-

keg – 251 Mars – 06/11/2016 – Quand les flics révolutionnent les nuits, l’intérieur se commande une messe basse…. A noël, il y en aura trois! Debout les flics!

Publié le

Le choix du jour : «poulets à la broche» ou  «brochette de poulets»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un cap’tain défunt et défaut) :

  • http://wp.me/p4Im0Q-1hT (B.le Maire) – 19/09/2016
  • http://wp.me/p4Im0Q-1i6  (J.P Kirmann) – 21/09/2016 (non candidat, mais par contre…anti)
  • vrpeuple-h-mariton-ump , (27/09/2016) parlons un peu du candidat camarade – Mariton, joker politicomico-présidentiel qui a joué le jeu jusqu’au bout de sa virade…..de l’espoir (perso), lui qui avait comme volonté d’être le « président de tous les Français », à l’exception de …. vous! (et cette exclusive le met déjà dans le camp des prometteurs non-faiseurs. Il a triché avec ses parrainages et fait donc l’expérience de ses rejets, comme il le fait vivre à tous ceux qui ne sont pas de son bord. C’est enfin l’arrosé-arroseur) – Éliminé
  • Nous parlerons aussi des autres candidats putatifs du trône…. (surtout ceux qui sont sur les bancs actuels de l’assemblée, afin de bénéficier de l’affichage!) :

de l’ump (alias LR). Les besoins des analyses effectuées depuis des décennies m’oblige à garder ce sigle. Je n’ai pas envie de retravailler (en réécriture) tous mes dossiers d’analyse depuis plus de 20 ans (déjà repris pour les faire devenir ump).

Et dire que les 7 mercenaires (ump) se sont donnés le mot pour être les putatifs de demain. Leurs scores sont les meilleurs de la classe des litres de résiné qui s’écouleront sur le bitume lorsque…. Pensez (en cumul et individuellement) :

  • ils sont plus restrictifs de libertés que leur caste (95% contre 84%)
  • Ils déposent peu de propositions de loi .C’est bon pour les manants, Vrp du Peuple, pas pour eux ( 2 contre 3,43)
  • Quand aux « gros mots » utilisés pour le bien être du peuple, ils se limitent à :
    • Viser (comme objectif). On sait que l’on peut viser beaucoup de choses et n’accéder à rien. C’est le lot du Peuple depuis des décennies.
    • Relativiser (comme action), comme toute la caste politique le fait depuis des décennies (y compris ses erreurs qu’elle n’assume pas ou plus)
  • suite aux 20 et 27 Novembre 2016….

On est loin, très loin de la défense des intérêts du Peuple et il faut choisir le meilleur des en pire….. Autrement dit, déjà un non choix parmi les non choix. De toute façon, ils ont tous été façonnés au même moule des escroqueries, magouilles, malversations, emplois fictifs, dépassement d’honoraires de campagne, SDfisc (comme l’indique l’un de leur collègue – mais pas du même courant alternatif), casseroles…..  A votre bon choix, m’sieurs-dames! Soyez courageux et serrez les fesses.  vrp-7-mercenaires-de-lump(Il faut maintenant attendre le vote-plébiscite qui désignera celui qui sera à poil dans la reine des combats. On y a volontairement laissé Mariton H y faire de la figuration, pour une fois, intelligente, mais sans cacheton eut égard à sa situation de déjà cumulard de mandats)

du Non-inscrit

  •  vrp-duflot-c-ni   C Duflot (ni) – 14/10/2016 – éliminée
  •  vrp-lassalle-j-ni  J Lassalle (ni) 17/10/2016 – (en attente de déclaration officielle….)

de la socia-lie (en attente des scores des autres pour savoir « ai-je une infime chance ou non? ». C’est pas de jeu franc et régulier, mais c’est le patron, pour le moment… il fait encore ce qu’il veut à défaut de ce qu’il peut! Car force est de se rendre compte qu’il peut peu, s’il n’a jamais su!). Premiers tours de manivelle : 22 et 29 Janvier 2017 (déjà)

  • E Macron (ps)
  • F de Rugy (ps)
  • B Hamon (ps)
  • F Hollande (ps)
  • vrp-montebourg-a-ps   A.Montebourg (ps) – 26/10/2016
  • C.Taubira (ps)
  • M.Aubry (ps)
  • vrp-royal-s-ps  S Royal (ps) – 28/10/2016
  • vrp-valls-m-ps   M.Valls (ps) – 30/10/2016

des écolos qui vont faire une primaire pour désigner leur champion (et donc le plus écolo-écolo et non politique)  à la primaire de la socia-lie. En somme les préliminaires de la primaire!

D’autres candidats existent, mais il n’apparaîtrons pas ici, car n’étant pas présents sur les bans de la représentation nationale ( que sont l’assemblée des Vrp du Peuple et le gouv.org). Électrons libres de la présidentielle? Les absents auraient-ils encore une fois tort de ne pas bénéficier de cette tribune candi-datée?

 

——

La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés » (pour Peuple dépité)

  • Quels mots utilisent vos représentants du Peuple (alias VRP du Peuple) pour défendre vos aspirations et attentes. Les mots attendus doivent-ils être ceux de quémandeurs, hésitants, presque timides (pour faire aboutir positivement vos espérances à Paris, il faut être volontaire, imposant, pugnace, voire « violent » et non effacé, hésitant,, demandant des autorisations de demander….à)
  • Quels mots sont utilisés par son parti d’appartenance
  • Quels sont les ratios de réussite (de votre député et de son  parti au regard du nombre de propositions de loi déposées . Déposées ne veut pas forcément dire : étude par l’assemblée et encore moins réussite et acceptation par ladite assemblée…. A ce jour (arrêté à fin Août 2016 et depuis Juin 2012), collectivement, et depuis le début de la 14éme législative démarrée au lendemain de la victoire du PS aux législatives de 2012) :

    • 238 PPL étudiées sur 1446 déposées (16,5% dont 60 refusées par l’assemblée  soit 25% des PPL débattues)
    • pour 82 déposants sur 249 (32,9%)
    • 43,3% des députés ont fait des PPL (et les autres que font-ils? Ce sont les petits-insignifiants qui déposent le plus de PPL, est-ce pour exister?)

déposé ne voulant nullement dire étudiées et encore moins acceptées

  • Les rations :  vote / Dépôts (dont rejets)
    • du parti du député
    • du député
  • positionnement individuel et du parti par rapport aux « restrictions de liberté (au travers et sous couvert de « l’état d’urgence », qui n’est qu’un prétexte surtout quand cet état doit-être exceptionnel dans ses circonstances et sa durée – près d’un an n’est plus exceptionnel mais devient la norme, en contradiction avec la constitution. Si nous avons des devoirs de citoyens, nous avons aussi des droits de citoyens garantis par la constitution. Utilisons cet outil en, en faisant respecter les termes. Sinon restons esclaves et  dans ce cas fermons la!)

Voici donc un tableau d’un possible député « Mohamed Durand de là-bas » (bien sur député éphémère, et improbable,  du tiers comme du quart de garde, mais allez savoir) qui vous permet de voir la trame de l’analyse. Mettez y le nom de votre député pour savoir le poids de ses (in)efficacités et éventuellement savoir si vous devez ou non ré-élire un VRP de vos demandes qui n’est pas à la hauteur de vos aspirations. Nous avons le droit de nous tromper, mais continuer cela ne se peut…..

Allez vous revoter pour lui ou vous laisser tenter à dire que vous ne voulez plus de potiches qui ne vous représentent plus mais ne représentent que leurs propres intérêts et avantages. Qu’on est loin du rôle réel d’un représentant VRP du Peuple…. ! La nuit du 04 Aout n’a fait que créer une nouvelle caste de privilégiés (qui nous coûtent cher , en moyenne, tous cumuls confondus, plus de 9 500 € par mois, à multiplier par 902 parlementaires « julot-casse-croute » et ensuite pas 12 soit 5713 smicards-an! rien que cela!)

Mohamed Dupont de là-bas, fiché « S » comme saltimbank de la polycomic-représentation, en cumulation de mandats (il en est de même pour les 575 pseudo VRP du Peuple) à vous de demander le votre dans cette grande famille parasitaire (car qu’est « vivre au crochet du Peuple ») –    vrpeuple-m-dupont-de-la-bas

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

La rue aux flics…..  c’est le pouvoir hors urnes des quotidiens! Les jaunes (syndicats au ordres du pouvoir et exclusivement au service dudit pouvoir, bizarrement et présentement, sans pouvoir) n’ont plus voix aux chapitres des pouvoirs…. Cela fait des ordres pour désordres!

….. et avec un peu de recul….

 Quand les flics débrayent, c’est le pouvoir qui est en roue libre vers sa fin….. Sus aux barricades…. où flics et citoyens se tiennent au coude à coude…..  Et si 2017 était « à-touts aux barricades » en lieu et place de « tous aux urnes ». Il est des révolutions qu’il vaut mieux ne pas rater….. !

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Police : le point de non-retour ?

 
 

Tandis que les guet-apens contre les policiers et les pompiers se poursuivent – à Dijon, il y a quelques heures encore -, la mobilisation des policiers en colère ne se dément pas. Ils étaient plusieurs centaines, à Lyon, vendredi soir, et dans plusieurs villes de France au cours de la semaine, pour dire leur désaccord avec le gouvernement, la hiérarchie et les syndicats. Ce mouvement, que syndicats et gouvernement croyaient avoir éteint avec le plan d’urgence de Bernard Cazeneuve à 250 millions d’euros, ne fait, en réalité, que s’étendre et se consolider. La raison en est fort simple : les réponses apportées ne sont pas celles que les policiers attendaient.

Il est vrai que, traditionnellement, les mouvements de cette nature trouvaient leur solution avec un peu de matériel, quelques primes ou quelques points d’indice supplémentaires. Sans doute le pouvoir en place comptait-il, avec l’aide des syndicats, sur ce vieux remède pour calmer les policiers récalcitrants. Ils ont la réponse.

L’erreur fondamentale dans le traitement de cette affaire, c’est de ne pas avoir compris deux choses. Premièrement, la situation sécuritaire de notre pays est tragique. Les attentats terroristes, les violentes manifestations, mais aussi les campagnes de dénigrement à répétition dont les forces de l’ordre ont été l’objet, ont sapé une institution négligée et surmenée. Deuxièmement, les temps ont changé.

Finie l’époque du policier encarté auprès d’un syndicat dès sa sortie d’école, et prêt à lui obéir à la moindre sollicitation. Aujourd’hui, à l’instar du reste de la société, les policiers savent porter un regard critique sur une institution qui, incapable de se réformer en profondeur, est en train de payer son immobilisme et ses pratiques d’un autre âge.

Dans ce phénomène, chacun porte sa part de responsabilité. L’État, qui par confort s’est toujours reposé sur des syndicats aux ordres. La hiérarchie qui, parfois par carriérisme, mais souvent sous la menace, n’a pas su anticiper l’avenir. Les syndicats (les jaunes) qui, trop proches du pouvoir politique en place, n’ont pas su garder l’indépendance indispensable à la défense de celles et ceux qui leur faisaient confiance.

Dés lors, une seule question se pose aujourd’hui. Continu-t-on comme ça ? Continue-t-on de maintenir, fût-ce avec l’aide de l’IGPN, le couvercle sur la marmite ? Ou bien, conscient de l’évolution de notre société, et de sa dangerosité qui croît de façon exponentielle depuis plusieurs années, rebat-on les cartes pour redonner du sens et de l’efficacité à une institution à la dérive.

Le Grenelle de la sécurité, suggéré, en direct, par des policiers à Alain Juppé au sortir de l’émission des primaires de la droite, est sans doute une piste. Mais avant cela, il y a urgence à entendre ce que les policiers, sur le terrain, ont à dire. Si on ne les entend pas, il y a fort à parier qu’ils seront rejoints, d’ici peu, par d’autres professionnels confrontés aux mêmes difficultés, voire même par des citoyens  (cela s’appelle une barricade au pouvoir) qui n’en peuvent plus de vivre dans l’insécurité et l’incertitude du lendemain 

Face à ce qui peut d’ores et déjà paraître comme une « ubérisation » du dialogue social dans la police nationale, il y a urgence à trouver des réponses fortes et adaptées au vécu et au ressenti des policiers. Malheureusement, ce n’est pas ce gouvernement, finissant et aux abois, qui sera à même d’apporter les solutions attendues. Encore un sujet qui aura totalement échappé à notre Président normal !

 

 

« Une manifestation? Non sir, une révolution! ». Ils tournèrent leur carabine, Potemkine…… Il arrive toujours un moment, où les flics, se souviennent qu’ils sont Peuple et surtout qu’ils ne sont qu’au service du Peuple et non du pouvoir. Pour l’avoir méprisé, le pouvoir se barricade dans ses incapacités. C’est commun me direz-vous! Je vous répondrait « Commune de Paris » pour le temps des lilas.

Qu’attend, donc, le peuple pour passer à l’acte? L’autorisation du pouvoir (comme pour l’utilisation du vote blanc électoral) …. !

 

 

http://www.bvoltaire.fr/olivierdamien/police-le-point-de-non-retour,292617

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

 

Quand l’Histoire explique l’actualité : la vraie légende des siècles

Quand l'Histoire explique l'actualité : la vraie légende des siècles
Qianlong (1771-1799), empereur d’un pays alors première puissance économique mondiale. (AGF/LEEMAGE)

François Reynaert vient de publier chez Fayard « la Grande Histoire du monde », fresque qui s’étale sur cinq mille ans et cinq continents. Nous lui avons demandé de décrypter quelques faits d’actualité.

Le retour du roman national est annoncé. La droite en campagne en fait le socle de marbre sur lequel serait restaurée notre identité nationale prétendument bafouée. A nous Vercingétorix, Charles Martel, Jeanne d’Arc et Chauvin !

Mais qui pense sérieusement que c’est en inculquant « nos ancêtres les Gaulois » aux enfants de la patrie qu’on éveillera leur intelligence et qu’on les préparera à devenir des citoyens d’un monde toujours plus global ?

Gaulois, Clovis, Jeanne d’Arc : la France doit s’inventer une histoire qui lui ressemble

Mieux vaudrait – pour eux comme pour leurs parents – comprendre qu’à l’époque des tribus gauloises, les empereurs de la dynastie des Han et la religion confucéenne marquaient le premier « âge d’or » de la Chine…
L’andidote au catéchisme national conçu au XIXe siècle ? « La Grande Histoire du monde » (1), concoctée par François Reynaert !

Après « Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises », « l’Orient mystérieux et autres fadaises », le chroniqueur de « l’Obs », fou d’histoire, nous y narre, avec verve et érudition, l’immense aventure des civilisations.

Victor Hugo aurait donc fait un simple plagiat…. Va t-il,  pair de France, être trainé devant la justice pour payer des royalties. Va t-on, le contraindre, à nouveau à l’exil fiscal à Guernesey?

 

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20161104.OBS0729/quand-l-histoire-explique-l-actualite-la-vraie-legende-des-siecles.html

 

****

 

Feu sur Bayrou!  –  Pour viser Juppé, Sarkozy mitraille le président du Modem

alain juppe sarkozy bayrou

Alain Juppé et François Bayrou. Sipa. Numéro de reportage : 00678341_000023.

 

L’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy devait enterrer Alain Juppé. La bête de campagne devait tout emporter sur son passage, comptant sur un « effet blast ». De fait, au mois de septembre, l’ex-président a occupé l’espace médiatique, et en a fixé l’agenda, comme il sait le faire, à renfort de déclarations distillées pour faire le buzz. Les commentateurs étaient ravis, car une victoire annoncée de Juppé n’était pas bonne pour les ventes de journaux et les audiences des émissions. La remontée de Nicolas Sarkozy entretenait le suspense. Et puis, il y a eu la fameuse semaine noire, la dernière du mois de septembre.Mise en cause judiciaire de deux proches, sortie du livre de Patrick Buisson, reportage télévisé sur l’affaire Bygmalion et, last but not least, sondages du premier tour de la présidentielle où il était talonné par Emmanuel Macron. Depuis, Nicolas Sarkozy semble avoir perdu de sa superbe. Les sondages sont revenus au point de départ, effaçant l’entrée en campagne en fanfare. Lors du premier débat télévisé, les deux favoris se sont neutralisés, laissant à François Fillon et Jean-Frédéric Poisson les félicitations des commentateurs.

En fait, tout semble indiquer que Nicolas Sarkozy a aujourd’hui choisi de ne plus adopter la stratégie de l’occupation maximale de l’espace médiatique. Aujourd’hui, c’est bien la modestie qui est de mise. On ne clive plus et on cherche visiblement à ne plus braquer l’électorat modéré.

Lisez la suite de l’article sur le blog de David Desgouilles.

 

 

Si vous voulez toucher un grand, attaquez ses mignons (surtout s’ils viennent du pays du vert galant. Manque de pot croyez-vous? Ce n’est pas grave, on va bien trouver un arrangement avec ou sans miss Brown…. De l’importance, en politique d’avoir une culture publi-citée et publicitaire). Faute de quoi cela devient un crime de baise-majesté en disant que le futur a ses gitons…. Réellement vous le voyez, Juppé, à la manœuvre….de dessous couette?

 

 

http://www.causeur.fr/nicolas-sarkozy-bayrou-40815.html

 

*****

 

MANIPULATION | La petite Syrienne qu’on sauve tout le temps

MANIPULATION | La petite Syrienne qu’on sauve tout le temps

On l’a vue le 28 août dernier surgir avec un petit garçon des décombres d’un bombardement au bras d’un «casque blanc». Puis, toute seule, au bras d’un autre sauveteur sur un autre tas de gravats. Et d’un troisième, encore ailleurs…

Cette manipulation, qui avait pour but de promouvoir l’image des «casques blancs» — ces sauveteurs de jour qui deviennent rebelles islamistes la nuit —, constitue un cas d’école de manipulation. Dommage qu’elle n’intéresse que les médias russes.

 

Et alors l’exclusivité qui existe partout, ne pourrait exister au niveau pathos noster? Il faut savoir que pour devenir star internationale, il faut commencer tôt. Vous souvenez-vous de la petite fille qui courrait nue, fuyant un bombardement au napalm, qui lui avait brûlé ses vêtements….  Qui se souvient de son parcours qui l’a menée vers des sphères insoupçonnées….. depuis. Depuis, elle s’est rhabillée!!

Souvenez-vous, il s’appelait Aylan et n’a servi, malheureusement (surtout pour lui…. parce que, depuis, qui y songe?) qu’une fois…..

Afficher l'image d'origine

Le pathos Aylan (quel nom aussi pour en impulser un) ne dure qu’un temps, vite effacé avec une autre manipulation un peu, beaucoup et plus « pathosée (*) …. « , qui chavire et retourne le coeur des manipulés.(il faut bien qu’il y ait des manipulateurs pour manipuler les manipulables. C’est une loi stratégique, aussi importe que les missiles intercontinentaux    à longue, moyenne et petite portée. Le pathos est la poudre des scampettes des forts en gueule, à défaut de thèmes….).

Personne n’a vu la grande âme qui s’envolait de ce petit corps, abandonné sur la plage, tel un détritus …..devenu sans usage!  Salauds d’humains …. inhumains

 

 

http://reseauinternational.net/manipulation-la-petite-syrienne-quon-sauve-tout-le-temps/

 

*****

 

 

 

*****

 

 

Comment fonctionne l’impérialisme ?

Voici une terrible description. Nul besoin ni de complots ni « d’Illuminatis ».
L’impérialisme possède sa propre logique parfaitement bien expliquée par cette confession.

L’impérialisme est bien le stade suprême du capitalisme comme l’écrivait Lénine, il arrive en ce moment à son stade ultime avec la mondialisation et les USA sont devenus le dernier vecteur de ce système de prédation sur le mondenotamment par l’imposition de la dette.

Texte de Sophie Gaïa    https://www.facebook.com/soooooooooooophie

Le récit de Perkins nous montre jusqu’où lui et ses collègues – qui se nomment eux-mêmes des «assassins financiers» (economic hit men) – étaient prêts à aller. Il explique par exemple comment il a contribué à réaliser des plans secrets qui ont amené des pays du tiers-monde fortement endettés à se soumettre aux intérêts militaires, politiques et économiques de «l’empire global» ou fait revenir des milliards de pétrodollars d’Arabie Saoudite dans l’économie des Etats-Unis. Il met au jour les mécanismes du contrôle impérial cachés derrière plusieurs événements dramatiques de l’histoire récente comme la chute du shah d’Iran, la mort du président de l’Equateur Jaime Roldos, le 24 mai 1981, et du président du Panama Omar Torrijos, le 31 juillet 1981, les invasions, par les Etats-Unis, du Panama le 20 décembre 1989 et de l’Irak durant les premiers mois de 1991.

Formation des «assassins financiers»

En 1971, alors qu’il avait 26 ans et après son recrutement par la NSA, Perkins est devenu, sous la houlette d’une formatrice, un assassin financier. Ses missions étaient, entre autres, les suivantes:

«Premièrement il devait justifier d’énormes prêts internationaux dont l’argent [provenant des pays en voie de développement qui recevaient des prêts] serait redirigé vers MAIN et d’autres compagnies américaines (comme Bechtel, Halliburton, Stone & Webster et Brown & Root) par le biais de grands projets de construction et d’ingénierie. Deuxièmement, il devait mener à la banqueroute les Etats qui recevaient ces prêts (après qu’ils avaient payé MAIN et les autres entreprises américaines, évidemment) de sorte qu’ils seraient à jamais redevables à leurs créanciers et constitueraient donc des cibles faciles quand on aurait besoin d’obtenir leurs faveurs sous la forme de bases militaires, de votes aux Nations unies ou de l’accès au pétrole et à d’autres ressources naturelles.»

Exemple de l’Equateur

La subtilité des moyens utilisés pour créer cet empire moderne aurait fait rougir de honte les centurions romains, les conquistadors espagnols et les puissances coloniales européennes des XVIIIe et XIXe siècles. Les assassins financiers sont rusés, ils ont su tirer les leçons de l’histoire. Aujourd’hui, on ne porte plus ni armure ni costume distinctif. Dans des pays comme l’Equateur, le Nigeria ou l’Indonésie, ils sont vêtus comme les enseignants ou les boutiquiers. A Washington et à Paris, ils se confondent avec les bureaucrates et les banquiers. Ils ont l’air modeste et normaux. Ils visitent les sites des projets et se promènent dans les villages appauvris. Ils professent l’altruisme et parlent aux journaux locaux de leurs merveilleuses réalisations humanitaires. Ils arrosent de leurs bilans et de leurs projections financières les commissions gouvernementales et donnent des cours sur les miracles de la macroéconomie à la Harvard Business School. Ils avancent à découvert et on les accepte tels qu’ils sont. C’est ainsi que le système fonctionne. Ils commettent rarement des actes illégaux, car le système lui-même repose sur le subterfuge et est légal par définition.

Les étapes de l’escalade

Cependant – et c’est là une restriction importante – s’ils échouent, des individus plus sinistres encore entrent en scène, ceux que les assassins financiers appellent les «chacals», qui sont les héritiers directs des empires de jadis. Ils sont toujours présents, tapis dans l’ombre. Quand ils sortent, des chefs d’Etat sont renversés ou meurent dans des «accidents». Et si par hasard les chacals échouent, comme en Afghanistan ou en Irak, les vieux modèles ressurgissent: de jeunes Américains sont envoyés au combat, pour tuer et pour mourir (et surtout pour mourir. Car y aller, même de retour, c’est d’une certaine façon mourir…. Souvenez-vous du Vietnam-américain!).

Depuis la fin des années 60, l’exploitation pétrolière du bassin équatorien a conduit au bradage des ressources nationales. Le petit cercle de familles qui dirigeaient l’Equateur était tombé dans le piège des banques internationales. Ces familles (chez nous ce sont des familles politiques) ont fait contracter à leur pays d’énormes dettes suite aux promesses de futurs revenus pétroliers.

Jaime Roldos, avocat et professeur d’université d’environ 30 ans fut élu président de l’Equateur en 1979 parce qu’il croyait au droit des pauvres et à la responsabilité des politiciens quant à l’exploitation des ressources. Il n’était pas communiste mais défendait le droit de son pays à décider de son destin. Il n’était lié ni à la Russie ni à la Chine et il n’était pas – comme Allende – membre de l’internationale socialiste. Il était nationaliste mais pas anti-américain. Il n’était tout simplement pas corrompu.

……

Quelques semaines après avoir présenté son projet de loi au Congrès, Roldos mourut dans un accident d’hélicoptère le 24 mai 1981. Pour Perkins, il ne fait aucun doute que la mort de Roldos n’était pas un accident. Elle présentait tous les signes d’un assassinat orchestré par la CIA et il était évident que l’on voulait ainsi transmettre au monde le message selon lequel l’empire global ne tolérait pas des exemples que pourraient suivre d’autres pays aimant la liberté.

L’exemple de Panama ……

Fragilité du système monétaire soutenu par le dollar

 En fait, ils ne veulent pas qu’ils paient leurs dettes, puisque c’est ce non-paiement qui leur procure une influence sur ces pays. Dans des conditions normales, les Etats-Unis risqueraient de finir par épuiser leurs propres fonds, car aucun créancier ne peut se permettre d’avoir trop de débiteurs qui ne le remboursent pas.

Mais nous ne sommes pas dans des conditions normales. Les Etats-Unis émettent des billets qui ne sont pas couverts par de l’or.

Tant que le monde acceptera le dollar comme monnaie internationale, l’énorme dette publique des Etats-Unis ne posera aucun problème sérieux à la corporatocratie.

Toutefois si jamais une autre monnaie (ne serait-il pas temps d’enfoncer le coin et pas seulement informatique en bit, en lançant un bitcoin international, monnaie parallèle au dollar et appeler à le remplacer définitivement) venait remplacer le dollar et que certains créanciers des Etats-Unis (le Japon ou la Chine, par exemple) décidaient de réclamer leur dû, la situation changerait dramatiquement. Les Etats-Unis se trouveraient soudain dans une situation très précaire.

Je croyais déjà….. !

Non aux théories du complot

Il serait commode de rejeter la faute sur un complot, mais nous ne le pouvons pas. L’empire global dépend de l’efficacité des grandes banques, des grands groupes et des gouvernements – de la corporatocratie – mais il n’y a pas de conspiration. La corporatocratie, c’est nous-mêmes qui en permettons l’existence et c’est pourquoi la plupart d’entre nous avons du mal à nous y opposer. Nous préférons imaginer des conspirateurs tapis dans l’ombre parce que nous travaillons presque tous pour l’une de ces banques, de ces sociétés ou l’un de ces gouvernements ou en dépendons pour les biens et services qu’ils produisent et commercialisent. Comment mordre la main qui nous nourrit?

Perkins compare la situation actuelle à celle des colons américains qui, contre la théorie du mercantilisme, se sont décidés pour l’indépendance et se sont opposés à l’Empire britannique. On les avait pourtant convaincus qu’il valait mieux pour tout le monde que l’ensemble des ressources soient acheminées vers le roi d’Angleterre. Ils ont finalement compris que ce système ne faisait qu’enrichir les riches au détriment des pauvres.

Pour une humanité qui va sur la Lune, qui a démantelé le système soviétique, qui vend des produits tels que Nike, McDonald’s ou Coca-Cola• aux pauvres du monde entier comme autant de symboles du progrès et qui est capable de créer dans le monde entier des infrastructures pour ces entreprises, il ne devrait pas être difficile de résoudre les problèmes qui se présentent. Ce ne sont pas les réseaux internationaux de communication et de distribution qui manquent. Ce qu’il nous faut, c’est une révolution de l’éducation qui nous amène, nous et nos enfants, à penser de manière indépendante, à mettre en question les explications toutes faites et à oser sortir des chemins battus de la pensée et de l’action pour nous mettre ensemble et créer des alternatives au système actuel.

Impérialisme

Et pourtant…. On peut, si on le voulait réellement, éradiquer (et non pas simplement diminuer) le chômage. Mais le faire ce serait perdre son pouvoir sur les plus démunis (ceux qui sont d’ailleurs le plus touché par le chômage et ses conséquences…. C’est aussi pourquoi nul gouvernement n’accordera le revenu inconditionnel de vie. Nul ne veut scier la branche sur laquelle repose son autorité sur autrui) – Eradik chôm.ND

Il n’en coûterait que 3,75% du PIB européen (pour retrouver le plein emploi et donc une sacrée relance européenne…… ) Mais voilà ce serait perdre les leviers de commande et de manipulation des foules en manque……

La cohérence des pouvoirs c’est l’incohérence des contraints…..

De deux mots, il faut choisir le plus facile. Il y a l’éradication et les radications….  Et c’est ce non choix que les politicards nous servent!

 

 

http://free.niooz.fr/s/free/confession-d-un-corrupteur-de-nations-2922812.shtml

 

*****

 

Quelle que soit la mesure prise à l’encontre d’un pays, ce n’est pas le pouvoir qui en subit… les conséquences (il se vote une augmentation de revenus que le peuple devra lui payer…. C’est ce que l’on appelle être juge et partie des intérêts personnels – et en toute impartialité – où le peuple ne peut foutre son nez et sa merde….). Le Peuple est là pour cela, servir la grandeur des grands, de ses grands….. Que feraient les grands si leurs peuples leur disaient non, une bonne fois pour toutes…. Ce serait la guerre civile (celle à la Valls-aux-landaises…. Non je n’ai pas dit vache…. Car il n’est pas des lands, mais de Barcelone)

 

 

http://www.points-de-vue-alternatifs.com/2014/08/touchee-par-les-sanctions-la-republique-tcheque-songe-au-chomage-partiel.html

 

…..

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

 Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple! et non les ersatz du pouvoir

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 …. au 26/01/2017 – et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :