-

keg – 175 Mars = 22/08/2016 – L’Homme n’est pas l’état…. Si le second est mauvais, le premier doit-il payer (dettes, conséquences, destruction…. )? Non!

Publié le

Le choix du jour : «l’état sombre» ou «l’Homme survit»

   Je ne suis ni « Charlie », ni « Charlot », ni « bi », mais que « Français – Français »

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

 

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  … 05/07/201 = la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

Doit-on faire les frais de la faiblesse des dirigeants? Non si on se dit « responsable »! Les états peuvent « sombrer »(par incapacités et absence d’abnégation), l’Homme ne sombre que s’il le veut….. !

….. et avec un peu de recul….

La faiblesse, arme des faibles ne peut répondre à l’agressivité velléitaire des volontaires. La force ne doit pas attendre les ordres, elle est ou elle n’est pas et si elle n’est pas, nul n’interdit d’apprendre à la pratiquer…. Il suffit de vouloir et de ténacité…..

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

La faiblesse de l’occident

La faiblesse de l'occident, par Claude Bourrinet

Si l’émotion est une réaction humaine, la pensée l’est aussi. Si la première se manifeste dans l’immédiateté et la sensibilité, la seconde répugne à se mêler d’affectivité. Or, ce qu’il est convenu d’appeler la « toile » véhicule un vaste réseau mouvant et effervescent de réactions pathétiques. Dans la société de masse où nous nous situons, où les cloisons qui délimitaient les domaines d’expression de l’humain ont sauté, elles valent comme pensées.

Je souffre, je suis anxieux, je hurle, je hais, j’adore, donc je cogite, donc le suis.

On trouvera, dans ce flux d’adrénaline, tout ce qu’il faut, pour tous les goûts. Des messages d’amour destinés à la communauté musulmane, forcément innocente, comme aurait pu dire Marguerite Duras, jusqu’aux diatribes haineuses contre l’Islam, pour n’évoquer que les deux pôles d’un spectre bariolé de nuances émotionnelles. A partir de ces pulsions, on induit des analyses :

  • les terroristes ne sont qu’une minorité,
  • les Mahométans étant tout aussi victimes que les « mécréants »,
  • ou bien la France est minée par un islamisme rampant qui, comme jadis le marxisme, sape les fondements de l’Occident.

La complexité du monde se conjugue difficilement avec la simplicité du sentiment. Toute mère verra son enfant comme le plus beau des bébés, même si ce n’est pas vrai. En tant qu’homme, j’éprouve de la pitié, une immense compassion pour les victimes d’un terrorisme atroce, tout en me souvenant que toutes les « civilisations », même les plus « avancées », sont en mesure de tomber dans la barbarie.

Quoi qu’il en soit, il faut bien essayer de chercher les raisons qui nous livrent, comme des moutons promis à l’égorgement, au couteau du bourreau. Il est nécessaire de savoir pourquoi l’arbre est pourri par un parasite qui le destine au délabrement, puis à la mort.

Et ce n’est pas l’Islam, que je vois alors, comme unique responsable, mais notre faiblesse, notre jouissance mortifère à nous abandonner aux plaisirs les plus vulgaires, notre lâche capitulation devant les facilités bêtes et sales de la société matérialiste et marchande. L’âme nous fait défaut, l’ « anima », la vie. Comme s’interrogeait déjà Soljenitsyne, en 1970 : « Les forces du Mal ont commencé leur offensive décisive. Vous sentez déjà la pression qu’elles exercent, et pourtant, vos écrans et vos écrits sont pleins de sourires sur commande et de verres levés. Pourquoi toute cette joie ? » J’ignore si c’était le mot « joie » qui traduisait le mot russe, utilisé lors de la remise du prix Nobel au dissident orthodoxe. Peut-il s’agirait-il plutôt de griserie, d’ivresse, voire de rigolade. De divertissement, disait Pascal.

Toujours est-il que la comédie vaine et sotte doit cesser, quand viennent les Visiteurs du soir.

C’est dans la langueur de l’endormissement dû à la satisfaction des bas instincts que la civilisation périclite et disparaît…. Toutes les anciennes ont péri de la même façon.

Celle de Rome s’est dissoute dans les orgies et la crapulerie des sénateurs…. Pour nous ce seront celles des politicards ne cherchant qu’à se hisser au dessus du pékin en toute impunité (grâce à l’immunité, entre autre et la faculté de se voter des lois d’avantages, en imposant des lois de contraintes pour le peuple). Quand une société se clive de telle façon, la fin n’est plus loin….

Et ce ne sont pas des oies blanches qui sauveront la capitale, mais bien des femmes en noir qui voileront la ripoublique….

C’est le pris à payer pour avoir accepté qu’un « E » se transforme en « I », petit à petit. Nous sommes à l’époque des règlements de comptes!

 

 

http://www.alain-benajam.com/2015/11/la-faiblesse-de-l-occident-par-claude-bourrinet.html

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

 

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

PME « made in France », impôts, démocratie… Les 10 propositions chocs de Montebourg

PME "made in France", impôts, démocratie... Les 10 propositions chocs de Montebourg
Arnaud Montebourg se lance dans la course. (PHILIPPE DESMAZES/AFP)

Après s’être déclaré candidat à la présidence de la République, le théâtral Arnaud Montebourg a déroulé un long discours de 18 pages, jalonné d’appels au volontarisme politique et de piques à l’égard de François Hollande, dont le bilan est « indéfendable ».

 

  • Réserver pendant une période de huit ans, le temps que la France se réindustrialise, 80 % des marchés publics des collectivités locales de l’Etat, et de ses hôpitaux, aux PME travaillant sur le sol national (qu‘en est-il des sociétés yant leur siège à l’étranger, mais ayant des filiales en France. Ou alors des sociétés dont le siège est en France, mais avec une majorité de capitaux en fonds de pension étrangers?).
  • La suspension unilatérale (et définitive) de la directive sur les travailleurs détachés.
  • Une annulation progressive des hausses d’impôts de ces cinq dernières années sur les revenus du travail des classes moyennes et populaires.

« Nous assumerons les sanctions car je préfère payer des amendes plutôt que laisser mourir l’économie française ».

En réalité, ces amendes ne sont pas vraiment la préoccupation d’Arnaud Montebourg qui appelle tout bonnement à « dépasser les traités européens ».

Montebourg – Hamon : deux frondeurs, une seule place

Reconstruire l’Europe par la zone Euro

« Vous votez pour la gauche française et vous avez le programme de la droite allemande. Vous votez non au référendum sur le Traité européen et vous voyez adopté le oui », a lâché à la tribune Arnaud Montebourg. Pour y remédier, l’ancien ministre veut, en étant élu, obtenir « un mandat non négociable, inflexible et irréfragable de dépassement des traités dans l’intérêt général européen et dans l’intêret national de la France ».

  • Programmer la fin des règles fixant l’austérité budgétaire et monétaire contenues dans les traités de Maastricth et de Lisbonne, et notamment celle qui contraint les Etats membres à ne pas dépasser 3% de déficit.
  • La création d’un gouvernement économique de la zone Euro. Et, pour qu’il ne soit pas « fictif ou fantoche, il doit pouvoir contrôler les décisions de la BCE, les orientations budgétaires européennes exercées en commun et celle des états membres ».

Le retour du service militaire 

Ce sont de loin ses propositions sociétales institutionnelles qui ont été le plus applaudies dimanche après-midi à Frangy-en-Bresse. Afin de lutter contre le terrorisme, l’ex-ministre de l’Economie a proposé de rétablir un service national, « civil et militaire, égalitaire et universel (…) obligatoire pour une durée de six mois ». Il a également avancé plusieurs propositions radicales pour réformer la démocratie française :

  • Le rétablissement du septennat, non renouvelable.
  • La réduction du nombre de députés de 577 à 350, dont 50 élus à la proportionnelle intégrale.
  • Le sénat sera réduit à 200 membres. Dont cent seront tirés au sort sur les listes électorales à raison de un par département.(on ne peux faire un système bâtard, à moins de vouloir des résultats bâtards. C’est ou la proportionnelle à 100% – seule vraie démocratie – ou le système actuel anti-constitutionnel et à tout le moins anti-démocratique)
  • L’entrée à l’Ecole nationale d’administration sera réservée aux citoyens ayant déjà une expérience professionnelle avancée. 

 

Il est (re)venu, le temps des grandes promesses….. ! C’est normal, le Français ne vit que de cela…. un peu d’espérances pendant quelques mois pour 5 ans de constats de pigeonnage!

Apparemment l’arno ne s’affranchira pas en gai, mais éviter le barrage de la primaire (indigne de lui et de sa grandeur)…. C’est indigne de lui, il mérite mieux que cela, lui qui a osé fronder le front socialiste devant son maître. Nul ne pourra supprimer son soutient à son grand ami François et son parti de souteneurs  » julot-casse-croute » (il en est de même à droite et ailleurs).

La supposée différenciation ne sert que ses propres intérêts et sert à amuser la galerie. Il a soutenu les promesses de son prédécesseur et son départ n’est pas dû à un désaccord sur les promesses non tenues, mais à un limogeage, en bonne et due forme, pour non respect de la discipline gouvernementale….

Tant que nous aurons des candidats issus du système…. point d’espoir à l’horizon. Nous voulons du sang neuf et surtout « vierge » de toutes magouilles claniques.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/election-presidentielle-2017/20160821.OBS6623/pme-made-in-france-impots-democratie-les-10-propositions-chocs-de-montebourg.html

 

****

 

Sur la route des vacances, gare à l’arnaque « à l’irlandaise »

 
Sur la route des vacances, gare à l'arnaque "à l'irlandaise"
 

La gendarmerie nationale a récemment publié, sur son compte Twitter, un avertissement destiné aux usagers de l’autoroute, évoquant l’arnaque dite « à l’irlandaise ».

 

Cet été, au grand dam des autostoppeurs honnêtes et des familles en détresse, il faudra se méfier des personnes postées au bord de l’autoroute. Méfiez-vous en effet du procédé de l’arnaque « à l’irlandaise », révélé samedi dernier par la Gendarmerie nationale sur son compte Twitter.

Afin d’extorquer jusqu’à 900 euros à leurs victimes, selon Le Particulier, une fausse famille irlandaise parlant anglais se rend tout d’abord sur une aire d’autoroute. Prétextant une panne d’essence aux automobilistes assez généreux pour accepter de les aider, ses membres demandent ensuite de l’argent pour acheter du carburant. Ils proposent même, pour prouver leur « bonne foi », de signer une reconnaissance de dette, en réalité un faux document.

La terreur des aires

L’avertissement de la gendarmerie a été lancé après l’arrestation, mercredi dernier dans la Drôme, d’un escroc de 26 ans pris en flagrant délit sur l’autoroute A7. Seul ou accompagné d’une femme et de plusieurs enfants, il aurait trompé deux familles de touristes en usant de l’arnaque dite « à l’irlandaise ».

Selon Le Dauphiné Libéré, l’homme s’est violemment défendu, blessant deux gendarmes. Les autorités conseillent donc de ne pas intervenir, mais d’appeler le 17 en cas de comportement suspect. La technique, qui a fait des émules dans la Sarthe et dans la Marne notamment, a été beaucoup remarquée sur les aires d’autoroute mais aussi dans certains parkings isolés.

 

Preuve est encore faite que l’on a des idées en France…..

Génial!

 

http://www.planet.fr/magazine-auto-sur-la-route-des-vacances-ne-soyez-pas-victime-de-larnaque-a-lirlandaise.1150411.1501.html

 

****

  

 

La racaille, ferment du djihad?  –  La violence est un continuum

Il faut faire le lien entre la culture de la violence du milieu délinquant qui impose sa domination dans les cités ghetto et la radicalisation religieuse des terroristes.

djihad islam banlieues racaille

« La Haine », 1995.

Les « fous », si tel était le cas, agissent de toute manière selon l’univers mental qui les imprègne, or, ces prétendus psychopathes agissent bien dans le sens de la violence djihadiste. A ce que l’on peut savoir il y a également des psychopathes chez les chrétiens ou les bouddhistes, ils ne pratiquent pas le meurtre de masse à répétition au nom de leur croyance.

Violence protéiforme

Le fond de l’affaire n’est-il pas d’abord la culture de la violence qui imprègne des pans entiers du territoire et leurs populations captives ? Une violence construite sur la haine de la France et des Français et qui forme un bloc compact et cohérent. (Pourquoi ne pas avoir mis en pratique : « la France, on l’aime ou on la quitte!)

Ne faut-il pas alors globaliser la problématique de la violence et saisir ses liens avec l’immigration de masse incontrôlée et la crise identitaire française pour comprendre le phénomène historique auquel nous sommes confrontés ? Les Français ressentent confusément la logique de ce continuum de la violence mais ne peuvent l’exprimer car leurs dirigeants et leurs médias interdisent ces connections en faisant de la violence radicale un phénomène en soi, coupé de son environnement culturel local, qui résulterait d’un processus quasi individuel !

Ce qui permet aux médias de gloser de manière  stérile sur le fait de savoir si tel ou tel type de violence relève de la délinquance, de la psychiatrie ou du religieux. Tout est lié et tout se mêle, évidemment ! Et le profil majoritaire des terroristes en témoigne.

Il faut ainsi clairement faire le lien entre la culture de la violence du milieu délinquant qui impose sa domination dans les cités ghetto et la radicalisation religieuse. La culture de la violence, quasi légitimée et si peu réprimée, est bien la matrice de la violence terroriste et religieuse. La violence ne se limite pas au terrorisme ; contraindre les femmes à porter le voile ou ne plus sortir comme elles le veulent, attaquer en meute des femmes européennes, laisser des pans entiers du territoire être contrôlés par des bandes, racketter les « babtous fragiles », permettre et promouvoir  des chansons qui profanent la France et les Français ou appellent au meurtre de policiers, c’est déjà ouvrir la voie au terrorisme.

L’inconscient meurtrier

Les classes dirigeantes européennes ne peuvent poser et accepter ce diagnostic car il engage, de fait, leur responsabilité : comment ont-elles pu, au fil des décennies, laisser de telles situations de tension et de violence s’installer aussi massivement ? Il est naturel qu’un environnement pathogène, où les règles ordinaires de la sociabilité « civilisée » sont sans cesse bafouées, entraîne des comportements pathologiques, dont la violence meurtrière est une des formes d’expression. Le déséquilibre des comportements individuels n’annule pas la portée politique du geste assassin, au contraire même, il en est un marqueur essentiel.

L’immigration de masse dans les conditions dans lesquelles elle a fonctionné depuis plusieurs décennies est un phénomène de pathologie collective qui participe de l’émiettement de sociétés fragiles aux identités incertaines. Sur ce terrain dévasté toutes les manipulations psycho-idéologiques sont possibles et la déstructuration identitaire ne peut qu’engendrer une multiplication des personnalités déséquilibrées, voire psychotiques.

La tension identitaire est au cœur même de la pathologie sociale qui engendre une multitude de comportements violents dont les formes sont multiples et évolutives. La biographie des terroristes montre bien ces interconnexions entre sous-culture légitimée des cités, un certain rap est au cœur de cette dynamique, délinquance organisée et radicalisme religieux. Il n’y a pas de contradiction comportementale entre la culture de la drogue, la sexualité prédatrice, la violence anarchique, l’individualisme consumériste forcené, et l’engagement djihadiste. Ces différentes phases se déroulent dans un même contexte socio-culturel, où le sentiment de rejet du pays hôte et la pulsion de légitime prédation sur ses habitants forment le substrat d’une culture que la bien-pensance qualifie, sans honte, de « populaire » !

Il est presque cliniquement compréhensible que les tensions provoquées par la cohabitation de réalités identitaires incohérentes et conflictuelles puissent provoquer chez les esprits les plus fragiles ou les plus exaltés des ruptures mentales dévastatrices ; surtout quand le sentiment d’impunité suscité par la vulnérabilité de la victime désignée facilite la décision du passage à l’acte.

Ainsi, la violence terroriste n’est que la partie la plus émergée d’une violence globale dont la nature éminemment identitaire est niée par le système idéologique dominant. Elle est l’acte vengeur d’un inconscient identitaire occulté et refoulé qui réclame son lot de victimes et de sang pour affirmer son existence. L’inconscient collectif  bafoué peut tuer quand il s’exprime.

 

Quand des escrocs de haut vol s’abritent derrière une immunité institutionnelle, ne vous plaignez pas que des obscurs transgressent les lois que ces mêmes escocs leur imposent. Il s’affranchissent de ces lois scélérates en désaccord avec les exemples imposés. Ceci posé on comprend mieux les dérives des malfrats qui, n’ayant pas cette immunité, s’abritent derrière celle de la rapidité kalach’.

Et pour faire bonne mesure on classifie acte de déséquilibré, acte de radicalisé (mais nous les sommes tous, dès lors ou l’on dénonce le déséquilibre immunitaire), acte terroriste. Seule l’intensité semblerait être le déterminant.

Certains ont les actes, certains ont les paroles, mais apparemment, les deux ne vont pas de paire! (ni de mère)

Tous les déséquilibrés ne sont pas terroristes et tous les terroristes ne sont pas déséquilibrés.

Les chrétiens (vrais ou de composition) ont la confession…. on efface tout et on recommence….!

 

 http://www.causeur.fr/banieues-insecurite-delinquance-islam-terrorisme-39726.html

 

****

 

 

Centrafrique : Les populations demandent le départ des troupes françaises

Centrafrique : Les populations demandent le départ des troupes françaises

« on ne veut pas de vous retournez chez vous »
« laissez nous gérer nos histoires nous même »

Comme d’habitude aucun média occidental ne va le montrer car cela va à l’encontre des intérêts économiques de la France.

Partout où ils vont ils prétendent qu’ils sont là à la demande de la population et que ça ne va pas durer.
De quelle population parlent-ils ?

Il y a 5 ans que l’armée française se trouve sur le sol malien alors qu’au départ leur présence ne devait pas dépasser 1 mois voire 5 semaines.

Afficher l'image d'origine

 

 

http://reseauinternational.net/centrafrique-les-populations-demandent-le-depart-des-troupes-francaises/

 

****

 

Le burkini : une rigolade ?

 Le burkini est-il une provocation islamiste, une régression de la liberté des femmes ou un accoutrement ridicule pour aller faire trempette ? Les trois, mon capitaine. C’est une question de point de vue.

Provocation fondamentaliste, sans aucun doute. Les pauvres femmes-cobayes victimes du burkini ne sont que les instruments dociles de militants du totalitarisme islamiste plus ou moins déguisés.

Deuxième interprétation : le burkini symbolise une régression de plusieurs siècles pour les femmes. Les baigneuses occidentales de la fin du XIXe siècle, dont le corps ne pouvait être vu, étaient moins couvertes que les burkiniennes du début du XXIe.

Enfin, troisième interprétation : le burkini est un nouveau vêtement plutôt raté, ressemblant à une combinaison de plongée sans en avoir la fonctionnalité. Il ne doit pas être trop moulant quand la naïade islamique sort de l’eau, sinon, évidemment, Dieu s’en offusquerait.

Si notre liberté était encore celle qui prévalait voici quelques décennies, la presse se serait amusée de cette pitoyable mascarade, aurait tourné en ridicule la parure islamique de la baignade féminine et les barbus seraient illico presto rentrés à la niche. Mais voilà, les temps ont changé : la presse se garde bien de se moquer des archaïsmes de l’islam comme elle savait si bien le faire des pudeurs des cathos coincés, les gardiens de l’islamophobie veillent et vitupèrent, et les barbus n’ont pas du tout l’intention de rentrer à la niche.

Comme disait Philippe Meyer, « nous vivons une époque formidable ».

 

C’est le burkini-facho, da!

La seule réponse, crédible et incontournable, imposer que toutes les plages soient exclusivement naturistes et nudistes. Les barbus ne s’y aventureraient plus avec leurs meufs loquetées des pieds à la tête, seul le grillage de vue limitée restant visible, à travers de faibles grilles. Et nul ne pourrait dire que c’est une mesure discriminatoire, nul n’empêchant les femmes musulmanes d’y accéder, excepté leur MEK (chez eux , un MEK peut avoir plusieurs meufs,, mais ils refusent qu’une meuf ait plusieurs MEKS… On est loin de la libéralisation des meufs). Quand ce sera l’égalité « une meuf – 4 MEKS », on pourra alors constater que l’islam est sorti de son archaïsme et ce sera enfin le paradis sur terre avec un sous multiple de 72….

 

http://www.bvoltaire.fr/patrickaulnas/le-burkini-une-rigolade,277954

 

*****

 

 

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015  au :

État d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on n’a que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps, déjà, en 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

 

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution-citoyenne). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

 au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :