-

keg – 204 Mars = 20/09/2016 – La guerre de 2017 est déclarée. Les attentats n’étant que des faire-valoir lugubres et morti-faire! La finale en Mai avenir

Publié le

Le choix du jour : «Président en guerre» ou «guerre en présidence»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

 

Egho de campagne (des députés voulant être calife) :

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

François est le seul joueur de guerre. Il décore ses allégories de pouvoir les diriger au gré de son gré. Nous ne sommes que les pions sur ses é-chéquiers signés à blanc (et aussi saignés de la même façon)

….. et avec un peu de recul….

On décore à tour de bras. Le pays en guerre est à la fête…. Il est vrai que cette guerre est une simple invention présidentielle. On l’est quand il le veut, on ne l’est pas aussi quand il le veut. N’est il pas le faiseur de guerre en chef…. S’il fallait une guerre mondiale pour le revoir en 2017, il saurait la déclarer (mais pas la finir. Il ne sait déjà pas finir son propre état d’urgence. Il est vrai que ses vécés sont fermés de l’intérieur alors que cela urge!)

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Victimes du terrorisme ou héros?  –  L’expiation coupable de la République

Natacha Polony a raison lorsqu’elle écrit : « Les Français ne veulent pas être des victimes décorées, mais des femmes et des hommes debout ». Debout parce que l’honneur provient du mérite, valeur cardinale de notre République.
medaille victimes terrorisme

© POOL/AFP Michel Euler

« Combien de fois ai-je regretté de voir des soldats et des sous-officiers rentrer dans leurs foyers sans récompense, quoique par la durée de leurs services, par des blessures, par des actions dignes d’éloges, ils eussent mérité un témoignage de satisfaction de la patrie ! […] le ruban que vous porterez sur la poitrine […] dira à vos camarades, à vos familles, à vos concitoyens que celui qui la porte est un brave. » Ce fut par ces mots que Louis-Napoléon Bonaparte consacra la Médaille Militaire, afin que les non-officiers pussent être décorés pour leurs actes de vaillance, alors même que la Légion d’Honneur fut réservée aux officiers.

Mourir par les armes, aux mains des autres 

Parce qu’elle émane de la « volonté » présidentielle, la médaille aux victimes du terrorisme figure de jure au 5e rang protocolaire des décorations nationales. Ainsi, précède-t-elle les croix de guerre et médailles de la résistance française acquises au prix du sang par ceux qui ont jadis (et maintenant cela n’a plus cours. On préfère la « mort pour rien » à la « Mort pour la France » qui est devenu un titre de merde.  Et pourtant Polony ne s’y intersse pas. Surprenant!) combattu pour la liberté de la France, face à l’oppression.

Avoir eu le malheur de fréquenter une place publique, un magasin, un lieu de spectacle visé par une attaque terroriste relève de la plus terrible fatalité, nul ne le contestera. Pour autant, cela justifie-t-il la gloire d’une récompense honorifique nationale ?

Natacha Polony a raison lorsqu’elle écrit : « Les Français ne veulent pas être des victimes décorées, mais des femmes et des hommes debout ». Debout parce que l’honneur provient du mérite (quel fut le mérite des cons qui en 39/45, s’amusaient à jouer au terrorisme contre un état collabio – il fallait bien vivre les restrictions et pas seulement alimentaires -et ses 45 millions d’affiliés, selon Amouroux), valeur cardinale de notre République.

Une certaine métaphysique du vide

Percluse par le lourd héritage d’une vision post-bourdieusienne lénifiante, la doxa socialiste abhorre autant qu’elle craint toute forme de violence symbolique. À ce titre, elle révère inconditionnellement la victime, cherche à excuser le bourreau et instille la suspicion quant au mérite du héros (on n’a pas attendu daesh et ses fatwa). L’incapacité profonde du pouvoir à traiter convenablement des faits de terrorisme intérieur relève malheureusement de cette dynamique aussi inepte que dangereuse.

Que le blessé de guerre ne bénéficie pas de la préséance institutionnelle sur le blessé d’attentat, que l’on se préoccupe dans l’urgence de la communication mémorielle au détriment de l’amélioration discrète de l’indemnisation et de l’accompagnement post-traumatique, cela doit nous alerter et collectivement nous concerner au premier chef (on abandonne les « Pupilles de la Nation non juifs », ils ne représentent qu’un million de voix, avec leurs descendances et parentèles directes, pour soigner les victimes civiles, hors « traumatisme dépassant le strict cadre d’un conflit entre Etats » – Phrase fétiche des pouvoirs de droite comme de gauche, depuis Juillet 2000, pour justifier une discrimination – On est ou on n’est pas en guerre? Il faudrait savoir. La guerre serait ou ne serait pas en fonction de la simple volonté du pouvoir. Les ennemis de la ripoyublique n’existeraient que pour servir ses desseins. On comprend mieux les attentats déjoués et les autres… ).

Communier, célébrer, rendre hommage à l’envi : l’expiation coupable

Vingt ans après la série d’attentats de 1995 attribuée au GIA, la France a connu en 2015 un annus horribilis qui a auguré une nouvelle ère, celle de l’état d’urgence permanent. Kouachi, Coulibaly, Ghlam, Abballa, Bouhlel : ces funestes noms et tant d’autres figureront au rang de nos plus terribles contempteurs, bras armés d’un islamisme impérialiste implacable qui ne différencie pas ses victimes, qui vicie notre liberté de l’intérieur, qui nous aliène à notre peur.

Avec stupeur on découvre que nombre de ces ennemis sont nos compatriotes ; ceux-là mêmes que plusieurs décennies d’antiracisme moralisateur et de repentance postcoloniale ont ménagé et qui aujourd’hui – paradoxalement – se vengent.

Dans l’impossibilité idéologique et stratégique de traiter les racines du mal, François Hollande commémore ad libitum, espérant s’extraire par le « haut » du bourbier sécuritaire dans lequel notre pays se trouve désormais. Au mépris de la temporalité nécessaire au façonnement d’une mémoire pérenne, la célébration se fait instrument politique. La médaille aux victimes du terrorisme n’en est autre que la triste breloque.

A quand les soldes de ces médailles que l’honneur des vrais « mort pour la France » (et non « à cause de la France ») ne saurait voir. Rabaisser les sacrifices de ceux qui ont tout donné au pays (leur vie, la plénitude de leurs rejetons et bien souvent les « misères » cumulées de toute une vie) au rang de simple phénomène commémoratif et permettre aux parasites de l’état et du pays de se glorifier de leur connerie sacrificielle, ne serait-ce que pour s’attirer la « sympathie » des moutons….(en vue d’une re-conduite). C’est indigne d’un état qui se dit responsable (il est d’ailleurs bien le seul à le dire.., car le peuple pense que…. !). C’est beau un discours à l’étranger sur la grandeur du respect de ses obligation (surtout quand chez soi…. ). Bravo François, la sortie de route te guette et nul radar ne t’en avertira plus!

 

 

http://www.causeur.fr/medaille-victimes-terrorisme-hollande-40162.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Sondage sur les musulmans : le responsable de l’enquête s’explique

Sondage sur les musulmans : le responsable de l'enquête s'explique
Des hommes prient à la mosquée de Gien (Centre-Val de Loire), le 17 septembre. ((R. Beaumont/Sipa))

Un rapport sur les musulmans, publié dans « le JDD », apporte des informations détaillées sur l’islam de France. Hakim El Karoui, son auteur, explique la démarche de cette enquête.

 

Quel était le but de votre démarche ?

Comment avez-vous réussi à travailler sur un échantillon de plus de 1.000 personnes ?

Quels principaux enseignements avez-vous pu tirer des résultats de ce sondage ?

Selon le rapport, la moitié des jeunes musulmans croyants (15-25 ans) adhèrent à un islam d’affirmation, qualifié de « fondamentaliste ». Qu’est-ce que cela signifie ?

N’avez-vous pas peur que la publication de tels résultats attise la peur et les craintes ?

Quelles préconisations faites-vous ?

Enfin, il faut d’importants relais de communication. Cette bataille de la connaissance, c’est aussi une bataille de communication.

 

L’islam expliqué sans « i ». C’en serait presque un jeu télévisuel (bien connu des aficionados d’une chaîne publique d’après-midi)! Où l’on apprend que l’islam n’est pas l’islam et que ce ne serait qu’un Ava-tard d’une histoire désertique… Un mirage, quoi!

 

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160919.OBS8346/sondage-sur-les-musulmans-la-politique-de-l-autruche-ne-resout-rien.html

 

****

 

Une présumée djihadiste fichée « S » bientôt libérée à cause d’une erreur… de fax ?

 
Une présumée djihadiste fichée "S" bientôt libérée à cause d'une erreur... de fax ?

 

L’avocate de la femme, soupçonnée de radicalisation, a reçu une convocation à une audience hors du délai légal à cause d’un fax défectueux. L’affaire est suivie de près par le ministère de la Justice.

 

En détention provisoire à Lyon, une djihadiste présumée, par ailleurs fichée « S », pourrait être libérée dès lundi à cause d’un vice de forme, révèle BFMtv. Cette possible remise en liberté concerne Farida Bekhaled, 36 ans, incarcérée pour « association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste ».

Une affaire suivie par le ministère de la Justice

Il faut dire que la possible remise en liberté de Farida Bekhaled fait peur. Sa famille est un nid à djihadistes : trois de ses petits-frères, Mohamed (33 ans), Farid (29 ans) et Rafik (31 ans) sont actuellement en Syrie, faisant l’objet de mandats d’arrêt (mais l’habitude n’est-elle pas de dire les « grand-frères », surtout quand on parle d’une franzine!). Deux autres, Karim (24 ans) et Reda (21 ans) étant, eux, également incarcérés dans le même dossier que leur soeur, en lien avec le groupuscule islamique Forsane Alizza, dissout en 2012 par Claude Guéant.

 

Vous vous rendez-compte, si on avait décidée, à droite, surtout extrême de l’ump, la décapitation-guillotine de toutes les fiches « S », nous eussions fait une erreur non judiciaire, mais simplement humaine. « Tuez les tous et dieu (mais lequel, on s’y perd, maintenant, au panthéon) reconnaîtra ses innocents (dont la fête est d’après nativité le 28 décembre de chaque année) »

On respire l’honneur justicier est sauf qui peut! Elle devrait être déclassée….. au titre de préjudice à venir, car quand on a l’islam ainsi chevillé à l’esprit, le corps terroriste suit….. et pas seulement chez eux, là bas au bled!

 

 

http://www.planet.fr/societe-une-femme-fichee-s-bientot-liberee-a-cause-dune-erreur-de-fax.1178386.29336.html

 

****

 

 

 

*****

 

L’Euro, vers le chaos !

L’Euro, vers le chaos !

« Une sortie de la crise, indique Samir Amin, ne serait possible que si et dans la mesure où une gauche radicale osait prendre l’initiative politique de la constitution de blocs historiques alternatifs « anti-oligarchiques ». L’Europe sera de gauche ou ne sera pas, ai-je écrit. Le ralliement des gauches électorales européennes à l’idée que « l’Europe telle qu’elle est vaut mieux que pas d’Europe » ne permet pas de sortir de l’impasse, ce qui exige la déconstruction des institutions et des traités européens. A défaut donc, le système de l’Euro, et derrière lui celui de « l’Europe » tel qu’il est, s’enfonceront dans un chaos dont l’issue est imprévisible. Tous les « scénarios » peuvent alors être imaginés, y compris celui qu’on prétend vouloir éviter, celui de renaissance de projets d’ultra droite. Dans ces conditions, pour les Etats Unis, la survie d’une Union Européenne parfaitement impuissante ou son éclatement ne changent pas grand-chose. L’idée d’une Europe unie et puissante contraignant Washington à tenir compte de ses points de vue et de ses intérêts relève de l’illusion… »

L’impossible gestion de l’Euro

  1. Il n’y a pas de monnaie sans Etat. Ensemble, Etat et monnaie constituent dans le capitalisme le moyen de la gestion de l’intérêt général du capital, transcendant les intérêts particuliers des segments du capital en concurrence. La dogmatique en cours, imaginant un capitalisme géré par le « marché », voire sans Etat (réduit à ses fonctions minimales de gardien de l’ordre), ne repose ni sur une lecture sérieuse de l’histoire du capitalisme réel, ni sur une théorie à prétention « scientifique » capable de démontrer que la gestion par le marché produit – même tendanciellement – un équilibre quelconque (a fortiori « optimal »).

Or l’Euro a été crée en l’absence d’un Etat européen, substitut aux Etats nationaux, dont les fonctions essentielles de gestionnaires des intérêts généraux du capital étaient elles mêmes en voie d’abolition. Le dogme d’une monnaie « indépendante » de l’Etat exprime cette absurdité.

« L’Europe » politique n’existe pas.

L’Europe économique et sociale n’existe pas d’avantage.

  1. La création de l’Euro a donc mis la charrue avant les bœufs.

Les réponses données par les institutions européennes (BCE incluse) à la « crise » (grecque entre autre) sont de ce fait absurdes, et appelées à faire faillite. Ces réponses se résument dans un seul terme – austérité partout, pour tous – et sont analogues aux réponses données par les gouvernements en place en 1929-1930. Et de la même manière que les réponses des années 1930 ont aggravé la crise réelle, celles préconisées aujourd’hui par Bruxelles produiront le même résultat.

  1. Ce qu’il aurait été possible de faire au cours des années 1990 aurait dû être défini dans le cadre de la mise en place d’un « serpent monétaire européen ».
  1. La crise de l’Euro en cours pourrait fournir l’occasion d’un abandon du système absurde de gestion de cette monnaie illusoire et la mise en place d’un serpent monétaire européen en consonance avec les possibilités réelles des pays concernés. La Grèce et l’Espagne pourraient amorcer le mouvement en décidant : de sortir (« provisoirement ») de l’Euro ; de dévaluer ; d’instaurer le contrôle des changes, au moins en ce qui concerne les flux financiers.
  1. Malheureusement la probabilité d’une sortie de crise par ces moyens est probablement proche de zéro. Car le choix de la gestion de l’euro « indépendant des Etats » et le respect sacro-saint de la « loi des marchés financiers » ne sont pas les produits d’une pensée théorique absurde. Ils conviennent parfaitement au maintien des oligopoles aux postes de commande. Ils constituent des pièces de la construction européenne d’ensemble, conçue elle-même exclusivement et intégralement pour rendre impossible la remise en cause du pouvoir économique et politique exercé par ces oligopoles, à leur seul bénéfice.
  1. J’ai donné à cette réflexion un caractère concis, pour éviter les redites, m’étant étendu sur différents aspects de l’impasse européenne dans des écrits antérieurs

 

Que serait l’€uro sans €? Ni plus ni moins qu’un retour au bercail de notre souveraineté que nos dirigeants ont bradé pour un strapontin de représentation…..  Il faut l’aval de Bruxelles pour la définition du budget national. Et dire que nos impôts se décident à l’étranger

 

http://reseauinternational.net/leuro-vers-le-chaos/

 

*****

 

 

Hollande : le seul objet du patrimoine qui ne sera pas volé !

 
 

Lors des journées du patrimoine, François Hollande a pris la pose derrière son bureau présidentiel.


 Lors des Journées du patrimoine, François Hollande a pris la pose derrière son bureau présidentiel (c’est faux, c’était une statut de sire sortie de Grévin. La preuve, vous croyez qu’il pourrait tenir la pose, pendant 4 heures. Ses heures sont précieuses pour sauver la vie de ses chers compatriotes, en but avec les mesquineries de mauvais coucheurs d’islam, excepté sur le bitume d’une promenade d’anglais – même pas Français). En toute simplicité. Proche du peuple, souriant aux visiteurs qui le mitraillaient de leurs smartphones 40 millions de pixels. « C’est moi, oui, c’est bien moi, vous ne rêvez pas », semblait-il leur dire. « La star de Closer, le gars sur le scooter, le rondouillard à lunettes que vous avez élu dans un grand élan d’amour il y a quatre ans et demi, c’est moi.
Yeah ! Envoyez les danseuses ! Faites entrer les otaries ! »

À la grande déception des curieux qui défilaient, le show s’est arrêté là. Point de chorégraphie avec quelques ministres, aucun son et lumière sur la cravate en tire-bouchon, pas de trapéziste… De l’avis général, la première partie n’était pas mal, mais l’absence de numéros visuels a beaucoup déçu.

Pendant ce temps-là, sur la Toile et ailleurs, la vision de ce Président séparé du public par un cordon rouge comme s’il avait été une œuvre d‘art ou un meuble ancien déclenchait l’hilarité. Musée Grévin, jet de cacahuètes, vieille pendule… Les blagues ont fusé.

Cette décision d’apparaître comme une cerise sur le gâteau du patrimoine résulte-t-elle d’une décision impromptue ou d’un acte mûrement réfléchi par une dizaine de conseillers en communication ? La question est sur toutes les lèvres. S’est-il échappé de son appartement privé pour venir faire son intéressant devant les gens ou bien a-t-il été lâché sciemment dans les couloirs par des stratèges de la reconquête populaire ? Moment d’égarement ou effet prémédité, quoi qu’il en soit, l’opération est un flop (il faut bien paraître pour laisser croire que l’on ait).

Au soir de cette Journée du patrimoine, une femme de ménage distraite aurait rangé Hollande dans un placard… Pris à son propre jeu, le Président aurait lui-même refermé la porte à double tour dans l’attente d’une prochaine Journée du patrimoine. Depuis, il compte les jours… Et nous aussi…

 

Il faut savoir abuser de toutes les circonstances. Le patrimoine n’est-il pas représenté par la fonction. La journée des terrorismes n’est-elle pas pour rappeler que nous sommes en guerre. 2016, 39/45, mêmes terrorismes mis impôt commun. Chaque guerre génère ses victimes c’est la simple règle du jeu. Il y a celles utiles que l’on reconnaît et les autres presque inexistantes (hors d’un état de grand-messe…) A quand l’énumération des quelques 100 000 abandonnés, en déshérence sur la route de la mort?

 

 

http://www.bvoltaire.fr/janyleroy/hollande-le-seul-objet-du-patrimoine-qui-ne-sera-pas-vole,283418

 

*****

 

Nous sommes l’armée du peuple

Nous sommes en faction, dans les pelotons et les compagnies
Immortels comme le feu. Solides comme le granit.
Nous sommes l’armée du pays. Nous sommes l’armée du peuple
Notre grand exploit est conservé dans l’Histoire

Chorus
Ce n’est pas pour rien que le drapeau fait briller le destin en rouge
Ce n’est pas pour rien que le pays nous fait confiance
Les mots sacrés: « Moscou est derrière nous ! »
Nous nous en souvenons depuis Borodina

Les mots sacrés: « Moscou est derrière nous ! »
Nous nous en souvenons depuis Borodina

Ils ne devraient pas essayer de nous inquiéter ou de se vanter fièrement
Ils ne devraient pas nous menacer et jouer encore avec le feu
Après tout, si l’ennemi ose éprouver notre force
Nous allons le sevrer définitivement de cette habitude

Quel chant accompagnera la chevauchée fantastique du Graaliste hollandais se précipitant dans les abîmes à la recherche du François perdu, corps, âme et jusqu’à l’esprit…. Sa pierre philosophale était et est en Limousin.. Quelle truffe que d’aller la chercher dans les caves de l’Elysée, où il n’y a que le bon vin qui bonifie. Jusqu’à preuve du contraire les cavistes présidentiés, n’ont jamais donné de bons crus. Pensons y en cette période de vendanges. N’attribuons pas d’appellation contrôlée à ceux qui se sont que piquette (juste bon à piquer le fric des petites gens). Le grand cru, c' »est comme la grande aube, c’est pas encore pour demain. Et il,faut plus qu’une mesurette fiscale pour y accéder!
Pourtant ce n’est pas faute d’avoir prévus qu’il était dangereux de scooteriser la fonction! Mais voilà ce qui se passe quand on n’écoute pas ses conseillers-peuple… on se casse la gueule sur le pavé (vaut-il se casser la gueule sur le pavé ou recevoir un pavé dans la gueule? Dans le premier cas, on est acteur, dans le second spectateur d’une barak – casse burnes)

 

http://free.niooz.fr/s/free/nous-sommes-larmee-du-peuple-3977861.shtml

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :