-

La sinistrose électorale est enclenchée. Les deux seconds veulent jouer en prime time, par ministère interposé. Allez Lou, y a urgence en l’état? -(par keg – 281 Mars = 06/12/2016)

Publié le Mis à jour le

Les présidentielles comme si vous y étiez : http://wp.me/p4Im0Q-1nR (le moins en pire de 2017, parait-il, selon ses ennemis, internes à la famille!) primo-ump-fin

et ses coups d’éclat de VRP du Peuple : vrp-fillon-f-ump

Ne serait-il pas temps de sortir l’artillerie lourde du décret Fillon, dite de « l’ultima ratio », donnant autorisation…. de :  https://www.legifrance.gouv.fr/jo_pdf.do?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270  paru en Juillet 2011 – en pleines vacances! La dragée passe beaucoup mieux, et sans vaseline pour le 7,62, en pruneau d’à jeun et non le 49-3, de la répression)

Le choix du jour : «premier sinistre ump» ou  «premier sinistre de socia-lie»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Les présidentielles, quoique l’on en dise ou pas :

  1. E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) : vrp-fillon-f-ump (ses premiers maux) et http://wp.me/p4Im0Q-1nR (ses derniers mots, incapable…..s)

  2. La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)

  3. « Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) – http://wp.me/p4Im0Q-141

en savoir plus, beaucoup plus :il-etait-une-fois-2017

Place, maintenant, aux gauchos (ou simili) de la pampa électorale…. sans le père François. Il y a trique sous la bure!

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

La guerre contre-maîtriale est déclarée ouverte…. en lieu et place du combat des chefs récusés par la défense du citoyen

….. et avec un peu de recul….

 Vous ne vouliez pus des chefs. D’accord? On  vous a entendus! Vous aurez donc leurs i-cones-clones…. Leurs contre-maîtres respectifs. L’un con-firmé avec sa panoplie étalée :

l’autre en attente de mise en vitrine. Et entre deux plans, la possibilité de démission à la hollandaise (le bateau fuyant et non volant. Pour le vol des français, c’est déjà fait)

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Arrêtons TOUT

15268069_1913582568858095_2719732661419738170_n

 

Fallait-il chasser les anciens pour mettre leurs clones.

Le saviez vous que c’est le premier ministre qui gouverne le pays. Le président n'(est que l’image que nous envoyons à l’étranger. Il impulse la dynamique du gouvernement en transmettant ses vues et espérances à son contre-maître qui lui dirige ses esclaves! La pensée est au Président et l’action au contre-maître-premier ministre..

L’un des anciens déclarés et primarisé donne un bilan qui fait froid

Que sera celui du primarisé de gauche….

Vous attendez vous, réellement à des changements bénéfiques. Des changements, c’est sur il y en aura, amis êtes vous sûrs que cela aille dans le sens de vos attentes?

  • Si vous croyez aux changements comme ceux survenus depuis 40 ans, alors je vous invite à voter « tout sauf » (depuis 40 ans on ne fait plus que voter « contre ». Jamais « pour »
  • Si vous n’y croyez pas, votez blanc

Nous ne pourrons faire l’économie du vote blanc. Si vous croyez que l’on peut passer de ce que l’on connaît actuellement à ce que vous espérez, sans étape intermédiaire (sans coup de semonce) alors vous avez encore de nombreuses années de souffrance devant vous. Mais c’est votre choix et il faut le respecter. Simplement, en continuant, vous compromettez vos enfants avec vous…. Et de cela avez vous, réellement le droit. Déjà qu’on leur laisse une sacrée ardoise à payer…. 2 000 milliards, une paille!

 

http://free.niooz.fr/s/free/arretons-tout-12883047.shtml

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Comment les Sioux du Dakota ont vaincu l’oléoduc : le récit en images

Comment les Sioux du Dakota ont vaincu l'oléoduc : le récit en images
Les militants de Standing Rock célèbrent leur victoire contre le tracé de l’oléoduc, le 4 décembre 2016. (Michael Nigro/Pacific P/SIPA)

Le long combat des Sioux pour protéger leurs terres du Dakota du Nord a payé.
Les autorités américaines ont annoncé dimanche le rejet du tracé de l’oléoduc qui menaçait l’environnement et les sites funéraires sacrés des Indiens des grandes plaines.

 

Après des mois de mobilisation contre l’oléoduc, des cris de joie et des chants ont retenti dimanche 4 décembre sur le campement de Standing Rock à l’annonce du rejet de son tracé sur les terres sioux par les autorités américaines. 

Prévu pour acheminer le pétrole extrait au nord de l’Etat du Dakota vers l’Illinois plus au sud à travers quatre Etats, l’oléoduc de 1.886 kilomètres devait passer sous le lac artificiel Oahe et traverser la rivière Misouri, à 800 mètres de la réserve indienne de Standing Rock. 

Les Sioux des grandes prairies, rejoints par des milliers de militants écologistes et défenseurs des droits des Amérindiens, pointaient le risque de pollution des sources d’eau potable en cas de fuite, mais aussi la menace sur les sites funéraires des ancêtres de la tribu.

En octobre, le chantier était quasi achevé dans l’Iowa

Keith Turrill/CITIZENSIDE/AFP)

Le constructeur Energy Transfer Partners met en avant « l’infrastructure de pointe » censée éviter les fuites de pétrole. Pourtant quelques mois auparavant, les autorités faisaient modifier le tout premier tracé à travers la rivière Missouri à cause… de trop grands risques de contamination des eaux de la ville de Bismarck, capitale de l’état du Dakota. Un terrible aveu de l’impossible garantie d’innocuité d’un tel ouvrage. Inacceptable pour les Sioux. 

La riposte s’organise

Les premiers heurts

Les stars rallient les Sioux dans leur combat…

… Différents cultes soutiennent aussi les Indiens

La résistance s’intensifie 

 

 Des manifestants brandissent des miroirs selon une tradition utilisée pour renvoyer l’image de leurs actions aux oppresseurs. 

La nuit de la victoire  

 

Dans la nuit du dimanche 4 décembre, les militants célèbrent la réussite de leur combat par un feu d’artifice tiré au-dessus du campement. 

Une victoire que les chefs tribaux craignent toutefois de voir remise en cause par l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. 

 

le long processus qui amena l’état indien à se battre contre un oléoduc :

  • Guerre des Pequots (1637)
  • Guerre du roi Philip (1675-1676)
  • 1658 : Guerre de 1658 contre les Indiens caraïbes qui double en 20 ans la surface martiniquaise des planteurs blancs
  • 1670 : La colonie de Charleston fondée, la traite des Amérindiens de Caroline vers les Antilles débute et représentera au total 24 000 à 51 000 indiens
  • 1674 : Sir John Yeamans autorise Docteur Henry Woodward à contracter avec des indiens Westos de Virginie
  • 1676 : Une échauffourée entre Indiens Susquehannocks et colons de Virginie conduit au massacre par Nathaniel Bacon des Ocaneechees.
  • 1703 : Le scalp (mot d’origine scandinave, et apporté par les Anglais, et non d’origine indienne) d’un autochtone est rémunéré par 40 £.
  • 1711 : Guerre des Tuscaroras en Caroline contre des amérindiens qui protégeaient les esclaves fugitifs.
  • 1715 : Guerre des Yamasee en Caroline, jusqu’en 1717, contre des amérindiens qui craignent d’être réduits en esclavage
  • 1750 : Le scalp d’un Indien adulte (homme de plus de douze ans) est rémunéré 100 £, celui d’une femme ou d’un enfant de moins de douze ans, 50 £.
  • 1763 : Proclamation du roi de Grande-Bretagne interdisant aux colons de s’établir au-delà des Appalaches. Cette proclamation fut une des causes de la guerre d’indépendance.
  • Guerre de Pontiac (1763)
  • Guerre de Lord Dunmore (1774)
  • La guerre de la Jeune Amérique (1790-1794)
  • 1800 : il y avait environ 75 millions de bisons dans les Grandes Plaines. Ils constituaient la première ressource des Sioux, Pied-Noirs, et d’autres tribus. Pour approvisionner les ouvriers du chemin de fer et les touristes les tirant du train, les chasseurs blancs réduisent leur nombre à 800 en 1890
  • 1803 : Napoléon Bonaparte vend le territoire de la Louisiane française aux Américains : cela ouvre la porte aux migrations forcées pour les Amérindiens.
  • 7 juin 1803 : premier Traité de Fort Wayne.
  • 1804 : le Congrès autorise le président à négocier avec les tribus pour échanger leurs territoires contre des réserves.
  • 1805 : Expédition Lewis et Clark de Saint-Louis au Pacifique, souvent aidés par des tribus amérindiennes (notamment les Nez-Percés).
  • 1806 : début des déportations d’Indiens. Bien qu’elles se soient effectuées quelquefois à l’issue d’un traité, les Indiens les ont toujours subies, car ils étaient menacés d’expéditions punitives s’ils ne signaient pas le traité[réf. nécessaire]. De 1806 à 1830, 50 tribus sont déportées.
  • 30 septembre 1809 : le deuxième traité de Fort Wayne (après celui du 7 juin 1803) permet aux États-Unis d’obtenir 11 600 km2 de la vallée de la Wabash, abandonnés par les Amérindiens Delawares, Shawnees, Potawatomis, Miamis, Eel River, Weeas, Kickapoos, Piankashaws, et Kaskas.
  • 10 août 1810 : Massacre des Chutes d’Ywahoo : les colons des États-Unis massacrent des femmes et des enfants Cherokees. (controversé)
  • 7 novembre 1811 : le général Harrison inflige une défaite aux Shawnees dirigés par Tenskwatawa frère de Tecumseh à la bataille de Tippecanoe, dans la vallée de la rivière Wabash (200 morts de part et d’autre), et pille la ville indienne de Prophet’s town, les Indiens ayant abandonné le combat faute de munitions.
  • Guerre de 1812 (américano-britannique)
  • Première Guerre séminole (1817-1818)
  • 1821 : Sequoyah crée l’alphabet Cherokee. Cette invention témoigne de l’avancement de la culture Cherokee, peuple d’agriculteurs et d’artisans, qui établit rapidement des écoles au début du XIXe siècle, ouvertes aux garçons et aux filles (chose qui choquait leurs voisins des États-Unis). De plus, ils accueillaient les esclaves échappés des plantations, bien qu’ils pratiquent eux-mêmes une forme d’esclavage
  • 11 mars 1824 : création du Bureau des affaires indiennes, qui succède au Comité des affaires indiennes, créé à l’indépendance. Il dépend du ministère de la guerre, et est chargé de libérer les terres indiennes pour leur exploitation par les colons.
  • 1827 : Les Cherokees constituent un gouvernement, adoptent une constitution et se déclarent indépendants. La Cour suprême des États-Unis reconnaît ce gouvernement mais déclare les Cherokees sous tutelle.
  • 1828 :
    • Début de la publication du Cherokee Phoenix, journal indien bilingue anglais-cherokee, qui paraît jusqu’en 1834.
    • Confiscation des territoires Cherokee par l’État de Géorgie (14 000 hectares) ; ces territoires sont répartis en lots de 64 hectares distribués dans une loterie ; les Indiens ne peuvent témoigner en justice contre des Américains et ne peuvent s’exprimer publiquement contre l’immigration.1829 : John Ross, le Chef Oiseau Blanc, premier chef Cherokee élu, proteste officiellement à Washington contre ces mesures. Andrew Jackson lui répond que les Cherokees doivent émigrer à l’ouest du Mississippi.
    • 28 mai 1830 : Indian Removal Act : le président Andrew Jackson fait voter une loi déportant les Indiens vivant à l’Est du Mississippi à l’Ouest de ce fleuve, principalement en Oklahoma, afin d’exploiter l’or situé sur leurs territoires, dans l’Ohio et installer les migrants venus d’Europe. Cette loi est déclarée anticonstitutionnelle par la Cour suprême, et entraîne des guerres avec les Cherokees jusqu’en 1838. Jusqu’en 1850, 100 000 Indiens sont déportés.
    • 1831 : la Cour suprême (Arrêt nation Cherokee contre l’État de Géorgie) décide que la nation Cherokee n’est ni une nation souveraine ni une nation étrangère résidant au sein des États-Unis.
    • 1832 :
      • Désignation d’un Commissaire aux affaires indiennes, au ministère de la guerre.
      • La Cour Suprême décide que les lois de Géorgie ne peuvent s’appliquer aux Cherokees, et que le gouvernement fédéral a obligation de faire respecter les traités conclus avec la nation Cherokee. Cette décision n’a jamais été appliquée par le président Jackson
  • Guerre de Northwest Black Hawk (1832)
  • La « piste des Larmes » (1838)
  • Deuxième guerre Séminole (1835-1854)
  • Troisième guerre Séminole (1855-1858)
  • Guerre Navajo (1860-1864)
  • Guerre des Païutes (1860)
  • Traité de la Traverse de Sioux 1851
  • La guerre des Sioux de 1862
  • La guerre des Plaines (1865 – 1875)
  • Guerre des Modocs (1872-1873)
  • Guerre de la rivière Rouge (18741875)
  • Guerre des Black Hills (1876)
  • Guerre des Nez-Percés (1877)
  • Guerre des Cheyennes (1878-79)
  • Guerre des Bannocks (1878)
  • Prolongements au XXe siècle

1924 : la citoyenneté est accordée aux Indiens d’Amérique du Nord. (être citoyen chez soin, au bout de 287 ans…. pas mal pour des conquérants du nouveau monde qui n’était pas si nouveau que cela)

 

La victoire des sioux . la terre ne se vend pas. La terre ne nous appartient pas mais appartient à nos enfants. Nous n’en sommes que les gardiens….. ! A plus forte raison, elle n’appartient à un oléoduc.

Parfois le vainqueur n’est pas toujours celui qui impose les mots du soit disant traité de Paix (toujours appelé à être détourné).

Les indiens d’Amérique sont les palestiniens de l’époque et les américains les israéliens….

 

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/photo/20161205.OBS2187/comment-les-sioux-du-dakota-ont-vaincu-l-oleoduc-le-recit-en-images.html

 

****

 

Europe: Merkel a fait le vide  –  La chancelière enterre un à un ses partenaires européens

Du Brexit à la victoire du Non au référendum italien lancé par Mateo Renzi, les dirigeants européens n’en finissent pas d’être désavoués par leur peuple. Dans cette déconfiture, Angela Merkel joue un rôle certain, à la mesure de sa stature de leader européen…

merkel renzi europe tusk migrants

Mateo Renzi et Angela Merkel. Sipa. Numéro de reportage : AP21941369_000021.

 

 

Souvenons- nous : en septembre 2015,

  • Cameron habitait au 10 Downing street,
  • Matteo Renzi rayonnait de sa juvénile ardeur au Palais Chigi, à Rome, espoir d’une social-démocratie européenne peinant à trouver ses marques dans le fracas du monde,
  • la Pologne n’avait pas encore basculé dans l’ultraconservatisme catholique,
  • François Hollande, bien qu’impopulaire, pouvait encore rêver de rejouer un match indécis face à son vieux rival et complice Nicolas Sarkozy.
  • La montée en puissance des forces dites populistes sur tout le continent était certes préoccupante pour les pouvoirs en place, mais on s’interdisait d’imaginer qu’un an plus tard, le jeu de massacre démocratique des pouvoirs établis ait provoqué une telle hécatombe.

Tusk, Cameron et Renzi? Kaputt!

Au petit matin du lundi 5 décembre 2016, le champ politique européen ressemble à celui d’Eylau décrit par Victor Hugo : vainqueurs à Vienne, certes, où un vieux grognard écolo a défait le jeune diable boiteux de la droite extrême, mais autour, que de cadavres ! Cameron l’anglais ? Terrassé par le Brexit ! La libérale Pologne de Donald Tusk ? Retournée à ses passions bigotes et nationalistes ! Renzi l’espoir florentin d’une Italie régénérée ? Bouté hors de Rome par une coalition allant de la droite extrême à la gauche radicale ! Hollande de Paris ? Acculé à la reddition avec sursis par la mutinerie de ses propres troupes ? Rajoy de Galice ? Toujours vivant, certes, mais en si piteux état qu’il est bien en peine de se poser en grand d’Espagne dans la tourmente qui s’annonce.

Reste Angela Merkel, la Prussienne. Elle sera, nulle n’en doute, confirmée, le 7 décembre, comme candidate à la chancellerie par son parti, la CDU, réuni en congrès à Essen. Elle seule sort indemne, ou presque de la furieuse mêlée de l’année précédente, avec des chances raisonnables de se succéder à elle-même à l’automne 2016. Qu’importe que mes voisins périssent, si cela me permet de survivre !

Car il ne faut pas se leurrer : septembre 2015, ce mois terrible où s’est, en fait, décidé le sort de ses petits camarades européens, nous étions au paroxysme de la crise migratoire. C’est elle, et nul autre qui, par ses imprudentes déclarations de bienvenue générale à toute la misère du monde, a ouvert les vannes.

La crise migratoire (mal) gérée en solitaire

C’est elle, qui sans consulter personne, est allée à Canossa, pardon, à Ankara, pour obtenir, à prix d’or, du sultan Erdogan la fermeture de ces mêmes vannes. Pendant ce temps-là, le flux, loin d’être tari, se détournait vers Calais et Lampedusa. Contrairement au football, sur le champ géopolitique, il est parfois payant de jouer perso. Nul ne doute aujourd’hui que la question migratoire a été déterminante dans la victoire du Brexit en Grande-Bretagne, qu’elle a fédéré, contre Bruxelles et Berlin, les nations d’Europe centrale et orientale, qu’elle a contribué, en France, à déchirer encore plus une gauche secouée par les attaques terroristes contre ses citoyens.

Merkel est aujourd’hui la reine d’une basse-cour européenne entourée de canards boiteux : la France aux abonnés absents pour cinq mois, l’Angleterre tout entière occupée à gérer son Brexit, l’Italie décapitée et au bord du chaos politique, l’Espagne à la merci d’un renversement de majorité aux Cortés…

Obama parti, elle se trouve, seule face à un Poutine qui n’en fera qu’une bouchée si Donald Trump décide de ne pas poursuivre la ligne d’affrontement avec la Russie, en Syrie et en Ukraine, de son prédécesseur. Ce n’est pas son annonce d’augmenter le budget allemand de la défense de 1,2% à 2% du PIB qui risque de faire trembler le Kremlin ! Angela Merkel sera peut-être réélue, car les Allemands lui sauront gré d’avoir fait passer leurs intérêts immédiats avant tout, mais elle risque fort de se retrouver, aux yeux de l’Histoire, comme le fossoyeur en chef de l’utopie européenne. N’ayant jamais vu d’occurrence de la féminisation de nom de métier pour celui consistant à creuser des tombes, je m’en voudrais d’être le premier à l’utiliser.

 

La chancelier du IVéme Reich n’est pas millénaire mais néanmoins est la seule a résister au vent de tempête qui s’est levée sur l’Europe. Serait-ce la nouvelle Barbe Rousse….. venue de l’Est!

En tout cas elle chancelle (normal vu son poste), mais telle un culbuto revient toujours à sa position d’équilibre. Qui dit mieux qu’elle? Tous ont été emportés par la migration massive, excepté elle qui l’a appelée et absorbée, malgré ses adversaires et ennemis….

 

http://www.causeur.fr/merkel-italie-renzi-brexit-europe-41466.html

 

*****

 

Matteo Renzi démissionne après l’écrasante victoire du «non» au référendum

Matteo Renzi démissionne après l’écrasante victoire du «non» au référendum

Avec 60% des suffrages et une participation avoisinant les 70%, le «non» l’a très largement emporté en Italie dimanche 4 décembre. Matteo Renzi, le chef du gouvernement, a annoncé sa démission suite à ce désaveu cuisant.

Les Italiens ont rejeté massivement dimanche la réforme constitutionnelle portée par le chef du gouvernement Matteo Renzi, qui a annoncé sa démission. Il a par ailleurs salué «les partisans du non pour leur victoire nette» tout en remerciant «l’Italie qui s’est mobilisée et croit à la politique».

Selon les premiers résultats partiels relayés par les médias italiens après le début du dépouillement : le «non» réaliserait un score situé autour de 60% contre 40% pour le «oui». Avec une participation très forte, aux alentours de 70%, c’est un très fort désaveu pour le Premier ministre Matteo Renzi.

Les partis d’opposition n’ont pas attendu les résultats officiels pour exiger la démission de Matteo Renzi. «Renzi va s’en aller et avec lui le puissant lobby que nous venons de défaire», a déclaré Renato Brunetta, le leader du groupe parlementaire de Forza Italia, parti de l’ancien Premier ministre Silvio Berlusconi. C’est également l’analyse de la Ligue du nord, qui a réclamé une «démission immédiate» ainsi que des élections législatives anticipées.

Matteo Renzi avait engagé sa responsabilité sur l’issue de ce scrutin, qui portait sur une réforme constitutionnelle visant à limiter le rôle du Sénat et des régions : il a annoncé sa démission lors d’une allocution aux alentours de minuit.

Les premières réactions des politiques français et des marchés

Avant même la confirmation des résultats, les responsables politiques français ont réagi sur les réseaux sociaux.

Marine Le Pen a salué la victoire du «non», dans laquelle elle voit le signe d’une «soif de liberté des nations».

Eric Cocquerel du Parti de Gauche a pour sa part estime quant à lui que le résultat du référendum marque «le déclin historique des socio-libéraux».

C’est désormais une période d’incertitude qui s’ouvre en Italie, mais également en Europe : après l’annonce des premières estimations donnant le «non» largement gagnant, l’euro a connu une chute vertigineuse, passant en quelques minutes à peine de 1,062 dollars à 1,058 dollars.

 

On va se marrer dans les mois qui viennent. Hollande serait avisé de démissionner et donner lieu à des présidentielles anticipées.

  • Pour le temps qui reste, il va jouer les potiches
  • son nouveau premier ministre va expédier les affaires courantes
  • son gouvernement fantôme va être préoccupé de son recasement en situations de rentes

Autrement dit la France va être ingouvernée. Et puis ce serait aussi se venger de la socia-lie qui l’a trahit.

Après la « grandeur » de sa non-candidature au nom du bien-être de la France, pour que son sacrifice soit complet, il lui faudrait jouer sa démission au bien-être suprême. Rester ce serait entacher définitivement son bilan de quinquennat. On peut être mauvais dans l’accomplissement et sublime au final. Aura t-il cette dimension? Qu’en pensez-vous?

Le Peuple italien n’a, heureusement,pas un sarkozy (dans sa botte) qui passe outre la volonté du peuple exprimée par référendum (Oui nous avons laissé faire l’escroquerie de 2008 en réponse au refus de 2005. Mais sommes dignes d’avoir autre chose que des sarkozy et/ou similaires). Renzi a du de Gaulle en lui….

 

http://reseauinternational.net/matteo-renzi-demissionne-apres-lecrasante-victoire-du-non-au-referendum/

 

*****

 

Le changement : après les Présidents, leurs Premiers ministres…

 
De Gaulle avait-il réalisé, en lançant cette métaphore agricole et fermière, combien les mystères du veau français sont insondables ?
 

 

Tous les sondages nous le disaient depuis des mois — et une fois n’est pas coutume, ils disaient vrai —, les Français veulent le changement. Donc, ils ne voulaient plus ni de Hollande ni de Sarkozy. Le second n’a pas su le comprendre, il s’est obstiné, il a connu une défaite cinglante aux primaires de la droite et du centre. Le premier, voyant la déroute de son prédécesseur, et peu enclin à recevoir la même punition, l’a si bien compris qu’il a renoncé à se présenter. Et depuis que tout le monde sait qu’il s’en va, sa basse cote de popularité ne cesse de grimper !

C’est que les Français voulaient un renouvellement du personnel politique, ils ne voulaient pas d’un duel entre les deux anciens Présidents. Aussi sont-ils en train de préparer un duel entre les deux anciens Premiers ministres.

À la primaire de la droite et du centre, où les Français ont payé deux euros pour pouvoir voter, inaugurant ainsi, après le stationnement payant, les WC à pièces et les péages des bretelles d’autoroute, le concept de taxe sur le vote citoyen, ces Français, donc, ont chassé l’ancien président Nicolas Sarkozy pour mettre à la place son Premier ministre : un changement radical, une vraie révolution ! Et pour l’UMPS/LR, 18 millions d’engrangés dans les caisses. Mieux que le casino… (mais moins que le big-million)

À gauche, et grâce au renoncement solennel du président Hollande, que d’aucuns – depuis qu’il nous a fait cette dernière blagounette -, surtout ceux à qui il a dégagé la voie électorale, qualifient de grand homme d’État, Tartarin Valls, qui piaffait d’impatience comme un cheval du tiercé sur la ligne de départ de Longchamp au temps de Léon Zitrone, s’est immédiatement déclaré candidat aux primaires de l’électorathlon socialiste. Les Français choisiront-ils sans payer deux euros le Premier ministre de celui qui sera l’ancien Président ? C’est bien possible, si l’on en croit les premiers sondages !

De Gaulle, grand homme d’État et qui faisait souvent preuve d’une belle lucidité concernant ses compatriotes, disait des Français qu’ils étaient des veaux ; et il n’avait pas tout à fait tort, il faut bien l’admettre.

Car, de même qu’il est prêt à payer deux euros pour aller voter, ou pour garer sa voiture une demi-heure, plus encore pour se faire flasher à 52 km/h, de même qu’il est le contribuable le plus tanné de la planète, le veau français adore, plus généralement et notamment dans le domaine politique, qu’on le prenne pour un c… Et pour ce faire, lorsqu’il n’en peut plus et qu’il veut du changement, il remplace le Président par son Premier ministre. Un peu comme dans les aventures d’Iznogoud, le vizir de bande dessinée qui veut être calife à la place du calife. Mais lui n’y arrive jamais, alors qu’avec les veaux français, et grâce à leur désir de changement, l’ancien Premier ministre remplace toujours le Président !

Mais de Gaulle, dans son génie visionnaire, avait-il réalisé, en lançant cette métaphore agricole et fermière, combien les mystères du veau français sont insondables. Il faut le croire. Car, enfin, on ne peut raisonnablement espérer que le pays aille mieux en élisant les gens qui sont responsables de l’état de déliquescence où il se trouve. C’est le bon sens même. Mais les veaux français croient pourtant qu’en réélisant les mêmes, ils auront une politique différente. Ils auront, bien sûr, la même. Et après, constatant de visu le désastre, ils viendront râler comme des veaux !

 

Et pourtant après lui, on nous a invité à « suivez le bœuf » (qui comme chacun sait, maintenant, qu’il est le père du veau….. ou un veau passé à l’étage adulte en ne suivant pas les chemins d’abattage rituel).

On nous refait la guerre des chefs par premiers porte-flingues interposés. En somme la guerre des anciens par les « modernes », où à tout le moins les plus frais (en date de péremption)

Changez ne soyez ni veaux, ni dindons-pigeons. Cette fois-ci, votez pour vous et surtout dîtes que vous n’en voulez plus. Les seuls moyens à votre portée et dans l’ordre électoral :

 

 

http://www.bvoltaire.fr/jeanpierrepelaez/le-changement-apres-les-presidents-leurs-premiers-ministres,297805

 

*****

 

 

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

(partie visible de l’ice-berg appelée à disparaître, dès la levée de l’embargo liberticide, à usage, exclusif, des seules libertés des citoyens et non  des terroristes…qui s’en battent l’œil La preuve par Nice.)

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

 

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :