-

keg – 155 Mars = 02/08/2016 – le képi blanc appelé à être remplacé par le chèche culturel. C’est le Camerone de la légion des damnés europèenne

Publié le

Le choix du jour : «étrangers en légion» ou «légion étrangère»

  Je ne suis que Français – Français!

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

 

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  … 05/07/201 = la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

Mieux que les camps d’entraînement Afghans ou Libyens….. et en plus avec perception d’une solde de tout compte avec primes de rendements. C’est aussi cela la culture du résultat si chère à sarkozy (qui revient).

….. et avec un peu de recul….

L’enrôlement des migrants en légion de damnés européenne. …. Quel carnage avec 100 000 hyper entraînés à la mort sophistiquée et efficace. La légion Français étant, apparemment l’armée la plus efficace. A quand un amiral de la flotte européenne (fidèle d’abord et de bord à allah…..), à bord d’un sous marin nucléaire?

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Pour les migrants, la Légion étrangère ?

 
 Pourquoi ne pas créer une Légion étrangère européenne, à l’image même de la Légion étrangère française ?
 Plus d’un million de « migrants », 250.000 depuis début 2015, sont entrés en Europe. 80 % ont moins de 40 ans et, en majorité, viennent de pays qui sont en guerre, en guérilla ou sont le théâtre d’atrocités permanentes commises par certaines communautés sur d’autres pour des raisons ethniques ou religieuses.

Leur objectif prioritaire est d’obtenir soit la nationalité du pays où ils pénètrent, soit une carte de résident, ainsi que tous les avantages liés à ces statuts. Alors pourquoi ne pas leur fournir le moyen idéal pour arriver à leurs fins ?

Pourquoi ne pas créer une Légion étrangère européenne, à l’image même de la Légion étrangère française ?

  • Il s’agirait là, en s’engageant dans cette Légion, d’obtenir un moyen d’immigration privilégié. Il s’agirait là, également, de l’un des moyens les plus efficaces pour retirer les éléments les plus « indésirables » de notre société et, surtout, les immigrés qui n’acceptent pas leur intégration, nos valeurs, nos mœurs et coutumes, etc.
  • Les conditions d’engagement seraient identiques à celles de notre Légion : de 17 à 40 ans. Contrat de 5 ans. Nationalité du pays après 3 années de service ou carte de résident, s’ils souhaitent conserver leur nationalité, après obtention d’un certificat de bonne conduite. Mais également nationalité accordée immédiatement, en cas de blessure, selon la loi dite « par le sang versé ».

Après accord avec les gouvernements des pays actuellement en guerre : Syrie, Irak, Libye, Niger et j’en passe, intervention sur le terrain dans le but de mettre fin aux hostilités le plus rapidement possible.

Cette Légion étrangère européenne pourrait être encadrée par « notre » Légion étrangère, spécialisée dans les combats en milieu désertique, montagne ou jungle et dont la spécificité était justement de combattre hors de France (avec les exceptions des Première et Seconde Guerres mondiales)

Nos képis blancs ont acquis leur notoriété sur les champs de bataille du monde entier. De multiples nationalités y sont représentées : Allemands (après les guerres de 14-18 et 39-45), Espagnols (républicains rescapés de la guerre civile), Italiens, Suisses, ressortissants de l’Europe de l’Est, des Balkans, etc.

Elle était, et est toujours, le meilleur moyen pour intégrer les étrangers qui veulent devenir français.

Pour ces centaines de milliers de « jeunes migrants » cela devrait devenir une condition sine qua non pour obtenir le droit de passage dans un pays européen et, surtout, puisque je suppose que tel est leur désir (c’est du moins ce qu’ils affirment), ils pourront participer physiquement au rétablissement de la paix et à leur éventuel retour dans leur « patrie »

Qu’en pensez-vous, M. François Hollande, président de la République ? Ne serait-ce pas là une occasion de vous imposer, et d’imposer la France, dans cette Europe moribonde ?

Faut-il former des « étrangers » aux métiers des armes avec une instruction très haut de gamme….. Armes qui pourraient se retourner contre nous. Je connais des djihadistes capables de supporter 10 ans d’enrôlement (avec bons et loyaux services aux ordres de la défense de l’Europe) pou atteindre à la suprématie des dites armes au service d’allah et de ses suppôts. Quand on se joue de la sorte de sa propre vie (auto-lise ou « fusillage (*) …. ») que sont 10 ans d’attente et surtout d’entraînement pour devenir hyper efficace et insaisissable.

C’est la légion des damnés

 

http://www.bvoltaire.fr/manuelgomez/pour-les-migrants-la-legion-etrangere,274906

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

 

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Septuagénaire musulman agressé près de Rouen : « Notre père aurait pu mourir »

Septuagénaire musulman agressé près de Rouen : "Notre père aurait pu mourir"
L’agression s’est produite à Barentin, une commune située à une quinzaine de kilomètres au nord de Rouen. ((Capture d’écran/L’Obs))

Acte d’un déséquilibré, volonté de représailles ? Une enquête a été ouverte après l’agression près de Rouen d’un septuagénaire de confession musulmane, au lendemain de l’attentat perpétré par un commando djihadiste dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, ont indiqué dimanche le parquet de Rouen et Me Ouadi Elhamamouchi, l’avocat du plaignant.

« Une enquête a été ouverte après une plainte déposée pour des faits de violences en raison de la religion de la victime », a déclaré la permanence du parquet, confirmant des informations publiées dans le quotidien « Paris Normandie« .L’agression s’est produite au pied du domicile de la victime, où cet ancien ouvrier dans une usine de textile réside avec sa famille depuis 50 ans.

« Je vais t’égorger pour vous faire comme vous nous faites à nous », aurait lancé l’agresseur.

« Sale Noir, si je descends d’ici c’est pour te taper. Je vais t’égorger pour vous faire comme vous nous faites à nous, c’est pas parce que t’es en robe et avec un chapeau que tu vas faire la loi ici », crie alors l’automobiliste, toujours selon l’avocat.

« Mes autres frères et sœurs l’ont retrouvé presque inconscient. Il se plaignait de sa gorge. Il nous a expliqué que le mis en cause lui avait serré le cou », a précisé une de ses filles.

« Il a eu un traumatisme crânien, ce sont les autres membres de sa famille qui l’ont retrouvé presque inconscient dans l’ascenseur », indique de son côté Me Elhamamouchi.

Une famille parfaitement intégrée

Dans la foulée de l’agression, sa famille a décidé de contacter l’association SOS racisme et la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) : 

« Nous témoignons pour que ça ne se reproduise pas, car notre père aurait pu mourir. Et pour qu’il n’y ait pas d’amalgames suite aux événements récents. Car l’idée des terroristes est de tous nous diviser », affirment les proches de la victime.

« On ne comprend pas cette agression, et mon père n’a jamais eu de problèmes par le passé. Et les communautés chrétiennes et musulmanes ici ont toujours été soudées. »

Le champ de lices est donc maintenant :

  • les apprentis terroristes (avérés, lors d’une réussite d’attentat-assassinat ou patentés dans le cas d’attentat-déjoué et qui donc ne pourra jamais être prouvé). Qui terrorisent la population d’accueil….
  • les régaliens chargés d’anticiper la récidive de chaque participants de la première catégorie. In ne brillent pas ern anticipation, mais démontrent leur « efficacité » dans l’après…. (d’où l’idée révolutionnaire de les faire briller avant, en développant leurs compétences d’après en compétence d’avant…. Et en faisant de même avec les fichés « S » au nom d’allah). Ils sont le tampon entre les terroristes et la foule, même si absent comme la preuve de Nice nous est donnée
  • les réactionnaires qui de victimes passives veulent devenir anticipateurs de la vengeance collective, en lieu et place des régaliens qui ne brillent qu’après…. Ils veulent terroriser les terroristes (ou du moins leur famille, car la radicalisation est d’abord affaire de famille….. et pas seulement des individus, famille étendue à une communauté, oumma ou non)

Ainsi on passe de la guerre tout court, chère à nos gouvernants (elle masque quand même d’autres morts que sont les chômeurs qui eux aussi vont se radicaliser et des problèmes glissés sous le tapis vert des casinos de la vie précaire…..) à la guerre civile ou plutôt ethnique et technique.

C’est Pasqua qui avait raison…. et ce que le pouvoir ne sait ou ne veut faire, le peuple va le faire. La roue de la fortune est lancée et à tous les coups on gagne!

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160801.OBS5639/septuagenaire-musulman-agresse-pres-de-rouen-notre-pere-aurait-pu-mourir.html

 

****

 

Saint-Etienne-du-Rouvray : le père du terroriste craint une vengeance de sa fille

Saint-Etienne-du-Rouvray : le père du terroriste craint une vengeance de sa fille

Le père adoptif d’Abdel Malik Petitjean, l’un des deux terroristes qui ont tué un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray mardi dernier, craint aujourd’hui que sa fille veuille venger son grand-frère. Selon lui, elle pourrait s’en prendre à « des innocents ». 

Le père adoptif d’Abdel Malik Petitjean a fait de terrifiantes confidences à France TV Info. Au micro de la chaîne de télévision, le père de famille est en effet revenu sur le parcours de l’un des deux terroristes qui ont tué le père Jacques Hamel, mardi dernier dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, en Normandie. Ainsi a-t-il raconté comment, en 1997, il a adopté le fils que son épouse avait eu d’une précédente relation. Abdel Malik est ainsi devenu, Abdel Malik Petitjean, fils de Franck Petitjean. Quelques mois plus tard, le couple a eu une petite fille prénommée Laura. Ensemble, ils ont assuré l’éducation de leurs deux enfants jusqu’en 2011, année de leur divorce.

Sa petite-sœur serait en voie de radicalisation. Sans nouvelles de sa fille depuis plusieurs mois, Franck Petitjean redoute aujourd’hui qu’elle suive les traces de son frère. Et même, qu’elle cherche à le venger. Musulmane elle aussi, l’adolescente serait en voie de radicalisation. « Elle m’a dit qu’il n’y avait que Dieu qui lui faisait peur », a raconté son père. Et celui-ci de prévenir : « Elle est capable de venger son grand-frère parce qu’elle adorait son frère, ils étaient complices depuis tout petit. Elle est capable de se venger sur un innocent : un policier, une dame, n’importe qui ».

Dans le cadre de l’enquête sur l’attentat à Saint-Etienne-du-Rouvray, Laura Petitjean a été placée en garde à vue la semaine dernière. Son casier était vierge et la jeune fille n’était pas classée S. Elle a été relâchée sans qu’aucune charge ne soit retenue contre elle, rappelle L’Union.
Il assassine au nom d’allah (le soit disant miséricordieux. On peut-être en droit de commencer à en douter).
On le tue sans autres forme de procès….
Sa soeur veut le venger, exterminatrice d’allah (le justicier,) par délégation de pouvoir.
Le frère et/ou la sœur de la (ou les) victime(s) de la vengeresse…… vont à leur tour terroriser la communauté de la soeur de l’égorgeur….
Et c’est parti. Plus question, apparemment de tendre l’autre joue.
Et c’est parti pour les querelles de familles dont avec le temps on ne sait plus pourquoi on se fait la guerre. C’est ce que l’on appelle le principe de la mer morte (qui ne se souvient plus de ses sources (si elles sont géographiques ou historiques. C’est le principe des querelles dites de clochers étendues aux minarets (hallal ou haram)

 

****

  

Toffler et “Le Choc du futur”: actualité d’une pensée  –  Le futurologue avait su voir notre présent

(Photo : Hamish Irvine – Flickr – cc)

 

Pour Toffler, tout converge en ce point : l’individu est confronté à des choix démultipliés, à une somme de connaissances qui explosent, à des situations qui changent continuellement. Dans sa prospective, chacun devra sans cesse mettre à jour ses savoirs, changer de profession voire de région ; les entreprises ne seront plus des entités stables, car l’unité de production s’organisera autour de projets industriels ponctuels – comme le projet Apollo – et se disperseront une fois la mission accomplie. Il s’attarde sur ces Américains qui changent en moyenne de région et de vie tous les 2 ans, doivent se réadapter à un nouvel environnement pour le quitter presque aussitôt. Il s’intéresse aussi aux changements culturels, remarquant déjà le ballet incessant de nouvelles stars d’un jour, de tubes qui passent et qu’on oublie dès le lendemain…

En fait, Toffler dresse le portrait d’un monde-vortex, qui emporte tout dans un flux incessant ; un monde fluide, bigarré, qui flirte avec le chaos. Il suppose que cette accélération généralisée ne sera pas supportable pour une part des populations, auxquelles il faudra aménager des zones plus calmes, plus stables, d’existence, d’habitation et de travail.

Le « choc du futur », c’est donc cela : le choc entre une humanité qui s’adaptera à la fluidité, au monde-liquide et incertain, et une humanité en quête de repères.

L’éclatement plutôt que l’uniformisation

Ce n’est donc pas l’uniformisation qui guette nos sociétés, mais leur éclatement en niches fragmentaires (les « publics ») qui s’ignorent et vivent dans des espaces-temps différents. Sur ce point, Toffler avait-il tort ? Il est vrai qu’on assiste à deux mouvements simultanés : nos sociétés s’uniformisent (il suffit de voir les chaînes de magasins et les produits similaires dans les villes européennes) et se différencient, à tel point que l’on peut parler de « plurivers » pour caractériser les différences entre univers mentaux de personnes qui, pourtant, ont le même mode de vie, utilisent les mêmes technologies.

D’aucuns pensent que les habitants des quartiers vivent dans un « espace-temps différent » de celui des habitants des centres-villes. Il y aurait ainsi pour les uns et les autres des références et un un monde-vécu radicalement différents. On pourrait à ce stade parler d’incommensurabilité, comme si les différentes communautés vivaient effectivement dans des mondes distincts, qui ne peuvent plus se comprendre car ils ne parlent plus la même langue et ne partagent plus les mêmes expériences. Quand ils discutent, ils tendent d’ailleurs à s’accuser de mauvaise foi ou même à se psychiatriser, ne comprenant plus ce qui motive les opinions opposées ou différentes des leurs.

La fragmentation et le commun

Toffler n’avait pas analysé la fragmentation sociale du point de vue du choc des visions du monde et des « plurivers » qu’elle générerait. En revanche, il s’était intéressé aux loisirs culturels et au tourisme. Il voyait déjà la naissance d’une nouvelle industrie qui vendra non plus des produits manufacturés, mais des « expériences » — voyages inédits, trekkings dans l’Himalaya, vol en deltaplane, nous y sommes.

Toffler a bel et bien dressé un portrait très juste, dès les années 1970, de nombreux aspects de notre société de surinformation. Il a diagnostiqué certaines pathologies possibles d’un tel brouhaha. Mais s’est-il interrogé sur le sens ? La question du sens d’une telle évolution me semble quelque peu laissée en suspens par les analystes des évolutions technologiques et de leurs effets induits.

Après Toffler, on peut se poser la question profondément politique de la possibilité même d’une légitimité dans une réalité fragmentée dont les différents composants ne partagent pas assez pour pouvoir créer un « sens commun ». Cela renvoie à la question des identités et des repères. A l’époque où il la pose, Toffler pense que la religion et la nation sont dépassées. De même, s’il analyse les conséquences de la mondialisation, de la précarisation et de l’accélération du rythme des changements dans nos sociétés, l’immigration apparaît comme la grande absente de son raisonnement (ce sujet, il est vrai, ne s’imposera dans le débat qu’à partir des années 80-90).

Certes, Toffler parle bien des « migrations », mais pour lui ces mouvements d’une population mondiale devenue « nomade » ont des conséquences essentiellement psychologiques : une sorte de « bougeotte » permanente qui empêche l’approfondissement des relations d’amitiés, condamne à une superficialité des rapports sociaux et arrache régulièrement les personnes à leur environnement. Autrement dit, Toffler, brillant observateur doté d’intuitions géniales, n’a pas pu échapper au piège de l’extrapolation : le monde n’est pas devenu un énorme « suburb » à l’américaine et les mêmes causes n’ont pas eu partout et pour tous les mêmes effets. Sa science du future – cette science qui permet de saisir un phénomène aujourd’hui marginal et comprendre que c’est lui et non pas les autres qui  jouera un rôle déterminant à l’avenir — est peut-être incomplète.

Elle n’en demeure pas moins essentielle pour comprendre le choc… du présent.

Il fut visionnaire de nos jours actuels…. Le choc du futur appliqué à notre présent…. Que sera l’avenir de ce choc du futur présent. L’Europe se meurt pour avoir perdu ses identités…. Chaque pays composant était plus fort avec sa souveraineté qu’il a perdue et laissé aux mains d’incapables, n’ayant aucune existence « électoralisée (*) …. ». Preuve que la somme est toujours plus forte que l’unicité et l’uniformisation….

Un autre visionnaire complétait cette vision du futur…. en « 1985 »

 

http://www.causeur.fr/toffler-choc-futur-mondialisation-immigration-complotisme-39190.html

 

****

 

Deux tiers des Britanniques prêts au lancement d’une frappe nucléaire qui tuerait 100 000 civils

Deux tiers des Britanniques prêts au lancement d’une frappe nucléaire qui tuerait 100 000 civils

La Première ministre britannique Theresa May a engrangé le soutien d’une majorité de ses concitoyens, après s’être déclarée capable d’employer l’arme nucléaire en représailles à une agression.

Alors qu’il lui était demandé, le 18 juillet dernier, si elle était prête à lancer une frappe nucléaire susceptible de causer la mort de 100 000 civils à la suite d’une attaque nucléaire contre le territoire britannique, Theresa May avait répondu par un lapidaire : «Yes».

La nouvelle chef du gouvernement, qui s’exprimait alors dans le cadre des débats sur le renouvellement du projet nucléaire britannique Trident, avait appuyé son soutien à celui-ci, en affirmant que des menaces provenant de pays tels que la Russie et la Corée du Nord étaient toujours d’actualité.

En octobre 2015, un sondage révélait que 37% des sujets britanniques étaient prêts à déclencher eux-mêmes une attaque nucléaire si leur pays était attaqué, tandis que 38% refusaient d’en arriver à une telle mesure. L’étude, toutefois, ne précisait pas si l’agression subie par la Grande-Bretagne dans ce cas de figure était nucléaire ou non.

Le 18 juillet dernier, les parlementaires britanniques se sont prononcés en faveur du renouvellement du coûteux système de dissuasion Trident. Celui-ci prévoit la patrouille permanente d’au moins un sous-marin britannique dans les océans de la planète, afin d’être capable de répliquer en cas d’attaque nucléaire sur le royaume.

Si tu m’attaque nucléaire, je te riposte nucléaire +…. Et c’est parti.

Qui osera affronter la commandante en chef des armées, so british….. ! Est-ce à dire que le jupon prime sur le futal? Cela serait possible en Grèce ou en Ecosse, mais en Grande Bretagne.

Est-ce une conséquence normale du Brexit?

En 11 mois on a simplement doublé la mise du « Yes for 100 000 ». Ne pourrait-on ne pas rendre public de telles volontés? N’est-ce pas donner des idées malsaines qui pourraient radicaliser les attentats (après les gugus, ce serait au tour de leurs actes)

 

http://reseauinternational.net/deux-tiers-des-britanniques-prets-au-lancement-dune-frappe-nucleaire-qui-tuerait-100-000-civils/

 

****

 

 

 

*****

 

[Debtocratie] Dette grecque, jusqu’au bout du cynisme (L. Held-Khawam)

grece-ruine-dette

« La Grèce vient de rembourser 3,4 milliards d’euros à la BCE.

  • Une somme faramineuse pour ce peuple exsangue.
  • Une somme qui empêchera tout investissement de la part du gouvernement pour relancer l’économie.
  • Une somme qui va meurtrir encore plus les plus démunis et les plus fragiles de la société.

Mais que représentent ces 3, 4 milliards au regard des 3’248 milliards affichés au compteur de la BCE ? Juste en 2015, le bilan a pris 500 milliards de croissance artificielle pour assurer la stabilité et la prospérité du Casino.Alors ?Alors, la réalité fausse et virtuelle du Casino mobilise l’ensemble des sécurités globales de la finance de l’Eurosystème et s’oppose frontalement à la réalité de la vie du sous-ensemble de l’humanité implanté en Grèce !!!

La réalité fausse et virtuelle du Casino fracasse celle de l’économie réelle locale.Vous en doutez encore ?Regardez jusqu’où le cynisme est capable de transpercer la vie des peuples. Voici l’évolution du coût de la dette grecque livrée pieds et poings liés au Casino.Grâce à des gens volontairement mal pensants, les dettes publiques doivent être financées par l’argent des banques.Ces crédits ont permis au système bancaire privé de créer autant de monnaie bancaire privée absolument illégale et hors de tout contrôle.

Le système bancaire privé est LE CREATEUR de la masse monétaire mondiale. Il faut juste retrancher la monnaie numéraire ou l’argent physique (billets et piécettes).Le système bancaire par cette création monétaire artificielle – non répertoriée par la loi- basée sur le crédit s’enrichit de manière illimitée.En interdisant aux banques centrales de prêter à leur gouvernement, on a livré les pays et les peuples au marché -en réalité casino- financier.Pire que cela, aucun encadrement de ces crédits n’a été prévu.

Le marché est donc LIBRE d’imposer ses conditions volatiles, cyniques et mortelles aux gouvernants, et partant à l’ensemble de l’économie réelle !La ruine a été ainsi garantie pour les uns et la richesse illimitée pour les autres…

Les gouvernants ne sont que les supplétifs de l’argent. Ce sonbt les marionnettes que l’on met en place. Le seul pouvoir qu’ils ont c’est d’obéir aux ordres  que donnent les tenants de la fortune. On comprend mieux, la disparition de notre souveraineté….. ils n’ont même plus la leur: Alors ils font ce qu’on leur ordonne de faire. Il sont la légalisation officielle de l’oligarchie friquée. D’un homme esclave on ne peut attendre qu’il libère ses subalternes.

Les gouvernants kapo des concentrations de peuples. Il sont donc entre le marteau et l’enclume, bras armé du fric pour désarmer les peuples. Ils ont deux ennemis (leurs patrons et le peuple). Nous peuple, nous n’avons qu’un seul ennemi, le pouvoir. Je préfère ma place à la leur.

La Grèce, berceau de notre civilisation devrait nous mener à notre émancipation, eu égard à ce qui s’y passe/ Notre émancipation sera la révolution des petits, grande par sa portée! Il suffit de vouloir….. et trouver les moyens et non plus les excuses. laissons les excuses au pouvoir….  qui en a grand besoin!

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

 

https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2016/07/25/debtocratie-dette-grecque-au-bout-du-cynisme-held-khawam/

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence……..

Etat d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on na que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps avant 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

 

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

 

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution, la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution). Où en sommes nous.?

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :