-

keg – 147 Mars = 25/07/2016 – La guerre civile du porc aura bien lieu, pendant la tentative de nettoyage des casbah françaises des grandes villes de droit-Charié!

Publié le


Le choix du jour : «Porc hallal» ou «port franc»

——

« Projet de loi citoyen » (et non « proposition de loi ». Ce qui met le citoyen à égalité avec le  pouvoir, qui dépend de lui!) de la « dé-professionnalisation du mandat électif » (ou « quand le tirage au sort remplacera la ripoublique…. » ). Dans la mesure de l’esprit initial de « Nuit debout »…. du « ni partis, ni syndicats »  :    http://wp.me/p4Im0Q-141

 

—–

Dans quel état j’erre, en urgence : 14/11/2015 – 26/02/2016 – 26/05/2016 – 26/07/2016  – 26/01/2017 –     160719 – nuit de létat en urgence prolongée  –  … 05/07/201 = la sortie de l’état normal (une mesure qui dure devient la norme) pour devenir autre et sans en dire le nom.

……

Français quand vous saurez……que :

 Il faut, en tout, savoir ce que l’on mange, avant que de cracher dans la soupe. Le porc en assistanat gracieux (même les combattants en Syrie touchent leurs indemnités de chômage ethnique) vaut bien un porc salut!

….. et avec un peu de recul….

La guerre civile aura bien lieu et ce par manque de civilités d’une certaine ethnie non intégrée et non intégrable. On ne mélange pas le porc avec le cochon (fut-il sauvage et/ou Corse). L’un est hallal l’autre est haram!

 

…..

Réactions, à chaud, de KEG sur l’actualité phare de ce jour :

Le fantasme de la guerre civile  –  La nouvelle arnaque des idiots utiles du djihadisme

Emeutes à Villiers-le-Bel en 2007 (Photo : SIPA.00552640_000018)

Le fantasme de la guerre civile, celui qui peint sur le mur un monstre imaginaire — les hordes racistes déferlant sur les banlieues de nos villes — pour relativiser la barbarie d’un monstre réel (Daech et son terrorisme « réticulaire »), n’a rien de nouveau. C’est même la marque de mouvements totalitaires qui souhaitent une guerre civile pour parvenir au pouvoir sans passer par la case démocratie.

Un fantasme déjà présent après Mai-68

« Ce n’est qu’un début, continuons le combat ! » Cet opus, qui parut au début de l’année 1969, s’intitulait Vers la guerre civile, était signé (par ordre alphabétique) Alain Geismar, Serge July et Erlyne Morane, pseudo d’Evelyne Haas, et Herta Alvarez, compagnes des deux premiers. 

La « guerre civile » était donc ardemment désirée, et tout fut mis en œuvre pour qu’elle advienne, jusqu’à ce qu’en France, ses initiateurs prennent conscience de leur déraison et procèdent à l’autodissolution de la GP, abandonnent leur héritage à un lumpengroupuscule, Action directe, et entament, pour les plus connus d’entre eux, la brillante carrière que l’on connaît1

S’il faut chercher des signes avant-coureurs d’une guerre civile, c’est dans l’intensification, occultée par la sidération de l’attentat niçois, des explosions d’acte de guérilla urbaine, voitures brûlées, patrouilles de police entraînées dans des guet-apens, que l’on a pu constater à l’occasion de la fête nationale dans de nombreuses localités, dont la presse régionale s’est fait l’écho sans que cela n’émeuve particulièrement certains .Pour les émeutiers banlieusards, cette guérilla urbaine est une adaptation de l’idéal daechien (la loi d’Allah doit primer sur celle de l’Etat kouffar) qui devient : la loi de la cité s’impose à celle de l’Etat incarnée par les keufs, les pompiers, voire les éboueurs de la municipalité, dans une logique de maîtrise symbolique des territoires. On cherche en vain les «  signaux faibles » de la radicalisation des individus, et on est aveugle et impuissant à mettre un terme à ces signaux de moyenne intensité, dont les émetteurs ne sauraient s’arrêter là.

Enfin, il n’y aura pas, dans l’immédiat, de guerre civile en France en dépit de la colère, bien réelle, qui monte dans la population et de la défiance dont sont victimes ceux qui détiennent les leviers du pouvoir. La démocratie française, dont le rendez-vous majeur s’approche avec l’élection présidentielle de mai 2017, offre un exutoire à toutes ces colères et frustrations, et il n’est pas besoin d’être devin pour voir de quelle manière elles vont se traduire. Pour la plus grande satisfaction des pseudo-héros, et vrais boutefeux d’une guerre qu’ils auront appelée de leurs vœux.

 Nous ne sommes pas en état d’urgence (la preuve par Nice), ni en état de guerre civile….. Nous ne sommes qu’en état de siège de communards-terroristes. (la commune couvrant cette fois-ci tout le territoire de conquête, qu’est la France).
A quand la loi martiale? Qu’attend t-on pour nettoyer les casbah du 9.3 (à ne pas confondre avec un 49.3, qui serait un 93 à la sauce Maine et Loire), de Lunel, de Roubaix, Molenbeek-Saint-Jean, la Courneuve, la Cazeneuve, Lyon,Toulouse-Mirail, Nice, Marseille, Avignon en off,  Saint Étienne, tri-fouillis-les oies – blanches, cela va de soie – ….. . Il est vrai que les forces spéciales ne peuvent être à la fois à Tripoli et en cash-bah…. Et si la légion sautait, non sur Kolwezi mais sur ce FLN chariaque!
Si l’armée ne maîtrise pas cette exubérance djihadiste et terroriste, c’est le terrorisme qui écrasera l’armée! Point besoin de plan « sentinelle » qui n’empêche rien. Tuez les tous, dans un périmètre donné de casbah, allah reconnaîtra les siens!
On devrait faire montre de prudence parce qu’il n’y a pas le feu en promenade des Anglais…. Il n’y a, malheureusement, que des feux et au nombre de 84, sur fond de falsification(possible) des données interprétatives des bandes vidéo en streaming.
 

***

 

Et pendant ce temps……

« Celui qui veut trouve les moyens, celui qui ne veut pas trouve les excuses » (et surtout en politique, mais aussi ailleurs)

et « nuit debout » que devient-il ou elle ……?

 

Pour votre « marché matinal aux nouvelles fraîches », les articles en « Une » des principaux médias retenus

« (*) » : veut dire que c’est une coquille voulue et/ou une liberté de langage ……ou une tentative de jeu de mots?
Ajoutez un peu de pâte-a-physique et une poignée de sel…j’aime. Faire revenir dans une noix de beurre rance et vous aurez votre recette du jour. A déguster chaude, la patate! Un peu d’irraison ne peut faire de mal.
dès 2017, un dictionnaire bilingue sortira pour mieux comprendre l’esprit « kegien (*) » ‘ ! Exercez-vous –:

GrosMots kegiens Février2016

****

Nice : la policière municipale maintient ses accusations contre l’Intérieur

Nice : la policière municipale maintient ses accusations contre l'Intérieur
La policière municipale assure avoir subi des pressions de la part d’un « envoyé du cabinet du ministre » pour modifier son rapport. ((JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP))

Alors que Bernard Cazeneuve dénonce une « campagne de vilenies », la policière municipale Sandra Bertin a donné une conférence de presse.

La policière municipale qui a accusé dans le JDD le ministère de l’Intérieur de lui avoir fait subir des pressions pour qu’elle modifie un rapport sur le dispositif de sécurité après l’attentat du 14 juillet à Nice a maintenu dimanche soir ses accusations.

Un « envoyé par le cabinet du ministère » (« Il y a un commissaire de police qui s’est présenté dans mon bureau, m’expliquant être envoyé par le cabinet du ministère et avoir besoin d’éléments de réponse quant au visionnage des caméras », a répété dimanche soir Sandra Bertin).

« Il me met en relation téléphonique (certainement un N° en 06……) avec une personne qui se présente elle aussi comme faisant partie du cabinet du ministre de l’Intérieur et qui décline son nom, son prénom et qui m’indique avoir besoin de précisions quant à l’événement. »

« Dans le cadre de ces précisions, (cette personne) me demande de noter précisément dans le rapport les points de barrage où était positionnée la police municipale et où était positionnée la police nationale »,  a encore raconté Sandra Bertin.

Son avocat a annoncé son intention de faire dès lundi un signalement auprès du procureur de la République pour « faux en écriture publique ». 

Il serait intéressant d’avoir communication des noms :

  • du premier commissaire de police (ne serait-ce que pour définir dans l’organigramme de la grande maison, son rattachement direct au ministère, ainsi que la copie de son ordre de mission)
  • du « correspondant » au ministère
  • ainsi que de la chaîne décisionnelle de cette intervention pour tenter de blanchir – car chez eux, on lave toujours plus blanc – la maison poulaga….

Toute partie de bridge comporte 4 joueurs : les 3 en cause (Bertin, le commissaire mandaté et le correspondant « inconnu » de Beauvau) et le mort (annoncé par « vilenie »).

Sur des affaires, récentes, on ne s’est pas gêné de jeter en pâture le blaze de participants avant que d’avoir la preuve que ce fussent les auteurs reconnus! En France, nous sommes tous égo :

  • les présumés coupables
  • les présumés innocents

Encore une fois, il faut choisir (et surtout savoir le faire et en la matière, Mohamet part avec un handicap….. linguistique et de faciès) son camp de concentration! Que c’est beau l’égalité (et aussi légalité) ripoublicaine!

bien entendu dans la mesure où cette situation serait réelle. Il est vrai que l’on ne fait pas de telles vilenies d’un homme si intègre qu’est le ministre qui rit et se déride aussi facilement, en période de troubles.

 

Entre les deux, il y a Nice!

Mais si cette situation est vraie, il faut s’attendre à une autre photo de Cazeneuve pleurant sur son éviction, avec perte et fracas.

Quel serait l’intérêt de Sandra Bertin de faire un mensonge (une pression de son employeur la menaçant de perdre son poste et retourner à la circulation ilotière?)?

Pourquoi, en même temps, exiger la suppression des preuves que sont les enregistrements des 24 heures de vidéos, d’avant et pendant la tuerie, s’il n’y a rien à cacher! A quand le remaniement. Août est propice à un tel remaniement de fond et de fonds....

A suivre ……

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/attaque-de-nice/20160724.OBS5199/nice-la-policiere-municipale-maintient-ses-accusations-contre-l-interieur.html

 

****

 

Manuel de sabotage édité par la C.I.A.

Ce manuel fut, à la base, élaboré par la CIA pour soutenir les Contras, la guérilla anti-sandiniste du Nicaragua. Ronald Reagan, ne pouvait tolérer qu’une expérience communiste se déroule dans un pays aussi proche des U$A. D’où la diffusion de ce manuel aux paysans et aux ouvriers qui devaient assurer le soutien aux Contras dans les centres urbains et ruraux en pratiquant gaiement le sabotage.
Le Nicaragua n’est plus communiste depuis longtemps, et Reagan ne sait même plus qu’il a été un jour maître du monde. En attendant, ce manuel refait surface, avec certes quelques modifications. Alors puisque les capitalistes et leurs flics ont décidé de nous mâter à coups de triques, et qu’ils veulent nous redonner le goût du travail, ce manuel de sabotage tombe à point pour leur montrer que leur société inhumaine est sur le point de s’effondrer grâce aux stratégies qu’ils ont eux-mêmes échafaudées.
Encore une fois, merci la CIA…

Le capitalisme ne s’écroulera pas tout seul…
Aidons-le !

Une seule personne peut réaliser un grand nombre d’actions sans aide extérieure ni planification préalable. On peut pratiquer le sabotage de façon improvisée chaque fois qu’une occasion se présente. Mais plus nous serons nombreux/ses à pratiquer le sabotage, plus nous gripperons les rouages de la machine policière et financière. Cependant, il faudra toujours rester prudentEs, bien réfléchir à la nécessité d’impliquer d’autres personnes, et surtout ne jamais parler de vos activités de sabotage au premier venu.

Comme nous l’avons déjà précisé, les techniques présentées dans ce manuel correspondent à un niveau individuel de sabotage, ou du moins à celui d’une cellule de base — ne dépassant pas deux personnes — évoluant en parfaite clandestinité.

Est-ce le bréviaire :

  • du pouvoir
  • des terroristes
  • des déséquilibrés ou petits délinquants de droit commun et non canonique (ceux qui seraient adeptes de la radicalisation spontanée, préparée de longue date. L’acte de naissance étant celui où l’on prononce les mots martyrs?)

Faut-il dire merci à la CIA qui s’y entend pour foutre la merde partout où les intérêts US pourraient devenir intéressants? Ce serait donc la CIA qui arme les esclaves d’allah

 

https://www.infokiosques.net/lire.php?id_article=636

 

****

 

 

 

****

 

Attentats de Nice: pourquoi le Parquet demande l’effacement total des vidéos?

Attentats de Nice: pourquoi le Parquet demande l’effacement total des vidéos?

la sous-direction antiterroriste (SDAT) a envoyé aux agents qui gèrent la vidéosurveillance de la ville une réquisition citant les articles 53 et L706-24 du code de procédure pénale et de l’article R642-1 du Code pénal leur demandant l’effacement «complet» de 24 heures d’images provenant de six caméras nommées et numérotées, mais aussi de toutes les scènes depuis le début de l’attentat ayant eu lieu sur la promenade des Anglais, dans la nuit du 14 juillet.

La ville est surprise, c’est la première fois qu’une telle demande leur est adressée. Et pour cause, l’art. 56 du Code de procédure pénale, qui règle la question de la préservation des éléments de preuves, dispose:

Il est procédé à la saisie des données informatiques nécessaires à la manifestation de la vérité en plaçant sous main de justice soit le support physique de ces données, soit une copie réalisée en présence des personnes qui assistent à la perquisition.Si une copie est réalisée, il peut être procédé, sur instruction du procureur de la République, à l’effacement définitif, sur le support physique qui n’a pas été placé sous main de justice, des données informatiques dont la détention ou l’usage est illégal ou dangereux pour la sécurité des personnes ou des biens.

Quelle est la logique de ce texte? Après avoir travaillé les preuves, vu lesquelles étaient utiles à l’enquête et lesquelles non, un tri peut être fait à la fin de l’enquête: les éléments utiles sont gardés, les autres peuvent être détruits. Or, nous sommes en tout début d’enquête, c’est ce qui surprend.Le Parquet, pour une raison ou pour une autre, veut avoir la maîtrise totale de l’image et des preuves. Soit. Mais il invoque pour cela une raison étrangère aux motifs prévus par le Code de procédure pénale. Or, même s’il s’agit de terrorisme, la légalité républicaine n’a pas totalement été suspendue.Selon le Parquet de Paris:

« Cette réquisition de la Sdat, avec l’accord du parquet, correspond à la nécessité impérieuse d’éviter la diffusion non contrôlée et non maîtrisée de ces images, profondément choquantes pour la dignité et l’intégrité des victimes. »

L’autre argument avancé est celui de ne pas voir ces images sur les sites de propagande terroriste.Certes, l’intention est très louable. Mais cela signifie-t-il qu’il n’est pas suffisant de demander à la mairie de Nice de ne pas vendre ses vidéos aux médias ou les diffuser sur internet? A moins que les serveurs de la mairie ne soient à ce point faciles à craquer et le Parquet est beaucoup mieux protégé. Le maire, ses adjoints ou les personnes travaillant à la mairie de Nice auraient-ils l’idée saugrenue de vendre ces vidéos aux terroristes pour leur propagande? Cela semble absurde.Sur le plan juridique, l’art. 56, qui règle cette question, pose comme critères autorisant la destruction:

  • la détention illégale: la mairie de Nice détient ces bandes légalement;
  • l’usage illégal: la mairie n’en a fait aucun usage illégal et elle n’a aucun moyen de contrôler les personnes privées ayant filmé des images de la scène;
  • un danger pour la sécurité des personnes et des biens: ces images ne présentent pas un danger, elles ne montrent pas de témoins dangereux qu’il faudrait retrouver avant les truands, comme dans les films de mafias.

La réquisition du Parquet est donc très étrange. Et techniquement, cet ordre présente un danger pour la sauvegarde des images:La demande paraît d’autant plus étonnante que la SDAT a envoyé depuis vendredi dernier des serveurs afin de récupérer les 30 000 heures de vidéosurveillance liées aux événements. Une opération de sauvegarde qui va s’étendre encore sur plusieurs jours. «Nous ne savons pas si donner un ordre de destruction alors que nous sommes en pleine sauvegarde ne va pas mettre en rideau tout le système», s’inquiète-t-on dans l’entourage du dossier.L’avocat de la ville de Nice a affirmé que la ville refusait de répondre à cette demande et que les vidéos seraient mises sous séquestres, en vue d’une possible utilisation ultérieure lors de l’enquête. Etrange demande en effet. Alors que des copies circulent déjà dans tous les services, notamment à l’Elysée, le Président ayant voulu avoir les images. Lui aussi devra-t-il les détruire de peur qu’elles ne filtrent dans la presse?Sans oublier que toutes les vidéos possibles et imaginables sont déjà sur la Toile, chacun y allant de son téléphone portable. Alors que cherchent les enquêteurs? La maîtrise totale de l’image est impossible aujourd’hui. C’est plus une question de morale publique que de réquisition urgente. Avec un peu de chance l’on pourra au moins éviter de chercher des Pokémons dans la morge de Nice. Quoique …

J’ai volontairement laissé l’intégralité du texte, car il est difficile d’en extraire l’essentiel…..

Le moins que l’on puisse relever c’est :

  • la rapidité de la demande avant que l’enquête ne soit bouclée
  • veut-on interdire toute vérification de mensonges d’état
  • veut-on empêcher la vérité, réelle (et non celle fabriquée pour blanchir ceux qui n’auraient pas les mains propres, sans parler du reste….) de voir le jour

Alors se pose la question « a qui sert, réellement, le massacre de Nice? » Le moins que l’on puisse dire c’est que l’honneur de la socia-lie va être de plus en plus entaché de déshonneur, au fur et à mesure que sa fin est proche. Quelle tentation que de vouloir repousser cette échéance par des moyens « légaux » qu’autoriserait la dictature! Et ce, aussi pour éviter et empêcher la dictature de droite. Peut-on en vouloir à la gauche de vouloir nous protéger ainsi de la peste de droite, au profit de la peste brune ou vert de gris « doriphorique (*) …. »

 

http://reseauinternational.net/attentats-de-nice-pourquoi-le-parquet-demande-leffacement-total-des-videos/

 

****

 

L’unité populaire pour bâtir le nouvel ordre social !

Valls et sa clique de fainéants et d’assistés en col blanc ne veulent pas céder aux exigences du peuple souverain. Largement décrédibilisés par leurs trahisons répétées envers les citoyens et les travailleurs, ils restent sûrs d’eux, arrogants, méprisants, comme toujours, ils veulent jouer au bras de fer avec les Français. Pourtant, ces gens-là se comportent comme de véritables carpettes devant le croque-mort Gattaz et le pouvoir des puissances de l’Argent.

De quoi se plaint-on? Qui les a mis là, où ils sont?

Leur loi archaïque, d’inspiration bruxelloise, qui se réclame de la modernité, rien que cela, est inspirée directement du 19ème siècle. Elle est l’ultime trahison envers les travailleurs, envers le droit du travail et envers un siècle de luttes et de sacrifices.

Cette loi, si elle passe, brisera la vie des gens. Ils seront soumis aux règles que le patron imposera dans l’entreprise. L’ordre public social s’effacera au profit de la domination et des intérêts privés et individuels.

Or, le code du travail, c’est notre sécurité sociale, le cadre d’une protection suffisante qui permet de nous protéger individuellement et collectivement.

La loi El Khomri veut renverser ces principes : soumettre l’humain à l’entreprise.

quelles sont les origines de la MEK du travail. N’est-elle pas à sa façon une terroriste légale du pouvoir?

Nous assistons, en réalité, à une offensive de la Réaction, des puissances de l’Argent, des intérêts particuliers et spéculatifs qui va à l’encontre du sens de nos valeurs communes et de la paix sociale, qui va obliger, comme valeur suprême, l’homme à être exploiter par l’homme.

La révolution n’aurait jamais du abolir l’esclavage. C’est à cause de cette abolition que nous souffrons aujourd’hui. Un esclave permanent ne souffre pas de se retrouver esclave, puisqu’il l’est…..

Tout cela pour quoi ? Pour l’argent, pour la compétitivité, pour la productivité à outrance, sans fin, c’est-à-dire, produire toujours plus vite, à des cadences effrénées pour être toujours payé moins, le moins possible, et de considérer le travailleur comme un kleenex. En cela, ils veulent dissoudre les lois de protection et de sécurité sociale qu’incarne notre code du travail !

Nous assistons à une tentative organisée, méthodique, mûrement réfléchie depuis plusieurs années, de mettre en œuvre, par la légalité, l’esclavagisme moderne.

Cela est inadmissible et en tant que patrie universelle des Droits de l’Homme, nous ne pouvons pas, ni accepter, ni nous résigner, tant par le cœur, le corps, l’âme et l’esprit, à la domination de cet état de fait matérialiste, consumériste et à la toute dominance de l’Argent.

Et pourtant c’est bien ce que nous faisons, avec, reconnaissons le, une certaine complaisance….

Puisqu’ils veulent imposer leur ordre, imposons le nôtre ! Et affirmons sans faiblesse que dans notre système politique et social, l’exploitation de l’homme par l’homme, sous quelque forme qu’elle se présente, sera considérée comme un crime que la loi punira. Telle est la volonté populaire pour éradiquer complètement l’exploitation de l’être humain et de mettre un terme avec ce nouvel esclavagisme moderne.

C’est pourquoi nous nous opposons de toutes nos forces aux dogmes de la toute-puissance du marché et des puissances de l’Argent, lesquelles attaquent l’Etat, rompant les digues de l’intérêt général et, même disons-le, du Bien commun. L’Etat, aujourd’hui, s’effondre en silence, dans la déliquescence de ses élites.

En faisant le choix d’inscrire les Droits du travailleur dans la nouvelle Constitution d’une république sociale à bâtir, les citoyens et les Travailleurs français pourront en toute sérénité et en toute sécurité clamer dans l’enthousiasme et à travers l’élan de cette offensive sociale que l’exploitation des travailleurs au nom de la compétitivité, de la rentabilité, des intérêts privés, sera abolit. En assurant les Droits du Travailleur, en les intégrant à la loi fondamentale, les classes économiquement faibles seront protégées contre l’égoïsme, la finance et l’exploitation des classes économiquement fortes.

Nous voulons garantir à tous une Sécurité sociale et de l’emploi, ressouder les Français entre eux par la solidarité et la fraternité. Nous entendons restaurer la justice sociale et à rendre la dignité à chacun. Telles sont nos valeurs et notre ambition qui doivent permettre à la France d’aboutir à l’élévation d’une patrie sociale et humaine. Ce choix nous le considérons comme vital et salutaire. Il s’impose comme une nécessité afin de rétablir l’ordre social et la cohésion fraternelle de notre peuple. Il s’agit de bâtir l’unité populaire et de construire l’avenir pour résister aux dérégulations sociales et aux offensives antipatriotiques et antisociales de la finance, des intérêts privés et de la spéculation.

Nous ferons la démonstration et nous chercherons à assurer à notre peuple un régime social juste et humain où chacun trouvera sa juste place dans la société. Chaque homme et chaque femme qui travaille doit recevoir un bénéfice proportionné à sa participation et à son rendement. Nous voulons que chacun de nos compatriotes aient un avenir assuré. Nous voulons que nos anciens et les plus faibles d’entre-nous ne soient pas délaissés et abandonnés par la société. Nous voulons donc libérer l’économie réelle et créatrice de richesses de la finance pour réaliser une économie sociale, solidaire, en faveur de l’amélioration de la qualité de la vie, tout en permettant le développement concret et la modernisation effective de notre patrie sociale. Nous voulons tout simplement agir pour le bien social de notre peuple et de notre pays. Nous voulons éradiquer l’individualisme et l’égoïsme et renouer avec la fraternité, l’humanité, la générosité et l’amour.

Nous avons l’intention de sortir de la crise par le haut et ne pas succomber à la simplicité et à la démagogie en divisant les Français les uns aux autres. Nous n’avons qu’un seul ennemi c’est la finance avec son cortège d’alliés malfaisants qui contribuent à maintenir ce système en place !

Notre détermination c’est de défier de puissantes forces dominantes à l’intérieur et à l’extérieur du cadre social et national et d’œuvrer à l’édification de la patrie sociale et de défendre les travailleurs et les citoyens face à ces puissantes forces qui œuvrent à l’uniformisation du monde, au nivellement vers le bas de nos modes de vie mais également à la destruction de l’humanité.

La Nation est avant tout une unité économique, sociale et politique. Démocratie, participation et offensive du monde des travailleurs intellectuels et manuels, progrès et technique, innovation et  investissement, engagement collectif pour la Nation… voilà notre vision moderne que nous nous faisons de la dynamique sociale et populaire de la France du 21ème siècle. Et le patriotisme social qui est à la fois la synthèse politique de ce nouvel ordre social et de cette nouvelle philosophie de la vie : simple, pratique, populaire et profondément humaniste. C’est cette identité qui caractérise notre lutte sociale et patriotique autour de la dynamique populaire : un engagement pour la dignité, l’indépendance, la vie mais également pour l’humain, partout, toujours !

Blabla-car….. d’une certaine manière on nous mène en voiture, Simone……  (dire en pédalo ou en bateau serait crime de laisse hollandie et plagiat). Les mots sont exaltants, mais les actions le seraient peut-être encore plus et surtout éviterait d’avoir à dire. Dans l’action on ne pense pas, on ne philosophe pas….. Il est un temps pou tout :

  • un temps pour penser
  • un temps pour agir
  • un temps pour constater l’évolution

C’est la trinité ecclésiastique qui se passe alors de tout scolastique …..

 

http://patriotismesocial.fr/11942-2/

 

*****


Le gouvernement voit des complotistes partout

 

Après « raciste » et « homophobe », c’est une nouvelle insulte qui fait son entrée dans le vocabulaire étriqué des bien-pensants.

La une de Libération, consacrée ce jeudi à l’attentat de Nice, n’a pas eu l’heur de plaire au ministère de l’Intérieur, comme en témoigne le communiqué incendiaire de Bernard Cazeneuve contre le quotidien.

Dans un article basé sur des déclarations de témoins et de policiers, le journal révélait des failles dans le dispositif de sécurité. On y lit, entre autres, qu’une seule voiture de police municipale barrait l’entrée de la zone piétonne sur la promenade des Anglais ; et pas un seul membre de la police nationale, contrairement à ce qu’affirmait le gouvernement au lendemain de l’attaque.

On comprend mieux la colère de M. Cazeneuve, dont le communiqué est paru seulement quelques heures après l’article de Libé : le ministre y dénonce des « contre-vérités ». Pour lui, le journal a cédé aux « ressorts du complotisme ». Quelques lignes après avoir franchi le point Godwin qu’est l’invocation d’une théorie du complot, il conclut en évoquant une campagne « contre les préfets, les forces de l’ordre et les services de renseignement » menée par les journalistes de Libé. Quant à Didier Guillaume, le patron des sénateurs socialistes, il n’hésite pas à affirmer au micro d’i>Télé que Libération a fomenté cette polémique afin de « nuire au gouvernement pour s’opposer à l’état d’urgence ».

En un mot, les mêmes qui dénoncent les « théories du complot » chez leurs détracteurs s’imaginent d’obscures conjurations tramées par ces derniers pour parvenir à leurs fins… N’est-ce pas, là, un trait caractéristique du complotisme ?

La polémique aurait pu en rester là si Les Républicains ne s’en étaient mêlés. Audrey Azoulay, qui devait se rendre ce jeudi à Chalon-sur-Saône dans le cadre d’un festival, s’est fait désinviter par Gilles Platret, le maire de la commune.

L’édile voit dans cette venue précipitée un moyen de « faire croire à l’opinion publique que le gouvernement est irréprochable pour assurer toute la sécurité nécessaire sur les grands rassemblements de l’été » et dénonce « un contre-feu médiatique pour mieux faire oublier Nice ». Afin d’étayer son argumentaire, il invoque l’annulation surprise de plusieurs événements estivaux partout en France. Pour l’élu LR, le ministre de la Culture cherche à masquer, par sa présence, l’impuissance et l’inefficacité du gouvernement en matière de sécurité.

La réponse n’a pas tardé : un communiqué du PS « condamne » l’attitude du maire chalonnais, qui aurait cédé « aux théories du complot ».

Après « raciste » et « homophobe », c’est une nouvelle insulte, un nouveau point Godwin, qui fait son entrée dans le vocabulaire étriqué des bien-pensants : « complotiste ». Cela concerne toute personne qui cherche au-delà de ce qui est apparent, qui utilise son esprit critique et prend une certaine distance face aux déclarations officielles. Si vous remplissez un de ces critères, vous êtes un hérétique, selon l’Inquisition du PS. En guise de pénitence, vous direz neuf fois : « La France va mieux. »

Ce qui n’est pas pour les tenants est forcément complotiste…. Il faut être laudateur inconditionnel du pouvoir pour être bien vu du pouvoir. Les seuls que le connaisse (ou du moins que je connaissais) se sont aplatis sur le bi-thume d’une promenade un soir de 14 Juillet à la recherche de la fraîcheur du sol (qu’ils soient ou non Français de sol, avec ou sans bémol). A eux il ne faut pas jouer la partition…. Ils savent le poids des mots et surtout d’un 38 tonnes….. remplis de mots de génération spontanée. Nul n’a entendu le fameux allah au bar en s’écrasant de la sorte (normal, c’était dit dans leur dos!).

Tout comme ils n’entendent pas les conneries proférées depuis…. Ils ont au moins évité cela!

Quels sont les salauds qui complotent pour renverser le pouvoir et prendre Dassault (fournisseur d’armes, y compris à ce qui ne devraient en recevoir. Mais que voulez vous l’emploi plein est une volonté absolue du MEDEF et de son secrétaire au Palais) les lysés…… Ils jouent gagnant et ce sont bien les seuls

 

http://www.bvoltaire.fr/nicolaskirkitadze/le-gouvernement-voit-des-complotistes-partout,273609

 

*****

Attention! 
Dire une vérité concernant nos amis intimes juifs, et surtout à leur encontre, même quand cela les dérange, c’est de l’antisémitisme ainsi qu’accepter de la lire….. Pour être bien avec eux, il faut leur louer Israël (c’est bien connu, Israël ne s’achète pas, mais par contre on peut s’emprunter, pour le louer, à taux d’usures et de vétusté)

 FIN de la une DU JOUR

Fin de l’article de « La Une de keg » du jour. Merci de l’avoir lu et de vos commentaires. Les différents tableaux joints et à découvrir, vous ont-il éclairé, surtout en ce qui concerne les élections en prévision de décembre 2015 et au delà?

Ce qui suit ne concerne que quelques infos en attente de réutilisation (en vrai dépotoir, bric à brac, de brique et de broc), où vous pouvez puiser, à vos risques et périls garantis.

…..

L’état en son urgence……..

Etat d’urgence ordinaire et normale : 

Prochaine échéance au 26 Juillet 2016 (et de 4 dont 3 mi temps supplémentaires). Tous les rassemblements interdits (cultes, meetings politiques, match de sport, réunions syndicales, manifs, réunion de plus de 3 personnes, marchés de plein air, marchés publics, attentes aux guichets – Sécu, gares, aéroports, files d’alimentation – achats en grandes surface, queues aux cinés, concerts, …., défilés du 14 juillet, commémorations, « nuit debout »). Rendez-vous donc à la prochaine prolongation…. au 26/07/2016! Il y aura une trêve estivale – pour reprendre lors de la rentrée scolaire. Les terroristes respectent le calendrier scolaire (et solaire)! Dernière nouvelle : la Belgique n’est toujours pas en état d’urgence…. Surprenant!

Grenoble : une fresque de street art jugée anti-flic provoque un tollé

L’oeuvre « L’Etat matraquant la liberté » créée par l’artiste Goin, dans le cadre du festival de street art subventionné par la ville de Grenoble. (Capture d’écran/ France 3 Alpes)

Il paraît que l’état majore son urgence de deux mois. …… voir :  « Etat d’urgence ordinaire et normale » (plus bas)

un pays qui se « dictatorise (*) » (au nom d’un pseudo « terrorisme » – non et/ou très mal défini) et surtout qui laisse faire, avec la complicité de ses politicards et l’immobilisme de sa population ne peut revendiquer être le pays flambeau des Lumières et se ravale au rang de ses « ennemis » ou supposés. (tant que dure l’état d’urgence. ….. qui ne se presse pas pour partir si on en croit les rumeurs)

Gandhi

 Oser dire « NON », en votant blanc, tant que l’on na que des non-choix, c’est déjà être debout. Il n’est que temps avant 2017!

Et s’il ne manquait que 509 députés! (un tout petit peu plus de 88%  de dédain du problème. Ils sont libres, eux!)

Il en va de la liberté du Peuple, quand même, qu’ils représenteraient!

Il est vrai que c’est tellement banal que l’état d’urgence…..

  • Ils étaient 80 pour s’opposer en 1940…. ! sans être ripoux
  • Combien seront-ils pour la prolongation au delà du 26/07/2016? (26 ont refusé et 489 ont voté la prolongation améliorée, soit 6 mois – )  160719 – nuit de létat en urgence prolongée
  • Combien seront-ils pour celle au delà du 26/01/2017?

 

Afficher l'image d'origine

Un jour, ils nous demanderont (à droite, comme à gauche), par référendum, si nous voulons mettre fin à cet état d’urgence, que nous n’avons jamais voulu et encore moins demandé!
(l’urgence de l’état n’est pas l’état d’urgence, mais…. sa reconduite aux frontières du pouvoir et surtout dehors dudit pouvoir)

 

Article 21 Préambule de la constitution :

« Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution, la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

(En l’an I, on parlait d’insurrection et non de résistance et d’armer cette révolution). Où en sommes nous.?

en contradiction avec : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

….. et son corollaire de « Nuit Debout » et son 49-3 pour passer 2017, en force…..

——–

En France (en fin de règne, de Mars 2016 à ….. ) , on progresse! On rétablit la ferme générale en ce qui concerne la détection-radariste…. On vend la charge au privé…… Le privé va donc acheter la charge d’alimenter le budget amende de conduite et à lui de se démerder pour rentrer dans ses frais de charge et sans oublier sa marge, non d’erreur (dont il n’a que faire) mais de bénéfice. Car le privé n’est pas l’état il n’a pas le souci de déficit, son seul étant celui du profit +. Effectivement le changement c’est maintenant et ici…..

——–

Osez signer le démantèlement de la diminocratie (cf : Unedekeg du 18/01/16) : https://www.change.org/p/les-parlementaires-dire-non-au-verrouillage-de-la-d%C3%A9mocratie, au profit du rétablissement de la Démocratie

****

A lire impérativement, pour mieux comprendre ce qui nous arrive : « Al Qaïda en France » de Samuel Laurent et ce que l’on va devoir supporter. Vous y apprendrez que les djihadistes se fondent dans la foule (ils fument, boivent, se droguent – en contradiction volontaire et « autorisée »  par leurs chefs -, présentent bien….. ont parfois des situations au top)…. jusqu’au jour où on les réveille et alors quel Bataclan!

Preuve que les lois d’exception ne concernent nullement les terroristes, excepté quand ce sont des citoyens (mono ou bi) nationaux qui expriment leur mécontentement. Les terroristes les vrais frapperont où ils voudront et quand ils voudront. Que voulez vous, réellement, opposer à leur déterminisme? Leur nationalité française? Il faut être naïf pour croire aux lois liberticides, soit disant pour contrer le terrorisme…..

Et pour inciter à rester…. coi : http://www.directmatin.fr/monde/2016-01-14/daesh-brule-vivants-ses-membres-qui-ont-fui-ramadi-720362 jusqu’au bout (ou quoi)

*****


  • Vote blanc, expression du refus de non-choix
  • La non- imposition imposée en imposture
  • La Dhimmitude à refaire naître
  • A-faire « Charlie-Hebdo
  • Boites à Malices
  • autorisation de représailles à balles tueuses- « Ultima Ratio »
  • « Pupilles de la Nation non juifs » – discriminés
  • le référendum -migratoire, anti-Schengen
  • en Régionales de 2015 –R15-analyse
  • la non valeur des signatures politiques  – signature-bidon
  • de tout et de rien dans notre atmosphère, je vous assure cousin il l’a dit :  Vrac160101
  • Pan AM et après : Fin du bordel à Panama : Fin du Panama

Prêt à ressortir à la moindre alerte et avis de tempêtes…… et surtout en période exceptionnelle des urgences

Publicités

Etre abonné pour mettre un commentaire, constructif..... Merci

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :