-

keg – 199 Mars = 15/09/2016 -En France, il faut savoir choisir son appartenance éradicable. Pute ou chômeur. L’un au détriment de l’autre. Le pouvoir y veille

Publié le

Le choix du jour : «éradication des putes» ou «éradication des chômeurs»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

L’éradication de l’un aliment l’anti éradication de l’autre. A leur façon, les chômeurs (sans en être conscients) sont des putes du pouvoir de non travail

….. et avec un peu de recul….

Eradiquer les putes au nom de l’éradication du chômage. On ne peut, quand on est « grand » mener deux éradications antagonistes…. au risque de se casser la gueule partout. Et si Hollande avait choisi la mauvaise éradication. Il eut mieux valu l’abonner aux call-girls!

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Pénalisation des clients des prostituées: comment cela ne marche pas  –  L’enquête édifiante du “Progrès” de Lyon

La loi anti-clients n’entrave en rien la prostitution « de luxe », agences d’escorts et autres systèmes d’échanges de services sexuels passant par internet et les réseaux sociaux

clients prostituees lyon

Depuis son entrée en vigueur, après son adoption définitive par l’Assemblée nationale, la loi du 13 avril 2016, plus connue comme celle pénalisant les clients des prostituées, n’a guère fait parler d’elle. Il lui manque, peut être, de porter le nom de sa promotrice, à l’image de la loi Marthe Richard, qui ordonnait, soixante dix ans plus tôt, jour pour jour, la fermeture des maisons closes. Dommage, car une loi Rossignol, nom de la ministre du Droit des femmes porteuse du projet devant le Parlement, aurait eu quelques  chances de s’inscrire longtemps dans la mémoire collective…

Trêve de plaisanterie, étonnons-nous un instant que nos grands médias,  de presse écrite ou audiovisuelle, qui l’avaient, dans leur grande majorité, saluée comme un progrès considérable dans l’histoire de l’humanité, ne se soient pas précipités pour constater, sur le terrain, les effets bénéfiques de ce texte pour notre nation. Pourtant, si nos éminents journalistes et rédacteurs en chef lisaient un peu moins le New York Times, et un peu plus la presse régionale, cette Cendrillon du système médiatique hexagonal, pour humer l’air du temps sociétal, ils auraient découvert des choses intéressantes à ce sujet dans Le Progrès de Lyon, sous le signature d’Annie Demontfaucon.

Cette petite curieuse est allée sur le terrain, enquêter dans les quartiers lyonnais où s’exerce la prostitution de rue, et dans les commissariats chargés de faire appliquer la loi pour  faire l’état des lieux six mois après l’entrée en vigueur de la loi en question.

Les escorts dorment tranquilles

Première question, posée à la commissaire de police d’un quartier touché, depuis des décennies par l’activité prostitutionnelle, à pied (échassières) ou en minibus (amazones) : combien d’infractions ont-elles été constatées et réprimées conformément à la nouvelle loi ? Réponse de Mme la commissaire Corridor (le nom ne s’invente pas !) : zéro. Et elle explique : «  C’est complexe… c’est une infraction dont les éléments constitutifs sont difficiles à apporter. Il faut que le rapport sexuel soit constitué et rétribué. »  Un flic de terrain précise : « Vu qu’on ne risque pas d’installer des caméras dans les camionnettes, on ne va pas perdre notre temps à prouver l’improuvable ! ». Mme Corridor fait également remarquer que le rapport sexuel tarifé ne constituant qu’une contravention de 5ème classe, passible d’une amende de 1500€,  obtenir la preuve par l’aveu au cours d’une garde à vue bien conduite, modèle quai des Orfèvres, est impossible, car la loi l’interdit…

Cela n’empêche pas la préfecture et le Parquet de faire pression sur la police pour que le gouvernement puisse présenter des chiffres montrant que la nouvelle loi est efficace, par exemple en faisant valoir que le nombre des prostituées a notablement diminué dans leur secteur depuis  son entrée en vigueur . Faute de « flags », on va donc harceler les michetons potentiels par d’autres moyens. «  On multiplie les contrôles routiers, en verbalisant pour des pneus lisses, etc. »  Résultat : les clients se font rares, et le chiffre d’affaire des prostituées de rue est en chute libre. Pourtant elles restent, attendant des jours meilleurs, car elles n’ont pas d’autre endroit où aller. Il va sans dire que cette fameuse loi n’entrave en rien la prostitution « de luxe », agences d’escorts et autres systèmes d’échanges de services sexuels passant par Internet et les réseaux sociaux, pour lesquels l’établissement de « flags » n’est pas moins compliqué que pour les clients de Mme Corridor.  En général, les limousines n’ont pas de pneus lisses. Mais l’essentiel n’est-il pas que les bigotes néo-féministes soient contentes  et puissent faire valoir urbi et orbi leur supériorité morale ?

 En pleine période de volonté d’éradication du chômage peut-on mettre sur les pavés des pans entiers de métiers qui le sont déjà et de facto.? En tout il faut savoir choisir : éradiquer le chômage ne semblerait pas l’intensifier ou alors on n’accorde pas la même valeur au mot « éradication ».
Preuve qu’avec ses éradications, il se fout de nous. Qu’est une éradication qui se fait au détriment d’autrui.
Et pourtant, si on voulait se donner la peine, il faudrait éradique les citoyens qui se prostituent avec les parlementaires et les politiques qui vivent de leurs clientélismes. Qui les paie, si ce n’est leur clients tous confondus. Car ne l’oublions pas, c’est le peuple qui les paie (et non l’état) pour soit disant être défendu. Cela s’appelle plus communément du racket (on paie pour être « protégé », même si l’expérience prouve qu’on ne l’est pas. Analyser le contenu des projets et propositions de loi). Conclusion : c’est le peuple, client des putes (politiques, véritables « julot-casse-croute » de métier) récidivistes qui vont encore sévir sous peu (pour continuer à « julot casse-crouter » pour 5 ans et désigner leur chef mac –  Souteneur d’une prostituée. et par extension d’un corps constitué en chambres)
L’élection c’est en réalité « à vos (b)urnes citoyens! Pour pouvoir cracher au cachet de votre protecteur, et légalement.
Une règle qui admet une (seule) exception, n’est plus une règle….
Il faut inscrire les parlementaires au sommier (bien nommé) de la mondaine (ou semi-mondaine)
 

http://www.causeur.fr/prostitution-progres-lyon-clients-40102.html

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Rencontre avec « monsieur Marco », l’escroc en cavale qui nargue la police

EXCLUSIF. Rencontre avec "monsieur Marco", l'escroc en cavale qui nargue la police
Marco Mouly, en septembre dans les rues de la capitale. (Bruno Coutier pour  »l’Obs »)

Depuis sa condamnation en juillet dernier à huit ans de prison dans une affaire d’escroquerie à la « taxe carbone », Marco Mouly est en fuite. « L’Obs » a pu le rencontrer. En plein cœur de Paris.

 

Un soir de septembre, un taxi approche à faible allure alors qu’on patiente le long du trottoir au lieu de rendez-vous indiqué. On peine à reconnaître l’homme nonchalamment assis à l’arrière du véhicule, avec son bonnet vissé sur la tête, son treillis vert et ses fines lunettes rondes. Le son tonitruant de sa voix, le teint hâlé et les trois téléphones posés à côté de lui sur la banquette nous ôtent nos derniers doutes. C’est bien lui : Marco Mouly !

« Alors, comment ça va, monsieur le journaliste ? » nous lance-t-il en ouvrant la portière. Le ton jovial contraste avec l’incongruité de la situation : depuis deux mois, l’intéressé est en cavale et fait l’objet d’un mandat d’arrêt. « Qu’est-ce que tu veux, Paris me manquait », plaisante-t-il. Marco Mouly a le tutoiement facile. Son ton est celui d’un businessman qui rentre tout juste de vacances.

Taxe carbone : les confidences de Marco Mouly, le « kiffeur » en cavale

Le 7 juillet, le tribunal correctionnel de Paris l’a condamné à une peine de huit ans d’emprisonnement pour une escroquerie à la TVA sur les quotas de carbone portant sur 283 millions d’€uros.

 

Quelle différence entre ce Marco-Taxe carbone et notre ami Mohamed Cahuzac? Ils évoluent tous deux dans des sphères où l’escroquerie est le (seul) droit d’entrée!

Le dernier risque gros, très gros ( 3 ans de prison – avec sursis, certainement, si c’est sa première condamnation- inéligibilité de 5 ans et peut-être une légère amande….)

Et Marco bénéficiera t-il du sursis?

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20160913.OBS7942/exclusif-rencontre-avec-monsieur-marco-l-escroc-en-cavale-qui-nargue-la-police.html

 

****

 

Comment Eric Ciotti a échappé au service militaire… qu’il veut voir rétablir

 

Comment Eric Ciotti a échappé au service militaire... qu'il veut voir rétablir

En 1991, celui qui était alors assistant parlementaire de Christian Estrosi a joué de ses relations politiques pour ne pas être appelé sous les drapeaux.

 

Si Eric Ciotti, député (LR) des Alpes-Maritimes, apparaît aujourd’hui comme un fervent défenseur du service militaire, il n’en a pas toujours était le cas.

Comme le révèle le Canard enchaîné ce mercredi, Eric Ciotti a joué de ses relations politiques en 1991 pour échapper au service militaire. Après avoir obtenu plusieurs reports pour poursuivre ses études, Eric Ciotti, qui terminait alors son cursus à Sciences-Po, devait effectuer seize mois de service dans l’armée car il avait demandé à effectuer son service dans la coopération.

Une lettre arrivée au mauvais moment

Mais à cette époque-là, Eric Ciotti souhaitait conserver son emploi d’assistant parlementaire du député… Christian Estrosi. Comme le montre la lettre ci-dessus, celui qui deviendra maire de Nice en 2008 a demandé à François Fillon, alors député de la Sarthe, d’intervenir pour éviter le départ de son jeune collaborateur.

Ce dernier s’exécute et envoie une lettre au ministre de la Défense de l’époque, Jean-Pierre Chevènement. Seulement, cette lettre arrive dans son bureau au mauvais moment. Le lendemain, c’est-à-dire le 29 janvier 1991, le « Che » décide de démissionner pour protester contre la guerre en Irak. Interrogé ce mercredi matin sur France Info, Jean-Pierre Chevènement a déclaré n’avoir « aucun souvenir de cette demande », d’autant que « M. Ciotti n’était personne pour (lui) à l’époque (mais l’est-il davantage aujourd’hui?)« .

« Ma femme est tombée enceinte »

Son courrier est donc resté lettre morte, mais Eric Ciotti a finalement pu compter sur un heureux évènement pour échapper au service militaire. « Ma femme est tombée enceinte. J’ai fait une demande de dispense au titre du soutien de famille et je l’ai obtenue », a indiqué le député au Canard enchaîné.

 

Maintenant ses demandes concernent son indispensable présence pour emprisonner sur un simple clin d’oeil…. Que ferions nous sans lui, pour remplir les prisons et ainsi alimenter les carnets de commande de la pénitentiaire. Si j’étais président je créerai un poste spécifique pour lui….. le Fouquier Tinville  de la république sarkozyenne, pourvoyeur de locataires des geôles de la république. S’il n’existait pas il faudrait l’inventer. Il est unique. Même la socia-lie n’a pas son pareil. C’est un honneur que de le reconnaître.

Et dire que l’on doit son génie…. à sa vie en sainte de madame…. Et dire qu’Estrosi a alors été impuissant. A l’époque, déjà, il montrait sa faculté caméléon…. l’appui politique et la sainteté de madame…. Comme quoi épouse (ou bonne copine que l’on épouse parfois parce que…..) et entregent sont les deux mamelles de l’arriviste politique).

Il est donc excellemment placé pour demander la réouverture de la troupe…. Un peu fumeux, non!

Sa marque de fabrique ou de dé-fabrique :

  • A l’époque il était soutien de famille…
  • aujourd’hui, il est soutien, inconditionné, de sarkozy (la famille agrandie et surtout décomposée. Il suffit de voir les corans continus ou alternatifs des chapelles)

En somme il ne fait qu’une simple demande de service. Il risquerait d’être entendu dans la course à la maison blanche de l’élysée… Il remplace le service national en prison nationale

 

 

http://www.planet.fr/politique-comment-eric-ciotti-a-echappe-au-service-militaire-quil-veut-voir-retablir.1174603.29334.html

 

****

 

Pénalisation des clients des prostituées: comment cela ne marche pas  –  L’enquête édifiante du “Progrès” de Lyon

La loi anti-clients n’entrave en rien la prostitution « de luxe », agences d’escorts et autres systèmes d’échanges de services sexuels passant par internet et les réseaux sociaux

clients prostituees lyon

Depuis son entrée en vigueur, après son adoption définitive par l’Assemblée nationale, la loi du 13 avril 2016, plus connue comme celle pénalisant les clients des prostituées, n’a guère fait parler d’elle. Il lui manque, peut être, de porter le nom de sa promotrice, à l’image de la loi Marthe Richard, qui ordonnait, soixante dix ans plus tôt, jour pour jour, la fermeture des maisons closes. Dommage, car une loi Rossignol, nom de la ministre du Droit des femmes porteuse du projet devant le Parlement, aurait eu quelques  chances de s’inscrire longtemps dans la mémoire collective…

Trêve de plaisanterie, étonnons-nous un instant que nos grands médias,  de presse écrite ou audiovisuelle, qui l’avaient, dans leur grande majorité, saluée comme un progrès considérable dans l’histoire de l’humanité, ne se soient pas précipités pour constater, sur le terrain, les effets bénéfiques de ce texte pour notre nation. Pourtant, si nos éminents journalistes et rédacteurs en chef lisaient un peu moins le New York Times, et un peu plus la presse régionale, cette Cendrillon du système médiatique hexagonal, pour humer l’air du temps sociétal, ils auraient découvert des choses intéressantes à ce sujet dans Le Progrès de Lyon, sous le signature d’Annie Demontfaucon.

Cette petite curieuse est allée sur le terrain, enquêter dans les quartiers lyonnais où s’exerce la prostitution de rue, et dans les commissariats chargés de faire appliquer la loi pour  faire l’état des lieux six mois après l’entrée en vigueur de la loi en question.

Les escorts dorment tranquilles

Première question, posée à la commissaire de police d’un quartier touché, depuis des décennies par l’activité prostitutionnelle, à pied (échassières) ou en minibus (amazones) : combien d’infractions ont-elles été constatées et réprimées conformément à la nouvelle loi ? Réponse de Mme la commissaire Corridor (le nom ne s’invente pas !) : zéro. Et elle explique : «  C’est complexe… c’est une infraction dont les éléments constitutifs sont difficiles à apporter. Il faut que le rapport sexuel soit constitué et rétribué. »  Un flic de terrain précise : « Vu qu’on ne risque pas d’installer des caméras dans les camionnettes, on ne va pas perdre notre temps à prouver l’improuvable ! ». Mme Corridor fait également remarquer que le rapport sexuel tarifé ne constituant qu’une contravention de 5ème classe, passible d’une amende de 1500€,  obtenir la preuve par l’aveu au cours d’une garde à vue bien conduite, modèle quai des Orfèvres, est impossible, car la loi l’interdit…

Cela n’empêche pas la préfecture et le Parquet de faire pression sur la police pour que le gouvernement puisse présenter des chiffres montrant que la nouvelle loi est efficace, par exemple en faisant valoir que le nombre des prostituées a notablement diminué dans leur secteur depuis  son entrée en vigueur . Faute de « flags », on va donc harceler les michetons potentiels par d’autres moyens. «  On multiplie les contrôles routiers, en verbalisant pour des pneus lisses, etc. »  Résultat : les clients se font rares, et le chiffre d’affaire des prostituées de rue est en chute libre. Pourtant elles restent, attendant des jours meilleurs, car elles n’ont pas d’autre endroit où aller. Il va sans dire que cette fameuse loi n’entrave en rien la prostitution « de luxe », agences d’escorts et autres systèmes d’échanges de services sexuels passant par Internet et les réseaux sociaux, pour lesquels l’établissement de « flags » n’est pas moins compliqué que pour les clients de Mme Corridor.  En général, les limousines n’ont pas de pneus lisses. Mais l’essentiel n’est-il pas que les bigotes néo-féministes soient contentes  et puissent faire valoir urbi et orbi leur supériorité morale ?

 

 En pleine période de volonté d’éradication du chômage peut-on mettre sur les pavés des pans entiers de métiers qui le sont déjà et de facto.? En tout il faut savoir choisir : éradiquer le chômage ne semblerait pas l’intensifier ou alors on n’accorde pas la même valeur au mot « éradication ».
Preuve qu’avec ses éradications, il se fout de nous. Qu’est une éradication qui se fait au détriment d’autrui et surtout d’une autre Putes ou chômeurs, il faut choisir les deux étant incompatibles!
Et pourtant, si on voulait se donner la peine, il faudrait éradique les citoyens qui se prostituent avec les parlementaires et les politiques qui vivent de leurs clientélismes. Qui les paie, si ce n’est leur clients tous confondus. Car ne l’oublions pas, c’est le peuple qui les paie (et non l’état) pour soit disant être défendu. Cela s’appelle plus communément du racket (on paie pour être « protégé », même si l’expérience prouve qu’on ne l’est pas. Analyser le contenu des projets et propositions de loi). Conclusion : c’est le peuple, client des putes (politiques, véritables « julot-casse-croute » de métier) récidivistes qui vont encore sévir sous peu (pour continuer à « julot casse-crouter » pour 5 ans et désigner leur chef mac –  Souteneur d’une prostituée. et par extension d’un corps constitué en chambres)
L’élection c’est en réalité « à vos (b)urnes citoyens! Pour pouvoir cracher au cachet de votre protecteur, et légalement).
Une règle qui admet une (seule) exception, n’est plus une règle….
Il faut inscrire les parlementaires au sommier (bien nommé) de la mondaine (ou semi-mondaine)
 

 

http://www.causeur.fr/prostitution-progres-lyon-clients-40102.html

 

*****

 

Les soldats chinois en RCA, Touadera tourne le dos à la France

Les soldats chinois en RCA, Touadera tourne le dos à la France

Ce qui fut longtemps une promesse de campagne du président Touadera à la France sur l’exploitation du pétrole centrafricain à viré au cauchemar pour l’entreprise française Total.

 

Bozize disait :’’les Français et les Américains m’en veulent parce que j’ai donné (rectification : vendu serait plus approprié) le pétrole aux Chinois’’

Depuis la chute de Kadafi ayant fait perdre  des dizaines de milliards à la Chine en Libye, les autorités chinoises n’entendent plus lésiner sur les moyens et vont marquer leur retour en RCA après la crise par une démonstration de force, des centaines de soldats chinois et agents de renseignements en RCA ont pour objectif de ‘’ dissuader les groupes armés qui pullulent encore dans la région.’’

La RCA à travers cet acte serait en train de tourner le dos à la France après plus de 60 ans de domination française; en 2014 c’est le président congolais Sasssou Nguesso qui s’exprimait au sujet du rôle joué par la France dans la misère des Centrafricains:

« Le premier chef de cet État, Barthélemy Boganda, est mort dans un accident d’avion dont les circonstances n’ont jamais été élucidées ( idem pour le patron de Total de Margerie…., à Moscou) peu de temps après son élection. Dacko lui succède, vite renversé par le calamiteux Bokassa dont la proximité avec la France n’est pas à démontrer. Le même Dacko est ensuite remis en place à Bangui, déposé par un avion venant de Paris. Un coup d’État le balaye, et c’est le général André Kolingba que l’on installe. Lui ne faisait même pas semblant de diriger. Quand nous, chefs d’États voisins, arrivions à l’aéroport, c’est un certain commandant français, Mansion, qui se présentait en short et en chemisette, pour nous accueillir. Puis Patassé est venu et il a fait son tour, avant d’être balayé par Bozizé, avec l’aide de l’armée française… Ce drame dure depuis cinquante ans. »

En 2015, la chine  annonçait la reprise de ses cinq projets en RCA dans le cadre de la coopération sino-centrafricaine après la récente crise militaro-politique – c’était le  vendredi 19 juin 2015 – par l’Ambassadeur de la République populaire de Chine en Centrafrique, Ma Fulin. ‘’ La construction du Pont Sapéké dans le 2ème arrondissement, cet important pont qui relie toute la partie Sud-ouest de la capitale au Centre-ville ; la mise en service de la Centrale hydro-électrique de Boali 3 ; la construction de l’école technique professionnelle ; le forage des puits à travers le pays et  la construction du Centre de démonstration agricole de Mpoko. NDLR’’

Espérons qu’au-delà des accords sur le pétrole, la RCA pensera au réarmement de ses services de sécurité si elle veut jouir des revenus de son hydrocarbure, il y a pas de développement sans sécurité.

 

Les troupes chinoises vont remplacer les Françaises, pour protéger les populations (c’est à dire la très faible minorité de ceux qui défendent les intérêts des Chinois. Il en est toujours de même , quelle que soit la couleur du drapeau exploiteur).

Ce que la France a fait, les chinois (à paris ou ailleurs) feront de même. Rien de changé sous le ciel de RCA

C’est la RPC au secours (économico-militaire) de la RCA Rien de changé sous le ciel A-frique hein!

 

 

http://reseauinternational.net/les-soldats-chinois-en-rca-touadera-tourne-le-dos-a-la-france/

 

*****

 

 

L’armée française se préparerait-elle au pire scénario ?

 
 

Les pièces du puzzle sont en train de s’imbriquer…

 

Depuis un an, des signes apparaissent qui montrent que l’armée — notamment l’armée de terre — pourrait avoir entamé une réflexion approfondie et discrète, pour ne pas dire secrète, sur une possible intervention face à des explosions qui éclateraient dans certaines zones du pays. Soyons clair : l’armée se poserait principalement la question d’une intervention programmée avec, comme objectif, des opérations contre des banlieues de plus en plus islamisées et criminalisées.

Les signes avant-coureurs de telles initiatives existent et sont à prendre au sérieux.

Premièrement : il y eut, suite à l’action du général Piquemal à Calais, la lettre ouverte de trois généraux français 2e section. La conclusion de ce courrier correspondait à celle de nombreux militaires (une bonne partie d’entre eux vote FN) : « Vous devez, Monsieur le Président, prendre la mesure de l’indignation que ce paradoxe provoque dans le cœur de beaucoup de Français… Il convient, au lieu de s’acharner sur un soldat, fût-il général et patriote, de rétablir l’ordre public à Calais, ce qui suppose l’éradication de la “jungle” ( c’est fait. On contraint les régions à absorber une jungle en plusieurs jungles au prorata de ses populations. Allex dans la drôme en est une illustration, Le maire est prêt à en découdre avec le préfet, simple agent-exécuteur des basses œuvres du pouvoir parisien) et le renvoi de tous les clandestins dans leurs pays d’origine. »

Quand on connaît le milieu militaire, on devine que cette lettre n’était pas le simple ressenti de trois ex-patrons de l’armée. La camaraderie, la fraternité même qui existent entre officiers attestent que cette lettre reflète probablement le sentiment de nombreux chefs militaires d’active obligés de rester dans l’ombre.

Deuxièmement : les mots forts du général de gendarmerie Soubelet qui, négligeant son devoir de réserve, déclare dans son livre Tout ce qu’il ne faut pas dire : « Si les délinquants condamnés ne peuvent pas être incarcérés, ils continuent leurs activités avec, en outre, cette sensation de défier le système et de pouvoir échapper à la sanction.

Il est temps d’arrêter l’hypocrisie et d’affronter les difficultés telles qu’elles se présentent et où elles se trouvent. »

Troisièmement : un communiqué de l’armée de terre du 1er juin 2016 : « Placé sous l’autorité directe du chef d’état-major de l’armée de terre, le commandement terre pour le territoire national est appelé à devenir un véritable “pôle d’excellence” dédié à l’anticipation, à la préparation et à l’engagement opérationnel sur le territoire national. »

Quatrièmement : la création d’une Garde nationale de près de 200.000 hommes, divisée en plusieurs réserves opérationnelles, militarisée et territorialisée, avec pour but de répondre efficacement aux menaces de tous ordres susceptibles de frapper sur notre sol, notamment le terrorisme et les catastrophes naturelles, mais aussi des troubles graves plus probables aujourd’hui. On voit bien l’intérêt d’une telle force pour l’armée si la situation basculait, surtout que les capacités de l’active sont insuffisantes pour intervenir au même moment sur plusieurs foyers de subversion.

Cinquièmement : dans son dernier livre, Un quinquennat pour rien, Éric Zemmour nous renseigne sur les plans de l’état-major : « L’état-major de l’armée sait qu’un jour viendra où il devra reconquérir ces terres devenues étrangères sur notre propre sol. Le plan est déjà dans les cartons, il a pour nom Opération Ronces. Il a été mis au point avec l’aide des spécialistes de l’armée israélienne qui ont transmis à leurs collègues français leur expérience de Gaza. La comparaison vaut tous les discours. »

On le voit, les pièces du puzzle sont en train de s’imbriquer…

 

La France n’est la France que dans la mesure où chaque parcelle de son territoire respecte les us et coutumes traditionnels de la France.

  • Si on ne peut accepter la rébellion de certains de ses autochtones
  • on peut encore moins accepter la rébellion d’étrangers colonisateurs….. (voulant nous imposer leur barbarismes. Ma femme ne peut et ne doit devenir porteuse de burqa, ni de burkini, si elle n’en a pas envie pour répondre à une mode , si elle ne veut pas. Par contre si cela lui plait…., même en public. C’est cela la liberté inscrite au fronton des établissements publics)

Si le pouvoir ne peut y parvenir, l’armée avec son passé (justement) peut y parvenir. Les paras dans la casbah a ramené le calme et l’autorité française en moins d’un an!

Les ronces de Calais ne sont pas les bourgeois. Place à l’épuration ethnique et confessionnelle. L’islam mis au ban de la société française au nom de ses minorités pseudo religieuse (la délinquance et le banditisme ne sont pas des états religieux, mais de simples droits communs et doivent donc être traités comme tels)

Si calais a été base d’invasion vis à vis de l’Angleterre (et par deux fois) elle ne peut-être base d’invasion de la France par des étrangers. La légion saute sur Calais…. investie par les paras… En moins de 100 jours on doit pouvoir emprisonner les « junglistes (*)…. » (et non les disperser en multiples mini jungles)

On comprend mieux la volonté de repeupler l’armée de 15 000 biffins après les avoir éradiqué, même si c’est un chantre de l’auto exonération dudit service qui l’appelle des voeux de son parti pris.

« Lafayette nous voilà »

 

http://www.bvoltaire.fr/jeanpierrefabrebernadac/larmee-francaise-se-preparerait-elle-au-pire-scenario,282068

 

*****

 

Barack à frites dans le sable

obama-arabie-saoudite

« Fin de mandat bien sombre pour l’occupant de la Maison Blanche… La Chambre des représentants vient de voter, dans un tonnerre d’applaudissements, une loi autorisant les citoyens américains à poursuivre en justice l’Arabie Saoudite pour les attaques du 11 septembre 2001. Le Sénat avait déjà approuvé à l’unanimité la dite loi en mai et celle-ci, ceinte du sceau du Congrès US dans son entier, se retrouve maintenant sur le bureau d’Obama.

Et là, Barack à frites se retrouve dans une véritable impasse. Guère étonnant qu’il ait tout fait pour que le vote n’ait pas lieu, car quoiqu’il fasse maintenant, il est perdant.

  • S’il met son veto, c’est sa propre descente aux enfers.
  • S’il n’oppose pas son veto, c’est une marche de plus dans le déclin américain.

 

« Riyad a menacé de liquider tous ses avoirs aux Etats-Unis, soit 750 milliards de dollars. Une menace qui résonne comme un aveu de culpabilité.

Ce fameux pétrodollar, clé de voûte de la politique étrangère états-unienne depuis des décennies…

« Une info extrêmement importante, donc passée inaperçue dans la presse française, est sortie il y a quelques jours. La Russie et l’Angola ont dépassé l’Arabie saoudite comme premiers fournisseurs de pétrole à la Chine. Chose intéressante d’après les observateurs, c’est le fait que la Russie (encore ce diable de Poutine !) accepte désormais les paiements en yuans chinois qui a motivé ce changement tectonique. D’après un analyste, si l’Arabie veut reprendre sa part de marché, il faudrait qu’elle commence à songer sérieusement à accepter des paiements en yuans… c’est-à-dire mettre fin au pétrodollar.

Et là, cela risque de poser un sérieux dilemme aux Saoudiens : faire une croix sur leur prééminence pétrolière mondiale ou faire une croix sur le pétrodollar au risque de voir les Américains le prendre très mal et éventuellement fomenter un changement de régime. »

En cas de non-veto obamesque, la réaction saoudienne – fierté ravalée ou fuite en avant – sera à suivre attentivement car pourront en découler beaucoup d’éléments importants. Une chose est sûre : cette affaire tombe bien mal pour l’empire et risque de pourrir un peu plus l’alliance déjà plombée entre l’aigle et le chameau.

Cerise sur le gâteau pour compliquer encore la situation : les Saoudiens ont financé la candidate Clinton à hauteur de plusieurs dizaines de millions (ce qu’évite évidemment de rapporter la MSN qui préfère gloser sur les relations platoniques entre Trump et Poutine). Comment les banquiers de l’hilarante prétendante démocrate prendront-ils la « trahison » de son mentor et allié ? Et comment elle-même se dépatouillera-t-elle de ce nœud gordien ? »

 

Ne manque plus que la fricadelle pour être vraiment chez nous en Ch’tiie ricaine…. Sacré barak, que ne ferait-on pas pour vivre sa passion et avoir la frite.

Si les propos semblent en déplacement avec le texte, ils se veulent coller à la caricature obamienne. Mais les caricateurs risquent-ils une tuerie collective pour un dessin sans autre dessein que d’en rire. C’est plus que la liberté d’expression. C’est la liberté de rire qui est en jeu!

 

 

http://free.niooz.fr/s/free/barack-a-frites-dans-le-sable-10036849.shtml

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :