerre froide avec la Russie,
  • son intention de renégocier ou de rompre l’accord nucléaire iranien et le rapprochement avec Cuba,
  • son discours et sa position fermes envers la politique commerciale et monétaire de la Chine,
  • son opposition à l’ALENA et aux millions d’immigrants clandestins venus d’Amérique latine qui envahissent les USA (en particulier ceux qui ont commis des violences pendant leur séjour dans le pays).

Avec l’approche de Trump – qui ressemble plus à celle d’un homme d’affaires – envers l’OTAN et les partenariats militaires traditionnels des USA, ainsi que ses désaccords idéologiques à l’égard de l’hyperlibéralisme de l’UE, on peut déjà s’attendre à ce que la présidence Trump se caractérise par de nombreux rebondissements sans précédent et passionnants, car les USA s’adaptent douloureusement mais tardivement à l’ordre mondial multipolaire inévitable.

 

La tectonique des blocs se met lentement en place…. Sous peu, le tsunami révolutionnaire va avoir lieu nous faisant entrer de plein pied dans le troisième millénaire. Il est vrai que tous les changements vécus depuis 16 ans, sont prémices d’un cataclysme dévastateur. Les jeux d’alliances se défont, tels que nous les connaissions jusque maintenant. A côté de cela le terrorisme djihadiste est un pet de none, sans consistance et les soubresauts de daech agonisant n’intéresse déjà plus le monde.

C’est comme si le monde renouait avec le juste après guerre, gommant ainsi 70 ans de son calendrier. Est-ce cela l’Armageddon promis par Daniel et ses confrères?

Tout ce que nous avons connu disparaîtra. Place à de nouveaux paradigmes.

 

http://reseauinternational.net/previsions-pour-2017-tendances-mondiales/

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

20% de baisse d’impôts : comment cela va se passer pour les concernés

20% de baisse d'impôts : comment cela va se passer pour les concernés
Baisse d’impôts : qui est concerné ? (Pixabay)

Les ménages mensualisés concernés par les critères de revenus vont constater dès ce lundi la baisse de leur prélèvement.

 

Vous la sentez l’année présidentielle ? Les ménages qui payent leur impôt sur le revenu de façon mensualisée pourront constater la baisse prévue de cet impôt dès lundi, jour fixé pour le premier prélèvement de l’année 2017. Cette baisse d’impôts doit profiter à 5 millions de contribuables, notamment parmi les classes moyennes.

Elle devait initialement entrer en vigueur au mois d’août, mais le gouvernement a décidé (primaire oblige. C’est pas parce qu’on y va pas qu’il ne faut pas donner un coup de pouce fiscale aux putatifs…. C’est quand même la famille…. Notez toutefois qu’un coup de pouce n’est pas un coup de main, car à continuer de la sorte – essayez jusqu’à l’épaule -, c’est une quenelle à la Dieudonné, publique et donc condamnable, surtout si cela vient du pouvoir) de l’avancer pour les ménages mensualisés ou qui règlent leurs impôts par tiers, via un amendement à la loi de finances adopté mi-décembre. L’objectif est de redonner du « pouvoir d’achat aux Français dès janvier (pour ceux qui sont mensualisés) », avait assuré à l’époque le secrétaire d’Etat au Budget Christian Eckert. Coût de la mesure ? 1 milliard d’euros (qu‘il faudra bien prendre quelque part!. Il n’y a pas de miracle, ni en socia-lie, ni en droite.)

Impôts : les gagnants et les perdants du quinquennat Hollande

La baisse d’impôts concerne à taux plein les couples gagnant jusqu’à 3.400 euros de salaire net et les personnes seules gagnant jusqu’à 1.700 euros. Ces limites sont majorées pour les familles, par exemple jusqu’à 4.800 euros pour un couple avec trois enfants.

Les personnes ayant un revenu fiscal de référence inférieur à 18.500 euros (37.000 euros pour un couple, augmenté de 3.700 euros par demi-part) auront une réduction d’impôt de 20%. A noter un effet de lissage sur la tranche supérieure : ceux qui ont un revenu fiscal compris entre 18.500 et 20.500 euros auront également une réduction d’impôt, mais inférieure à 20%.

Pour les ménages qui paient leurs impôts par tiers, la baisse sera effective « dès le 1er tiers provisionnel de février 2017 », précise Bercy dans son communiqué.

4 exemples concrets :

  •  Arnaud et Joanna, 28 et 30 ans, vivent en couple à Brest et n’ont pas d’enfants : 3 400€ (revenu net) = 20,01% soit 4,56% des revenus
  • Philippe et Stéphanie, 29 ans tous les deux, vivent en couple à Toulouse et ont un enfant : pour 3 770€  = 20,01% soit 3,74%
  • Julien et Maëlle, 45 et 46 ans, vivent en couple à Paris et ont deux enfants : pour 4 100€ = 20,01 soit 2,92%
  • un couple de retraité, sans enfant : 3000€ = 24,75% soit 3,67%

 

Dans le même temps, ce même couple de retraité percevant 3000€ (par mois) a payé (en % de son revenu mensuel) : 5,89% – 4,50% – 6,39% – 6,28% – 3,67% durant le dernier quinquennat

On a la preuve que l’état soigne particulièrement ses vieux….. Il faut bien les ramener dans le giron de la socia-lie et ne pas les laisser tentés par les droites réunies…

Par contre le lissage de 20,01% pour 3 des exemples utilisés, démontre que cet effet électoral sera vite balayé au lendemain des élections, Quel que soit le vainqueur. Il faudra bien financer le milliard accordé avant les élections et qui va payer, d’après-vous?

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20170116.OBS3868/20-de-baisse-d-impots-comment-cela-va-se-passer-pour-les-concernes.html

 

****

 

Assassinat des militantes kurdes à Paris: les services turcs en cause  –  Entretien avec la reporter Laure Marchand

Le 9 janvier 2013, les trois militantes kurdes du PKK Leyla Soylemez, Fidan Dogan et Sakine Cansiz étaient assassinées à Paris rue La Fayette. Quatre ans plus tard, leur meurtrier présumé venant de mourir, ses liens avec les services secrets turcs sont au coeur d’une enquête restée inaboutie. Alors que le procès prévu à Paris ne s’ouvrira pas cet hiver comme prévu, la journaliste Laure Marchand fait le point sur cette ténébreuse affaire dans son essai « Triple assassinat rue Lafayette » (Actes Sud, 2017). Entretien.

pkk laure marchand kurdes turquie

Sipa. Numéro de reportage : 00672771_000001.

 

Le meurtrier présumé des militantes kurdes assassinées voilà quatre ans à Paris, Omer Güney, est décédé en décembre dernier, avant l’ouverture de son jugement initialement prévu en janvier 2017. Existe-t-il des preuves de l’implication des services de sécurité kurdes (MIT) dans ce crime ?

L’enquête française a permis d’établir des liens entre Ömer Güney et le MIT. Douze jours après les assassinats, la préfecture de police reçoit un mystérieux mail anonyme qui désigne Güney et le MIT.

Un an plus tard, un document audio est également mis en ligne sur Youtube. Il s’agit de l’enregistrement d’une conversation entre trois individus qui passent en revue des cibles du PKK à éliminer en Europe.

Accablant. Cet été, après l’échec de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet, le Président Erdogan a dénoncé l’infiltration des gulénistes dans les services de sécurité turques. On savait la confrérie très puissante dans l’armée, l’administration et la magistrature. Est-il possible que les gulënistes infiltrés dans “l’Etat profond” aient voulu torpiller le processus de paix entre l’Etat turc et le PKK qu’avait engagé Erdogan?

Et en France, comment les autorités ont-elles réagi ? La justice a-t-elle pâti de notre alliance avec la Turquie au sein de l’OTAN ?

Lors de la découverte du crime, Manuel Valls qui était alors ministre de l’Intérieur, se rend sur place et assure de « la détermination des affaires françaises de faire toute la lumière sur cet acte ». Quatre ans ont passé, quatre ans de silence complet, ou presque du gouvernement. Les autorités françaises ont clairement fait le choix de ne pas se fâcher avec la Turquie.

En 2013, Paris cherche à se réconcilier avec Ankara après des années de brouille à cause de l’opposition de Nicolas Sarkozy à l’entrée de la Turquie (repris par les candidats putatifs de gauche, dans leur ensemble) dans l’Union européenne et la pénalisation de la négation du génocide armée. Il n’est pas question que trois crimes près de la Gare du Nord mettent en péril la démarche. Intérêts commerciaux, accord européen sous-traitant les migrants à la Turquie, coopération au sujet des djihadistes français qui transitent par le territoire turc… La France a fait son choix. Et peu importe que la circonstance aggravante de terrorisme ait été retenue dans cette affaire. D’ailleurs, Antoine Comte, l’avocat des familles, a déclaré à la mort de Güney que celle-ci arrangeait Paris et Ankara qui ne voulait pas de procès.

La mort d’Omer Güney des suites d’une tumeur clôt-elle toute enquête sur le triple assassinat des militantes kurdes ? 

Ömer Güney a contracté la légionellose à Fresnes. Vu son affaiblissement général provoqué par la chimiothérapie, l’infection pulmonaire a été fatale.

La lumière sera-t-elle un jour faite sur cette ténébreuse affaire ? 

Si l’ordre écrit du MIT ordonnant les préparatifs de l’assassinat de Sakine Cansiz est authentique, alors, qui est « Le légionnaire », la seconde personne missionnée ? Qui sont les quatre destinataires du document ? Il semble que les services secrets allemands connaissent au moins l’un d’eux. A qui appartiennent les deux voix dans la conversation publiée sur Youtube ? En Europe ou en Turquie, de nouvelles informations finiront peut-être par surgir. La répression et les purges qui touchent en Turquie tous les services de sécurité font de nombreuses victimes et donc de nombreux mécontents. Ils pourraient avoir intérêt à faire des révélations.

La France « complice » de la Turquie?

Le serait-elle aussi dans l’assassinat de l’ambassadeur ruses, tué par un agent des services officiels turcs.

Valls impliqué dans cette affaire se présenterait à la présidentielle! Va t-il, oser utiliser le 49-3 pour dénoncer le silence?

Mais le Fillon de droite n’est et ne sera pas mieux – fillon-putatif

Et dire que l’on interdit les attentats grâce à l’état d’urgence. Tous les attentats, non exceptés ceux décidés par les pouvoirs

 

http://www.causeur.fr/pkk-kurdes-laure-marchand-turquie-42221.html

 

*****

 

 

 

***

 

Mesures à prendre pour que le FN ne devienne pas un nouveau Tea Party…

Peut-être est-ce déjà trop tard.
 

 

Qu’on s’entende bien : François Fillon qui sort vainqueur de la primaire de « la droite » (son programme limité à tout ce qui ne dépassera pas 300 millions : fillon-putatif ) est bien le signe qu’en France, on ne peut pas renverser la table. Si l’on considère que le choix d’un vieux briscard de la politique, ancien Premier ministre insipide au bilan négatif, constitue un mini-séisme, c’est décidément le signe que les Français sont pour l’instant incapables d’accepter l’idée de changement.

Brexitisme et trumpisme ne passeront donc pas encore, en France.

De ce point de vue, la mutation opérée ces dernières années par le Front national est pertinente. Jongler entre nécessité de se « normaliser », au sens de ne plus faire d’éclats médiatiques superficiels, et exigence d’être complètement contre le système média-politique, sans rejeter trop brutalement la frange « identitaire », requiert un dosage subtil de ces trois composantes, dont le résultat répondrait tout à fait au besoin de rafraîchir la politique française, sans être trop bouleversant.

La ligne politique du Front national est elle aussi bien choisie. Du moins, la ligne qu’on peut deviner, tant on n’entend plus rien de neuf, paradoxalement, depuis que ce parti a atteint son pic de nombre d’élus aux élections de 2014.

Le tryptique souverainisme-libertés-progrès social est sans doute la proposition la mieux adaptée à la situation et à la particularité françaises.

Le problème majeur est que cette ligne est très mal promue. Très mal incarnée.

Et donc, hélas, en voie de disparaître.Il est désormais indispensable de travailler, de se renouveler, d’être meilleurs. Car, profitant de la faiblesse de ce « camp », un autre est en train de s’épanouir au FN : celui des conservateurs façon « Tea Party », faisant des questions sociétales, « identitaires » l’axe central du combat. Ces mêmes questions sociétales étant, par ailleurs, accaparées par ceux qui ont choisi et porté Fillon.

Seule une personnalité brillante, intelligente, positive et suscitant l’enthousiasme – ce que n’est pas, après plusieurs années d’observation, Florian Philippot – pourra et devra recentrer le combat antimondialiste sur le tryptique souverainisme-libertés-progrès social.

L’échéance du premier tour de la présidentielle approche. Il est donc grand temps pour Marine Le Pen de faire quelque chose. Et ne pas se contenter de balayer d’un revers de main les tensions internes qui trahissent un véritable mais ancien clivage : « identitaires contre souverainistes », ni de proposer un catalogue d’idées ou une nouvelle esthétique.

Peut-être, finalement, est-ce déjà trop tard.

Alors il faudra qu’enfin puisse émerger une véritable formation souverainiste intelligente et crédible. Pour que la France, elle aussi, redevienne une inspiration pour le monde.

 

Pourquoi s’alarmer. Les autres travaillent pour le FN. Certes, il y a un duel interne entre deux lignes, mais ce ne sont que des querelles de famille mises sur la place publique, entre la tante et la nièce….. Dans un parti qui a su évincer son créateur, papa de la donzelle-tante, on peut s’attendre à tout. C’est la Rome à l’apogée de sa décadence…. Et c’est cela uniquement qui pourrait miner le FN et non la « progression » des camarades droite-gauche, dont on peut déjà subodorer quelques lignes directrices.

Quand le FN réglera son conflit familial et familier, il crèvera le fameux plafond de verre….

 

http://www.bvoltaire.fr/louisewindstein/mesures-a-prendre-pour-que-le-fn-ne-devienne-pas-un-nouveau-tea-party,305989

 

*****

 

Conférence de Paris : et si l’Europe cessait de financer l’occupation de la Palestine par Israël ?

La France voudrait donc, en réunissant à Paris une assez étrange conférence internationale à quelques jours de la fin du mandat d’Obama et alors que son propre Président n’est plus qu’une sorte d’ectoplasme politique qu’on n’écoute que par politesse, «relancer le processus de paix» pour «sauver la solution à deux États».

L’ennui, c’est que de “processus de paix” il n’a en réalité jamais été véritablement question, et que la “solution à deux États” n’en a jamais été une. En fait de “relance” c’est un constat de faillite permettant de passer enfin aux choses sérieuses qui s’imposerait.

Conférence de Paris : et si l’Europe cessait de financer l’occupation de la Palestine par Israël ?

On sait depuis des années que le “processus de paix”, dont l’annonce avait soulevé tant d’espoirs, n’a jamais rien été d’autre qu’« une réorganisation du dispositif d’occupation israélienne, misant sur la cooptation de la direction historique du Mouvement national palestinien au sein des structures coloniales », comme le synthétisait brillamment en une phrase Julien Salingue, à l’occasion du 20ème anniversaire de la retentissante faillite « inscrite dans l’esprit et la lettre des Accords d’Oslo, qui n’ont pas constitué une rupture avec les logiques à l’œuvre dans les territoires palestiniens au cours des décennies précédentes et qui n’ont pas ouvert un quelconque “processus de paix” ».

On ne peut donc que souscrire à l’analyse livrée, à 24 heures de l’ouverture de la conférence de Paris, par Charles Enderlin (ancien correspondant de France 2 à Jérusalem et auteur de plusieurs ouvrages sur Israël et la Palestine [1]) sur Twitter :

Par « Bibi » il faut entendre Benjamin Netanyahou, dont c’est le surnom en Israël. Il suffit d’ailleurs de voir l’enthousiasme communicatif avec lequel l’envoyé spécial du Ministre français des Affaires étrangères parle de cette conférence…

Il s’agirait donc, contre toute raison, de “relancer” un “processus de paix” qui n’exista jamais (ou du moins ne mérita jamais ce nom), afin de s’accrocher à un “principe” (celui des “deux États”) qui n’a jamais été un principe que dans l’esprit de certains diplomates occidentaux, pour sauvegarder l’illusion d’une “solution” qui n’en est en aucun cas une, reposant sur “deux États” dont l’un serait privé de pratiquement tous les attributs de ce qui mérite d’être appelé un État…

Il n’y a donc dans tout cela ni processus, ni paix, ni “solution”, ni deux États, mais on parle de relance. Difficile de faire mieux dans le bullshit…

Le point de départ de cette sinistre comédie se situe dans le soi-disant l’accord de reconnaissance mutuelle entre Israël et l’OLP – en fait, cette dernière reconnaissait “le droit de l’État d’Israël à vivre en paix et dans la sécurité” et prenait une série d’engagements en découlant, tandis qu’Israël ne reconnaissait rien du tout hormis que l’OLP représentait le peuple palestinien et qu’il lui fallait négocier avec elle, sans rien dire ni de l’objectif de la négociation, ni du calendrier et surtout pas d’un État palestinien, dont les dirigeants israélien n’ont à aucun moment accepté l’idée, quoiqu’on en dise.

Aussitôt après feu Edward Saïd [2], écrivait avec l’extrême lucidité qui était la sienne :

«Alors, avant tout, appelons cet accord de son vrai nom : un outil de la capitulation palestinienne, un Versailles palestinien. Ce qui le rend pire encore, c’est qu’au cours des 15 dernières années, l’OLP aurait pu négocier un arrangement meilleur que ce Plan Allon modifié, et exigeant de faire moins de concessions unilatérales à Israël.

Le diplomate français Pierre Vimont a cependant raison de dire qu’il ne servirait à rien de vouloir à tout prix remettre autour d’une table “les deux parties”, car le rapport de force est trop déséquilibré. Il aurait été honnête de sa part d’ajouter que surtout il y a dans le camp israélien une volonté délibérée de ne vouloir, au mieux, que “négocier pour négocier”, à l’infini et sans jamais conclure, tout en dérobant jour après jour progres­sivement l’objet principal même de la négociation, à savoir le territoire.

Après plus de 24 ans de passivité totale face à la violation constante du droit international par Israël, la France persiste à nier cette évidence, ce qui revient à dire qu’elle n’a pas d’autre véritable objectif (en dehors de sa propre gloriole et celle de ses dirigeants) que de servir les intérêts du gouvernement israélien, la partie la plus puissante (d’où l’interdiction du boycott. Et pourtant le boycott de l’Afrique du Sud était légal et piloté par l’état Français. Allez comprendre. Ne serait légal que ce que l’état impose même en géométrie variable).

Au cours des huit années de la présidence Obama, 100.000 colons juifs de plus se sont installés en Cisjordanie, et tandis que Washington finance à coups de milliards de dollars chaque année l’armement israélien (et par le fait même assure à ses industriels un joli débouché aux frais du contribuable étatsunien), l’Union Européenne quant à elle finance l’occupation. Charles Enderlin, encore lui, fait un décompte édifiant dans un article de “Libération” :

Nicolas Sarkozy ouvrait la conférence internationale des donateurs pour l’État palestinien en rappelant qu’il s’agissait de créer aux côtés d’Israël :

«Un État souverain sur son territoire et ses ressources, contrôlant ses frontières, disposant d’une continuité entre Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem-Est. Un État de droit, disposant d’institutions fortes et indépendantes, qui assurera la sécurité de ses citoyens, fera respecter la loi et l’ordre […]. Au bout du compte, un État politiquement et économiquement viable.»

Salam Fayyad, le Premier ministre palestinien, demandait 4,5 milliards d’euros aux donateurs qui, déjà, depuis la signature des accords d’Oslo, avaient déboursé plus de 7 milliards d’euros. Il a reçu des promesses pour la bagatelle de 6,5 milliards d’euros de la part des 70 délégations d’États réunies à Paris.

L’Union européenne a de nouveau mis la main au portefeuille. Aux 563,28 millions d’euros (d’où vient cet argent?) déjà transférés en 2007, sont venus s’y ajouter 494,91 millions en 2008. Selon des sources diplomatiques, il faut adjoindre les sommes offertes par les divers pays de l’UE, qui, en la doublant, portent l’aide aux Palestiniens à près de 1 milliard d’euros (en 2015, encore, l’UE a remis 342,42 millions d’euros à l’Autorité autonome).

Dans ces conditions, n’est-il pas grand temps de faire le bilan ? Les milliards investis par la communauté internationale, s’ils ont permis le développement d’institutions palestiniennes, n’ont pas fait avancer d’un millimètre la solution à deux États *.

Alors, pourquoi, au nom des bailleurs de fonds européens, François Hollande et Angela Merkel ne prendraient-ils pas l’initiative de fixer une date limite au-delà de laquelle Israël – puissance occupante selon les conventions de Genève – devrait assumer le financement du budget palestinien ? Cela libérerait le contribuable européen de ce fardeau, et placerait le gouvernement de Netanyahou devant ses responsabilités à un moment où s’ouvre une nouvelle page de l’histoire du Proche-Orient. L’enjeu, c’est l’avenir de la région, d’Israël et de la nation palestinienne.

Car les premières décisions de la nouvelle administration Trump ne poussent pas à l’optimisme. Le président élu a nommé David Friedman au poste de nouvel ambassadeur américain en Israël. A la tête de l’Association des amis de la colonie Beit El, c’est un fervent partisan de l’annexion des Territoires palestiniens. Il entend œuvrer pour le transfert à Jérusalem de l’ambassade des États-Unis installée aujourd’hui à Tel-Aviv. Ce serait le dernier clou dans le cercueil du processus de paix entamé en 1993 avec la signature des accords d’Oslo. Il ne resterait plus qu’à en publier l’acte de décès formel.

A ce diagnostic on ne peut qu’ajouter que l’Union Européenne – dont l’ambassadeur en Israël, Lars Faaborg-Andersen, témoigne en permanence d’une écœurante soumission idéologique au gouvernement en place et d’un mépris non moins répugnant envers les Palestiniens – finance outre l’occupation par Israël la corruption d’une petite oligarchie palestinienne, et le train de vie confortable de centaines de cadres d’une kyrielle d’ONG internationales qui sous couvert de solidarité internationale s’activent surtout à “normaliser” l’occupation, dont la fin signerait aussi celle de leurs privilèges. C’est là aussi une page de l’histoire qu’il s’agirait de clore, pour ouvrir enfin des perspectives de paix qui rompent enfin avec la logique colonialiste.

 

 

Ainsi le Français financerait les implantations, complices en cela de l’occupation… et n’auraient pas le droit de boycotter quoique ce soit émanant d’Israël. C’est donc une double condamnation décrétée non par un quelconque 49-3 (nous n’avons pas la voix au chapitre des décisions relatives à l’international. Il est vrai que certains ont intérêt à ce que les français achètent ce qui est fabriqué en territoire… Pour moins que cela, en France certains ont osé prendre le maquis lors de la dernière occupation… Cela explique mieux, peut-être le refus de la Palestine de se laisser amputer de ses territoires.

 

http://free.niooz.fr/s/free/conference-de-paris-et-si-l-europe-cessait-de-financer-l-occupation-de-la-palestine-par-israel-14234210.shtml

 

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon fillon-putatif
  2. Valls – valls-putatif

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure! Quel don François du ciel

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

  • Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
  • Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)
Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

  • En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 15/07/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

 …..

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :