-

keg – 219 Mars – 05/10/2016 – Une catho-strophique en string n’a pas la même gueule en culotte dédiée et dédicacée. La première est en licence, la seconde en coton.

Publié le Mis à jour le


Le choix du jour : «Culotte de Boutin» ou «Boutin en string»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Egho de campagne (des députés d’active, et/ou au gouvernement.org, voulant être calife en lieu et place d’un capitaine défunt et défaut) :

  • http://wp.me/p4Im0Q-1hT (B.le Maire) – 19/09/2016
  • http://wp.me/p4Im0Q-1i6  (J.P Kirmann) – 21/09/2016
  • vrpeuple-h-mariton-ump , (27/09/2016) parlons un peu du candidat camarade – Mariton, joker politicomico-présidentiel qui a joué le jeu jusqu’au bout de sa virade…..de l’espoir (perso), lui qui avait comme volonté d’être le « président de tous les Français », à l’exception de …. vous! (et cette exclusive le met déjà dans le camp des prometteurs non-faiseurs. Il a triché avec ses parrainages et fait donc l’expérience de ses rejets, comme il le fait vivre à tous ceux qui ne sont pas de son bord. C’est enfin l’arrosé-arroseur)
  • Nous parlerons aussi des autres candidats putatifs du trône…. (surtout ceux qui sont sur les bancs actuels de l’assemblée, afin de bénéficier de l’affichage!)

D’autres candidats existent, mais il n’apparaîtrons pas ici, car n’étant pas présents sur les bans de la représentation nationale ( que sont l’assemblée des Vrp du Peuple et le gouv.org). Electrons libres de la présidentielle? Les absents auraient-ils encore une fois tort?

 

——

La primaire des législatives (individus et partis) ou scoring « députés (pour Peuple dépité)

  • Quels mots utilisent vos représentants du Peuple (alias VRP du Peuple) pour défendre vos aspirations et attentes. Les mots attendus doivent-ils être ceux de quémandeurs, hésitants, presque timides (pour faire aboutir positivement vos espérances à Paris, il faut être volontaire, imposant, pugnace, voire « violent » et non effacé, hésitant,, demandant des autorisations de demander….à)
  • Quels mots sont utilisés par son parti d’appartenance
  • Quels sont les ratios de réussite (de votre député et de son  parti au regard du nombre de propositions de loi déposées . Déposées ne veut pas forcément dire : étude par l’assemblée et encore moins réussite et acceptation par ladite assemblée…. A ce jour (arrêté à fin Août 2016 et depuis Juin 2012), collectivement, et depuis le début de la 14éme législative démarrée au lendemain de la victoire du PS aux législatives de 2012) :

    • 238 PPL étudiées sur 1446 déposées (16,5% dont 60 refusées par l’assemblée  soit 25% des PPL débattues)
    • pour 82 déposants sur 249 (32,9%)
    • 43,3% des députés ont fait des PPL (et les autres que font-ils? Ce sont les petits-insignifiants qui déposent le plus de PPL, est-ce pour exister?)

déposé ne voulant nullement dire étudiées et encore moins acceptées

  • Les rations :  vote / Dépôts (dont rejets)
    • du parti du député
    • du député
  • positionnement individuel et du parti par rapport aux « restrictions de liberté (au travers et sous couvert de « l’état d’urgence », qui n’est qu’un prétexte surtout quand cet état doit-être exceptionnel dans ses circonstances et sa durée – près d’un an n’est plus exceptionnel mais devient la norme, en contradiction avec la constitution. Si nous avons des devoirs de citoyens, nous avons aussi des droits de citoyens garantis par la constitution. Utilisons cet outil en, en faisant respecter les termes. Sinon restons esclaves et  dans ce cas fermons la!)

Voici donc un tableau d’un possible député « Mohamed Durand de là-bas » (bien sur député éphémère, et improbable,  du tiers comme du quart de garde, mais allez savoir) qui vous permet de voir la trame de l’analyse. Mettez y le nom de votre député pour savoir le poids de ses (in)efficacités et éventuellement savoir si vous devez ou non ré-élire un VRP de vos demandes qui n’est pas à la hauteur de vos aspirations. Nous avons le droit de nous tromper, mais continuer cela ne se peut…..

Allez vous revoter pour lui ou vous laisser tenter à dire que vous ne voulez plus de potiches qui ne vous représentent plus mais ne représentent que leurs propres intérêts et avantages. Qu’on est loin du rôle réel d’un représentant VRP du Peuple…. ! La nuit du 04 Aout n’a fait que créer une nouvelle caste de privilégiés (qui nous coûtent cher , en moyenne, tous cumuls confondus, plus de 9 500 € par mois, à multiplier par 902 parlementaires « julot-casse-croute » et ensuite pas 12 soit 5713 smicards-an! rien que cela!)

Mohamed Dupont de là-bas, fiché « S » comme saltimbank de la polycomic-représentation, en cumulation de mandats (il en est de même pour les 575 pseudo VRP du Peuple) à vous de demander le votre dans cette grande famille parasitaire (car qu’est « vivre au crochet du Peuple ») –    vrpeuple-m-dupont-de-la-bas

…..

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

N’empêche que cela lui donne un beau cul de pied (en cape)…. bien marqué, alors qu’un string ferait flasque (de bourbon)!

….. et avec un peu de recul….

Le moins que l’on puisse dire que la culotte de la Christine est 100% made in France et le 1% restant doit être « made in Vatican »….. Encore une qui se présente voilée. il lui faut regarder sous la jupe pour voir comment elle est culottée-chasteté. C’est un peu égrillard et un tantinet coquin que cet exhibitionnisme de dessous!

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

 

Qui se cache derrière la culotte « tue l’amour » estampillée Christine Boutin ?

 Résultat de recherche d'images pour "culotte christine Boutin"

Oui, cette culotte existe vraiment. Oui, elle est à vendre et vous pouvez l’acheter. Lorsque nous l’avons découverte, nous nous sommes posé les mêmes questions que vous : pourquoi Christine Boutin ? Pourquoi une culotte ? Et plus généralement, pourquoi cet objet ? Planet.fr a mené l’enquête. 

 
 Sur Internet, on trouve de tout. Nous, nous avons trouvé une culotte estampillée Christine Boutin, repérée par Brain Magazine. Vendue sur la plateforme Etsy, il s’agit d’une culotte en coton blanc très simple portant l’inscription « Christine Boutin » sur les fesses vendues à six euros (hors frais de livraison).

Amusés et intrigués, nous avons décidé d’en savoir plus sur cet objet insolite estampillé « tue l’amour ».

Créer un décalage et faire rire

« L’idée était de créer un décalage entre l’objet (qui est plus ou moins sexy) et ce qui y était inscrit avec comme fil rouge quelque chose d’anti glamour » nous confie le collectif Bambi Kramer à l’origine de cette idée.

Trouver une personnalité que l’on aurait du mal à imaginer en culotte

Le but ? Faire rire, car comme le précise Bambi Kramer, l’idée est partie d’une blague. Alors pour la collection hivernale qu’il appelle « tue l’amour », le collectif décide de mettre à l’honneur une personnalité conservatrice « bref, des noms de femmes que l’on aurait du mal à imaginer inscrits sur des petites culottes (et même en culotte) ».

« Après avoir retenu un top 3 avec Christine Boutin, Nadine Morano et Valérie Pécresse, nous avons opté pour la première. Christine Boutin personnifie à la perfection la vision poussiéreuse, archaïque et réactionnaire d’une tradition française surannée (en s’opposant fermement au mariage gay et au pacs entre autres) » précise le collectif. « Retrouver son nom en typographie gangsta sur une petite culotte, nous a bien fait marrer ». La culotte Christine Boutin était née.

Prochaine étape : Noël ! Et rassurez-vous messieurs, on ne vous a pas oublié. Le collectif prévoit de commercialiser des slips pour les fêtes de fin d’année « mais le contenu sera différent » nous prévient-on.

 > Voir la boutique en ligne de Bambi Kramer 

 

Pourquoi croyez-vous que sa grande culotte soit en coton et non un string en soie…..? Réfléchissez un peu!

Vous donnez la langue aux chattes?

Mais simplement parc e que sur un string en soie, il n’y a pas assez de place pour écrire son nom et sa profession de foie (catho-strophique) en gros caractères. le jour où elle a essayé de faire voir sa profession sur son string elle a perdu son équilibre (au cours de la procession pour encenser son mariage pour tous avec ,(importe qui. Ce fut d’ailleurs l’objet d’une prière de rue pour ceux qui eurent sa révélation publique stringère…. (in the night)

Elle projette d’imprimer son i-cone à côté de la sainte-vierge (comme elle) sur sa prochaine collection de nuit que quand on s’en sert.

 

http://www.planet.fr/magazine-qui-se-cache-derriere-la-culotte-tue-lamour-estampillee-christine-boutin.1195675.6553.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

 

A Belfort, les Alstom « remonteront au créneau, s’il le faut »

A Belfort, les Alstom "remonteront au créneau, s'il le faut"
Des salariés d’Alstom, mardi 4 octobre, à Belfort, après l’annonce de plusieurs commandes maintenant l’activité de leur usine. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Les salariés ont crié leur joie ce mardi matin après les annonces du gouvernement assurant la pérennité du site pour une durée d’au moins quatre ans. « Rien n’est joué pour le long terme », préviennent toutefois les syndicats.

 

« Hourrah ! » Les salariés d’Alstom, qui avaient fait le siège de la préfecture toute la matinée de mardi, ont crié leur joie à l’annonce du plan de sauvetage de leur usine de fabrication de locomotives.

15 TGV sur des lignes Intercités ? Le drôle de montage de l’Etat pour sauver Alstom Belfort

Afin de veiller à la mise en œuvre des commandes passées par l’Etat via la SNCF, dont il détient 100% du capital, un comité de suivi, composé de représentants de l’Etat, d’Alstom, des collectivités locales (région et ville de Belfort), et des organisations syndicales, va être installé. La CFE-CGC a obtenu qu’il se réunisse avant l’élection présidentielle de mai prochain.

Olivier Kohler, le représentant de la CFDT, ne s’alarme pas. L’emploi n’a peut-être pas été évoqué comme il aurait dû, mais le remplissage du carnet de commandes jusqu’en 2020 constitue un gage que « l’emploi sera automatiquement préservé ». Comme nombre de ses collègues, il se dit satisfait qu’il n’y ait pas eu de plan social. Il est toutefois possible que le départ à la retraite de certains ouvriers entraîne une baisse des effectifs.

Ce n’est pourtant pas l’avis du député maire (LR) de Belfort, Damien Meslot, qui a depuis le début traité le dossier en direct avec Christophe Sirugue, le secrétaire d’Etat à l’Industrie. Pour l’élu local, dont la collectivité va, avec la région, mettre 1 million d’euros dans l’électrification d’une ligne de maintenance des motrices, cette modernisation destinée à attirer des opérateurs privés devrait créer 150 emplois équivalent temps plein.

« Gros bosseur », herpétophile, anti-Montebourg… 10 choses à savoir sur Christophe Sirugue       vrp-sirugues-c-ps

 

« On a réussi une première étape pour les salariés de Belfort en assurant la pérennité du site, mais rien n’est joué pour le long terme et s’il le faut, on remontera au créneau. »

A cet égard, Philippe Verbeke, de la fédération Métallurgie CGT, a appelé à la tenue d’assises de la filière ferroviaire, en particulier pour étudier la question du fret, en perte de vitesse. Une réponse, selon lui, aux annonces faites lors de la Cop21 à Paris pour lutter contre le réchauffement climatique. « L’avenir de la filière ferroviaire est prépondérant par rapport  à l’avenir de l’industrie en France », a-t-il lancé.

Réconfortés par ces annonces qui assurent la pérennité du site, au moins pour un temps, les « Alsthommes » ont replié leurs banderoles qui disaient toutes : « Non à la fermeture. » Commentaire d’un membre de la réunion de travail à l’issue de la déclaration commune Etat-Alstom :

Preuve qu’un climat électoral peut être propice à des solutions industrielles.

 

Ne criez pas victoire trop tôt et restez aux créneaux, vous en aurez besoin! Votre chute après les élections n’en sera que plus amère et c’est les camardes de droite qui récupéreront la patate chaude! une manœuvre pour deux ans n’assure nullement la pérennité;! Demandez aux camardes de Florange d’il y a 5 ans! C’étaient là aussi des camarades cgt qui criaient à la victoire….  La loco-motive…… !

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20161004.OBS9288/a-belfort-les-alstom-remonteront-au-creneau-s-il-le-faut.html

 

****

 

 

 

****

 

La vie politique est nulle?  –  Oui, mais c’est de votre faute

Lors des dernières élections, on a pu choisir entre deux ou trois nuances de trotskistes, des communistes, des écologistes, des centristes,des sociaux-démocrates, des souverainistes de droite, des souverainistes de gauche, toute la gamme des libéraux, sans compter une extrême droite en pleine forme depuis près de quarante ans. C’est dire si l’argument du «tous pareils» est de la paresse intellectuelle.

hollande sarkozy identite fn

 On pourrait certes transformer tous les citoyens en hommes politiques et cela s’appellerait  la démocratie directe. Ce n’est pas une mauvaise idée en soi mais dès qu’on passe à la pratique, c’est un peu plus compliqué. Essayez par exemple, dans les grandes villes, de trouver assez de personnes volontaires pour prendre part aux conseils de quartier le soir. C’est très coton parce qu’on s’aperçoit soudain que si la critique est aisée (yaka, fokon), l’art est difficile et que l’on préfère brailler sur les décisions que de prendre part à leur élaboration collective. C’est pour cela aussi qu’on ne s’est pas pressé pour être maire dans les petites communes aux dernières municipales de 2014 : passer son temps à se faire engueuler alors qu’on se dévoue au jour le jour pour ses administrés, ça n’encourage pas les vocations…

Cinquante nuances d’idéologie

On explique que l’abstention augmente parce que les hommes politiques, c’est tous du pareil au même. Autant je peux comprendre le vote blanc, notamment dans un second tour (et au premier tour? Pourquoi voter blanc au second et pas au premier, pour arriver à le faire au second… incompréhensible! En agissant de la sorte nous confortons les politicards dans leurs pratiques anti citoyennes! Nous les cautionnons), autant l’abstention a quelque chose de profondément paresseux et confortable : elle ne suppose même pas l’effort de se déranger jusqu’à son bureau de vote mais elle n’empêche pas les abstentionnistes de hurler aux « Tous pourris » plus fort que les autres et de se plaindre à tout bout de champ en ayant oublié au passage que si vous ne vous occupez pas de la politique, elle, elle s’occupe de vous. (Un comble car qui ne dit mot, consent et donc en se taisant – abstention – au cours de l’élection on se fait complice de se qui se met en place. Dans ce cas, on serait plus aviser de la fermer. C’est trop facile de permettre, en complaisance, l’instauration d’une politqiue et ensuite râler. C’est avant qu’il faut le faire….)

On devrait avoir rendu le vote obligatoire depuis belle lurette, ne serait-ce que par ce que le « désintérêt de la politique par les Français » (chiche, car le vote obligatoire, c’est le vote blanc qui gagnerait… A moins que l’on contraigne à mettre un nom dans l’enveloppe, sous la menace d’une kalach’), une autre vieille lune, est assez incompréhensible quand on regarde l’offre politique au premier tour d’une présidentielle. Le prisme est quand même très large et lors des dernières élections, on a pu choisir entre deux ou trois nuances de trotskistes, des communistes, des écologistes de gauche, des écologistes du centre, des écologistes indépendants, des centristes de gauche, des centristes du centre, des centristes de droite, des gaullistes maintenus, des sociaux-démocrates, des sociaux-libéraux, des souverainistes de droite, des souverainistes de gauche, (mais pas de souverainistes du centre, c’est vrai), toute la gamme des libéraux, du hardcore au soft, sans compter une extrême droite en pleine forme depuis près de quarante ans. (Le choix n’est pas forcément dans la quantité, mais ne concerne que la qualité….!)

Cette aboulie civique de nombre de nos concitoyens est pour l’essentiel responsable d’un phénomène historique assez rare aujourd’hui : la vie politique est devenue illisible et absolument imprévisible. Il faut les comprendre, les hommes politiques, ils ne savent plus quoi penser puisqu’ils ont en face d’eux une masse qui oscille entre le mutisme, la résignation hargneuse et la trouille bleue. Comment vous adapter à la demande quand on ne vous demande rien ? Résultat, tous les politiques donnent l’impression de faire un pari sur ce que voudrait l’électorat,  mais au fond sans vraiment le savoir. (faut-il calquer sa politique sur ce que pourrait vouloir l’électorat. Je suis un politique et je développe mon idée, en fonction de mes convictions et non en fonction de celle des citoyens. Dans le premier cas je manipule les foules avec des promesses intenables, dans le second j’agis en fonction de ce que je crois bon pour le Peuple, en respectant calendriers et chiffrages énoncés et proposé. Encore faut-il que ce soit effectivement annoncé. Tous les candidats annoncent la lutte contre le chômage…. aucun n’indique réellement sa voie d’action!)

L’identité, l’identité, l’identité…

Sarkozy, par exemple, parie sur l’identité. Il ne s’en lasse pas, de l’identité. Il se dit que c’est un bon créneau. La preuve, le FN l’a pris. Le problème, c’est que plus il parle d’identité, plus le FN monte comme on l’aura remarqué depuis 2007 où le FN améliore ses scores à chaque fois. D’autres parient sur le fait que la première préoccupation des français est le social et notamment la peur de perdre leur boulot. On en trouve à gauche et à droite mais la droite qui se préoccupe du social et avec elle les postsocialistes actuellement au pouvoir, c’est-à-dire un éventail qui va de Juppé à Hollande en passant par Le Maire ou Macron, proposent quand même d’aider les riches parce qu’à la fin, il y aura ruissellement, selon cette étrange théorie qui voudrait que l’argent soit comme une pyramide de coupes de champagne et que la coupe du haut, à force de déborder, se répandrait sur les coupes du bas, ce qui apparemment n’a pas franchement été le cas du temps de Reagan ou Thatcher quand on a enrichi les riches comme jamais.

À gauche de la gauche aussi, on estime que la question sociale est prioritaire. À l’occasion, on la lie même à la question écologique. Seulement, il va être difficile de se faire entendre quand on est tellement de candidats sur un créneau aussi petit et aussi peu démagogique en même temps,- oui il est plus facile d’expliquer qu’il y a trop de migrants que, par exemple, comment la transition énergétique pourrait créer des millions d’emplois.

Alors ? Alors, à moins de huit mois des présidentielles, impossible de discerner une quelconque certitude, sinon que Marine Le Pen sera au second tour.

Bref, la démocratie est en très petite forme, dans un flou malsain et indécidable. Et pour une fois, ce n’est pas (seulement) de la faute des politiques, mais aussi de la nôtre

 

Pensez aussi que les chiffres de la photos sont truqués. Dans la réalité Hollande n’a pesé que 15,15 % des inscrits au 1er tout. C’est le poids de ses « idées » auprès de l’électorat. Le pourcentage par rapport aux exprimés ne veut strictement rien dire… ainsi si 3 électeurs (sur  45 millions) s’exprimaient, il y aurait un élu à 66,67% (quelle réussite) mais n’ayant aucune représentativité car 2/ 45 000 000 = peanuts!

 

 

http://www.causeur.fr/hollande-sarkozy-identite-fn-40368.html

 

*****

 

[Fusillade Houston] Le tireur à l’uniforme nazi était membre d’une fraternité juive

[Fusillade Houston] Le tireur à l’uniforme nazi était membre d’une fraternité juive

Ces dernières années, nous avons vu plusieurs fois des individus armés jusqu’aux dents se balader dans la rue et tirer sur tout ce qui bouge. Quand il s’agit de musulmans, c’est du terrorisme. Sinon il s’agit de tueurs fous, de règlement de compte ou n’importe quoi d’autre que du terrorisme. Selon la redéfinition actuelle du terrorisme, les Irlandais et les Basques qui faisaient sauter leurs bombes, les brigades rouges, et la bande à Bader ne sont plus des terroristes. Ce ne sont que des mouvements de revendications idéologiques ou territoriales. Le terrorisme est désormais synonyme d’Islam, qu’on se le dise !   RI  

***

Le 26 septembre dernier, Houston est le théâtre d’une nouvelle fusillade devenue banale aujourd’hui aux Etats-Unis. Un homme vêtu d’un uniforme nazi tire sur plusieurs automobilistes roulant aux abords d’un centre commercial dans le quartier très fréquenté de West University Place aux alentours de 6h30 du matin.

Muni de deux armes et de 2500 balles réelles (quel tableau de chasse en vue …..) , il vise sur tous ceux qui ont le malheur de croiser son chemin ce lundi matin, il va blesser neuf personnes dont une grièvement avant de se faire abattre par la police. Pourtant l’homme n’est ni un terroriste au sens ordinaire du terme, ni même l’un de ces nombreux citoyens laissés sur le carreau par les gouvernements successifs américains. L’assaillant est un avocat de Houston et c’est en Porsche qu’il est venu commettre son méfait.
Le FBI dévoile l’identité du tireur, il s’agit de Nathan DeSai 46 ans, il ne serait lié à aucun groupe radical, voilà pour la version officielle.

Pourtant, à aucun moment il n’est fait mention de la religion du forcené contrairement aux Arabes toujours décris comme étant des “musulmans”. Et pour cause, car l’homme était membre d’une fraternité juive Sigma Alpha Mu de l’université de Houston qu’il quittera à la fin de ses études.
Bien que certaines chaînes locales ont dévoilé l’information, les grandes chaînes nationales et internationales se sont bien gardées de publier ce “détail embarrassant” tout comme de considérer qu’il s’agissait d’un attentat terroriste qui reste un privilège exclusivement dédié aux musulmans.

Le mobile de Nathan DeSai reste assez flou mais il aurait agi, selon ses proches, suite à la fermeture de son cabinet juridique au terme de douze années de dur labeur.
Dans son appartement plusieurs objets néo-nazis sont retrouvés ainsi que d’autres uniformes militaires.

 

Les seuls terrorismes sont commis par des musulmans et/ou des maquisards de 39/45. Preuve s’il en fallait que nous sommes dans le continuum de Vichy. Il est vrai que les terroristes seraient des métèques. La preuve en 39/45 on parlait peu, très peu, trop peu de terroristes juifs (la preuve ils sont plus souvent « morts pour rien » que « morts pour la France ». Je ne connais aucun enfant juif de résistant mort au maquis. Ce serait alors un dilemme pour eux de pouvoir bénéficier du décret de Juillet 2000.

 

http://reseauinternational.net/fusillade-houston-le-tireur-a-luniforme-nazi-etait-membre-dune-fraternite-juive/

 

*****

 

Ces référendums dont notre oligarchie européenne aimerait tant se passer !

 
 

Deux référendums ont eu lieu ce dimanche : l’un en Hongrie, l’autre en Colombie.

 

 

Deux référendums ont eu lieu ce dimanche : l’un en Hongrie, l’autre en Colombie. Le premier demandait l’avis des Hongrois sur le plan de répartition des migrants imposé par l’Union européenne à ses membres et sur l’obligation faite à leur pays d’accueillir 1.300 de ceux-ci. Les électeurs magyars ont refusé ce plan à 98,2 %, mais ils n’ont participé au scrutin qu’à 39,8 %. Or, la Constitution impose que le taux de participation soit supérieur à 50 % pour que celui-ci soit valide (quelle leçon de démocratie donnée par une dictature. Je connais des démocraties qui feraient bien de s’en inspirer). Les commentateurs jugent que ce résultat constitue un échec pour le Premier ministre Viktor Orbán, qui serait affaibli alors qu’il voulait être plébiscité. En prônant l’abstention, la gauche a réussi une manœuvre. Beaucoup de socialistes allant aux urnes auraient sans doute voté non comme la majorité des électeurs. En s’abstenant, ils ont contré Viktor Orbán sans voter pour l’accueil des migrants imposé par l’Union européenne.

Le système suisse qui consiste à réunir un nombre suffisant de signatures en amont pour le déclencher est plus logiquement démocratique, puisqu’une fois ce premier obstacle franchi, il considère que c’est la majorité qui compte, sous-entendant que les abstentionnistes laissent ceux qui ont un intérêt pour la question, ou une meilleure connaissance du sujet, décider pour eux.

En Colombie, le président Santos, qui n’y était pas tenu, a interrogé le peuple sur l’accord entre le gouvernement colombien et les rebelles terroristes des FARC conclu grâce à la médiation cubaine. Les sondages annonçaient une approbation triomphale au minimum à 55 %. Le non l’a emporté contre toute attente à 50,2 %.

Les abstentionnistes ont été nombreux : 62,72 %. Le taux de participation valide le scrutin. On peut lister les ressemblances et les différences entre le référendum hongrois et le colombien. Dans les deux cas, le chef de l’exécutif a utilisé le référendum pour obtenir un soutien de sa politique et de sa personne. Ni Orbán ni Santos n’ont réussi. Tous deux vont passer outre, l’un en s’opposant au plan européen, bien que le seuil de 50 % des électeurs n’ait pas été atteint, l’autre en poursuivant le processus de paix avec les FARC bien qu’une courte majorité des Colombiens ayant voté s’y oppose.En revanche, si Orbán a reçu le soutien massif de ses partisans et n’a pas été battu par ses adversaires, Santos a bel et bien été désarçonné par son prédécesseur Álvaro Uribe, celui dont il avait été le ministre et le dauphin. L’échec d’Orbán est beaucoup plus relatif que celui de Santos. On remarquera que nos médias n’ont pas fait cette distinction. Orbán et Uribe sont d’affreux populistes qui ont eu le toupet de mener une excellente politique et d’être réélus. C’est Uribe, notamment, qui avait réussi la libération par la force d’Íngrid Betancourt quand les politiciens de chez nous souhaitaient une négociation, comme d’habitude. Santos, qui a été chercher sa paix avec les guérilleros marxistes chez les Castro, est beaucoup plus fréquentable.

L’ancien Premier Ministre d’un confetti fiscalement paradisiaque devenu président des technocrates européens ose déclarer : « Si des référendums sont organisés sur chaque décision des ministres et du Parlement européen, l’autorité de la loi est en danger. » Curieuse conception de la loi que celle qui en exclut la volonté du peuple ! Le socialiste allemand Schulz, qui préside le « Parlement , parle d’un jeu dangereux : la démocratie serait dangereuse ? Comment ne pas voir que c’est la confiscation du pouvoir par une oligarchie qui ne représente aucun peuple réel et n’a aucune légitimité véritable qui est un danger pour nos démocraties ?

 

Et pourtant la Constitution stipule que la vraie démocratie se conduit au moyen de référendum. C’est cela la souveraineté du Peuple (du moins, c’était….) Quand les pouvoirs ont peur du peuple, ils le musellent! Alors on réclame le silence des agneaux.

 

http://www.bvoltaire.fr/christianvanneste/ces-referendums-dont-notre-oligarchie-europeenne-aimerait-tant-se-passer,286931

 

*****

 

Référendum hongrois – triomphe du «non», mais vote invalidé : Mépriser la Hongrie, la nouvelle folie des eurolatres

 

ctx9cfmwyaey5rhLa quasi-totalité des Hongrois qui ont voté dimanche lors du référendum sur l’immigration voulu par le premier ministre Viktor Orban ont dit non à la politique européenne de quotas de migrants par pays, mais le taux de participation a été trop faible pour que le scrutin soit valide.Le premier ministre de droite a néanmoins déclaré que le résultat du référendum était « remarquable » et que les responsables de l’Union européenne devaient en tenir compte. Il a souligné que le nombre de Hongrois ayant rejeté les quotas de migrants était supérieur à celui des citoyens de ce pays ayant voté pour l’adhésion à l’Union européenne lors du référendum sur le sujet en 2003. Environ 3 249 000 personnes ont rejeté les quotas de migrants alors que 3 056 000 électeurs avaient dit oui en 2003 à l’entrée dans l’Union européenne qui s’est faite l’année suivante. « Treize ans après le vote par référendum des Hongrois à une large majorité pour rejoindre l’Union européenne, les Hongrois ont fait à nouveau entendre leur voix aujourd’hui sur une question européenne », a déclaré Viktor Orban lors d’une conférence de presse.« Nous sommes parvenus à un résultat remarquable, parce que nous avons dépassé le résultat du référendum d’accession », a déclaré celui qui est aussi président du Fidesz, le parti au pouvoir. Selon le site internet de l’Office électoral national, 98,3% des votants ont rejeté les quotas sur la base du dépouillement de 99,97% des bulletins de vote. Mais 40% des quelque 8,26 millions de personnes inscrites sur les listes électorales seulement ont déposé un bulletin non nul dans l’urne, soit moins que les 50% nécessaires pour que la consultation soit valide. Les résultats définitifs seront publiés la semaine prochaine

L’opinion de civilwarineurope

Un petit détail sur lequel nos médias s’abstiendront de toute comparaison. En Hongrie, que certains de nos médias n’hésitent pas à définir comme un pays où la démocratie est en danger, il faut pour qu’une élection soit validée que 50 % des électeurs se déplacent. Un risque que nos « démocrates » français ne prendront jamais. Sans doute est-ce incompatible avec les valeurs de la République française…

Le referendum en Hongrie devrait donner une nouvelle démonstration de la surdité européenne face aux revendications populaires. Alors que le « non » à l’accueil de migrants ou de réfugiés l’aurait emporté à 95%, il est d’ores et déjà acquis qu’il ne sera tenu aucun compte de cette impressionnante majorité, pour la simple et bonne raison que la participation n’a pas atteint les 50%.

Les prochaines semaines devraient donc être chargées, puisque les électeurs autrichiens, appelés à choisir un Président de la République, qui pourrait être issu de l’extrême droite, se verront administrer une nouvelle preuve du caractère très variable de l’attachement démocratique dont l’Europe est capable.

40% des Hongrois ont dit non

Revenons un instant sur le nombre de Hongrois qui soutiennent la politique d’Orban: ils sont environ 4 millions sur moins de 8,5 millions d’électeurs à avoir approuvé la position de leur Premier Ministre. Beaucoup d’élus français adoreraient disposer de scores aussi impressionnants et aussi nets pour être élus.

Rappelons qu’une écrasante majorité de députés français sont élus avec 30% des voix à peine, une fois l’abstention comptabilisée. Ces scores faibles ne les empêchent pourtant pas de s’estimer totalement légitimes pour adopter des lois très contestables. Mais… comme d’habitude, ce qui est démocratique lorsqu’il s’agit d’obéir aux injonctions du gouvernement profond devient brutalement dictatorial et illégal lorsqu’il s’agit de le contredire.

Bref, même si les Hongrois ont exprimé une position forte, comme elle s’oppose à la ligne prusso-européenne, elle doit être ignorée.

L’information tronquée sur les migrants en Hongrie

Comme il faut tuer le chien hongrois, on dit qu’il a la rage contre les migrants, les réfugiés, les étrangers, et autres. La presse subventionnée française s’entend très bien pour procéder à ce genre de truandage où la réalité est présentée de façon totalement biaisée.

L’opinion française est ainsi conditionnée pour admettre une équation simple: soit on est contre la politique migratoire européenne fondée sur une relocalisation obligée des réfugiés appelés par l’Allemagne, et on est raciste, voire fasciste, soit on déteste le fascisme et on est forcément en faveur de la politique migratoire européenne. L’ombre souveraine ou la lumière eurolatre, comme disait BHL à propos du Brexit.

Les statistiques au secours de la Hongrie

Malheureusement, la réalité hongroise est légèrement différente de cette présentation simpliste et péremptoire: lesstatistiques de l’Union le prouvent.

Hongrie

Comme le tableau l’indique, la Hongrie a accueilli près de 175.000 demandeurs d’asile en 2015, soit 1/7 des réfugiés arrivés à l’invitation d’Angela Merkel. Rapportée au nombre d’habitants, cette masse est trois fois plus importante qu’en Allemagne, et accessoirement dix-sept fois plus importante qu’en France.

On notera au passage que l’Autriche compte deux fois plus de demandeurs d’asile par habitants que l’Allemagne. Le referendum hongrois pourrait donc servir de test pour l’élection présidentielle autrichienne…

Le déni européen face à la question hongroise

Contrairement aux mensonges colportés parmi les eurolatres, la Hongrie ne correspond donc pas exactement au portrait-robot d’un pays battu par les flots du racisme le plus éhonté. Avec 175.000 demandeurs d’asile en 2015, la Hongrie est loin d’avoir refusé de prendre sa part dans la politique migratoire européenne.

Au vu de ces chiffres, il est d’ailleurs assez compréhensible que les Hongrois refusent en bloc une nouvelle arrivée de migrants, dans la mesure où ils peuvent estimer que d’autres pays européens devraient fournir un plus grand effort à leur place. Il faut être assez « gonflé » pour voir dans cette revendication simple une manifestation de racisme ou une preuve d’appartenance à l’extrême droite.

Une fois de plus, l’incapacité de la technocratie européenne à prendre en compte des aspirations compréhensibles devrait jouer un vilain tour à l’Europe. Fouler aux pieds le referendum hongrois, après les propos haineux sur le Brexit et l’obstination sur les grands traités commerciaux, devrait achever de convaincre les plus europhiles que cette Europe-là ne mérite plus d’être défendue.

 

Quand la Hongrie après avoir dit oui à l’Europe, dit non à ses directives. Pour les Hongrois l’Europe est bonne mais sans ses décisions. Ils ont raison. On ne peut obéir à des gens qui décident sans vous consulter. C’est aussi valable en France…. comme ailleurs. D’ailleurs il est prévu une allégeance pour demain….

 

 

http://free.niooz.fr/s/free/referendum-hongrois-triomphe-du-non-mais-vote-invalide-mepriser-la-hongrie-la-nouvelle-folie-des-eurolatres-10722696.shtml

 

…..

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :