-

Si la vitesse ne peut-être cause d’accident, mais que facteur aggravant, Hollande est cause et facteur aggravant de son échec, Il ne suffit pas, seulement, dire…. ! de (par keg – 304 Mars = 29/12/2016)

Publié le

Le choix du jour : «Hollande, cause d’échec» ou  «Hollande, facteur aggravant d’échec»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Dernière nouvelle :

Français quand vous saurez……que :

Le seul responsable d’un échec est d’être auto-producteur… Il n’y a qu’en politique que c(‘est possible. Surtout quand on ne répond pas sur ses biens propres de sa mauvaise gestion. Ce sont les citoyens qui paient…. A quoi servent les trésoriers payeurs?

….. et avec un peu de recul….

La vitesse n’est pas cause d’accident, mais facteur aggravant. On s’évertue depuis des décennies que la vitesse est cause d’accident. Depuis quand un facteur aggravant peut-être cause. …. Par contre Hollande est cause et facteur aggravant du hollandisme…. C’est la nature même d’un politicard d’être cause de l’aggravation de l’état…. Il y a urgence….!


…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

La cause de l’échec de Hollande ? Lui-même

 
 

Je ne peux pas m’empêcher, depuis qu’il a annoncé son retrait, de m’attacher à ce qui aurait pu être autrement s’il avait été mieux avisé.

 

Analyser les raisons des succès est intéressant, mais l’exercice est bien moins passionnant que de se pencher sur les motifs des abandons ou des défaites.

Talleyrand soutenait, lui qui était un spécialiste, que la trahison n’était qu’une affaire de dates. On pourrait soutenir que la politique, en général, ne relève que de la chronologie et du bon choix des séquences.

Je ne peux pas m’empêcher, depuis que le président de la République a annoncé son retrait, de m’attacher à tout ce qui aurait pu être autrement s’il avait été tactiquement mieux avisé.

D’abord une faille de sa personnalité. Les hommes de pouvoir n’en sont pas dénués et il n’a pas été le seul à pâtir de cette faiblesse. Nicolas Sarkozy comme d’autres ont été victimes de cette surestimation de soi. Il est clair que François Hollande s’est vu trop beau, trop brillant (trop intelligent. mais la France n’est pas le Limousin. Ce serait plutôt l’inverse), trop au-dessus du lot au sein d’un monde dont il méprisait la plupart des représentants de gauche comme de droite. Se croyant plus fort que les événements, il a été dominé par eux.

Ensuite, les méfaits d’un mimétisme qui égare. François Hollande s’est imaginé qu’il suffisait de remettre ses pas dans ceux de François Mitterrand pour devenir presque mécaniquement un génie de la stratégie et de la tactique comme son modèle.

On a constaté, au contraire, qu’il nous a offert en dégradé et en médiocre les vertus du « tempo » et des calculs de François Mitterrand. L’attente est devenue hésitation et l’observation retard. Supposant imposer son rythme, François Hollande a été victime du rythme des autres.

Sa principale erreur qui, paradoxalement, démontrait qu’il demeurait encore chez lui une naïveté. Emmanuel Macron s’est déclaré candidat à la présidence de la République et celui qui estimait qu’il lui devait tout a été totalement surpris par une résolution dont il avait sous-estimé la profondeur et la constance. On ne peut même pas dire qu’Emmanuel Macron a caché son jeu. Il n’a cessé, au contraire, carte après carte, de le montrer mais le président de la République, battu sur un terrain où il se jugeait indépassable, s’est laissé abuser, qualifiant de « bluff » cette ambition en marche.

François Hollande déclarant sa candidature plus vite, plus tôt aurait rendu celle d’Emmanuel Macron difficile, voire inconcevable. Dans tous les cas il prenait l’initiative et cette énergie fondée sur l’incroyable optimisme dont il avait fait preuve au cours des déboires tragiques ou ridicules de sa présidence rassemblait autour de lui, coagulait des soutiens dispersés, redonnait vigueur à la gauche officielle et laissait une chance au combat à venir.

Sa candidature lui permettait alors d’accueillir comme un bonus et presque une légitimation les heureuses nouvelles qui, quoique tardives, embellissaient le présent et auguraient d’un futur plus satisfaisant. Trois mois de baisse du chômage : sur le marché du travail, on n’avait pas connu cela depuis 2008 ! François Hollande, déjà en lice, aurait été fondé à s’honorer de cette avancée alors que son désistement le conduit à n’éprouver que de la nostalgie et du regret pour ce qui est en train d’advenir et qui relève encore à peine de son bilan puisque, symboliquement, le Président est proche de l’absence.

Rien ne démontre que s’il n’avait pas été ce Hollande piètrement et narcissiquement temporisateur, il se serait retrouvé au second tour. Qu’il n’aurait pas été mis sur la touche démocratique par François Fillon – « préparant son offensive pour 2017 » (Le Figaro) – et par Marine Le Pen installée constamment dans la joute finale par les intentions de vote.

Mais l’issue de son quinquennat aurait eu une autre allure. (Pleuvra t-il le jour de sa passation?)

Hollande Cunctator ! Il se serait passé de cette référence à l’antique.

 

Il est un temps pour tout. Il est surtout un temps de rendez-vous avec soi-même qu’il ne faut jamais manquer…. C’est celui de sa déclaration d’amour. Essayez d’oublier celle des impôts et vous êtes taxés (non d’incapable, mais de pénalités de retard). Les hommes politiques sont taxés de nullité, dès lors où ils oublient leur déclaration d’intention. Des plus malins raflent la mise, de la mise en avant, en avance… Et ensuite, les acteurs retardés sont comme gros gens devant, tous derrière………

Il ne suffit pas de dire « moi, président je… ». L’important est d’être et cela n’est pas donné à tout le monde. Il est des gens (oui, j’en connais, même en politique, et ils sont nombreux….) qui pètent plus haut que leur cul. Il suffit de voire ceux qui se poussent et pressent aux portes des primaires. Et plus encore aux suffrages de leurs semblable pour être leur soit disant VRP à l’assemblée (alors qu’ils n’y représentent qu’eux mêmes…. Mais ils ont besoin du peuple pour y accéder… Vous comprenez le « vote utile »!)

A ne pas avoir voulu être « bi » on est « has been » (c’est le moderne « to be or be has been » et l’histoire vous balaie des souvenirs. Sarko a mis dix ans, Hollande mettre moins d’un an! Mais que feront les successeurs ou à tout le moins le VRP du peuple de 2017, selon les estimations possibles :

  1. Fillon
  1. Valls
Ah ! La signature qui vous honore quand vous la respectez, mais…….
Qui vous colle aux basques et vous poursuit de la vindicte quand…. vous la déshonorez

http://www.bvoltaire.fr/philippebilger/la-cause-de-lechec-de-hollande-lui-meme,302609

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….
——
« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:
GrosMots kegiens Février2016

****

 

Réfugiés : les fantômes de Clausnitz, la « honte » de l’Allemagne

Réfugiés : les fantômes de Clausnitz, la "honte" de l'Allemagne
Louay Khatoun, à Clausnitz, en novembre 2016. (AFP PHOTO/Robert MICHAEL)

Un an après le scandale provoqué par l’arrivée d’un bus sous les cris de haine des habitants, ce petit village de Saxe illustre toujours la fracture de l’Allemagne.

 

 

La première fois que Louay Khatoun, 15 ans, a aperçu Clausnitz, il s’est dit qu’il devait « se casser direct ». L’adolescent chiite qui, aux côtés de son père Majdi et son frère Ramzi, était parvenu à échapper aux milices extrémistes sunnites de Tripoli, au Liban, le résume simplement :

« Je n’ai pas réussi l’aller simple pour l’Allemagne en neuf jours et 4.000 dollars pour finir chez les nazis. »

Après trois mois passés dans un foyer d’accueil à Dresde, on annonce à la famille Khatoun qu’ils seront bientôt transférés à Clausnitz, 850 habitants, un village situé dans l’ancienne région minière des Monts Métallifères, surnommée la « Sibérie saxonne », à une dizaine de kilomètres de la Tchéquie. « Un nulle part au milieu du froid et du vent avec le premier supermarché à 3 kilomètres et la gare à 4 », résume aujourd’hui Majdi.

(AFP PHOTO/Robert MICHAEL)

Leur arrivée est un choc. Le soir du 18 février 2015, un bus, dont l’enseigne lumineuse « Reisegenuss » (plaisir de voyager) clignote dans la nuit glaciale, parcourt les derniers virages qui séparent les Khatoun de leur nouvelle « maison ». Ils sont accompagnés d’une vingtaine d’autres demandeurs d’asile, des couples, des femmes venus de Syrie ou d’Afghanistan.

 

Non Clausnitz  n’est pas Klausewitz. Le second était à l’origine des stratégies de guerre, la première est centre d’accueil des refusants des conséquences dues au génie du second. C’est l’isolement par rapport aux dangers du monde…..

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/migrants/20161212.OBS2506/refugies-les-fantomes-de-clausnitz-la-honte-de-l-allemagne.html

 

****

 

Le testament prophétique de Ban Ki-moon: l’ONU en faillite  –  La résolution sur la “colonisation israélienne” discrédite l’ONU

 

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, décembre 2016. SIPA. AP21990025_000003

Avec une jubilation à peine dissimulée, une bonne partie de la presse hexagonale, un quotidien national du soir en tête, s’est réjoui de cette résolution onusienne de Noël, comme d’un cadeau de fête.

 

Pensez donc, le rite était maintenu, l’État juif morigéné avant la fin de l’année.

400 000 morts en Syrie, Obama reconnaissant son échec flagrant, les Nations unies leur inutilité totale. Peu importe, ce qui comptait c’était de mettre Israël au ban des nations, pour sa politique de « colonisation ».

Oublions toutes les autres parties du monde dont le statut est largement aussi controversé : Tibet, Sahara occidental, Crimée, Kosovo, Chypre, Haut- Karabagh , Ossétie du Sud, etc. Oublions le caractère malveillant du mot « colonie » qui pourrait, dans ce cas, tout aussi bien convenir, sinon mieux, à ces territoires en France où sont implantées, souvent illégalement, en tout cas contre l’avis des autochtones, des populations étrangères aux mœurs bien différentes.

Il reste le principal : la crédibilité d’une organisation internationale décrédibilisée, le secrétaire général sortant Ban Ki-moon reconnaissait lui-même le 18 décembre que l’ONU s’était montrée trop injuste envers l’État d’Israël. Mais quel journal hexagonal aurait eu l’esprit de le relever ?

Entre 2006 et 2015, l’ONU a condamné Israël 61 fois, le reste du monde 56 fois…

Le 18 décembre dernier, devant le Conseil de sécurité qui a voté cette résolution israélienne, Ban déclarait que l’organisation avait voté un volume « disproportionné » de résolutions contre Israël, ce qu’il considérait comme ayant « anéanti la capacité de l’ONU à remplir efficacement son rôle ».

On peut penser ce que l’on veut du statut des territoires controversés en Judée. Au plan du droit international, et depuis le traité de San Remo de 1922, c’est une hérésie juridique d’évoquer des « territoires occupés ». Mais qui se soucie du droit international, lorsque la politique s’en mêle ? Il n’en demeure pas moins que la majorité des habitants qui s’y trouvent sont hostiles à la présence juive. Et même des Français qui ne s’y trouvent pas et qui réclament leur expulsion quel que soit leur statut à venir alors qu’ils seraient horrifiés de voir expulser des étrangers illégaux en France… (mais la France, n’est pas Israël, même si de temps en temps elle s’y plie, facilement au point de croire que nous sommes à Knesset sur seine. Et non knesset sur cène, où ils ne sont pas invités!)

On a déjà récusé un juge déshonnête pour moins que ça.

 

Ban mis là où il devait-être. C’est la fin de l’ONU. Il y eut la fin de la SDN… Quelle sera la nouvelle organisation mondiale pour remplacer celle du feu Ban off?

Finir son mandat en dénonçant Israël, pourtant adulée et encouragée! Apothéose ou échec patent des institutions internationale…. Le nombre d’intervention correspond aux différents problèmes rencontrés sur le terrain, tout au long de l’ONU.

Les territoires occupés occupent donc l’essentiel de la tâche de l’ONU.

 

 

http://www.causeur.fr/onu-israel-palestine-ban-ki-moon-41833.html

 

*****

 

La guerre radio-électronique et le crash du Tu-154

La guerre radio-électronique et le crash du Tu-154

Un avion de la Défense russe se dirigeant à Khmeimim, base aérienne russe en Syrie, est tombé après le décollage dans les eaux territoriales russes. Les musiciens et les journalistes se trouvant à bord ont tous péri dans cet accident. Aucun rescapé, comme toujours lorsqu’il s’agit d’une catastrophe aérienne… Ces lignes qui ont fait le tour du monde ne reflètent pas vraiment tout le dramatisme de ce qui est en train de se jouer dans le bassin de la mer Noire.

Il se trouve que l’avion en question a été en « grande visite », comme disent les avionneurs, en septembre dernier ce qui veut dire que tous les systèmes – avionique, propulseurs, hydraulique – ont été mis en révision. Qui plus est, cet avion desservait une commande spéciale : les musiciens de l’ensemble de musiciens Alexandrov (Choeur de l’Armée Rouge), les ballerines qui s’y sont associées et les journalistes de la grande chaîne de télévision devant participer aux festivités du Nouvel An organisées par la Défense russe pour le corps expéditionnaire russe en Syrie. Vous pouvez bien imaginer que l’appareil aurait dû être bichonné jusqu’au dernier boulon. Mais voilà qu’il tombe sans raison apparente, un peu comme si c’était dans le Triangle de Bermudes.

Les avions tombent, hélas, et assez régulièrement, mais la bizarrerie de ce dernier crash a été remarquée par plus d’un observateur. Non seulement l’avion était dans un état excellent et le vol étroitement surveillé, mais, qui plus est, l’équipage n’a donné aucune alerte par radio. La tour de contrôle a pu juste constater la disparition du Tupolev. Point, à la ligne.

D’aucuns avancent l’hypothèse d’un missile de croisière ou d’un missile antiaérien portable de type « Stinger ». Il est cependant sûr que si ça avait eu lieu, on aurait dû enregistrer l’impact et l’éclair au moment de la déflagration sans parler du suivi du tracé du missile qui eût pu être réalisé par les moyens de surveillance de la mer Noire. Donc une telle éventualité de tir terroriste est fort peu probable.

Reste la dernière version des faits qui, à bien y réfléchir, n’est pas si futuriste que ça. Depuis très longtemps, les Russes parlent de leurs armes ultra-sophistiquées dans le domaine de la défense anti-aérienne et du brouillage électronique. Les moyens de la guerre électronique seraient tellement sophistiqués que le passage d’un seul avion russe au-dessus d’un croiseur américain qui était d’ailleurs en mer Noire à ce moment-là, a provoqué le blocage de tous les systèmes électroniques y compris la liaison avec le satellite et les systèmes d’armements embarqués. Le croiseur a dû même rebrousser chemin pour revenir à Istanbul. Cette information prouve, de façon éloquente, que l’on peut très bien bloquer l’avionique de bord avec les moyens de guerre radio-électronique qui peuvent servir d’arme offensive. Si les Russes l’ont fait, il serait logique de supposer que l’OTAN a à sa disposition les armements de même type. Un groupe aéronaval américain est actuellement localisé en mer Noire et a été même renforcé de plusieurs bâtiments. Deux bâtiments de guerre français « Dupuy- De-Lôme », le meilleur d’ailleurs dans le domaine de la lutte radio-électronique et « Le Chevalier Paul » croiseraient également dans le même périmètre. Il est extrêmement difficile de repérer un faisceau radio-électronique dirigé. Et quand bien même les Russes réussissent à démêler l’écheveau, auraient-ils le courage de faire porter le chapeau à l’OTAN ?

Il est également vrai que s’il s’agit d’une acte ennemi (l’usage d’un bâtiment de guerre n’a rien d’un acte terroriste mais équivaut à des hostilités ouvertes entre les Etats), le moment a été très bien choisi. Non seulement la date est symbolique : c’était Noël hier (c’est vrai que les Russes orthodoxes le fêtent selon le calendrier julien plutôt le 7 janvier, mais une partie des Eglises orthodoxes le fait bien le 25). En plus, l’avion appartenait à la Défense russe et le Choeur de l’Armée Rouge est le symbole même de l’armée russe. Enfin, dernière chose à dire, la catastrophe s’est passée au moment du départ d’Obama qui crache le feu à propos de l’avènement de Donald Trump et de l’éventuelle amélioration des relations avec la Russie.

Le symbolisme a forcément un rôle a joué. On n’a pas oublié la tempête diplomatique qu’avait déchaînée le concert donné par l’orchestre russe dirigé par le très célèbre Guerguiyev dans le théâtre antique d’Alep, juste après la libération de la cité antique. De tout temps les symboles ont leur force et leur mysticisme : faire tomber un avion militaire avec le Choeur de l’Armée Rouge qui s’est envolée pour célébrer le Nouvel An après la libération d’une grande partie de la Syrie est plus que symbolique. Quant aux moyens mis à exécution, je considère que la piste mentionnée serait à prendre en considération. Et si la France en sait quelque chose, on ne serait pas étonné par le laquais de l’Elysée qui, à la différence de la majorité des chefs de l’État (y compris les Américains), s’est bien gardé d’exprimer ses condoléances au Kremlin se limitant juste à un bref message de la part de l’ambassadeur à Moscou. S’agit-il juste d’un acte cynique ou y a-t-il là matière à réflexion ?

 

Recevoir un radio télégramme n’est pas acte de guerre et encore moins acte terroriste…. C’est simplement la guerre des ondes (courtes ou longues) qui a cours de récréation guerrière (alias repos du guerrier. C’est le Farsifal Russe et la fin de la chevauchée des Walkyries rouges) . La FM contre les longues. Brève fut la descente aux enfers au chœur de la Russie….. et chez elle. Ils eussent pu mourir à l’étranger…. Ils sont restés Russes jusqu’aux bouts de leurs trilles et vibratos.

Adieu, Camarades, le muguet ne refleurira pas…. ou alors différemment! Votre révolution a eu lieue en Décembre et non en Octobre.

 

http://reseauinternational.net/la-guerre-radio-electronique-et-le-crash-du-tu-154/

 

***

 

 

 

*****

 

Faut-il vraiment baisser les charges sociales ?

Faut-il vraiment baisser les charges sociales ?
Les échéances électorales réaniment les débats sur la compétitivité de l’économie française.

Les charges sociales qui pèsent sur le travail occupent une place centrale dans ces discussions.

Ces charges sont régulièrement accusées d’être trop lourdes en plombant la rentabilité et la compétitivité des entreprises. Les cotisations sociales sont des sommes prélevées à la source sur le salaire des travailleurs pour financer la protection sociale : retraite, assurance maladie, chômage, accidents… Mais la distinction opérée entre les cotisations salariales et les cotisations patronales relève d’un artifice comptable, sans fondement économique puisque ces deux prélèvements ont la même incidence fiscale et se répercutent essentiellement sur la rémunération de l’employé.

La différence entre charges patronales et salariales n’est qu’un mythe politique L’intérêt de cette distinction est politique. Elle permet d’entretenir l’illusion d’un modèle social fondé sur une redistribution acquise au terme d’une lutte acharnée contre les puissants. La mythologie sociale-démocrate sur les « droits sociaux » s’en trouve confortée, tout comme la légitimité d’un pouvoir politique qui usurpe son statut de protecteur des plus faibles. En réalité, il n’en est rien. C’est le travailleur seul qui finance sa protection sociale. Et il le fait dans des proportions qu’il connaît mal en raison de l’opacité qui caractérise le financement des services sociaux. L’administration n’a pas intérêt à se montrer transparente dans la mesure où la piètre performance de ses services serait mise à nu, ce qui changerait sans doute notre opinion sur « le modèle social que le monde nous envie ». Sur 218 euros de salaire, 118 euros partent en charges sociales que vous ne contrôlez pas Il existe fort heureusement quelques organisations qui s’attachent à rétablir la transparence. C’est notamment le cas de l’Institut Molinari qui calcule régulièrement l’écart entre ce que verse l’employeur pour son salarié et ce que touche réellement le travailleur. En 2015 l’Institut a calculé que 118 euros partait dans les caisses de la Sécurité sociale chaque fois que le salarié moyen touchait 100 euros nets (ce serait donc un racket qui coûte plus que ce que touche le salarié  qui en est à 118% de son PIB personnel. La dette du pays n’est que de 98% du PIB national).

Les cotisations sociales constituent donc essentiellement du salaire différé. Quiconque proclame qu’il faut baisser les charges sociales milite en réalité pour la baisse des salaires. Or personne n’est légitime à proclamer que les salaires sont trop élevés. La logique de marché implique au contraire de laisser le prix des services s’établir librement entre les parties contractantes. La libéralisation des assurances sociales permettrait de gagner du pouvoir d’achat Le problème des cotisations sociales est donc tout autre : il ampute le pouvoir d’achat réel des salariés qui se voient obligés d’affecter la moitié de leur rémunération pour renflouer des caisses de la Sécurité sociale insuffisamment performantes. Il conviendrait au contraire de soumettre ces caisses à un régime de libre-concurrence pour laisser les employés affecter le fruit de leur travail librement. Les salariés seraient libres de s’assurer, ou pas, contre les risques de chômage et de maladie en fonction de leurs préférences et au prix qui leur paraîtrait juste. Ils seraient libres de capitaliser pour assurer leurs vieux jours. [NDLR : La retraite par répartition est un système à bout de souffle. Vous devez déjà compter sur votre épargne pour vous assurer une retraite décente. Savez-vous qu’avec 200 euros par mois dès maintenant vous pouvez vous constituer une retraite de ministre et avoir des revenus complémentaires dépassant 11 000 euros par mois ? Comment ? En suivant la méthode que notre spécialiste Eric Lewin vous expose ici.] Les salariés retrouveraient ainsi la faculté d’épargner (pour épargner; il faut gagner beaucoup plus que le simple reste à vivre – l’épargne en faisant partie. Et ce n’est pas en connaissant les fins de mois au 15 ou 20, que l’on peut assurer son avenir et s’assurer une retraite possiblement possible) de manière plus productive pour s’assurer plus efficacement contre les aléas de la vie. Ils ne seraient plus obligés de déléguer leur protection sociale à une administration qui ne cesse d’être de plus en plus gourmande et intrusive tout en dégradant chaque jour la qualité de ses prestations.

 

Le racket social pire que celui de la dette. 118% du PIB individuel contre 98% du PIB national….

Vous croyez qu’en baissant les cotisations « sociales » nous allons être plus compétitifs? Si vous le croyez, vous manquez de logique. La baisse des cotisations augmentera les dividendes et les optimisations fiscales  (car le plus de bénéfice sera moins, par jeu paradisiaque, que le salarié devra payer, en plus de ses cotisations volontaires pour ses assurances).

On peut vous marteler que vous gagnerez plus… C’est vrai, mais votre reste à vivre sera encore plus faible…. Et pendant ce temps les patrons augmenteront le bénéfice et les actionnaires seront satisfaits. Mais la hausse de production sera nulle. Car cela se joue en somme nulle. Et on invoquera ensuite la forte rémunération des salariés, puis le fait lorsque le salaire ne sera plus que « gîte et couvert », que le couvert coûte trop et qu’il faut diminuer les rations (dans les camps, les bénéfices des nazis se faisait au prorata de la diminution des rations… Au plus les détenus étaient maigres, au plus les bénéfices étaient gras. Les vaches….).

Nos patrons deviendraient-ils nazis de la productivité? Souvenez vous des succès des CICE et autres « facilités » accordées aux entreprises pour leur meilleure productivité. La seule palpable fut celle des dividendes. Les salariés ont été moindres….

 

 

http://free.niooz.fr/s/free/faut-il-vraiment-baisser-les-charges-sociales-13415932.shtml

 

*****

Les présidentielles, comme si vous y étiez et quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure! Quel don François du ciel

  1. Valls
Ah ! La signature qui vous honore quand vous la respectez, mais…….
Qui vous colle aux basques et vous poursuit de la vindicte quand…. vous la déshonorez

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –  13/12/2016   160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom. Cazeneuve promu premier ministre a devancé l’avenir en faisant voter, au 13/12/2016, une prolongation anticipée, de 3 mois supplémentaires jusqu’au 15/06/2017 (entre les deux tours des législatives et sans possibilité de modifier quoique ce soit et pour qui que ce soit)
Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Cazeneuve, à peine promu 1er ministre, fait voter . Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR . Il ne craint pas la rue et dit merci à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011

…..

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?
Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi 13, réputé jour de chance… Pour qui?) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant! Prolongation, avant la date de fin, et à nouveau pour 6 mois jusqu’à l’installation du nouveau pouvoir (Acte 1 de Cazeneuve, nouveau premier ministre….)

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé
L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)
 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)
un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)
Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal qu’un état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils oserons nous demander (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état c’est l’état d’urgence. L’urgence du peuple c’est de virer tous les urgentistes…..  2 Programmes diamétralement opposés)
Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et Valls corollaire du 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!
Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..
Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix

  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Advertisements

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :