-

Aujourd’hui, on règle les problèmes de demain, quand à ceux actuels, ils seront réglés hier! Théorie du genre politique (par keg – 289 Mars = 14/12/2016)

Publié le Mis à jour le


Le choix du jour : «les problèmes de demain» ou  «les échecs d’aujourd’hui»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Français quand vous saurez……que :

On gouverne aujourd’hui en abordant les hypothétiques problèmes de demain, quand à ceux d’aujourd’hui, ils seront réglés avec les gouvernements anciens. Ajoutez y les approximations de  plus ou loin  20% (dixit la valeur de 5 mois de mandat par rapport au quinquennat) et les problèmes ne sont alors que des solutions bâtardes.

….. et avec un peu de recul….

On attendait la question de confiance, on a eu droit à celle de l’avenir du programme Fillon. Cazeneuve voudrait-il assurer ses arrières dans un gouvernement Fillon et non de Valls. Il est des trahisons en socia-lie qui marquent (souvenez-vous de Besson et autres qui ont largué les amarres d’avec les camarades, pour des enterrements de première en droitie..)

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Alep, Fillon… Ce qu’il faut retenir du discours de Cazeneuve

Alep, Fillon... Ce qu'il faut retenir du discours de Cazeneuve
Le Premier ministre Bernard Cazeneuve, lors de son discours de politique générale, à l’Assemblée, le 13 décembre. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Dans un discours de politique générale offensif, le nouveau Premier ministre a défendu pied à pied le bilan du quinquennat. Et dénoncé le programme libéral du candidat de la droite François Fillon.

 

Sa « mission sera brève », a d’emblée admis Bernard Cazeneuve, mais il veut « l’exercer pleinement ». Nommé il y a une semaine par François Hollande en remplacement de Manuel Valls, le nouveau Premier ministre a tenu ce mardi 13 décembre à l’Assemblée nationale son discours de politique générale. Et obtenu une large confiance des députés avec 305 voix pour, 239 contre et 10 abstentions, soit plus que Manuel Valls en septembre 2014.

10 choses à savoir sur Bernard Cazeneuve, le nouveau Premier ministre

Dans un discours résolument offensif de près de cinquante minutes (10 minutes pour chaque mois à tuer jusqu’en 2017), le locataire de Matignon a défendu pied à pied le bilan de ses prédécesseurs Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault, notamment en matière de protection sociale. Et surtout dénoncé le programme de François Fillon, le candidat de la droite, présent ce mardi dans l’hémicycle. (c’est plus facile de critiquer l’ennemi et  encenser les « amis »)

Les « massacres » d’Alep

Le Premier ministre a commencé par dénoncer les « innombrables atrocités » et les « massacres » commis par le régime syrien contre des civils à Alep « avec l’appui » de la Russie. Et menacé : 

« Ceux qui les ont perpétrés auront à rendre compte, devant la communauté internationale, des crimes dont ils sont les auteurs. »

« Ces atrocités, qui peuvent être constitutives de crimes de guerre, voire de crimes contre l’humanité, sont accomplies avec un cynisme et une cruauté inouïs », a ensuite fustigé le nouveau Premier ministre. 

« Jamais nous n’accepterons, au nom d’un prétendu réalisme, de nous allier aujourd’hui avec les responsables du martyre d’Alep. » ((et les morts économiques de la France, sous la socia-lie, qui prendra faits et causes pour eux, si les Français de pouvoir s’occupent des étrangers. C’est toujours plus facile le travail à la poutre de l’œil….)

Façon à peine voilée de pointer le candidat de la droite François Fillon, favorable à un rapprochement avec Moscou sur le dossier syrien.

« Réformer sans abîmer »

Bernard Cazeneuve a ensuite défendu le bilan de François Hollande en matière de protection sociale – manière une fois encore de dénoncer le candidat de la droite et son programme libéral.

Si François Fillon a semble-t-il reculé sur sa volonté de confier la prise en charge des « soins de confort » aux complémentaires santé, son programme prévoit toujours la suppression de 500.000 fonctionnaires durant les cinq prochaines années. 

Bernard Cazeneuve a également évoqué « une victoire pour la France » dans la réduction du déficit du régime général de la Sécurité sociale « à 400 millions d’euros en 2017 alors qu’il était de 17,4 milliards en 2011. Pour la première fois depuis 2002, la Sécurité sociale se désendette ».

« Amplifier la baisse du chômage » (et non plus éradiquer le chômage, alors que l’on peut :

  • le coût  d’opération = 3,5% du PIB,
  • temps de travail de 32 Heures
  • salaire de 32 Heures
  • diminution de dividendes)

Jusqu’au bout, la lutte contre le chômage restera « évidemment la priorité » du gouvernement, a rappelé le Premier ministre, qui a dit vouloir « amplifier » l’embellie aperçue ces derniers mois sur le front de l’emploi. Rappelant que « le nombre de demandeurs d’emplois inscrits à Pôle emploi a baissé de 101.700 depuis le début de l’année, Bernard Cazeneuve a estimé que la politique menée depuis 2012 « commence à porter ses fruits ».

Pour amplifier cette tendance, il a rappelé que le plan de 500.000 formations supplémentaires pour les chômeurs « serait prolongé pour au moins un semestre ». Puis il a annoncé le lancement de l’expérimentation « zéro chômeur de longue durée » dans dix territoires début janvier, ainsi que la généralisation de la « garantie jeunes », parcours d’accompagnement vers la formation et l’emploi assorti d’une allocation de 460 euros.

Il a par ailleurs cité le compte de prévention de la pénibilité, dont ont bénéficié « un demi-million de salariés » en 2016, et le compte personnel d’activité, qu’il a qualifié de « chantier immense » pour « une nouvelle protection adaptée à notre temps ».

 

On s’attendait à un discours de politique générale énumérant les mesures pour répondre aux problèmes de société actuels. On a eu droit à un attaque en règle d’un programme électoral qui n’aura et des éventuels problèmes qui en résulteront et qui n »aura peut-être pas cours…. .

C’est en cela que l’on reconnaît un bon politicard. Ne pas répondre aux problèmes du jour et vouloir régler ceux qui seront peut-être demain. Apprécions le sel de cette situation….

On a pas un premier ministre de gouvernement mais un premier commis électoral qui vante le bilan catastrophique de son patron qui s’enlise à l’Élysée, devenu sous lui, un lisier nauséabond, une porcherie avec sa porte du cirque.

Cazeneuve a vanté les succès nombreux de la socia-lie. Et en écoutant les commentaires de gauche dans les couloirs de l’Assemblée, au moment du vote; ils nous ont donné la clé de la grille de lecture des résultats ainsi énoncés par l’ex flic économico-tragique… Pour les socialos, 5 mois c’est 10% du quinquennat (pour expliquer que l’on ne pouvait amputer ledit quinquennat de 5 mois, alors que ce seront 5 mois de pertes absolues, sans compter les dérives supplémentaires et abyssales qui vont se produire en questions financières…). Or il s’avère que 5 mois représentent 8,33% du temps quinquennal. Avec un tel écart de 20% on comprend qu’effectivement la socia-lie est persuadée qu’elle a éradiqué tous les problèmes…. C’est d’ailleurs de telles erreurs de plans quinquennaux qui ont coulé les camardes russes de l’ex URSS. On a eu droit à un premier sinistre de la propagandstaffel…. (avant c’était aussi la socia-lie, mais  nazie)

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20161213.OBS2597/alep-fillon-ce-qu-il-fait-retenir-du-discours-de-cazeneuve.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses »

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

 

****

 

La tectonique des ploucs  –  La faillite des élites mondialisées

Hillary Clinton et Alain Juppé à Washington, avril 2012.

Nous sommes dans un collège parisien des beaux quartiers, au lendemain de l’élection de Donald Trump à la Maison-Blanche. Le professeur d’histoire organise un débat sur le sujet. Un débat dans lequel tout le monde est prié de communier dans la désolation. Le jeune Simon, 14 ans, se rebelle : « Mais attendons de voir, pour l’instant, on ne sait pas. » Brouhaha, tollé, réprimande, tu devrais avoir honte, comment peux-tu. Derrière lui, une camarade lui glisse : « Mes parents pensent comme toi, mais il ne faut pas le dire, tu es fou. » Simon ne se démonte pas : « Mais alors à quoi ça sert d’étudier La Vague [un film qui montre la diffusion d’une idéologie totalitaire grâce au conformisme] ? »

Cette micro-scène de la vie scolaire fait penser aux livres de Kundera, sauf que ça finit mieux. Parce que, bien sûr, il n’est rien arrivé de fâcheux à Simon, et surtout parce que, des Simon, qui refusent de se plier aux diktats idéologiques de ce que notre ami Jean-Pierre Le Goff appelle le « gauchisme culturel » et sont déterminés à penser par eux-mêmes, y compris dans les conditions les plus contraires comme une salle de classe chauffée par un prof militant, il y en a de plus en plus, dans toutes les générations, dans tous les milieux et dans toutes nos belles provinces.

Le chœur des éditorialistes et des gens raisonnables les sommait de choisir, avec Alain Juppé, la voie du vrai, du bien et du multiculturalisme heureux, mais se serait accommodé, au fond, d’un Nicolas Sarkozy qu’il aimait tant détester – et dont il aurait pu continuer tranquillement à dénoncer les idées déplorables et les manières discutables.

Raté. Comme le résumait Marcel Gauchet dans Le Monde, les électeurs n’ont voulu ni de « Sarkozy, trop clivant » ni de « Juppé, trop consensuel ». Ils ont abattu leur joker et sorti leur Fillon, un type qui, comme Nicolas Sarkozy, n’a pas peur de se dire de droite, mais qu’il sera plus difficile de disqualifier. Ce qui n’empêche pas d’essayer. Ainsi, dès le 28 novembre Laurent Joffrin entonnait l’antienne de l’ordre moral en marche. « Fillon s’enracine dans un catholicisme tradi là où la gauche de gouvernement a fait progresser les droits des homosexuels et accepté la diversité culturelle de la société française », écrivait le patron de Libération le 28 novembre. Ouh, la vilaine droite homophobe, raciste et cul béni. Si Joffrin observe, comme Le Monde, une « révolution conservatrice » (quel oxymore) en marche (dénomination qui semble dans les deux cas dénuée de toute référence allemande), son argumentaire est un classique de la « gauche divine », selon la tranchante formule de Baudrillard : à ma gauche les gentils, à ma droite les méchants, les étroits, les coincés, les beaufs, les réacs.

 

Et que sera-ce avec la primaire de la gôche? Si gauche qu’elle va se rallier à la droite. Cazeneuve a déjà fait la promo du programme Fillon, à la tribune de l’Assemblée nationale…. au lieu de parler des problèmes du jour qu’il doit attaquer.

Entre un pouvoir qui annonce qu’il ne fera rien et un pouvoir qui est mais ne fait rien, il faut reconnaître que le choix est plus difficile que pour peste et choléra. Autre élection autres termes de non choix. Et les Français là dedans? Ils la bouclent et attendent Fillon ( http://wp.me/p4Im0Q-1nR ), n’ayant plus de pont d’Arcole à passer, ils passeront à gué le Valls de la socia-lie pour s’enliser plus loin dans les marais-mirages de sables (e)mouvants. Amen, la messe sera bientôt dites, dans 8,33% d’un temps quinquennal (et non 10% comme la socia-lie décompte en ses mécomptes).

C’est rendez vous en politique inconnue.

 

http://www.causeur.fr/medias-trump-brexit-fillon-populisme-41571.html#

 

*****

 

Les fous de la République

Les fous de la République

Valls ! Macron ! Quels sacrés phénomènes, ces deux ex-ministres d’un autre phénomène, quoique d’un tout autre genre, François Hollande himself ! Soit ce sont d’excellents acteurs, des imitateurs hors pair parodiant des personnages historiques que nous connaissons si bien, tels que Mussolini ou Hitler, soit il y aurait peut-être quelque chose de commun entre tous ces orateurs qui croient que pour convaincre il est indispensable d’entrer en transe et de péter les plombs.

 

A voir ces deux spécimens, le constat n’est pas rassurant. Généralement, un bon acteur maîtrise son personnage et son rôle. Force est de constater que ni Valls, ni Macron, ne maitrise quoi que ce soit ; ils se laissent emporter dans leur délire. Donc ils ne jouent pas. A supposer quand même qu’ils ne soient que de formidables acteurs, des comédiens jouant admirablement un rôle qui semble leur aller comme un gant, comment, dès lors, faire la différence entre la comédie et la posture sincère, entre le vrai et le faux dans tout ce qu’ils disent ou font ? Comment trier dans toutes leurs promesses ? Ont-elles même un sens ?

L’avantage entre ces deux personnages, c’est que l’on connait déjà le gagnant en cas de duel entre eux. D’un côté, il y a Valls, coaché par BHL, donc sous la direction de Tel Aviv. De l’autre, il y a Macron, coaché par Attali, donc également sous la direction de Tel Aviv. Quelle que soit la férocité des attaques qu’ils se porteront, en toute logique le gagnant est… (Suspens, roulement de tambours…) Benjamin Netanyahou. Généralement, personne ne se préoccupe du perdant, ni même de savoir qui c’est, mais on vous le dit quand même… c’est la France. Elle sera vendue par quelques 30% de Français qui représenteront un peu plus de 50% des votants au moment du scrutin, et qui seront les premiers à crier qu’ils ont été trahis par leur élu. Gardons cependant espoir qu’ils ne seront pas si nombreux à être des imbéciles.

 

Hitler jouait mieux qu’eux la chevauchée des Walkyrie au point d’emmener avec lui tout un peuple fanatisé, hypnotisé et déliré. Grâce au ciel nos comiques-troupiers ne réussiront pas cet exploit, mais ils nous conduiront d’une autre façon à un chaos pire que celui que l’on connaît.

Déjà que la grande tendance se dessine entre les deux ex jeunes premiers vieux :

  1. Fillon
  1. Valls

Ah ! La signature qui vous honore quand vous la respectez, mais…….

Qui vous colle aux basques et vous poursuit de la vindicte quand…. vous la déshonorez

Nul doute que les 5 mois à venir sont prometteurs de parties d’empoignades rigolotes. A ne pas en rater une surtout. Cela va se jouer à guichets fermés….

 

http://reseauinternational.net/les-fous-de-la-republique/

 

*****

 

Celui des humoristes politiques dont-il-ne-faut-pas-prononcer-le-nom…

 
 
 
 

 

Ce dimanche 11 décembre 2016, France 2 nous servait un nouveau numéro de « 13 h 15 le dimanche » intitulé « Les humoristes politiques ».

 

Aussitôt, un nom vient à l’esprit. Celui auquel tout le monde pense depuis quelque temps, lorsque sont évoqués les termes « politique » et « humour » dans la même phrase. L’intitulé promet un reportage aussi téméraire que la houppette faussement négligée de Delahousse l’intrépide. Quelques optimistes espèrent du drôle, de l’audacieux, de l’humour détonnant pour détrôner l’élite. La redevance, c’est bon pour la santé ! L’auditeur se prépare aux analyses des spécialistes du rire, des experts en esclaffades, des doctorants sur le bon usage du comique au quotidien. On tend l’oreille en espérant de l’original.

Et le reportage commence très fort : Coluche, Le Luron, Desproges ! Les élus tremblent ! Sur France 2, on parle au présent. Comme pour les anciens chefs d’État, les médias aiment les humoristes une fois qu’ils sont morts. Ça évite les improvisations malvenues.

Concernant les vivants, la sécurité est aussi de mise : on a droit à Bedos le père (plus porté sur l’insulte que le trait d’esprit), Guillon le bobo (aussi subversif que Macron dans une banque) et autres imitateurs souvent plus proches de l’imité que du public… Il semble, d’ailleurs, que la plupart de ces plaisantins ont pour fonction de rendre sympathiques leurs cibles, et non pas d’en révéler les vices. Le consensus éloigne la censure et fédère large. Seule manquait l’hilarante Charline Vanhoenacker, dont le fan-club présidé par Pujadas peine à recruter au-delà des incurables auditeurs de France Inter. L’ENA a frôlé la fermeture pour cause de destruction comique.

Les minutes passent et l’homme au nom imprononçable (sous peine de convocation chez le maton Patrick Cohen, toujours prêt à allonger sa liste noire) n’est toujours pas cité, bien qu’en permanence sous-entendu. On s’attend au moins à des bouts de phrases tronquées, des morceaux choisis, aussi réducteurs que calculés. Mais rien. L’ineffable « bête immonde » n’existe pas. On évite le trublion comme un à qui on doit des sous. Et de ce silence assourdissant naît la preuve que la télévision n’a toujours pas compris que sa censure ne fait que renforcer l’audience des médias Internet.

Aussi altier qu’un enfant montrant son premier dessin, le reportage de conclure : « Un bouffon qui ose, c’est déjà un signe de bonne santé démocratique. » Sauvés ! Et pour ceux qui auraient encore des doutes, ils auront droit dès demain à de nouveaux comptes rendus sur la censure en Russie.

Saluons l’exploit de France Télévisions qui aura donc tenu 45 minutes sans évoquer l’humoriste qui remplit le plus de salles en France sans aucune publicité (vous aurez bien sûr reconnu Dieudonné…). Par ce travail obsessionnel d’esquive, ledit reportage semblait lui être dédicacé.

 

Certains ont la banane d’autre la quenelle en vrac et/ou dans le désordre. Et pourtant que de fois ne le faisons nous pas, innocemment, quand on exprime « on lui donne ça, et il prend cela » (en prenant le doigt à témoin et le bras en conclusion. Essayez. mais faites le à l’abri des regards inquisiteurs et dénonciateurs. Même de rire, il faut se cacher. Le rire n’est plus propre à l’homme. C’est devenu sale et compromettant…. La police du rire en quenelle aura bientôt le droit de tuer même sans légitime attaque…. surtout que grâce à Fillon : https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270

Humoriste et politique encore un nouvel oxymore

 

http://www.bvoltaire.fr/victorcinquin/celui-humoristes-politiques-dont-ne-faut-prononcer-nom,298747

 

*****

 

https://i2.wp.com/www.oulala.info/wp-content/uploads/2015/04/Humour.jpg

 

Se réjouir de la camarde qui frappe des humains considérés sans importance, rire de la mort tragique d’autrui en représentant précisément cette mort avec moquerie comme pour s’en repaître dans une pulsion de haine, n’est rien d’autre que ce que j’appelle de la thanatomanie (le vocable de nécrophilie ou thanatophilie ayant un tout autre sens qui tient du sexuel). Thanatomanie, pathologie de la posture festive irrationnelle devant la mort d’autrui sans que ce soit pour une vengeance, la cessation d’une pratique ou une délivrance que cette mort apporte. Le thanatomane est un monstre inavoué se réjouissant de la mort quelle qu’elle soit de ceux qu’il abhorre irrationnellement, discriminatoirement. Comme monstre, le thanatomane savoure la mort terrible, tragique de ses détestés, lui, qui, sans rien avoir à reprocher personnellement auxdites victimes de mort tragique, cultive la manie de jouir par méchanceté de ladite mort tragique quand celle-ci frappe des membres de catégories humaines ciblées par discrimination. Une presse thanatomane comporterait un ou des médias fienteux qui s’évertueront à faire de la mort des membres de catégories humaines abhorrées par complexe de haine tel le racisme et la xénophobie,  la risée d’un certain lectorat taré.   

 

En regardant la caricature de Charlie hebdo se moquant des naufragés sous le pitoyable et combien méchant titre « regroupement familial en Méditerranée », il m’est d’abord venu à l’esprit le dégoût interrogatif à savoir : Quelle presse de quelle idéologie thanatomane peut se permettre de conspuer par la moquerie la plus sale, la plus immonde, des victimes d’une catastrophe humaine?

La lâcheté de Charlie hebdo, est que jamais ce journal ne se moquerait de la détresse des juifs dans les camps nazis, aucun caricaturiste de Charlie n’aurait à l’idée d’en faire rire par des représentations désobligeantes, blessantes. Aucune crapule – car il faut appeler un chat, un chat – de Charlie n’aurait les couilles de même nous présenter des patrons de banque en chiens avides en train de manger des dollars et de se les mettre partout. Alors pourquoi l’ignominieuse caricature sur les naufragés essentiellement arabes et noirs de la méditerranée ?!

Quand dans son mental putréfié, excrémentiel, le raciste se conçoit supérieur par l’épiderme, c’est comme si un singe albinos narcissiquement gonflé de son albinisme, se mêlait d’en jouer comme par singerie insulteuse des autres primates qu’ils croient singes inférieurs parce que autrement colorés. On devine aisément que l’astigmatisme intellectuel de ce cas d’albinisme mental, noie toute intelligence emmétrope et enclenche un état proche de la cécité, faisant croire au singe albinos malvoyant qui discerne sa propre ombre portée, que c’est l’autre qui est simiesque, ignorant que c’est en fait sa propre face sombrement patibulaire qu’il voit gesticuler et faire le pitre.

Avec Charlie hebdo nous constatons que la racaille la plus infecte, hélas, est de tous les milieux et que la presse n’en est guère exempte ! Et si comme tant d’autres, lorsque les criminels ont frappé chez Charlie, j’avais éprouvé de l’empathie humaine malgré mon désaveu implacable de cette sottise d’arriérés qu’est le blasphème, je ne puis aujourd’hui m’empêcher de crier, au nom de tous les proches des récents morts noyés de la méditerranée: honni soit le vil, l’inhumain Charlie et sa thanatomanie! (où sont les 4 millions de Charlie. Ils auraient fondu comme neige au soleil. Rien de tel qu’une récidive pour relancer le pathos! Il est des appels irrésistibles)

Apparemment l’Hebdo n’a pas com^pris le Charlie de Janvier 2015. Faudra-t-il lui rafraîchir la mémoire à la date anniversaire quand aux caricatures musulmanes. Non les musulmans à la nage ne sont pas nourriture de poisson pirates….  Comme le dit l’Oréal, ils valent mieux que cela. La preuve ceux qui restent chez eux, on les accepte avec spontanéité et ne risquent pas les cimetières marins à Sète. Seules les écrevisses y ont droit….. à la nage). Tout le reste n’est que vile calomnie, indigne de thanatologie.

 

http://free.niooz.fr/s/free/actualite-charlie-hebdo-un-humour-de-racisme-thanatomane-3072193.shtml

 

*****

Les présidentielles, quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)
  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)
  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

La guerre des vieux jeunes premiers (en finale de lutte) :

  1. Fillon

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure! Quel don François du ciel

  1. Valls

Ah ! La signature qui vous honore quand vous la respectez, mais…….

Qui vous colle aux basques et vous poursuit de la vindicte quand…. vous la déshonorez

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

….

 

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

Dernière nouvelle. Le pouvoir s’affole et n’attend pas l’échéance programmée du 26/01/2016. Il fait voter, au 13/12/2016, la prolongation jusqu’en Juillet 2017. Quelle fin de mandat pitoyable…. avec un état en urgence d’impossibilité à se réformer… et demain ne s’annonce guère mieux : http://wp.me/p4Im0Q-1nR

…..

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)
Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!
Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..
  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)
Article 21 Préambule de la constitution :
    • « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »
  • (En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir
en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :