-

keg – 161 Mars = 08/08/2016 – On se dédouanne comme on peut et comme on veut. On ne déclare plus la guerre, on la fait….. en aveugle et sourd!

Publié le

Le choix du jour : «déclaration en douanes» ou «guerre sans douanes»

   Je ne suis que Français – Français

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

 

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  … 05/07/201 = la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

Vous n’avez rien à déclarer demandait-on aux frontières d’avant Schengen. Si, maintenant et donc après, c’est la guerre à la contre-bande des pouvoirs!

….. et avec un peu de recul….

La guerre-croisade est commencée avant que d’avoir été déclarée….. Est-ce à dire que nous ne pouvons plus que vivre des invasions barbares (Barbarosa, Pearl Harbour, ….. Tours jumelles,…. ), victimes des vikings modernes ….

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Fini les jérémiades… À la guerre comme à la guerre !

 Bataille de Poitiers.
La Bataille de Poitiers (25 octobre 732).
Tavleau de Charles Steuben (1837).
 

Le droit du sol fait naître une jeunesse, nationale malgré elle, qui éprouve de la haine pour la France.

 L’inflation des commentaires oiseux et des polémiques débiles démontre la confusion des gouvernants dont le verbiage révèle qu’ils ne savent plus que dire face à la fatalité subie. Désormais, les actes monstrueux répétitifs sont signés au nom de l’ennemi qui a déclaré la guerre à la France et à l’humanité. Face aux fous d’Allah, le peuple refuse de s’agenouiller et de se laisser égorger, car le mal n’a jamais terminé son œuvre de haine et de mort.

Seuls les actes immédiats et forts comptent plus que les paroles ou le report à la prochaine réunion du Parlement. Le gouvernement et la classe politique doivent se dépêtrer des embarras des droits de l’homme et de l’État de droit, qui sont invoqués comme un barrage infranchissable à la barbarie, dans l’esprit de la ligne Maginot qui évite de prendre les efficaces mesures de riposte. La réaction doit se situer sur plusieurs niveaux d’une politique globale, cohérente avec l’état de guerre et conforme à l’état d’urgence.

D’abord, il importe d’attaquer l’ennemi avant qu’il ne reprenne l’initiative et ne pas attendre le choc suivant pour compléter la liste à court terme des mesures à prendre. Au préalable, il importe de créer un climat de fermeté et de dissuasion. Il ne s’agit certes pas de stigmatiser ou de compromettre certains milieux, pour éviter les reproches de l’amalgame. Il suffit seulement de traiter différemment l’islam religieux, appelé à s’ouvrir à sa réforme, et l’islamisme, forme de barbarie terroriste.

Quelques décisions préventives feraient comprendre opportunément le sens de la lutte menée par le gouvernement :

– Convoquer les représentants de la population musulmane afin d’exiger, en toute clarté, la condamnation explicite, non pas seulement des actes mais également des auteurs de ces odieux assassinats. À cet effet, ces monstres devraient être exclus de la religion musulmane. L’Église catholique n’hésite pas à recourir à l’excommunication à l’encontre des hérétiques et des ennemis de la foi. Il n’est plus possible de tenir un double langage.

– Procéder à l’expulsion de plusieurs imams repérés et poursuivre la fermeture des mosquées salafistes.

– Interpeller systématiquement et progressivement les individus fichés « S », qui doivent être mis hors d’état de nuire, après interrogatoire et perquisition révélant des moyens juridiques de transfert à la justice. On ne peut pas attendre le prochain carnage pour anticiper la riposte.

– L’application stricte de la loi républicaine en obligeant le respect de la laïcité, excluant sur la voie publique tous les signes ostentatoires de religion (vestimentaires, alimentaires, langage).

Une politique globale doit également combattre à la source le terreau favorable au terrorisme, notamment deux formes d’immigration trompeuse. D’une part la suppression de la binationalité de circonstance, d’autre part la disparition du droit du sol, conformément au Code civil qui ouvre la nationalité française à l’enfant né d’un père ou d’une mère français. La voie de la naturalisation contrôlée demeure ouverte à tous ceux qui veulent sincèrement devenir français. La noble tradition française du droit du sol correspondait à la protection de ceux qui étaient victimes de persécutions, qui avaient besoin d’aide humanitaire, ou qui représentaient l’élite de la culture et de l’art. C’était l’honneur de la France d’en faire des citoyens français. Or, actuellement, le droit du sol fait naître une jeunesse, nationale malgré elle, qui éprouve de la haine pour la France, parce que la République, affaiblie et privée de ses ressorts, est incapable non seulement de proposer un emploi, mais surtout de délivrer un message exaltant de patriotisme.

Tout angélisme est faiblesse. Toute résignation est trahison. Toute résilience est hypocrisie. Toute passivité complice est signe d’intelligence avec l’ennemi.

 

Qu’est une guerre sans ennemi identifiable?

Qu’est une guerre sans ennemi identifié?

Qu’est une guerre où l’on n’est pas capable de déjouer les plans de l’ennemi supposé?

Qu’est une guerre déclarée par une élite et elle seule?

Qu’est une guerre où les belligérants sont indéfinis?

Souvenez vous que pour l’Algérie, on ne parlait que d’opérations de maintien de l’ordre et non de guerre, ce qui n’empêcha pas que l’on décernât, à tour de bras titre de « morts pour la France » et de « Pupilles de la Nation juifs ou non » (au temps où cela voulait encore dire quelque chose que la mort pour la France et ce jusqu’en Juillet 2000) et que l’on écoulât des stocks de légion d’honneur (invendues). Ce n’est que bien des années après les accords d’Evian que l’on osât parler de guerre!

Maintenant on met la charrue avant les beaufs!

Que faut-il craindre pour le 25 Octobre 2016? La paix? Normalement, nous eussions dû sortir de l’état d’urgence normal…….. Hélas il a été prolongée de 3 mois de plus, par la droite, appelée au pouvoir en 2017. On se sert avant! Il y a fort à parier qu’en Janvier on prolongera…..

 

http://www.bvoltaire.fr/paulbernard/fini-les-jeremiades-a-la-guerre-comme-a-la-guerre,275469

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

 

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

 

Attaque à Charleroi : enquête ouverte pour « tentative d’assassinat terroriste »


Thousands of Deadly Islamic Terror Attacks Since 9/11

(http://www.la-meilleure.com/attaque-a-la-machette-a-charleroi-une-tentative-dassassinat-terroriste/)

« Nous avons été informés par le parquet fédéral qu’une enquête a démarré immédiatement pour tentative d’assassinat terroriste (…) compte tenu d’un certain nombre d’éléments apparus immédiatement », a indiqué Charles Michel, en référence au fait que l’assaillant, avant d’être abattu, avait crié « Allah Akbar » (Dieu est le plus grand).

Mais ce dimanche, le parquet fédéral belge a annoncé que l’assaillant était un ressortissant algérien de 33 ans connu de la police « pour des infractions de droit commun mais pas pour des faits de terrorisme », et séjournant en Belgique depuis 2012, sans donner plus de précision. 

Réuni dès samedi, l’organisme indépendant chargé de l’évaluation de la menace terroriste en Belgique a décidé de maintenir son niveau inchangé.

Celui-ci se situe au niveau 3 pour le pays de manière générale (correspondant à une menace « possible et vraisemblable »), sur une échelle en comprenant quatre. Concernant spécifiquement les policiers, ce niveau est maintenu un cran en-dessous, à un niveau 2, avec une « vigilance particulière »

C’est une troisième policière qui a alors ouvert le feu et abattu l’assaillant, décédé plus tard à l’hôpital.

 

En Belgique, il n’y a pas l’état d’urgence. De plus ils ne sont pas en alerte maximale. Il est vrai que cela leur laisse des champs de manœuvre pour lutter efficacement contre le terrorisme…. Mais peut-être, aussi, sont-ils plus efficaces que notre triumvirat gouvernemental terroriste…….!

Par contre ce qui semble une donnée, maintenant, immuable de l’€urope, c’est la simplification des procédures : assassinat systématique des assassins, sans autre forme de procès (et donc sans chercher à comprendre et connaître le pourquoi (serait-ce si gênant que cela pour nos dirigeants?). Il est vrai que cela permet des économies substantielles : mois d’hébergement gîte et couvert, pouvant durer plusieurs années, frais de procès et procédures…..  puis temps de condamnation….. Sans compter que les tribunaux, les prisons sont surchargés et que l’époque est aux économies.

Il y a donc deux nouvelles classes de la présomption :

  • innocence pour les élites
  • culpabilité pour les autres

Il parait que certains pays sont régis par « liberté -Égalité – Fraternité » et que cela semblerait être pour les meilleurs des pays, le PQ servant à se torcher le cul après étrons « parlementarisés (*)….. « . La lutte des classes est du temps passé!

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160807.OBS5939/attaque-a-la-machette-a-charleroi-une-tentative-d-assassinat-terroriste.html

 

****

 

L’ancien juge antiterroriste Marc Trévidic promet une « année épouvantable » à la France

L'ancien juge antiterroriste Marc Trévidic promet une "année épouvantable" à la France

« L’année va être épouvantable jusqu’aux élections (la présidentielle 2017, Ndlr). Car la tentation va être trop grande pour l’Etat islamique de se concentrer sur la France à cause de cet événement. On est dans une guerre en temps de paix », a-t-il notamment déclaré.

« Ca peut durer dix ans avant qu’on commence à respirer »

Est-ce à dire que pendant ces 10 ans, plus de :
  • braderie de Lille
  • Gala interceltique
  • tour de France
  • compétition de footage de gueule (€uro ou pas)
  • défilé du 14 Juillet
  • concerts,
  • théâtres
  • commémorations
  • élections
  • rassemblements de plus de 5 personnes (finies les réunions de famille)
  • plus de transhumance sur les routes de vacances
  • villégiature de changement….. (mer montagne, campagne,….) pour les vacances
  • ciné
  • processions
  • grands commerces…..

La liste à l’envers, peut-être complétée par vos soins. Tous lieux propices aux soldats de allah et où ils font leurs plus gros scores…..  La compét’ internationale est lancée. La palme revient, pour le moment, au Bataclan avec un score de 130. Qui fait mieux….. ? On ne nous dit pas encore le gain qui sera attribué au vainqueur du tournoi…. (ce sera la surprise. Calife?)

Qu’est-ce que l’on va s’emmerder…… Il ne restera plus que la télé…… Cela va être chouette, on va bouffer de la pub jusqu’à l’obésité!

Que d’économies (infrastructures, organisations, déplacements,…… ). Cela implique comme corollaire que les impôts vont baisser. On aura au moins gagné cela

http://www.planet.fr/societe-lancien-juge-antiterroriste-marc-trevidic-promet-une-annee-epouvantable-a-la-france.1143008.29336.html

 

****

  

Najat Vallaud-Belkacem face au terrorisme: cynisme ou impuissance?  –  Adresse à la ministre de l’Education

 

Sa solution pour protéger nos écoles du terrorisme? Des postes de professeurs supplémentaires!

najat vallaud belkacem ecole

Najat Vallaud-Belkacem, mars 2016. Sipa. Numéro de reportage: 00748563_000037.

Le précédent Merah

Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut voir. François Hollande a donc laissé  s’épanouir l’ambigüité d’une ministre dont les propos et les actions étaient avant tout calibrés pour servir ses ambitions personnelles. De la com’, des sourires et du vent. Beaucoup de légèreté dans un climat de plomb.

« Nous n’avons pas attendu les attentats pour agir : réarmer l’école, c’est y mettre des professeurs et des professeurs formés ». Un aveu d’impuissance. Un cynisme écœurant.

La femme qui ne voulait pas savoir

Dès le 25 novembre 2015 la circulaire n°2015-206 sortait, plaçant une fois de plus les directeurs, éternels lampistes, seuls et sans moyens en première ligne du dispositif. J’encourage chacun de vous à la lire et à poser les cinq questions suivantes par l’intermédiaire de leurs délégués de parents au directeur de l’école de leur enfant :

1)      Existe-t-il  dans l’établissement une salle permettant un confinement en cas de tempête ou d’attaque terroriste, c’est-à-dire sans aucune fenêtre ou équipée de volets solides et de portes fermant à clef ?
2)      Dispose-t-on du personnel suffisant pour assurer une surveillance à l’entrée sur les temps scolaires mais aussi  périscolaires ?
3)      Le directeur dispose-t-il d’un téléphone portable de fonction lui permettant d’être joignable à tout moment en classe par les autorités?
4)      Le directeur a-t-il pu rencontrer des membres  de la police ou de la gendarmerie afin de « mettre en place le dispositif de vigilance accrue » demandé par la circulaire ?
5)      Combien y a-t-il d’enseignants ayant une formation aux gestes de premiers secours de moins de cinq ans?

Vous risquez fort de découvrir que

  • nos écoles sont angéliquement ouvertes sur l’extérieur au nom du « vivre ensemble » et de l’architecture moderne.
  • Que la sécurité de nos enfants repose sur l’investissement personnel des équipes qui compensent l’absence d’équipement par la mise à disposition de leur téléphone personnel.
  • Que les forces de l’ordre  n’ont pas voulu ou pu se déplacer malgré l’appel du directeur et  même, peut-être, qu’en conseil d’école, les élus ont balayé d’un « ici, on ne risque rien » moqueur les demandes d’aide et d’équipements.
  • Et lorsque vous saurez, qu’en plus, l’essentiel des formations de l’année scolaire 2015-2016 a porté sur les nouveaux programmes ou  rythmes scolaires et non sur les gestes qui sauvent ou la gestion de situation de crise, vous serez atterrés.

Y a-t-il urgence à ne rien savoir?

Alors que faire ? Il y a peu à attendre de Najat Vallaud-Belkacem : elle sent proche la fin de Sardanapale et redoute le sort des favorites. Sur ce délicat sujet, son silence sera du même souffle que celui face au salafiste Idriss Sihamedi sur Canal +. Il convient d’être prudente si l’on veut pouvoir trouver refuge dans quelque circonscription assise sur un vote communautariste. Il n’y a pas plus à espérer d’un François Hollande qui est de cette gauche embarquée dans le tramway nommé Désir des années Mitterrand et s’est construit en opposition à un père sympathisant de l’O.A.S..

Il appartient donc à chacun d’utiliser son pouvoir de citoyen auprès des élus locaux, des députés et des inspections académiques pour que la sécurité soit une action pragmatique de terrain et non des directives inapplicables d’officines. Aujourd’hui, il est bien plus urgent  d’équiper les directeurs de téléphones portables que d’offrir aux  élèves des tablettes. Il doit être prioritaire de former systématiquement les enseignants aux gestes de premiers secours au lieu de leur faire subir un formatage idéologique à la gloire de réformes désavouées par les français. Il est essentiel d’exiger que des travaux de sécurisation des locaux scolaires soient entrepris.

Les loups sont déjà dans la bergerie. N’attendons pas passivement que les agneaux soient leurs prochaines proies.

 

Le citoyen-milicien! Cela ne vous rappelle rien? La belle Kacem, bi de nature et de destination…… Qu’elle étoile filante qui nous glisse entre les doigts et surtout la compréhension…. Que retiendra t-on de son marocain…… d’origine. Et que devient la fonction (n’y aurait-il pas conflit d’intérêts?) de membre du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger  attribuée par le roi Mohammed VI  – et sa situation :  13 – Patrimoine 2014 – Najat Vallaud Belkacem

 

http://www.causeur.fr/najat-vallaud-belkacem-ecole-terrorisme-39544.html

 

****

 

Que cache en réalité l’évacuation de la Tour Eiffel?

Que cache en réalité l’évacuation de la Tour Eiffel?

« C’est un exercice de simulation en interne, comme il s’en fait des dizaines par semaine, qui a mal tourné. Il y a un employé qui a pensé que c’était réel. Et la tour Eiffel a été évacuée », d’après la version officielle de la police.

Pourtant, Pierre, un témoin sur place a confié une information assez curieuse.

« Je me suis approché d’un policier et il m’a gentiment expliqué que l’entrée était seulement libre aux visiteurs détenteurs de billets d’accès au restaurant de la Tour Eiffel, qui se trouve au sommet, et non aux visiteurs ordinaires. Je lui ai demandé aussi quelle personne VIP était là aujourd’hui pour qu’on interdise de laisser ainsi entrer les gens ordinaires. A quoi il m’a répondu que des politiciens étaient là-haut. A mon avis, vu le nombre de policiers, Hollande y était présent ».

De toute évidence, François Hollande n’y était pas. Le président français était à ce moment-là à Rio, pour la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques. Mais M.Hollande n’est pas le seul homme politique qui aurait pu participer à un tel dîner.

Bref, peu importe de quel politique il pourrait s’agir, une seule chose semble évidente: ce personnage s’est servi de l’état d’urgence décrété dans le pays afin d’organiser une fête et s’est complètement moqué des touristes qui voulait visiter le légendaire monument.

Quoi qu’il en soit, même si l’on fera des dizaines de suppositions, « l’énigme » de l’évacuation de la Tour Eiffel reste pour l’instant non dévoilé.

S’agit-il du dîner pour les hautes personnalités, qui se sont simplement servis de l’état d’urgence, de la fausse alarme ou de l’exercice de simulation en interne? Ou alors peut-être est-il préférable de mal interpréter les paroles de cet agent un peu trop honnête…

 

Rien de tel que l’état d’urgence pour pouvoir se réunir au restau du coeur de la tour Eiffel. On est de la haute gouvernance ou on ne l’est pas. Si cela ne procure quelques petits avantages où serait la grandeur de la tâche. Il est vrai que les terroristes ne visent que les bas étages, c’est bien connu et ils composent avec le haut du panier des crabes….. N’y voyez aucune allusion à la Peyrefitte de ma part. Ce serait au plus un constat se voulant de bon sens. « Quand le terrorisme sévira la socia-lie tremblera » (de peur au nom du « vivre ensemble »)!

L’état d’urgence, c’est pour protéger les petits de la possibilité de vouloir s’opposer. pas pour les grands qui nous disent ce que nous devons faire….. Pour eux la seule urgence est de durer, encore et encore….. jusqu’à plus soif!

 

http://reseauinternational.net/que-cache-en-realite-levacuation-de-la-tour-eiffel/

 

****

 

 

 

*****

 

Première monnaie d’Etat et première arnaque

L’or est une monnaie-marchandise.

Nous vivons actuellement dans un monde de monnaie-dette depuis 1971, date de la fin du Gold Standard ou encore de l’étalon-or. 
Ils oublient qu’avant la monnaie-métallique, au commencement était la dette, comme le rappelle David Graeber dans son ouvrage Dette : 5 000 ans d’histoire. En effet, le troc devient vite incommode dès qu’il n’est plus possible d’avoir un échange instantané comme :
“un silex taillé contre une de tes peaux de bison”. Que faire si la réponse est “désolé, je n’ai pas besoin de silex, mais plutôt de sel…” ?
Ou même si l’échange proposé est un contrat à terme “un silex contre les défenses du mammouth que je vais tuer avec ton silex” ?
Oui : l’économie d’avant la monnaie-métallique était donc sous l’emprise du “créditisme”. En dehors du troc, il y avait la dette.
Qui dit dette dit témoins, registres, et surtout confiance. Sans surprise, les témoins et teneurs de compte se trouvaient dans le clergé et le pouvoir politique. Le métal comme monnaie permit d’augmenter et d’étendre les échanges. Au lieu d’échanger quelque chose contre quelque chose, on échangeait quelque chose contre de la monnaie-métallique. Cette monnaie était elle-même quelque chose qui avait le mérite d’exister sans registres, sans scribes, sans témoins, sans confiance. Les échanges se multiplièrent, les monnaies aussi.
Les premières monnaies étaient privées. Les plus fiables devenaient les plus prisées, peu importe qui les émettait ; certains émetteurs de monnaies appréciées étaient des pirates !
L’or et l’argent se sont petit à petit imposés par l’usage. Même avec ces métaux nobles, Aristote – qui contrairement à Platon défendait la monnaie-marchandise – note dans Politique que contrôler l’or ou l’argent et la pureté (titrage) de ces métaux, peser mais aussi vérifier les moyens de pesage ralentissent les transactions.
Entre en scène, au VIème siècle avant Jésus-Christ, Alyatte, richissime roi de Lydie et père de Crésus., qui va émettre la première monnaie signée et frappée par un Etat (Philippe Simonnot et Charles Le Lien, La Monnaie, histoire d’une imposture). Statère en or de 8,01 g frappé par la Lydie
Compter suffit, plus besoin de peser ou d’analyser un métal. La monnaie devient ainsi un “service public”. Dès les premières années d’existence de cette monnaie officielle, les dérives commencèrent. Voilà que Crésus a des ambitions pour la Lydie : elle vient d’échapper aux griffes de l’Assyrie et Crésus entend mettre sous sa coupe plusieurs cités grecques marchandes. Les impôts tombent, sous la forme de prélèvements et de tributs (Olivier Picard, L’Invention de la monnaie et les Empires, de Crésus à Cyrus le Perse et aux Grecs, La Nouvelle Revue géopolitique, numéro 106, juillet 2009.) Sournoisement, Crésus dilue l’électrum naturel en augmentant la part d’argent. L’électrum naturel comporte près de 75% d’or, l’électrum artificiel des statères de Crésus n’en comportait plus que 50 à 55%. Sachant que la valeur relative de l’argent et de l’or était à l’époque de un à 10, les bénéfices du Trésor lydien furent gigantesques. L’affaire se termina cependant mal pour Crésus qui fut limogé par les Perses. Ces derniers imposèrent alors leur système monétaire en or.
Ce qui est important dans cette histoire et qui n’échappera pas à votre immense sagacité, cher lecteur, c’est que l’or permet de s’affranchir des “autorités de tutelle”.

Ceci est utile puisque la première monnaie étatique fut aussi la première à être manipulée par son émetteur qui prétendait en être le garant. En ce sens, le “créditisme” est une régression qui permet simplement à la puissance publique plus de souplesse pour enfumer une population naïve. C’est la monnaie-dette qui est une relique barbare et non pas l’or !

Battre monnaie c’est devenir, par force truand (de classe, certes, mais truand quand même). Rien qu’en France, relire l’histoire des ministres de la finance (de tous temps et pas seulement dans nos temps modernes) est édifiant….. Que ne compte t-on de law, de Fouquets – devenu plus tard, table d’hôtes de VIP VIP – , de Necker, connus et surtout reconnus…..(il est vrai que confondre est toujours possible quand on est aux cordons des bourses déliées, surtout quand ce sont celles des autres. Se contenter de 12 à 20 000 € quand on brasse des milliards de milliards, peut amener à confusion des genres et conflits – moraux, uniquement -d’intérêts – ce qui est à toi est à moi, mais pas l’inverse). C’est ce que l’on nomme principe de précaution pour des vieux jours.
Mais attention, ne me fêtes (à neuneu) pas dire ce que je ne veux pas. Il existe des exceptions (voir et revoir les déclarations patrimoniales des ministres, avant leur passage aux affaires….. Quand à après, nul contrôle possible. Quand on sait déjà la « qualité » des premières….. )

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence…….. du 14/11/2015 :

Etat d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on na que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps avant 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

 

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

 

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution (état d’urgence prolongé et reprolongé!) , la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution). Où en sommes nous? Et bien sûr cela ne concerne que le Peuple, pour le Peuple et avec le Peuple!

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

au 26/01/2017 – ….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

 

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Advertisements

Une réflexion au sujet de « keg – 161 Mars = 08/08/2016 – On se dédouanne comme on peut et comme on veut. On ne déclare plus la guerre, on la fait….. en aveugle et sourd! »

    k.e guillon a répondu:
    9 août 2016 à 10 h 46 min

    bonjour keg , les propositions faites dans ce blog sont a appliquer sans tarder sous peine de perdre la guerre .
    mais il semblerait que nos dirigeants soient frileux à ce sujet car ils ne veulent pas froisser leurs électeurs musulmans (les seuls qui leur reste ). c’est pourquoi nous assistons à ces discours de droite comme de gauche improductifs.quand allons nous prendre en compte la réelle menace que nous avons en face de nous .il faut que l’islam de france se mouille en excommuniant les djiadistes qui commettent ces attentas odieux . vous n’entendez aucun imam parler de cette éventualité . il faut qu’ils se mouillent ou ils ne représentent plus aucune autorité musulmane .musulmans de france prenez vos responsabilités ou partez .

    J'aime

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :