-

keg – 239 Mars = 24/10/2016 – Non les politiques, appelés à brasser des milliards, ne peuvent s’occuper de centimes (les vôtres, au quotidien). Quand ils seront élus….. !

Publié le

Le choix du jour : «brassage de milliards» ou  «paiement de centimes»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

E-goth de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un capitaine défunt et défaut) :

  • http://wp.me/p4Im0Q-1hT (B.le Maire) – 19/09/2016
  • http://wp.me/p4Im0Q-1i6  (J.P Kirmann) – 21/09/2016 (non candidat, mais contre….)
  • vrpeuple-h-mariton-ump , (27/09/2016) parlons un peu du candidat camarade – Mariton, joker politicomico-présidentiel qui a joué le jeu jusqu’au bout de sa virade…..de l’espoir (perso), lui qui avait comme volonté d’être le « président de tous les Français », à l’exception de …. vous! (et cette exclusive le met déjà dans le camp des prometteurs non-faiseurs. Il a triché avec ses parrainages et fait donc l’expérience de ses rejets, comme il le fait vivre à tous ceux qui ne sont pas de son bord. C’est enfin l’arrosé-arroseur) – Eliminé
  • Nous parlerons aussi des autres candidats putatifs du trône…. (surtout ceux qui sont sur les bancs actuels de l’assemblée, afin de bénéficier de l’affichage!) :

de l’ump (alias LR). Les besoins des analyses effectuées depuis des décennies m’oblige à garder ce sigle. Je n’ai pas envie de retravailler (en réécriture) tous mes dossiers d’analyse depuis plus de 20 ans (déjà repris pour les faire devenir ump)

Et dire que les 7 mercenaires (ump) se sont donnés le mot pour être les putatifs de demain. Leurs scores sont les meilleurs de la classe des litres de résiné qui s’écouleront sur le bitume lorsque…. Pensez (en cumul et individuellement) :

  • ils sont plus restrictifs de libertés que leur caste (95% contre 84%)
  • Ils déposent peu de propositions de loi .C’est bon pour les manants, Vrp du Peuple, pas pour eux ( 2 contre 3,43)
  • Quand aux « gros mots » utilisés pour le bien être du peuple, ils se limitent à :
    • Viser (comme objectif). On sait que l’on peut viser beaucoup de choses et n’accéder à rien. C’est le lot du Peuple depuis des décennies.
    • Relativiser (comme action), comme toute la caste politique le fait depuis des décennies (y compris ses erreurs qu’elle n’assume pas ou plus)

On est loin, très loin de la défense des intérêts du Peuple et il faut choisir le meilleur des en pire….. Autrement dit, déjà un non choix parmi les non choix. De toute façon, ils ont tous été façonnés au même moule des escroqueries, magouilles, malversations, emplois fictifs, dépassement d’honoraires de campagne, SDfisc (comme l’indique l’un de leur collègue – mais pas du même courant alternatif), casseroles…..  A votre bon choix, m’sieurs-dames! Soyez courageux et serrez les fesses.  vrp-7-mercenaires-de-lump(Il faut maintenant attendre le vote-plébiscite qui désignera celui qui sera à poil dans la reine des combats. On y a volontairement laissé Mariton H y faire de la figuration, pour une fois, intelligente, mais sans cacheton eut égard à sa situation de déjà cumulard de mandats)

du Non-inscrit

  •  vrp-duflot-c-ni   C Duflot (ni) – 14/10/2016 – éliminée
  •  vrp-lassalle-j-ni  J Lassalle (ni) 17/10/2016 – (en attente de déclaration officielle….)

de la socia-lie (en attente des scores des autres pour savoir « ai-je une infime chance ou non? ». C’est pas de jeu franc et régulier, mais c’est le patron, pour le moment… il fait encore ce qu’il veut à défaut de ce qu’il peut! Car force est de se rendre compte qu’il peut peu, s’il n’a jamais su!)

  • E Macron (ps)
  • F de Rugy (ps)
  • B Hamon (ps)
  • F Hollande (ps)
  • S Royal (ps)
  • M.Valls (ps)

des écolos qui vont faire une primaire pour désigner leur champion (et donc le plus écolo, écolo et non politique)  à la primaire de la socia-lie. En somme les préliminaires de la primaire!

D’autres candidats existent, mais il n’apparaîtrons pas ici, car n’étant pas présents sur les bans de la représentation nationale ( que sont l’assemblée des Vrp du Peuple et le gouv.org). Électrons libres de la présidentielle? Les absents auraient-ils encore une fois tort de ne pas bénéficier de cette tribune candi-datée?

 

——

La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés (pour Peuple dépité)

  • Quels mots utilisent vos représentants du Peuple (alias VRP du Peuple) pour défendre vos aspirations et attentes. Les mots attendus doivent-ils être ceux de quémandeurs, hésitants, presque timides (pour faire aboutir positivement vos espérances à Paris, il faut être volontaire, imposant, pugnace, voire « violent » et non effacé, hésitant,, demandant des autorisations de demander….à)
  • Quels mots sont utilisés par son parti d’appartenance
  • Quels sont les ratios de réussite (de votre député et de son  parti au regard du nombre de propositions de loi déposées . Déposées ne veut pas forcément dire : étude par l’assemblée et encore moins réussite et acceptation par ladite assemblée…. A ce jour (arrêté à fin Août 2016 et depuis Juin 2012), collectivement, et depuis le début de la 14éme législative démarrée au lendemain de la victoire du PS aux législatives de 2012) :

    • 238 PPL étudiées sur 1446 déposées (16,5% dont 60 refusées par l’assemblée  soit 25% des PPL débattues)
    • pour 82 déposants sur 249 (32,9%)
    • 43,3% des députés ont fait des PPL (et les autres que font-ils? Ce sont les petits-insignifiants qui déposent le plus de PPL, est-ce pour exister?)

déposé ne voulant nullement dire étudiées et encore moins acceptées

  • Les rations :  vote / Dépôts (dont rejets)
    • du parti du député
    • du député
  • positionnement individuel et du parti par rapport aux « restrictions de liberté (au travers et sous couvert de « l’état d’urgence », qui n’est qu’un prétexte surtout quand cet état doit-être exceptionnel dans ses circonstances et sa durée – près d’un an n’est plus exceptionnel mais devient la norme, en contradiction avec la constitution. Si nous avons des devoirs de citoyens, nous avons aussi des droits de citoyens garantis par la constitution. Utilisons cet outil en, en faisant respecter les termes. Sinon restons esclaves et  dans ce cas fermons la!)

Voici donc un tableau d’un possible député « Mohamed Durand de là-bas » (bien sur député éphémère, et improbable,  du tiers comme du quart de garde, mais allez savoir) qui vous permet de voir la trame de l’analyse. Mettez y le nom de votre député pour savoir le poids de ses (in)efficacités et éventuellement savoir si vous devez ou non ré-élire un VRP de vos demandes qui n’est pas à la hauteur de vos aspirations. Nous avons le droit de nous tromper, mais continuer cela ne se peut…..

Allez vous revoter pour lui ou vous laisser tenter à dire que vous ne voulez plus de potiches qui ne vous représentent plus mais ne représentent que leurs propres intérêts et avantages. Qu’on est loin du rôle réel d’un représentant VRP du Peuple…. ! La nuit du 04 Aout n’a fait que créer une nouvelle caste de privilégiés (qui nous coûtent cher , en moyenne, tous cumuls confondus, plus de 9 500 € par mois, à multiplier par 902 parlementaires « julot-casse-croute » et ensuite pas 12 soit 5713 smicards-an! rien que cela!)

Mohamed Dupont de là-bas, fiché « S » comme saltimbank de la polycomic-représentation, en cumulation de mandats (il en est de même pour les 575 pseudo VRP du Peuple) à vous de demander le votre dans cette grande famille parasitaire (car qu’est « vivre au crochet du Peuple ») –    vrpeuple-m-dupont-de-la-bas

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

Non un politique ne peut tout savoir. Il jongle avec des lilliards (les votres) et vous les condamnez à connaître le prix de votre litron, de vote baguette, de votre ticket « chic et choc », de votre petit pain au chocolat – pourquoi d’ailleurs un petit pain au chocolat…. – de votre tiercé, de votre bulletin d’euro million (lesquels font rentrer chaque jour des milliards pour eux…). Ne soyez pas mesquins!

….. et avec un peu de recul….

On ne peut tout exiger des politicards. Ils ont déjà leur carrière à assumer. Ne leur demandez pas des détails mesquins alors qu’ils ont en charge le quotidien des citoyens…. Laissez les souffler. Ils ont bien le droit de se reposer entre deux campagnes de promotion personnelle

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Présidentielle : pourquoi Hollande sera candidat (quoi qu’il en coûte au PS)

Présidentielle : pourquoi Hollande sera candidat (quoi qu’il en coûte au PS)
François Hollande, Jean-Christophe Cambadélis et Manuel Valls, à la fondation Jean-Jaurès, le 3 mai à Paris. (PHILIPPE WOJAZER / AFP)

En attendant la première quinzaine de décembre et l’annonce d’une probable candidature du président sortant, l’agitation de la majorité devrait rester stérile.

 

On pourrait intituler cet épisode « le congrès de l’Elysée », tant les palinodies actuelles des éléphants roses évoquent furieusement les grand-messes socialistes d’antan. Chassez le naturel, il rapplique au galop. Après les émotions suscitées par le livre « Un président ne devrait pas dire ça », voici venu le temps des discours lénifiants, qui précèdent immanquablement la comédie de la synthèse réduite au plus petit commun dénominateur.

Hollande lâché par les siens ? « Il doit comprendre que c’est game over »

A la tribune des Assises du PS de Tours (Ah, le congrès de Tours…), Manuel Valls a révisé ses classiques, en chaussant les vieilles pantoufles de Léon Blum : discours pro domo, usage du prénom entre camarades et appel à l’unité des socialistes. « Je veux que chacun se pose les bonnes questions. Je demande à Arnaud, à Benoît, à Aurélie et à Emmanuel : qu’est-ce qui nous sépare ? Bien sûr, je connais nos débats et nos désaccords. Il faut les assumer. Mais qu’est-ce qui nous rapproche d’abord ? D’avoir gouverné ensemble dans l’intérêt du pays (selon leur version et non celle des citoyens, dont ils se foutent!) et de partager les combats pour l’égalité (laquelle? celle qui prévaut entre « Pupilles de la Nation, juifs » et Pupilles de la Nation, juifs », ainsi qu’entre « morts pour rien » , privliégiés, et « Morts pour la France » dénoncés?) et des valeurs, celles de la République. »

Valls contraint d’attendre

Autant dire que Manuel Valls – n’en déplaise aux échotiers en mal de sensations – n’est pas prêt de devenir le candidat des socialistes à l’élection présidentielle de 2017. Certes, le Premier ministre n’a pas prononcé une seule fois le nom de son mentor François Hollande. Le voilà puni, cet incorrigible bavard… Mais en appelant Montebourg, Hamon ou Macron à rentrer au bercail, le prophète des « deux gauches irréconciliables » a surtout été le premier à revenir au nid.

Montebourg – Hamon : deux frondeurs, une seule place

La réponse attendue des  camarades qui souhaitent « se compter pour peser » ne s’est pas fait attendre : « C’est quand la maison brûle qu’on veut rassembler la famille, derrière qui ? Quel contenu ? Loi travail ou fin de l’austérité ? », a tweeté François Kalfon, le directeur de campagne d’Arnaud Montebourg

« Je suis prêt » : l’entretien intégral de François Hollande dans l’Obs  (Nous, non)

Qu’ils jugent François Hollande indigne ou non, les socialistes sont plus que jamais suspendus à sa décision de concourir à la primaire de la « belle alliance populaire » ! L’hôte de l’Elysée, isolé en son palais, doit se prononcer avant le 15 décembre. D’ici là, Manuel Valls et ses vallsiens devront patienter. Trop heureux d’avoir décroché Matignon, l’ancien maire d’Evry a choisi depuis de longs mois de ne pas démissionner et d’exercer jusqu’au bout sa responsabilité, pour faire la preuve de sa maturité et de sa stature d’homme d’état. Il ne saurait s’en dédire. D’autant plus que le créneau du « fils prodigue » est déjà occupé par son rival Macron.

Les députés PS piégés 

Pourquoi s’engager dans une campagne perdue d’avance ? Formé dans l’entourage de Lionel Jospin, Manuel Valls connaîtrait le destin de son mentor… Mais dans une version condensée ! Ce serait la campagne présidentielle de 1995 qui se solderait aussitôt par le 21 avril 2002. Un sacrifice. Valls, s’il remplace Hollande, serait le plus éphémère des héritiers.

« Cette primaire, je ne suis pas certain de la gagner. Et de toute façon, Hollande me collerait Ségolène Royal dans les pattes », aurait-il confié à ses proches selon « Le Point ». Ségolène Royal ? L’hypothèse de sa candidature, cuisinée par « le JDD », n’est qu’un leurre. La candidate de 2007 a joué les attractions du dimanche… Et énervé, un peu plus, Manuel Valls.

Stoïque, Valls restera à Matignon jusqu’au 7 mai prochain. Il y expédiera les affaires courantes, sans s’engager trop dans la campagne de François Hollande, en s’efforçant de protéger son image, de faire entendre sa différence et de préparer la suite…

Les députés socialistes repliés dans leurs circonscriptions pour une campagne de la dernière chance, ne sont pas plus enclins à soutenir leur champion de 2012. Il n’y ont, à vrai dire, aucun intérêt. Mais de là à ourdir un putsch en signant un appel de défiance, il y a un pas qu’ils ne peuvent franchir sans saborder leurs minuscules chances de revenir au Palais-Bourbon… Après avoir voté toutes les lois de la législature, un régicide n’aurait aucun sens aux yeux de leurs électeurs putatifs.

Le pacte avec Aubry 

Aux commandes d’un parti au bord de la panne sèche, Jean-Christophe Cambadélis conduit à l’économie. Certes son cœur d’ancien strauss-kahnien bat pour Valls, mais cet artisan de la « gauche plurielle » sait bien qu’aucune majorité ne se dessine au sein de son parti. Martine Aubry, avec laquelle il s’entretient discrètement, a choisi de soutenir Hollande, le moins détestable de ses ennemis.

La maire de Lille abhorre Valls et n’a pas pardonné à Montebourg son lâchage de 2011. Elle a aussi – et surtout ! – obtenu que l’Elysée valide son successeur putatif à la mairie de Lille. François Lamy devrait hériter de la circonscription de Bernard Roman, nommé par Hollande à la tête de l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières. Ce genre de pacte ne se rompt pas…

Cambadélis, dont le rêve secret est de se maintenir à Solferino après la déculottée annoncée du printemps prochain, a réprouvé l’irresponsabilité éditoriale de François Hollande, mais après avoir tout organisé pour qu’il se représente, il n’a d’autre choix que d’attendre la descente en piqué du kamikaze de l’Elysée… A ses risques et périls ! 

Sylvain Courage

Quand son propre avenir politique, même petit préoccupe les social-lies. Il n’y a que cela qui les intéresse…. Quand au reste, le quotidien des Français….. Il sera temps de s’en soucier dans les 15 jours précédents l’isolement dans l’isoloir (c’est le seul endroit où l’électeur est face à lui même…. D’où son choix difficile entre celui qui le rendra le moins pauvre, après qu’avant! Quel choix). C’est le chant du départ…….. !

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20161024.OBS0231/pourquoi-hollande-sera-candidat-quoi-qu-il-en-coute-au-ps.html

 

****

 

Quand les politiques sont complètement à côté de la plaque…

Difficile de faire croire qu’on est proche du peuple lorsqu’on ne sait pas ce que coûte une baguette, ce qu’est un Youtubeur ou combien de personnes habitent la région qu’on escompte diriger… Voici un florilège des bourdes de politiciens.

 

Jean-François Copé : le prix d’un pain au chocolat

« Combien coûte un pain au chocolat ? » Il a admis qu’il « n’en (avait) aucune idée » mais a voulu situer le prix de la viennoiserie… « aux alentours de 10 ou 15 centimes d’euros » ! (contre 1 euros en moyenne). Pour sa défense, il a expliqué qu’il tenait à sa ligne et que le pain au chocolat est « un peu calorique » pour lui.

Myriam El-Khomri : le renouvellement du CDD

Le 5 novembre 2015, sur BFM TV, la ministre du Travail et le journaliste Jean-Jacques Bourdin ont eu un échange embarrassant. Interrogée sur le nombre de renouvellements possibles du CDD, la politicienne a timidement avancé « trois fois », puis « plusieurs fois », visiblement peu certaine.

Relancée par le présentateur, elle a fini par avouer qu’elle n’avait pas la réponse. Jean-Jacques Bourdin lui a alors assené qu' »un CDD peut être renouvelé deux fois », et de lui lancer : « C’est une mesure de votre gouvernement. »

En janvier, la ministre a déclaré qu’elle assumait sa bourde. De nouveau au micro de BFM TV, elle avait déclaré que « la ministre du Travail n’a pas à apprendre par cœur le code du Travail, d’autant qu’elle veut le simplifier ».

Nathalie Kosciusko-Morizet : le prix du ticket de métro

Fervente adepte du réseau de transport souterrain de la métropole, la députée de l’Essonne n’a pourtant jamais pu donner le prix d’un ticket de métro à l’unité. Interrogée sur Europe 1 en 2012, elle l’estimait à 4 euros, alors qu’il coûtait 1,70 euros (mais pourquoi piéger de la sorte…; Elle paie, comme tout bon Francilien, sa carte orange mensuelle. Alors le prix unitaire du tixon…..  elle s’en bat le porte-monnaie. Elle achète en gros? Elle n’est pas conne. C’est vicieux comme procédé de nullité)

Dans un entretien accordé à Yahoo/Sciences Po TV en 2015, elle s’est justifiée en affirmant qu’elle a « toujours su combien coûtait un pass Navigo ». Elle a ensuite lancé en pouffant : « J’ai bêtement ce jour-là cherché à donner le prix au ticket, avec un calcul qui d’ailleurs prouve que les polytechniciens sont pas si bons en calcul mental » (j’en connais qui par contre sont très bon en calcul, surtout quand il est électoral. Preuve que tous les poly ne sont pas forcé »ment ignares. Elle doit faire partie des puristes….)

Quant au prix du ticket, désormais à 1,80 euro, elle a finalement admis qu’elle n’en avait aucune idée, a rapporté le Figaro. Probablement parce que, de son aveu, elle « n’achète toujours pas de ticket à l’unité ».

Bruno Le Maire : les Youtubeurs et le calcul d’un hectare

« Franchement, non ». C’est ce qu’a répondu Bruno Le Maire au Point, lorsqu’on lui a demandé, en août dernier, si le terme de « youtubeur » lui était familier. Un comble pour celui qui se pose comme le candidat de la jeunesse et de la nouveauté.

L’outrage était pourtant moins grand que celui qu’il a commis en 2011, lorsqu’il était ministre de l’Agriculture. Face à Ariane Massenet au Grand Journal, il avait été incapable de donner la saison de récolte des poires, la race d’une vache, mais aussi… le nombre de mètres carrés qui composent un hectare.

« Je n’ai jamais été doué en maths », (on laisse donc des analphabètes du calcul gérer des pans de l’économie nationale… Je connait, personnellement , un polytechnicien de droite, qui lui sait compter. Il travaille, qand il ne fait pas de politique,  au service des poids et mesures  et sait vous dire ce qu’est un Kélecteur….? Autrement dit jamais, en ce qui concerne le verbe « travailler » que par contre il ne sait pas conjuguer. On ne peut effectivement conjuguer un verbe qui implique de bosser et faire de la représentation nationale…. en attente d’un destin exceptionnel…. Il fait partie d’un peuple élu et ce n’est pas celui de polytechnique) avait simplement rétorqué le politicien. Si vous ne le savez pas non plus, la réponse est « 10 000 » mètres.

Marion-Maréchal Le Pen : le nombre d’habitants de la région PACA

La conseillère municipale de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur a autrefois brigué la présidence de la région, en 2015 précisément. Pourtant, le 27 septembre dernier, au micro de Jean-Jacques Bourdin, impossible pour elle de se remémorer le nombre de personnes qui y vivent.

Devant l’insistance du journaliste, la députée a glissé un « 2 millions » sans grande conviction… et pour cause ! En réalité, la région PACA ne comptait pas moins de 4 953 675 habitants en 2014, selon l’INSEE. (Et alors…. N’est-ce pas le rôle des politiciens de minimiser toute chose et tant qu’à faire les réduire de moitié. Décidément, on cherche à piéger nos braves représentants du peuple qui devrait avoir autre chose à savoir que ce qui concerne le Peuple. Demandez leur quels sont les rémunérations cumulées des élus, des avantages sociaux, de leur retraite à taux pleins, de leur remboursement 100% de leurs prothèses….. Oui, ils en ont….! En ces domaines ils sont incollables. Ils ne peuvent, quand même pas tout savoir.)

Christian Estrosi : le prix du timbre

On se rappellera également les lacunes de Christian Estrosi en matière de dépenses « populaires ». Lui aussi tancé par Jean-Jacques Bourdin, en novembre 2009 sur le plateau de BFM TV, l’ex-maire de Nice était certain que le timbre de la Poste coûtait 52 centimes, alors qu’il coûtait 56 centimes. Selon lui, le prix dépendait du poids de la lettre. (Faire un tel procès pour une erreur de 7,69%, c’est indigne. Ces gens là sont habitués  aux mesures « à la louche » et rares sont ceux qui arrivent à une telle précision de 7,69%. Alors reconnaissez que ce n’est pas affranchir le Peuple que de dénoncer un si petit écart!)

Certes, l’erreur n’est que de 4 centimes, et la façon dont est fixée le prix n’est pas forcément connue de tous. Ce qui dérange un peu plus, c’est qu’en novembre 2009, Christian Estrosi était ministre de l’Industrie… en charge de la réforme du statut de La Poste.
On n’aura que cela à se mettre sous la dent et faire la part des choses des candidats et de leurs partis. Qui parle de leurs qualités et compétence à biaiser le fisc, augmenter les participations citoyennes aux effort de guerre des gouvernants contre le Peuple, lui-même (Et nous maso , nous payons, mieux nous réclamons toujours plus…. ). Qui parle de leurs ‘arrangements » personnels avec les lois, …..
Où est donc la « neutralité électoraliste »…. (non pas l’abstention, mais le vote blanc)

 

 

http://www.planet.fr/politique-quand-les-politiques-sont-completement-a-cote-de-la-plaque.1216809.29334.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

****

 

L’émotion politique  –  Léa Salamé en mode Karine Le Marchand

 

salame lemarchand emission politique

Tout le monde n’a pas regardé le premier numéro  d’« Ambition intime », l’émission d’M6 dans laquelle Karine Lemarchand reçoit des personnalités politiques et les interroge sur des sujets non politiques, tels que leur vie affective, leur famille, leurs goûts, leur enfance, etc. Mais tout le monde en a entendu parler et personne n’en ignore le principe, tant celui-ci a suscité de désapprobation.

Une très hypocrite désapprobation

On peut juger cette émission assez nunuche et s’étonner que les participants aient accepté de se prêter à ce jeu. Il fait peu de doute que de nombreuses tractations ont dû avoir lieu avant et après le tournage, les équipes des conseillers en communication des uns et des autres cherchant à contrôler au maximum l’image que ce programme télévisé donnerait de leur candidat. Il est évident, en effet, que les personnalités interrogées ne pouvaient avoir donné leur accord que sous réserve d’avoir un droit de regard sur le résultat. Et trop désireux de donner corps à leur idée d’émission révolutionnaire, les responsables du programme étaient probablement prêts à céder aux nombreuses exigences de leurs invités. Rien ici de bien surprenant.

Lisez la suite de l’article sur le blog d’Ingrid Riocreux.

 

 

Ainsi, toutes les émissions avec des politiques seraient bidouillées….(avec droit de regard et de rectification). C’est pas joli….. Faut-il interdire la présence de politiques dans toute émission télévisuée ou radiophonée…. ? Si on coupe cette manne publicitaire (gratuite) aux politicards, il faut alors accepter leurs budgets de campagne (pays par le Peuple.

Le choix est simple :

  • se payer du politicard en émissions variées et diverses, y compris en été
  • payer pour des campagnes plus chères

puisqu’il est dit que l’écoute politique est obligatoire. C’est comme la pub, il est un moment où elle devient contre productrice…..

Un politique a t-il droit, d’ailleurs, à une vie privée (on se demande bien de quoi?), dès lors où le terme signifie acteur public, d’inflexion et trop rarement de réflexion…. Le bien publique est une maitresse exigeante et ne peut accepter la moindre concurrence (resterait les putes, vous savez celles qu’ils veulent, aussi, éradiquer. Mais pour eux ce ne sont pas des putes, mais des call girls=

 

 

http://www.causeur.fr/salame-emission-politique-lemarchand-lepen-40691.html

 

*****

 

La bataille de Mossoul ou la tromperie partagée par Washington et Ankara.

La bataille de Mossoul ou la tromperie partagée par Washington et Ankara.
Le 3 octobre, lors d’une émission de décodage de l’hystérie occidentale devant l’avancée de l’Armée arabe syrienne et de ses alliés dans Alep, le Général Amine Hoteit avait déclaré :

« Si les États-Unis avaient le moindre espoir qu’Alep ne soit pas libérée des terroristes au minimum d’ici deux mois, ils auraient agi autrement. Mais force est de constater que la Syrie et ses alliés, notamment la Russie, en ont décidé autrement. D’où leur « plan C », initié à Deir ez-Zor, pour prendre la ville en otage et atteindre trois objectifs :

  • Délimiter à l’est une région ouverte sur l’Irak pour l’isoler de la Syrie. C’est pourquoi ils empêchent la progression de l’Armée arabe syrienne en détruisant les ponts, exactement comme Israël avait procédé au Liban lorsqu’il avait envahi le Sud, démolissant quatre ponts principaux afin de l’isoler du reste du pays en le transformant en zone désarmée, dépeuplée et sous tutelle de l’ONU.
  • Réussir à « libérer Mossoul » selon le plan des USA et non selon celui des Irakiens. Autrement dit, à la manière turque lors de la prétendue libération de Jarablus, en Syrie, par une opération de passe-passe de la main droite qui guide Daech à la main gauche qui guide Al-Nosra. La question devient alors : mais où les USA dirigeront-ils les terroristes présents dans Mossoul ? Réponse : à Deir ez-Zor.
  • Atténuer la victoire de la Syrie et de ses alliés à Alep, victoire certaine d’ici quelques semaines ; laquelle, à notre avis, torpillera définitivement le plan de partition US de la Syrie, les frappes sur Deir ez-Zor se réduisant à une opération de punition et de vengeance… » [1].

Or, Deir ez-Zor est située sur les rives de l’Euphrate et en majorité envahie par Daech. Les raids aériens de la Coalition internationale de lutte contre Daech, menée par les USA, ont détruit le pont d’Al-Mayadin le 28 septembre, puis le pont d’Al-Ashara le lendemain, après avoir bombardé « par erreur » les positions de l’Armée arabe syrienne près de l’aérodrome de la ville le 17 septembre, tuant 82 soldats et officiers et blessant gravement plus d’une centaine ; une « erreur » ayant nécessité 2 jours de préparation pour observation du terrain et 50 minutes de frappes aériennes ininterrompues, comme en ont témoigné la Russie et le Dr Bachar al-Jaafari devant le Conseil de sécurité de l’ONU. Depuis, sept ponts auraient été détruits sur le fleuve Euphrate et la rivière Khabour, plus deux autres selon SANA [Agence Nationale syrienne de l’information] ce 20 octobre [2].

Mais, dans son discours du 11 octobre, Sayed Nasrallah avait été encore plus explicite que le Général Hoteit :

Comprendre : le bon Kurde n’est ni turc, ni syrien, mais le Kurde du « clan Barazani », allié à Israël désormais ouvertement moteur et complice des briseurs des frontières de Sykes-Picot, lesquelles ne satisfont plus Erdogan, ni leurs dessinateurs, ni la grande puissance qui les a évincés, ni même les petits roitelets régionaux qui leur doivent d’exister. Et puis, le bon Kurde est sunnite.

En effet, lors d’une entrevue accordée à la chaîne saoudienne « Rotana khalijia », Erdogan a déclaré qu’il ne tolérerait pas l’installation d’un « pouvoir sectaire » à Mossoul, ce qui implique que :

« Mossoul appartient aux habitants de Mossoul, comme Tal-Afar appartient aux habitants de Tal-Afar. Nul n’a le droit d’entrer dans ces régions… Seuls les habitants arabes, turkmènes et kurdes de confession sunnite devront rester dans Mossoul libérée… Le Hachd al-Chaabi ne devra pas entrer dans Mossoul… La Turquie, les États-Unis, l’Arabie Saoudite et la Coalition internationale devraient conjuguer leurs efforts dans ce sens. Nous ferons de notre mieux pour libérer Mossoul de Daech. Nous devrons nous installer à la table des négociations et non seulement nous contenter d’observer ce qui se passe » [5].

 2 Territoire contrôlés par DAECH en Syrie et en Irak au 21 octobre 2016

Quant à Mossoul, peu lui importe ses habitants chrétiens depuis la nuit des temps, ils n’auraient plus droit de cité dans cette ville. Erdogan et ses alliés wahhabites pensent sans doute empêcher leur retour, alors qu’ils se préparent, dans la joie, à rentrer à Qaraqoche [6] entièrement libérée de Daech ce 22 octobre. Mais Erdogan n’utilise que son propre dictionnaire : refuser le sectarisme c’est refuser tout ce qui n’est pas une copie conforme de soi, comme le dit cette terrible image de la nouvelle Turquie déposée par un anonyme sur Facebook.

3 la nouvelle Turquie

Le monde entier sait que Erdogan maltraite ses citoyens et violente particulièrement les Kurdes, son extrémisme n’ayant rien à envier à celui de Daech. Mais, silence radio ! Car sa position géostratégique en a fait un maître chanteur des plus dangereux ; ce qui explique sans doute que même Vladimir Poutine compose avec ses « coups dans le dos », mais n’explique pas la tromperie partagée par Washington et Ankara.

ANKARA VEUT LA RÉVISION DU TRAITÉ DE LAUSANNE DE 1923  

Que veut Erdogan, mis à la part le fait que, de concert avec l’administration américaine et son allié, Adel al-Joubeir, ministre saoudien des Affaires étrangères, il ne fait que hurler pour écarter le Hachd al-Chaabi de la bataille de Mossoul et, à défaut, s’appuie sur des personnalités sunnites partageant sa mentalité, notamment les frères Al-Najifi : l’un, ex-chef du Parlement irakien ; l’autre, préfet de la province de Ninive dont Mossoul est la capitale ?

Lors de sa conférence de presse ce 4 octobre,  le Premier ministre irakien, Haïdar Al-Obadi a fustigé son discours sectaire et l’occupation illégale par son armée de Bachika, ville à majorité yézidite, en précisant :

Il n’empêche que d’après l’exposé du 19 octobre de l’ex-Général libanais Mohamad Abbas sur Al-Mayadeen TV [8], les forces prêtes à l’offensive encerclaient incomplètement Mossoul :

4 participants aux combats à Mossoul

 •au sud et au sud-est : les forces de l’armée irakienne et celles du Hachd al-Chaabi ;

•à l’est et au nord-ouest : les forces de l’armée irakienne et celles des Peshmergas ;

  • au nord-est : les forces d’Al-Najifi entraînées par la Turquie et soutenant les projets d’Erdogan et de ses alliés saoudiens.

L’ouest de Mossoul restant largement ouvert aux terroristes en direction de la Syrie, comme prévu par tous les observateurs, alors que dans sa dernière émission de « 60 minutes » du 21 octobre, M. Nasser Kandil a dévoilé que le plan du Hachd al-Chaabi était d’entrer par le côté ouest du Tigre pour bloquer les terroristes dans Mossoul et leur interdire de s’enfuir vers les campagnes quasi inhabitées, où il leur serait facile de se disperser en attendant des jours meilleurs pour continuer leur mission de guerre d’usure en Syrie. Mais le gouvernement irakien est contraint de composer avec l’Armée américaine…

« Le Traité de Lausanne de 1923 [9] ayant défini les frontières du nouvel État turc et organisé l’échange des populations, stipule qu’il pourrait être revu 100 ans plus tard, c’est-à-dire en 2023. Et Erdogan veut que cette révision aille vers une expansion et non une réduction ou une partition du territoire turc. Par conséquent, dans son esprit, si l’État irakien faillit, Mossoul pourrait revenir à la Turquie. Il pourrait ainsi revendiquer l’enclave sunnite, qu’il appelle de ses vœux avant de la rattacher à la Turquie, sous une forme ou une autre, union ou fédération. Malheureusement, la Constitution irakienne actuelle, imposée par les USA, lui permet de tenter le coup. D’où son travail de sape du gouvernement central irakien » [10].

ET WASHINGTON VEUT UN SUNNISTAN ENTRE L’EUPHRATE ET LE TIGRE

« Il ne faudrait pas croire que la victoire de l’Armée irakienne, soutenue par la Coalition internationale menée par Washington, signifie l’élimination de Daech en Irak. Certes, Al-Ramadi et Tikrit ont été libérées, mais la première est sur les rives de l’Euphrate et la deuxième, ainsi que Mossoul, sont sur les rives du Tigre.

Or, la moitié de la province d’Al-Anbar (Al-Ramadi), les deux-tiers de la province de Salah ad-Din (Tikrit), et les trois-quarts de la province de Ninive (Mossoul) seront encore occupées par Daech après la libération de Mossoul. De sorte que le triangle d’environ 70 000 Kms2, limité par la frontière syrienne, la rive est de l’Euphrate et la rive ouest du Tigre, resteront à la merci de Daech.

Du fait que les zones habitées au sein de ce triangle, équivalant sept fois le Liban, se limitent à Sinjar et Tal-Afar, le reste étant désertique ou occupé par des exploitations agricoles ou des installations pétrolières, ils pourront facilement se dissimuler, se ressourcer et se réarmer en attendant les ordres de mission venus de Washington.

 

Ce qui explique pourquoi les Américains ne sont pas inquiets de la libération de Mossoul, alors qu’il est évident que toutes leurs tactiques consistent à utiliser Daech pour faire pression sur la Syrie et la Russie afin d’obtenir les accords qui leur conviennent. Ce qui explique aussi la ligne rouge imposée à la Turquie à l’est de l’Euphrate, laquelle joue sa partition en Syrie à l’Ouest de ce fleuve.

6 waziristan

Les Américains se réservent la possibilité de sonner la retraite de Daech à leur convenance, exactement comme ils procèdent dans la région du Waziristan, dont la situation est à rapprocher de ce qui se passe dans le « Pays entre les deux fleuves », et où les drones sévissent sur les objectifs qu’ils ont décidé de frapper, du fait des accords obtenus du gouvernement afghan sous prétexte de la guerre contre le terrorisme, lequel gouvernement se trouve dans une situation comparable à celle dans laquelle ils ont piégé le gouvernement irakien.

Finalement, sous prétexte de combattre le terrorisme, les calculs américains sont partout les mêmes : ce combat exige des accords militaires, puis des accords sur les sources d’énergie, des matières premières et ainsi de suite, pour conserver leur hégémonie malgré les fleuves de sang et les destructions… » [12].

À la lumière de ce qui se passe à Alep,  il nous faut donc croire que les cartes de partition des uns et d’expansion des autres sont sans doute fin prêtes, mais que l’hystérie collective des Occidentaux, suscitée par la détermination de la Syrie et de ses alliés à nettoyer Alep-est des terroristes, signifie qu’ils ont bien compris que ni la Syrie, ni la Russie, ne sont prêtes à céder au chantage des uns et des autres et, surtout, que l’État syrien a refusé catégoriquement tout accord du style afghan ou irakien.

 

La guerre de Mossoul, ne serait donc pas pour éradiquer daesh, dont apparemment on a besoin. Encore une promesse d’éradication, non tenue. Après les putes, les chômeurs au tour de daesh de s’éradiquer par décision présidentielle!

Et nous Français, là dedans, de qui sommes nous complices. Il paraît que quelques Français soient morts en reconnaissance…. Vont-ils être emprisonnés lors de leur retour en France? Auront-ils droit à une commémoration officielle et solennelle? Seront-ils déclarés « Morts pour la France » et leurs enfants « Pupilles de la Nation » (espérons qu’ils seront juifs, ce qui leur vaudra indemnité pour la mort atroce de leur parent et non de leur souffrance d’enfants, n’ayant pas vu leur parent mourir dans les tourments des flammes comme il y a 70 ans)

 

http://reseauinternational.net/la-bataille-de-mossoul-ou-la-tromperie-partagee-par-washington-et-ankara/

 

*****

 

Alain Juppé : « Je n’aime pas les flics, je déteste les juges »

 
 
Alain Juppé a connu un parcours politique long et sinueux. À plusieurs reprises, l’homme a connu des traversées du désert. Sacrifié deux fois par Jacques Chirac, « le meilleur d’entre eux » s’était aussi fait virer manu militari du gouvernement Fillon en 2007, un mois seulement après son arrivée, parce qu’il avait perdu ses législatives en Gironde.

Ayant de la ressource, le maire de Bordeaux parvint à revenir dans les petits papiers de Nicolas Sarkozy en 2010, lequel avait besoin de son image modérée pour la campagne présidentielle de 2012. La suite, vous la connaissez tous. Nicolas Sarkozy a échoué à se faire réélire, perdant contre François Hollande. Quant à Alain Juppé, il a su profiter de la défaite pour revêtir les atours d’homme providentiel des déçus du sarkozysme de l’opposition.

En revanche, nous ignorions jusqu’alors les coulisses du retour du morne Alain Juppé. Si l’homme paraît très lisse lors de ses allocutions publiques, il est beaucoup plus tranchant en privé, comme le rapporte la journaliste Anna Cabana, chef du service politique du Journal du dimanche, dans un livre qui sortira mercredi 26 octobre, Un fantasme nommé Juppé.

Dépeint en froid calculateur, Alain Juppé s’est longtemps fait désirer avant d’accéder à la demande de Nicolas Sarkozy, qui doit aujourd’hui s’en mordre les doigts. Connaissant sa valeur marchande, le Bordelais a tout fait pour occuper une position qui ne pourrait pas lui faire trop de tort :

« Je ne suis pas sûr d’avoir envie de monter à bord du Titanic. Si tu te plantes à la présidentielle, j’aurais brûlé tous mes vaisseaux ».

Dévoilant un aspect plus méconnu de sa personnalité, Alain Juppé aurait même déclaré :

« Je ne veux pas de l’Intérieur, je n’aime pas les flics. Pas la justice. Je déteste les juges. »

Des propos que les principaux concernés apprécieront à leur juste valeur, notamment les « flics » actuellement confrontés à cette racaille qu’Alain Juppé tente de séduire par tous les moyens. L’inventeur du concept creux de « l’identité heureuse » se rendra, d’ailleurs, prochainement sur la dalle d’Argenteuil…

Sous l’apparente bonhomie du notable de province se cache un politicien machiavélique, infiniment plus intéressé par son sort personnel que par le destin de la France qu’il croit condamnée à se transformer en un gloubi-boulga postmoderne à la manière canadienne. Preuve en est qu’il n’a toujours pas daigné révéler les grandes réformes de son programme, évitant sciemment les sujets qui fâchent. Un comportement dans le droit fil de ses questionnements de 2010. Lâche, Juppé refusait alors Bercy de peur de « prendre des coups » et l’écologie, thématique dont il s’était pourtant opportunément emparé quelques années auparavant, au prétexte que l’élan était passé et que l’opinion s’en fichait…

L’homme du renouveau est un homme du passé. Il ne sera qu’un François Hollande de centre droit, selon le mot excellent de Jean d’Ormesson. Espérons que les Français comprennent que l’habit ne fait pas le moine…

 

Ils sont tous, quelque soit le parti, hommes du passé, pour avoir baigné dans le jus originel de leurs partis nauséabond  respectifs.

Le renouveau ne peut venir que d’inconnus aux arcanes politiques….

Il y a l’aspect civil et l’aspect privé…. Avec des chevaux de retour, il faut toujours se méfier des ruades…. Eux, ils savent pourquoi ils le font.

On va donc nous vanter un renouveau avec du vieux matériel de rebut, rapiécé et en tout cas pur d’origine. Pour arriver à candidater, il faut déjà avoir gravi les échelons du machiavélisme politique. Le tirage au sort évite les us et coutumes en pratiques politicienne (dans la mesure où l’on interdit aux encartés récents ou vieux de postuler de postulern, même pour un tirage au sort. Les candidats étant désignés par le peuple, sur des critères du Peuple et selon les seuls intérêts du Peuple)

 

 

http://www.bvoltaire.fr/gabrielrobin/alain-juppe-je-naime-pas-les-flics-je-deteste-les-juges,290313

 

*****

 

Engie a transféré 27 milliards d’euros au Luxembourg…

engie-evasion-fiscale-luxembourg

« Selon « Les Jours », l’ex-GDF Suez, détenu majoritairement par l’État, aurait transféré une partie de ses capitaux pour réduire sa facture fiscale.

Engie (ex-GDF Suez) a transféré, par l’intermédiaire d’une de ses filiales, quelque 27 milliards d’euros au Luxembourg afin de réduire sa facture fiscale, assure le média en ligne Les Jours dans une enquête publiée lundi. Cette holding, qui s’appelle Engie Invest International ou Engie II est en fait la maison mère chapeautant les quatre filiales d’Engie sur lesquelles enquête depuis septembre la Commission européenne, précise Les Jours.

« Ces 27 milliards représentent le niveau de ses capitaux propres, c’est-à-dire de ses ressources financières », ce qui représente plus de la moitié de la valeur totale du groupe Engie, qui affichait fin 2015 des capitaux propres de 49 milliards d’euros, relève l’enquête. « Engie II est en effet liée financièrement à ces quatre sociétés. Elle est leur maison mère, et c’est elle qui a prêté la somme destinée à mettre au point l’un des montages d’optimisation fiscale considéré comme litigieux par la Commission », détaille Les Jours, qui ajoute qu’Engie II est la holding de tête de la plupart des sociétés luxembourgeoises détenues par Engie et joue le rôle de banque interne du groupe.

Etat actionnaire majoritaire

Contacté par l’Agence France-Presse, Engie n’a pas apporté de commentaires. La Commission européenne a ouvert le 19 septembre une enquête sur des accords fiscaux passés « depuis septembre 2008 » par le Luxembourg avec GDF Suez (devenu aujourd’hui Engie), dont l’État français est le principal actionnaire avec plus de 32 % du capital, autour de deux transactions financières menées en 2009 et en 2011 à l’intérieur même du groupe.

Selon Les Jours, le schéma d’optimisation fiscale en oeuvre au sein de la multinationale depuis 2011 permet à des sociétés opérationnelles du groupe (celles qui disposent d’une véritable activité industrielle) d’apporter du capital à Engie II (soit un montant de 27 milliards d’euros), lequel est ensuite prêté à Engie CC (une précédente holding jouant le rôle de « banque interne » du groupe et créée avant 2008 en Belgique) qui le reprête à son tour aux sociétés opérationnelles. L’enquête du site estime que les bénéfices réalisés par Engie II de 2011 à 2014 se chiffrent à quelque 2 milliards d’euros alors que la charge fiscale d’Engie de 2011 à 2014 s’est résumée à « pas grand-chose », preuve supplémentaire, selon le site, de l’existence d’un vaste montage d’optimisation fiscale ».

Rappel :

Evasion fiscale : « Ces 600 milliards qui manquent à la France »

Evasion fiscale : comment le gouvernement a (encore) bloqué un amendement décisif…

evasion-fiscale-mondiale

 

 

Combien va couter aux Français de base cette évasion orchestrée par le pouvoir (puisque Engie c’est l’état en déliquescence….) . Il paraît que l’état lutte contre cet état de faits fiscaux!

Environ 1 800€ supplémentaires d’impôts par foyer, venant s’ajouter à d »autres participation « volontaires » aux fonctionnements de l’état, des collectivités locales, les partis politiques, le remboursement des frais de campagne des candidats les amendes » pénalisant les dérives desdits candidats, les parlementaires, les élus politicards.

Et s’il reste quelque chose ce sera pour les fonctions régaliennes (école, santé, prison, police, armée, justice, vieillesse, …..). A combien se monte le reste….

Et si l’urgence n’était pas celle que l’état décrète…..

 

http://free.niooz.fr/s/free/engie-a-transfere-27-milliards-deuros-au-luxembourg-11196016.shtml

 

…..

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

État d’urgence ordinaire et « normale » : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux  six mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama
  • A venir : la primaire, la levée des urgences,…. le scoring des députés (élire ou réélire des impuissants à protéger le peuple)…

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Advertisements

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :