-

keg – 150 Mars = 28/07/2016 – Déclarer la guerre sans désigner, précisément, l’ennemi c’est faire de la guérilla stérile…. Autant faire du tricot!

Publié le Mis à jour le

Le choix du jour : «la guerre sans ennemi» ou «l’ennemi sans guerre»

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

 

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  … 05/07/201 = la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

La France est en guerre. Hélas, comme pour la 7éme compagnie, on a perdu sa trace que l’on retrouve parfois à Paris, Bruxelles, Paris, Nice et maintenant Saint Étienne de Rouvray (les portes à l’oumma), en attendant d’autres lieux de grand-messes…..

….. et avec un peu de recul….

Où est l’ennemi de la France? Je ne le vois nulle part. Où est son uniforme? Hélas il n’a pas les moyens d’en avoir. Alors il prend l’uniforme passe barrage avec une note d’islam quand même ne serait-ce que dans les bas-bouches (à nourrir, grâce  aux alloc versées aux plus peuplants) ou dans le voile pudique sur leurs activités en clandé.

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Le problème aujourd’hui, c’est l’islam radical, pas la droite nationale

Quand on réagit sous le coup de l’urgence, sans avoir toutes les informations nécessaires, ou avec un parti pris idéologique, les mises en cause sont toujours générales. Si des représailles se produisaient, tous ceux qui font de l’islamophobie l’alpha et l’omega de la politique française, qui pensent que la France est naturellement islamophobe, que l’Etat a instauré des discriminations, pourraient dire : « Vous voyez bien, nous l’avions annoncé ! » Or, le problème aujourd’hui est l’islam radical et les attentats qu’il commet. On ne peut pas coller le label d’islamophobe à la France tout entière ni à l’Etat. Le risque, c’est qu’un acte isolé efface cette vérité et donne la possibilité aux pyromanes habituels, au lieu de voir le problème auquel la France est confrontée – la guerre que l’islam radical nous a déclarés -, de renverser la perspective en expliquant que l’islamophobie galopante est le problème du pays.

Trouvez-vous donc infondées les critiques de la politique internationale « islamophobe » de la France, engagée sur plusieurs fronts en Afrique et au Proche-Orient ?

On a vu des gens se réunir place de la République à Paris autour du slogan « Leurs guerres, nos morts ». Mais nos guerres sont légitimes ! C’est leur guerre qui est illégitime. Quand on intervient en Syrie ou en Irak sous quelque forme que ce soit, quand des soldats de nos forces spéciales vont en Libye pour éviter que les islamistes en fassent un nouvel Etat sous leur coupe, la France est dans son droit. Depuis vingt ans, on entend toujours les mêmes, d’ailleurs peu nombreux, prétendre que si nous n’étions engagés sur aucun de ces théâtres d’opération, il ne se passerait rien. Malheureusement, on pourrait se retirer demain matin du Mali, de Libye, d’Irak et de Djibouti même, la guerre de civilisations lancée par Daech serait toujours là.

 

La guerre prétexte. La guerre sans ennemi véritablement désigné. Il est parmi nous, avec nous et nous le côtoyons au quotidien, sans le savoir jusqu’à ce qu’il nous le dise en vrai. Ceux de Nice peuvent en attester!
Comment se défendre quand l’armée de malfrat se convertit, in extremis,  pour absoudre ses larcins et crapuleries, au moment de son entrée sur sa drop-zone. Sont-ce des robots auto-dirigés et commandés.

En 39/45, on avait des repaires par uniformes interposés et les terroristes de l’époque se faisaient couleurs locales (comme ceux d’aujourd’hui, d’ailleurs), mais leur ennemi n’était pas la population, mais certains vert-de-gris doryphorisés…. Mais cet ennemi savait réagir (otages, exécutions,  représailles).

Que répondons nous aux terroristes d’aujourd’hui.

Nous payons et nous paierons le prix de nos connivences (il eut fallut imposer les modes de vie Français pour ceux qui voulaient vivre chez nous et au delà du respect de la confession, interdire tout ce qui démarque de la couleur nationale. Je suis d’ailleurs surpris, qu’aujourd’hui, les bons musulmans dénoncent du bout des lèvres, leurs frères en meurtres, avec les oripeaux de là-bas! Autre moyen de dénoncer la culture d’accueil).

Les 6éme colonnes se mettent en marche sous notre couvert. Quand la guerre sera effectivement présente, ce sera le choc de deux dieux et demi (le leur et le notre). Le vainqueur (si vainqueur il doit y avoir et pourra t-on réellement parler de vainqueur. Mais cela c’est un autre problème), sera celui qui saura hisser son drapeau sur touts les monuments.

Quelle croix! Que cette guerre des bannières!

http://www.causeur.fr/saint-etienne-rouvray-camus-islamisme-ultradroite-chretiens-orient-39404.html

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Saint-Etienne-du-Rouvray : « Le risque zéro, hélas, n’existe pas »

Saint-Etienne-du-Rouvray : "Le risque zéro, hélas, n'existe pas"   
A Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) le 27 juillet 2016 ((SIPA/ Julien Paquin))

Un des terroristes de Saint-Etienne-du-Rouvray avait été remis en liberté sous bracelet électronique le 18 mars. « L’Obs » a questionné Pascale Loué-Williaume, secrétaire nationale de l’USM (Union syndicale des magistrats).

Adel Kermiche, 19 ans, un des deux auteurs de l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray survenu mardi, près de Rouen, lors duquel un prêtre a été tué et un fidèle grièvement blessé, était connu des services antiterroristes. Il avait tenté de rallier la Syrie deux fois en 2015. Mis en examen dès mars 2015 pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste, il avait été placé en détention provisoire à l’issue de sa deuxième tentative, puis libéré en mars 2016 et assigné à résidence sous bracelet électronique. Le parquet de Paris avait fait appel de cette libération, sans obtenir gain de cause.

Le président du parti Les Républicains Nicolas Sarkozy a demandé mardi à l’exécutif « de mettre en oeuvre toutes les propositions » que la droite a « présentées depuis des mois, sans délai », et à renoncer aux « arguties juridiques ». 

« L’Obs » a questionné Pascale Loué-Williaume, secrétaire nationale de l’USM (Union syndicale des magistrats) et conseillère à la Cour d’appel de Versailles.Saint-Etienne-du-Rouvray : le second terroriste aurait été identifié. Que répondez-vous à ceux qui disent ne pas comprendre qu’Adel Kermiche, au vu de son profil, ait d’abord été placé en détention provisoire, puis libéré et assigné à résidence sous bracelet électronique ?

 

Saint-Etienne-du-Rouvray : comment Adel Kermiche a convaincu la juge de le libérer

Saint-Etienne-du-Rouvray : Adel Kermiche n’avait « plus d’amis, on le fuyait »

Saint-Etienne-du-Rouvray : le bracelet électronique, comment ça marche ?

Adel Kermiche a pu commettre l’irréparable dans le cadre du respect de son contrôle judiciaire.

-Il semble effectivement qu’il ait agi dans les heures pendant lesquelles il pouvait sortir de chez lui, dans le périmètre qui lui était autorisé, sans que son bracelet ne se déclenche. Mais dès lors que vous n’enfermez pas une personne 24h/24, le risque zéro, hélas, n’existe pas

Si le risque zéro n’existe pas, alors la sortie de l’état d’urgence ne sera plus jamais à l’ordre du jour.

De l’inconséquence de décréter quelque chose que l’on ne sait maîtriser.

Que peut-on maintenant opposer aux terroristes…..? Ils se marrent et ils ont raison devant nos incompétences. A ce rythme, en moins de 5 ans la République Française laissera place à un territoire d’érection du califat. Le temps d’un mandat (non par Western-Union) pour changer de conversion.

On n’a rien gagné en 732! Ce sont eux qui gagnent en nous mettant à genoux et parce que cela arrange nos dirigeants! Quelle différence entre le califat Français (actuel) et celui confessionnel qui nous attend. On ne gagne rien à vouloir jouer au Calife. On trouve toujours plus calife que soi…… La France fut grande et Hollande était son prophète…. Mais c’était avant!

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160727.OBS5387/saint-etienne-du-rouvray-le-risque-zero-helas-n-existe-pas.html

 

****

 

Attentat de Nice : l’homme qui a sauvé sa femme enceinte n’a jamais existé

Attentat de Nice : l’homme qui a sauvé sa femme enceinte n’a jamais existé

 L’AFP évoquait le 14 juillet le « héros » Timothé Fournier, qui serait mort en sauvant sa femme enceinte du camion meurtrier. L’histoire était entièrement fausse. Explications.  

Au lendemain de l’attentat qui a fait 84 morts sur la promenade des Anglais, à Nice, la France s’est émue de l’histoire de Timothé Fournier. Ce buraliste de 27 ans n’aurait pas hésité à pousser sa femme enceinte hors de portée du camion avant de mourir brutalement, frappé par le véhicule. C’est ce que disait la dépêche de l’AFP, qui a admis aujourd’hui que cette personne n’existait apparemment pas.

Au moment du décompte des victimes, effectué pour en faire de chacune le portrait, l’agence a été prise d’un doute. Aucun Timothé Fournier ne figurait sur la liste des morts. Des recherches lancées par la ville de Nice, contactée par l’agence, ont duré deux jours selon Le Parisien : le « héros » demeurait introuvable.

Écran de fumée

Peu après la reprise de la fausse information par le reste des médias, le compte de cette « Anaïs » a été fermé et elle n’a plus répondu aux requêtes de l’agence. « Nous pensons avoir été victimes d’un fake », a déclaré l’AFP. Elle a voulu rappeler à ses journalistes que la « pression médiatique » n’excuse pas l’oubli des « règles ».
C’est fou ce que la France compte de héros de l’ombre. C’est l’histoire qui les fait sortir de l’anonymat, avant que d’y replonger! En serait-il de même de l’affaire du scooter? Espérons que non!
Du danger de trop en faire….. sans le filtre de la raison.
Daesch gagne la guerre des ondes et des médias à défaut de la guerre réelle (du moins pour le moment).
Espérons que l’on ne va nous sortir de faux et usages de faux à Saint Étienne du Rouvray.
Quand on cessera de parler en boucle (jusqu’à écoeurement ou parce que l’on veut laver ce qui reste de cerveau des récalcitrants) des actes et des paroles des « survivants » (ouf, on n’a pas encore droit aux interviews fleuves des victimes de la christianisation à outrance que sont les braves musulmans que l’on fait souffrir en résistant à leur volonté de nous aider à vivre avec leur charia, dans la quête de leur paradis! Faut quand même pas charier, du moins tant qu’on peut l’éviter!)

 

****

  

 

 

****

 

Crise en France: Qui est responsable? (véritable sujet du moment)

Crise en France: Qui est responsable? (véritable sujet du moment)

Une forte majorité de Français juge le gouvernement inefficace dans la lutte contre le terrorisme.

L’attentat terroriste du 14 juillet 2016 à Nice a provoqué une cassure profonde dans l’histoire politique de ce pays. La France dite «d’en haut», politique et médiatique, vient de connaître un ébranlement d’une ampleur et d’une profondeur sans précédent. Notre pays a été touché par trois attaques terroristes en dix-huit mois. Les effets du massacre de la promenade des Anglais et ses 84 morts ne ressemblent en rien à ceux des deux carnages précédents.

Les 7 et 9 janvier 2015, les tragédies de Charlie Hebdo et du magasin casher de la porte de Vincennes ont entraîné une réaction nationale inattendue. Une gigantesque manifestation a été organisée à Paris, à laquelle prenaient part les plus hauts dirigeants européens.

Les attentats parisiens du 13 novembre 2015, à l’origine de 130 morts, dont la plupart dans la salle de concert du Bataclan, ont fait l’objet d’un traitement tout autre. Le pouvoir politique a adopté une position martiale et nationale.

L’attentat de Nice engendre une situation radicalement nouvelle. Tout un mode d’exercice du pouvoir, fondé sur la communication, se trouve foudroyé par cette nouvelle tragédie.

Le gouvernement socialiste ne peut pas refaire «l’esprit Charlie». Certes, par réflexe de Pavlov, les médias ont tenté de nier le caractère islamiste du massacre de Nice, invoquant la possibilité d’un acte de démence isolé voire même le geste désespéré d’un «dépressif»… Il a fallu attendre une semaine pour que la réalité s’impose: celle d’une opération sanguinaire organisée de longue date par des terroristes islamistes. Tous les tabous, tout l’aveuglement volontaire du monde n’y changeront rien. Dans de telles circonstances, le pouvoir politique ne peut plus se permettre de rabâcher son discours fondateur sur le multiculturalisme, les «valeurs» et «l’accueil de l’autre».

Le recours au sentiment national et à la posture autoritaire, sur le modèle du 13 novembre 2015, trouve tout autant ses limites. Le gouvernement ne peut pas demander une nouvelle fois aux Français d’arborer les couleurs nationales. Entre temps, il a d’ailleurs renoncé à la déchéance de la nationalité. Quant au décret sur l’état d’urgence, qui invite les préfets à interdire tout rassemblement de foule dangereux, il a montré les limites de son effectivité à Nice.

De fait, un système de gouvernement axé sur la posture, les annonces spectaculaires, les coups médiatiques, la récupération des émotions a volé en éclat. A deux reprises, la magie de la communication a permis aux autorités de ce pays de se tirer avantageusement de situations effroyables. La troisième fois est de trop. Une forte majorité de Français juge le gouvernement inefficace dans la lutte contre le terrorisme. Est-il pire désaveu pour un gouvernement? L’opposition demande aujourd’hui des comptes au pouvoir politique sur son action concrète face à la terreur. Elle exerce par là-même son devoir démocratique. En y répondant par la fureur et l’injure, les socialistes donnent l’impression de s’enfoncer dans la panique. Même le journal Libération, leur conscience traditionnelle, soulève la question de la responsabilité de l’Etat dans la tragédie niçoise. Tel est bien le véritable sujet du moment. Qui est responsable? Déterminer la chaîne des responsabilités est l’unique moyen d’éviter qu’un tel drame ne se reproduise. Le pouvoir politique, aux abois, campe sur un discours d’autosatisfaction et de fatalité, comme si plus rien ne comptait à ses yeux que de rester en place. Plus le sol se dérobe sous ses pas et plus il donne le sentiment de se raidir et de s’enfermer dans le déni de responsabilité. Peut-il tenir encore dix mois? Et surtout, ses successeurs en 2017 sauront-ils tirer les leçons d’une pareille débâcle?

         Je ne suis que Français !

Et j’attends des réponses dignes pour des Français. Ou alors je change de gouvernement et de  système politique!

Place aux vrais Français. Ils ne sont pas légion, mais il doit bien y en avoir une poignée (et ce n’est pas forcément et/ou obligatoire qu’ils soient des droites).

Chaque guerre génère ses hommes providence, n’ayant pas forcément la grosse tête! Je n’ai que faire des « profiteurs de guerre » qui ne méritent que le peloton!

Arriver à se faire réélire ou élire par une guerre est œuvre et aveu de faiblesse…. Avons nous besoin d’incapables? Réponse en 2017. D’ici là nombre d’attentats auront, encore, eut lieu.

 

http://reseauinternational.net/crise-en-france-qui-est-responsable-veritable-sujet-du-moment/

 

****

 

 

 

Qui connaîtrait Daech si les médias n’en avaient pas parlé en boucle ?

 

Un adage dit : « Peu importe qu’on parle de moi en bien ou en mal, l’important est qu’on en parle ». Daech pourrait très bien endosser cette formule à l’aune des attentats dont ils se disent opportunément les auteurs ! En effet, qui connaîtrait Daech si les médias n’en avaient pas parlé en boucle, suscitant ainsi le prosélytisme dans le monde musulman ?

Sans le vouloir (en est-on sur?), les médias ont nourri la bête et lui ont donné une importance telle que le monde islamique s’est trouvé divisé en deux : les musulmans modérés plus ou moins amalgamés, et les musulmans radicalisés de la mouvance salafiste ou wahhabiste.

Assurément, notre politique au Moyen-Orient pour le moins ambiguë, pour ne pas dire ambivalente, est en cause, mais peut-on accepter qu’à chaque attentat commis par quelques déséquilibrés ou fanatiques en mal de reconnaissance, des médias diffusent leur visage en boucle, raconte leur vie comme si c’étaient des héros dont nous devrions inscrire le nom dans les dictionnaires ?

Aussi, il est temps que tout cela cesse et qu’à événements exceptionnels on utilise moyens exceptionnels, quitte à violer le sacro-saint droit à l’information.

En d’autres termes, en cas d’attentat, les chaînes de télévision devraient se contenter d’annoncer les faits, mais elles ne devraient pas diffuser des images et encore moins donner des identités.

Tout devrait rester dans l’ombre pour éviter de faire la lumière sur Daech. Voilà une des mesures très importantes que devrait prendre le gouvernement : interdire tout battage médiatique autour des terroristes.

Quel intérêt auront, alors, ceux-ci de disparaître, s’ils le font dans l’anonymat le plus total ?

Les responsables  sont effectivement les médias qui ont agit sur ordre…..
Un journalisme digne de ce nom, ne devrait parler des événements qu’après vérifications contradictoires et surtout en refusant les dépêches d’agences qui ne cherchent qu’à faire du spectaculaire.
L’info en boucle, au service des terroristes devrait être condamné avec perte de nationalité. Au lieu de cela ce sont les Français que l’on perd (ceux qui restent sur le carreau, ceux qui y seront demain et ceux qui passeront au travers de tout mais qui ne seront pas satisfaits de ne pas en faire partie). On risque l’obésité en boucle!
La course aux scores est ouverte. Qui dépassera le bataclan?
http://www.bvoltaire.fr/jeanpaulmounier/on-ne-devrait-pas-faire-lhonneur-aux-terroristes-de-sortir-de-lanonymat,274120

 

*****

Migration : à qui profite les naufrages ?

La tête dans le sable, et l’écume de l’eau qui vient se déposer sur ce petit corps sans vie, tandis qu’un secouriste vient mettre fin à la prise de vue, bien opportune, la photo fait des ravages dans les cœurs.

Autrement dit : “Il faut accueillir les migrants ! C’est comme ça, c’est une obligation, alors ferme ta gueule ! Bisou. ” Bref, le choix est donné camarade !
D’ailleurs la novlangue médiatique du spectacle de la marchandise en mouvement (c’est le cas de le dire) aura déployé tous ses moyens pour bien nous mettre dans le crâne que la migration est naturelle. Ce qui est faux. Ce sont les oiseaux qui migrent, pas les hommes.

Branle-bas de combat ! Mobilisations, appels aux dons, chanson de couillon, tout y passe !

  • « Tu es pour ou contre l’accueil des migrants, ou tu veux les laisser mourir ? » Question intelligente et légitime ! « Tu es pour ou contre le massacre sanglant des bébés phoques sur la banquise ? » Mais puisque je vous répète que vous avez le choix de votre réponse !
  • Les histrions à deux sous poussent à l’indécence en interpellant nos gouvernants : 1000 euros pour chaque réfugiés ! Bah oui, Raoul lui, qui pourrit tranquillement à moitié à poil depuis 5 ans au bas de ton immeuble en rotant son Ricard, ça fait pas suffisamment exotique, moins engagé…
  • « Il est inadmissible que les migrants dorment dehors », surenchérit la « gauleiter » de la mairie de Paris. Mais oui ma biche, l’humanisme, homo ou migrant, ça finit par payer le jour des urnes.
  • « Fais preuve d’humanisme, merde quand même ! »

« Qui dit humanité veut tromper », nous rappelle ce bon vieux Pierre-Joseph Proudhon. Manque de bol, les gauchistes préfèrent Cohn-Bendit au cours du soir.
Parmi ces déclarations « chocs », il faut aussi rappeler d’autres événements, un brin plus intéressants. Au même moment (novembre/décembre 2015), à Bruxelles, capitale européenne du tout marchand, jumelée avec Washington et Jérusalem (où là les migrants trouvent, étonnement, portes closes), les « gauchistes » du capital se sont fait un devoir d’accueillir à bras ouverts nos moussaillons de radeaux, tandis que les « droitistes » du même capital installaient une tente du grand patronat belge, invitant les nouveaux venus à découvrir les merveilleux décors des chantiers flamands, et la riche gastronomie autochtone, en grattant les fonds de casseroles.

Le maçon libyen, le cuisinier syrien, l’ingénieur irakien, qu’importe, ils demeurent avant tout une main d’œuvre bon marché, particulièrement intéressante pour nos généraux de la marchandise, contraints à une rentabilité pantagruélique, exigée par la maison mère bancaire. Les « migrants », c’est une aubaine pour le capital mondialisé, particulièrement en crise. Il ne reste plus qu’à emballer cette déportation organisée (des guides du Routards du « migrant » ont même été édités !) avec un nœud d’humanisme sirupeux.

Non content de nier ce qu’est un homme : un être d’enracinement, fait de traditions, de coutumes, de références culturelles, de saveurs culinaires ; l’homme exportable se mesure désormais au niveau de résistance de l’embarcation qui le fait flotter. Par mer, par terre, par air, ton destin sera de tourner autour du globe, allant là où le maître marchand aura besoin de ta force de travail. Tout comme les utérus qui se louent et se vendent… « c’est le progrès ça ma bonne dame ! »

Un progrès qui, au nom de la « démocratie », apporte tensions et chaos dans de nombreux pays nous fournissant alors une main d’oeuvre propice.
Terrorisme télévisé d’État, malencontreux doigts dans la chatte les soirs de nouvel an à Cologne, musulmans désignés comme potentiels terroristes patentés, ou confrontations de pauvres contre pauvres organisées par des organisations du capital type « No Border »… Il y a le choix.
Une fois les pays du Sud vidés de leur force de résistance, et une fois l’idée de lutte de classe et de destruction du salariat entièrement balayée au Nord, bien aisée sera la tâche des grands industriels et autres agents du capital à les coloniser et les vassaliser. Indistinction généralisée, en menu XL !

Et si jamais vous répondez aux politicards, c’est que vous êtes des cons

Si vous répondez au gross Kapital, allez réviser vos classiques……

Non, Les boat people modernes (qui d’ailleurs ne se baignent et barbotent qu’en méditerranée) sont les premiers bénéficiaires : une carte de crédit mensuel de 1 400 € (non remboursable. Vous voudriez les faire payer, bandes de salauds, alors qu’ils n’ont pas un radis – Souvenez de l’Exode d’AFN, tous n’avaient pas pu ou su rapatrier leurs richesses et fric….!. Eux c’est le même). Et puis à quoi sert de nous vendre contents et comptant la solidarité-fraternité, si ce n’est pas pour la mettre en pratique au plus haut du pouvoir (avec notre aise spontanée et volontaire, bien entendue).

Certes parmi le troupeau assoiffé de libertés et de moyens décents de vivre (tant pis si, chez nous, des autochtones pures baguettes et rillettes pur porc, coiffé d’un béret basque ou non, implantés depuis plusieurs siècles, crèvent de faim avec une retraite de 600€, après avoir bossé toute une vie). C’est à cela que l’on reconnaît la grandeur d’un pays (donner à bouffer à des étrangers dans le besoin quand chez nous d’autres, bien intégrés, crèvent…. Ils n’avaient qu’à mieux se démerder dans leur vie. Ce n’est pas à la collectivité de les prendre en charge-assistanat, même pour une vie un peu plus décente).

Et puis il y a ceux qui viennent chez nous pour en découdre, pour faire payer les conditions de travaiilleurs-immigrés-clandestins. Ils doivent peut-être demander des conditions de vie plus correctes pour leurs frères de lait allahique ( ou parfois alla-hic) – voir le lien avec   http://www.causeur.fr/attentats-abdeslam-sven-mary-bruxelles-molenbeek-37393.html – du 23/03/2016.

Alors ils nous font payer avec leur chemin de croix, Paris, Bruxelles, Paris,Nice, Saint Étienne de Rouvray (où les corps . Il est indécent de laisser des frères ayant tout risqué pour venir foutre le bordel. Cela se paie et c’est malheureusement ce que l’on nous oblige à faire. Je dis « on » parce que en la matière nous n’avons plus notre mot à dire et ce n’est pas le seul domaine….. hélas et quand le peuple  veut dire il est bombardé  avec la grosse artillerie :  49-3 et état d’urgence, presque état de siège. La priorité étant au bien être des frères de là-bas…..

La tête dans le sable (ou presque), et l’écume de l’eau qui vient se déposer sur ces petits corps sans vie (A Nice, A saint Etienne du Rouvray, au bataclan, au stade de France; A Charlie-Hebdo), la photo ne fait pas des ravages dans les cœurs.

 

http://diktacratie.com/migration-a-qui-profite-les-naufrages/

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence……..

Etat d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on na que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps avant 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

 

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

 

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution, la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution). Où en sommes nous.?

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

 

….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :