-

keg – 197 Mars – 13/09/2016 – La médaille, pour les kamikazes, ils s’en foutent. Ils n’ont pas droit à adorer des i-cones ni des icones.. C’est allah haram!

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «médaille terroriste» ou «médaille au terroriste»

  Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Franco – Français »

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

…..

Dans quel état gère, en urgence la socia-lie : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  (…     05/07/201 7= la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

…..

Français quand vous saurez……que :

Les médailles sont et restent les breloques de quincaillerie, hochet que l’on fait tintinnabuler pour attirer les gogos. Pléthore de distinctions n’est nullement hochet de satisfaction.

….. et avec un peu de recul….

Il y avait  les « morts pour rien », les « morts pour la France » et maintenant, entre les deux vont se glisser les « morts terroristes ». A chacun sa médaille au revers de ses vestes retournées. A quand la médaille-titre des kamikazes…. Où va se nicher le « vivre ensemble » qui divise tant. (et surtout dans ses fondements)

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Une médaille pour les victimes du terrorisme : 3 (fausses) raisons de s’y opposer

 

LE PLUS. C’est une idée qui semble ne plaire à personne. La « médaille nationale de la reconnaissance aux victimes du terrorisme » qui devrait bientôt voir le jour a été accueillie de manière hostile par une partie des familles des victimes et par les anciens combattants. Stéphane Lacombe, directeur adjoint de l’Association française des Victimes du Terrorisme (AfVT.org), déplore ces réactions à chaud qui ont occulté les vrais enjeux.

Une femme se recueille, le 19 juillet 2016, devant le mémorial improvisé sur les lieux de l’attentat de Nice. (AFP PHOTO / Valery HACHE)

Le décret instaurant une distinction pour les victimes du terrorisme a été publié le 12 juillet, soit moins de 48 heures avant l’attentat de Nice. Dans ce contexte de douleur et d’effroi, ce décret n’a pas manqué de susciter de nombreuses réactions.

Pour autant, si les victimes – et c’est bien leur droit – ont exprimé des positions divergentes, d’autres auraient pu faire preuve de retenue alors que la France est aujourd’hui le pays d’Europe le plus touché par le terrorisme. Passage en revue des trois arguments contre la future médaille. 

1. L’acte de bravoure

En quoi le fait de distinguer, à juste titre, ceux qui mettent leur vie en danger, au sens physique du terme, devrait-il nous empêcher d’admettre qu’il faut également du courage pour se reconstruire et préserver notre société ? Cette volonté de continuer à vivre et de tourner le dos à la victimisation n’est-elle pas un acte de résistance qui mériterait d’être honoré ?

En Espagne, ETA a véritablement commencé à perdre contre la démocratie lorsque cette dernière a notamment accordé aux victimes du terrorisme un statut honorifique et une distinction officielle créée le 8 octobre 1999 : « l’ordre royal de la reconnaissance civile des victimes du terrorisme », « Real Orden de Reconocimiento Civil a las Víctimas del Terrorismo ».

 

2. La victimisation 

Parmi les détracteurs les plus virulents, il convient de citer Nathalie Goulet, sénatrice UDI-UC de l’Orne, qui a lancé une pétition en ligne pour demander l’abrogation du décret du 12 juillet.

Dans ce communiqué, elle estime que :

« Cette médaille est un signal déplorable donné aux terroristes car elle ancre la victime de terrorisme dans la permanence et la place dans l’ordre protocolaire avant la médaille de la Résistance ou la Croix de Guerre. »(mais on s’en fout, surtout depuis que la notion de « mort pour la France » est un titre de merde s’effaçant devant celui très honoré, reconnu, encensé, appelé des voeux du pouvoir et des politiques complices, de « mort pour rien ». Voir la problématique de la discrimination. En 2016, nombreux, trop nombreux sont ceux qui feignent ou ignore cette situation de déshonneur qui touche les « Pupilles de la Nation non juifs. Et ce sont les mêmes qui veulent voter et faire voter pour aduler leur chef-führer. Les associations d’anciens combattants ou réputés tels n’ont qu’à s’en prendre à eux mêmes. Ils n’ont rien fait pour s’ériger contre cette discrimination par peur que si on accordait le même « avantage » qu’aux enfants juifs issus de « morts passifs et acceptés » aux enfants de leur compagnons de combat et de guerre – la paix revenue, ils ne sont plus compagnons avec les morts, issus de leur rang, oubliant que cela aurait pu être eux et non les autres… qui se seraient retrouvés six pieds sous terres – ce serait au « détriment » de leurs avantages…; C’est beau l’esprit de corps chez ces grands résistants, ce qui laisse entendre que les autres sont petits, petits et mesquins)

Enfin, elle ajoute que :

« [Cette médaille] n’est pas une manière de promouvoir notre compassion bien légitime. »

La reconnaissance symbolique incarnée par une médaille n’est en rien un gage de compassion mais une preuve de considération. Les victimes du terrorisme ne cherchent ni la compassion, ni la pitié, contrairement à ce qu’assènent certains internautes sur les réseaux sociaux, plus prompts au cynisme et à la détestation des institutions qu’à la mobilisation citoyenne contre le terrorisme.

De même, l’insinuation selon laquelle les victimes seraient ainsi « achetées » est odieuse car les associations qui les représentent n’exonèrent pas pour autant l’État de ses responsabilités et de ses devoirs.

Enfin, l’argument selon lequel les victimes n’ont pas « agi » mais « subi » ( cf l’attribution aux enfants de morts passifs de 39/45) vise bien à les enfermer dans la victimisation alors qu’une distinction institutionnelle vise au contraire à les aider à prendre de la hauteur. Être victime du terrorisme n’est pas une tare, encore moins une infamie.

Chacun est libre de se reconstruire selon sa propre temporalité et selon ses propres modalités. Chacun est libre de ne pas être sensible à la remise d’une médaille officielle. Il faut aussi apprendre à écouter les victimes qui ont été oubliées depuis de nombreuses années, malgré les promesses exprimées parfois au plus haut sommet de l’État. Pour nombre d’entre elles, l’attribution d’une médaille n’est pas un geste visant à satisfaire l’ego mais un rituel réparateur et apaisant destiné à acter la spécificité du préjudice subi.

En clair, ce décret, quoi qu’on en dise, répond bien à une demande émanant de victimes dont les traumatismes ont laissé la place à un sentiment d’abandon. C’est notamment le cas des proches de Français qui ont trouvé la mort à l’étranger et sont rapidement évacués de la mémoire collective.

3. Et le monde combattant ?

Certains propos parmi les plus violents ont été exprimés par des personnes se définissant comme des « patriotes » et proches du monde combattant. Heureusement, il s’agit d’une minorité (normal, en 2016, ils meurent plus vite qu’avant, eu égard à leur jeune âge de résistance)

L’attribution d’une médaille aux victimes du terrorisme ne constitue en rien la volonté de ne pas honorer à sa juste valeur les sacrifices consentis par le monde combattant. Par ailleurs, on ne peut déplorer l’affaiblissement de l’esprit de défense dont une société démocratique ne peut faire l’économie et opposer les victimes entre elles. Pour rappel, les victimes du terrorisme ont un statut bien particulier en France. Elles sont assimilées à des « victimes civiles de guerre – hors guerre » (mais leurs enfants sont réputés « pupilles de la Nation » s’intercalant entre descendants de morts pour rien » et « morts pour la France ». Encore un degré de plus dans la dégradation de l’état de « Pupilles de la Nation non juifs. Et que se passe t-il alors si les enfants des « victimes civiles de guerre – hors guerre » sont de plus juifs – à Nice, ils sont légion…. ?).

Parmi les droits qui leur sont ouverts, l’adoption par la Nation – selon certains critères – a permis à de nombreux jeunes touchés par le terrorisme d’être pupilles et de bénéficier du remarquable accompagnement social de l’Office National des Anciens Combattants et des Victimes de Guerre (ONACVG). (parlons en, mais depuis l’intérieur de l’institution!)

Certaines modalités de l’attribution de la médaille de reconnaissance aux victimes du terrorisme peuvent être débattues – notamment l’ordre protocolaire – mais ne doivent pas laisser la place à des réactions passionnées et partisanes, voire haineuses, visant à créer une hiérarchie entre les victimes. Ces dernières ont été toutes frappées pour ce qu’elles sont : les membres d’une « République indivisible (pas tant que cela, la preuve par « Pupilles de la Nation non juifs »), laïque, démocratique et sociale ».

Médaille ou pas médaille. Il faut redorer le blason. Imaginez un état d’urgence sans médailles, ce serait un revers politique de la politique de la terreur d’état et non de terroristes….

Il est vrai que dans le marasme actuel (sociétal, économique, religieux, communautaire, inter-confessé (et contre-fessé), politique et face à un avenir pratiquement inexistant… Il faut sortir de nouveaux hochets…. Alors sortons les et leurs pères créateurs par la même occasion (elle est trop belle cette occase…., saisissons la et ne la lâchons pas avant que de l’avoir menée à bon port.)

On ne dit pas si les morts sur la routes auront droit à cette distinction face aux terroristes décrits par la responsable de la sécurité routière qui a effectivement le physique généreux de l’emploi, en voulant faire payer au monde entier des automobilistes la souffrance de son enfant mort quelque part sur une route – ou à côté, car c’est souvent sur les bas-côtés que l’on rend l’âme et le dernier soupir. C’est un peu cavalier pour des chevaliers terrorisés face au cimetière…. musulmanisé au croissant (mais nul ne sait dire si c’est en progression ou régression)

 

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1559181-une-medaille-pour-les-victimes-du-terrorisme-3-fausses-raisons-de-s-y-opposer.html

 

***

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus!

bleu (sans ‘(*) ») dans le texte d’origine est déjà une façon de répondre, partiellement au sujet de ce texte….

——

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

 

 

****

 

Comment les politiques vous espionnent via les réseaux sociaux

 
Comment les politiques vous espionnent via les réseaux sociaux

Grâce à de nombreux logiciels ou applications, les équipes de communication des candidats en campagne recensent les données personnelles des internautes. Mais la pratique est-elle légale ?

 

Pétitions, sondages en ligne, pages Facebook et Twitter… tous les moyens sont bons pour récolter des informations sur les internautes qui sont autant d’électeurs possibles.

Tout cela profite à la start-up française DigitaleBox, qui récolte toutes les informations publiques sur Internet, au profit de partis politiques ou candidats. « À chaque fois que vous commentez ou likez un post Facebook (d’un candidat), à chaque fois que vous avez un nouveau follower sur Twitter, à chaque fois que vous répondez à un formulaire contact sur le site, la donnée arrive directement dans la base », explique à France Info Vincent Moncenis, l’un des cofondateurs de DigitaleBox. Toutes ces données collectées permettent « de créer différents segments qui permettent à l’élu de bien orienter ses communications. Emails, réseaux sociaux, SMS… Il n’a plus qu’à adresser le bon message à la bonne personne via le bon canal », conclut Vincent Moncenis.

Une pratique légale

 

Non dit la CNIL, ce n’est pas légal, excepté…. et c’est cet excepté qui rend l’illégalité légale.

Le port de la ceinture (en voiture) est illégal sauf … et ce sauf à lui seul rend illégal ledit port de la ceinture….  Par contre se faire ceinture est, lui, dès le départ, illégal, sauf quand l’état nous le demande gentiment et dans ce cas cela en devient une légalité égalitaire, sauf pour les nantis qui sont au dessus du niveau de ladite ceinture (dont les politicards parlementaires)

Faut-il bannir ce terme « sauf »?

En France, nous avons l’illégalité légale et la légalité illégale…. On en a de la chance.

 

 

http://www.planet.fr/politique-comment-les-politiques-vous-espionnent-via-les-reseaux-sociaux.1172896.29334.html

 

****

 

Du terrorisme au burkini: l’inflation du commentaire  –  Internet a ses effets pervers

 

internet islam burkini twitter

Image : Pixabay.

Chaque jour, 500 millions de Tweets sont émis dans le monde et 50 milliards de commentaires rédigés sur Facebook. Ces gigantesques termitières ont parachevé l’ère de la multiplication du signe et réalisé l’esprit d’internet en y bâtissant deux immenses édifices herméneutiques, fourmillant d’avis, de propos, de partages, de J’aime. “Nous ne faisons que nous entre-gloser” écrivait Montaigne. Désormais, chaque utilisateur de réseau social est enclin à manifester son opinion illimitée, sans modération quantitative, sans mesure qualitative (et surtout sous couvert du glorieux et courageux anonymat) -la seule restriction étant d’ordre juridique. Comme pour la monnaie, cette inflation de la parole publique l’a mécaniquement dépréciée et frappée du sceau de la vanité la plus absolue.

La négation de l’agora athénienne

Certains se félicitent de cette réappropriation politique. Internet serait un formidable incubateur d’opinion publique, une machine démocratique inouïe. Pourtant, les réseaux et autres forums sont l’exacte négation de l’agora athénienne ou du Forum romain -dont l’étymologie latine Foris – “dehors”- implique une sortie de l’intimité (le clavier est intimiste, mais l’expression, elle, devient publique) vers la place décisionnelle. Ainsi, la rhétorique publique avait à Rome un dessein pratique:

  • judiciaire, la parole produisait un jugement effectif;
  • délibérative, elle prescrivait une décision efficace.
  • Désormais, l’expression numérique n’a plus aucune incidence sur la réalité, et lui est comme étrangère, parallèle, investissant un espace inexistant, dont le centre est partout et la circonférence nulle part. Si chacun a voix au chapitre, les mots se substituent dorénavant à l’action et se perdent en vain dans l’étrange temporalité de la toile, paradoxalement hypermnésique (puisque rien ne s’y efface) et totalement amnésique, écrasant ce qui a été dit par le flux sans cesse renouvelé de l’actualisation. Internet agirait à la manière d’un trou noir, engluant et broyant les trillions de commentaires, énergie probablement la plus puissante que la vie ait générée depuis qu’elle est sur terre, mais aussi la plus stérile. Ainsi, le succès triomphant du verbiage numérique semble inversement proportionnel à celui de la participation électorale -suffrage pressenti comme dérisoire mais qui reste cependant le seul geste politique efficient.

Mais la parole numérique n’est pas seulement improductive: elle est aliénante et virale.

L’islamisation est d’abord une victoire linguistique

Quasiment invisible sur les plages, le burkini, vocable conquérant de l’été 2016, est omniprésent sur les réseaux sociaux. En voie d’éradication sur les rivages de France, il prolifère dans la conversation publique. Presque inexistant en tant que signifié, il triomphe en tant que signifiant.

Le véritable attentat à la pudeur qu’on peut lui imputer  n’est pas textile mais textuel: le burkini phonème a battu à plates coutures le burkini phénomène. Ainsi, la parole numérique devient-elle l’acte terminal de la grande érosion culturelle. Performative, elle enfle et produit par son pullulement même une rapide transformation civilisationnelle, prenant la place de tout, la seule valeur sur internet étant le nombre -de partages, de likes et de commentaires. L’islamisation est d’abord une victoire linguistique. Ses prosélytes comme ses détracteurs la servent de concert, volontairement ou non, en saturant les réseaux sociaux du champ lexical coranique.

Tout à la fois impuissant et contagieux, l’internaute s’est changé en commentateur scrupuleux de la religion numérique, celle qui célèbre la mort.

 

Qu’importe l’assassinat dit religieux (commis souvent par des petits délinquants convertis à la miséricorde (pour pendre les autres et pas eux mêmes), in extremis avant le grand saut écartelé dans l’inconnu d’un au delà hypothétique (qui serait plutôt en au dedans de soi-même en plus petite parcelle…. La liesse populaire, étant comme son nom l’indique, un transport eu commun des plus petits morceaux atomisés et désintégrés. L’adn se trouve partout y compris dans le microscopique et infiniment petit de nous), pourvu qu’on ait livre est-ce la finalité de la chose terroriste.

Je terrorise tu tweeet again…. Et quand je tweeterai, que feras-tu (valseras-tu en trois temps et mouvements)? C’est en 144 caractères (2 fois 72, comme pour les vierges en partouze à 3, les 2 terroristes et leurs harems confondus) que se joue la limite entre terrorisme physique et terrorisme dit « intellectuel » (il faut décortiquer la qualité anonyme). Je soupçonne le tweet d’être islamiste.

 

http://www.causeur.fr/terrorisme-burkini-twitter-internet-40041.html

 

*****

 

Où étiez-vous lors de la venue de l’Ante-Christ ? Sur la route de Damas

Où étiez-vous lors de la venue de l’Ante-Christ ? Sur la route de Damas

L’Ante-Christ est là. Le saviez-vous ? La plupart des gens ne sont pas au courant. Ils sont bien trop occupés à survivre, à faire face à leurs propres problèmes, et quand ils ont du temps libre, regarder le diable en face est la dernière chose à laquelle ils pensent.

Tout ce dont ils sont informés est soit mensonger, soit arrangé, pour que la sensiblerie occidentale puisse le gober. Regarder en face le diable agir est au-delà de ce que la plupart des gens peuvent intégrer ou admettre.

Où étais-je quand l’Ante-Christ est arrivé ? Dans une petite station balnéaire, au milieu de nulle part, au fin fond de l’Afrique. Il y a très peu de gens ici à qui je puisse me confier, très peu sont à peine capables de commencer à comprendre.

Cortège de voitures du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à Damas, en Syrie.

Cortège de voitures du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à Damas, en Syrie.

L’expression Route de Damas a l’air d’un lieu commun, mais lors de nombreuses circonstances, des millions de gens vivant en Syrie et dans le monde, ceux qui sont conscients de la présence de l’Ante-Christ et ont regardé le diable en face, ont tous parcouru cette route.

 

Et il porte de nombreux masques lorsqu’il ment. Dès qu’un masque est éventé et exposé pour ce qu’il est, il le change par une autre – Al-Qaïda, État islamique, ISIS, Armée syrienne libre, Al Nusra. Et la campagne publicitaire se poursuit, avec les réseaux sociaux, les vidéos, les nouvelles banderoles, les nouvelles couleurs et les mensonges déversés aux heures de grande écoute par Al Jazeera, BBC, CNN et Fox News.

Derrière les masques, l’armée de démons. Leurs vrais noms, Frères musulmans, secte wahhabite, Fetula Gülen, Mossad, CIA, MI6, Casques blancs, [ sans oublier Hollande et les « chances pour la France », NdT].

Leurs vrais maîtres sont les sionistes, la famille royale saoudienne, la famille royale qatarie, la Jordanie, la Turquie, les Britanniques et les Étasuniens. Tous ont envoyé des démons de l’Ante-Christ en Syrie, à Damas. Leur projet était, et est toujours, le plan Oded Yinon :

« Riche en pétrole d’un côté et déchirée de l’intérieur de l’autre, l’Irak est assuré de devenir un candidat visé par Israël. Sa dissolution est encore plus important pour nous que celle de la Syrie. L’Irak est plus fort que la Syrie. À court terme, c’est la puissance irakienne qui constitue la plus grande menace » pour l’État sioniste. « Toutes sortes de confrontations entre Arabes nous aideront à court terme et permettront d’écourter la route vers l’objectif le plus important : Morceler l’Irak en entités confessionnelles, tout comme la Syrie et le Liban. »

Ils ont envoyé les démons de l’Ante-Christ qui clament « dieu est avec nous » (et donc il était déjà là avec Pilar en El dorado de conquistadors ; Tuez les tous, dieu reconnaîtra les siens; mais sans spécifier quel dieu et c’est au nom de dieu que tout est justifié et donc autorisé, y compris son hanté…. ). De quel « dieu » parlent-ils ? De Moloch qui gouverne Jérusalem depuis Géhenne, où des enfants sont encore aujourd’hui jetés dans le feu des holocaustes ? De l’essence est versée dans leur gorge, puis mise à feu ; les maisons et les églises sont brûlées avec les occupants encore dedans.

Selon Isaïe, Israël n’est pas Jérusalem, c’est Damas qui l’est. Et Juda n’est pas le persécuté, c’est Éphraïm qui l’est. Éphraïm que Jérémie appelle le « premier-né du Seigneur ». Après de nombreuses épreuves et tribulations, ce sont les ennemis de l’État sioniste, Éphraïm et Damas qui seront entièrement anéantis. L’État judaïque sioniste n’est pas Israël, il ne l’est plus depuis plus de 3000 ans, pas depuis la scission entre le royaume du sud de Judée et le royaume du nord d’Israël. Mais ils mentent aussi à ce propos.

Le sionisme est mensonge. C’est l’Ante-Christ. En Syrie des Chrétiens sont crucifiés, décapités, leurs femmes et enfants rassemblés et vendus sur les marchés d’esclaves, leurs corps battus, débités par les pilleurs d’organes, et leurs restes entassés dans des fosses communes. Je regarde le diable en face pendant que mes voisins sont obnubilés par l’endroit où je devrais ou ne devrais pas garer ma voiture. Est-ce vraiment important ?

Selon l’islam chiite, le Mahdi rejoindra Jésus lors de sa seconde venue, pour l’aider à vaincre l’Ante-Christ. Il le fait. En Syrie et en Irak, il y a des Musulmans sunnites et chiites qui viennent défendre les Chrétiens, alors même que leurs propres populations sont aussi persécutées par ces démons, par le Djjal, comme ils l’appellent.

Damas est à la croisée des chemins le long de la route de la soie allant d’Orient en Occident. En tant que ville, elle est habitée depuis plus de 10 000 ans.

Selon Isaïe, Damas tenait autrefois Israël et Éphraïm dans ses mains. Au 1er siècle après JC, elle a accueilli les Esséniens et les Chrétiens. Des années plus tard, elle a adopté l’Islam.

Exécution dans la ville de Mansoura à l’ouest de Raqqa.

Exécution dans la ville de Mansoura à l’ouest de Raqqa. (il a dit je croix, en mourant? comme d’autres en chantant)

Ils ne sont pas à l’écoute maintenant. Peut-être ne le seront-ils jamais.

 

 

 

 

 

 

 

Ainsi la fable se révèle vraie. Est-il encore temps de se repentir?

Dieu n’existe pas, je l’ai rencontré, c’était son ante-rieur! (marrant, non)

 

http://reseauinternational.net/ou-etiez-vous-lors-de-la-venue-de-lante-christ-sur-la-route-de-damas/

 

*****

 

Un collectif « On ne lâche rien », pour l’abrogation de la loi Taubira !

 
 

Le collectif « On ne lâche rien » se donne pour objectif de placer l’abrogation de la loi Taubira au cœur de la vie politique française.

 

La loi dite « du mariage pour tous » a été votée au printemps 2013 par un pouvoir socialiste soumis aux pressions des lobbys LGBT (apparemment le lobby Boutin-politique démontre, dès lors son impuissance… normal pour une telle délaissée par le et les plaisirs charnels et charnus. Décidément les catho-strophiques dé-laissés pour compte n’en finissent pas de régler leur libido sur le tempo sociétal. Ils sont du genre outrepasser leur propre référendum pour imooser leur sous-culture catho-ringardisée. Ils oublient que leur pote, il y a 2000 ans ne jeta pas la première pierre sur la maîtresse. Souvenez vous  « que celui qui n’a pas péché de chair et dose, jette le premier parpaing » modernisé à notre époque du pré-fabriqué)

L’opposition historique à ce texte s’est notamment concrétisée par des manifestations géantes, réunissant des millions de Français, qui se sont mobilisés en sacrifiant des week-ends entiers et parcourant la France entière à de nombreuses reprises.

Certains d’entre eux ont payé dans leur chair cette opposition, en étant brutalisés, gazés ou incarcérés, mis en garde à vue et arrêtés, de façon illégale et illégitime, par les forces de l’ordre.

La loi Taubira constitue la clef de voûte d’une politique anti-familiale inconnue jusqu’à ce jour, correspondant à un « changement de civilisation » inacceptable. C’est pourquoi il n’y a pas à la réécrire : son abrogation est une nécessité vitale pour éviter la dislocation des familles et la marchandisation des enfants.

C’est pourquoi, composé de mouvements politiques, d’associations et de personnalités, le collectif On ne lâche rien se donne pour objectif d’agir de façon déterminée pour placer la question de l’abrogation pure et simple de la loi Taubira au cœur de la vie politique française, en particulier à l’occasion des élections présidentielles et législatives de 2017.

Le collectif invite à le rejoindre tous ceux (partis politiques, associations, think tanks et personnalités) qui veulent participer à ce combat fondamental de protection de la famille, qui ne peut être composée que d’un père, d’une mère et d’éventuels enfants, et qui est la seule cellule de base naturelle de toute société digne de ce nom.

 

Saviez vous que le « mariage pour tous » était, déjà, « nuit debout » avec vent arrière?

Vous le savez maintenant. Mais qui a donné naissance à l’autre. Eternelle histoire de la poule et de son oeuf…..

 

http://www.bvoltaire.fr/boulevardvoltaire/un-collectif-on-ne-lache-rien-pour-labrogation-de-la-loi-taubira,282228

 

*****

 

Islamisme : L’Autriche impose un couvre-feu pour les migrants après des agressions sexuelles sur les femmes

13686730_1122090647847843_2115149227322876945_n
migrant-708755Au moins huit femmes ont été agressées sexuellement tout en profitant d’un festival de musique, menant à l’arrestation de cinq jeunes migrants en provenance d’Afghanistan.Les victimes (…) ont dit à la police qu’elles avaient tous été (…) harcelés sexuellement.

Ils ont affirmé que les hommes avaient mis leurs mains sur leurs seins et entre les jambes (…)

Dans la foulée un couvre-feu a été ordonné pour tous les migrants selon le maire de la ville, Andreas Rabl (…)

Les centres d’asile sont maintenant verrouillés la nuit (…)

 

C’est vrai, quoi, on les invite chez nous et on veut leur imposer notre culture…. Est-ce cela la loi de l’hospitalité et dire que l’on a eu la prétention de créer des ordres hospitaliers, pas tant que cela…. La preuve, plus de 1000 ans après, on rejette les coutumes des autres. On devrait au contraire accéder, spontanément à toutes leurs demandes (ne serait qu’au nom et aloi du « vivre ensemble »).

Qu’on se mette, un peu, à leur place. Ils perdent déjà leur pays, ils devraient perdre de plus leurs attachements à ce qui les relie, le viol, le crachat, l’attentat… Ce qui fait leur attachement à d’autres valeurs que les nôtres

Moi, en réaction, je veux, en 2017, un président islamique. Je voterait donc au choix et en alternance :

  • Mohamed hollande
  • Mouloud sarkozy
  • Fatima la peine
  • Ben Mélenchon
  • Arafat primaire
  • Oméga secondaire (et peut-être trinaire, pour la santé de l’O-méga (comme dans octet-bit)

et parce que chez eux seul allah se prend la grosse tête de la majuscule, je m’inisculise le blaze des candidats, qui rappelons le ne sont pas au dessus de nous (ou du moins pour moi, au dessus de moi, et comme je signe minuscule…. )

 

 

http://free.niooz.fr/s/free/islamisme-l-autriche-impose-un-couvre-feu-pour-les-migrants-apres-des-agressions-sexuelles-sur-les-femmes-10063622.shtml

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  (lendemain du Vendredi, réputé jour de chance…) au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi
 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3, citoyen, pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


Une sélection  de digests :

  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :