Saga N° 3, des pauvres-riches – de la corporation

Publié le Mis à jour le


  • Les pauvres riches ont leur mesure étalon : le million (et pour beaucoup, le milliard)
  • Les riches pauvres ont leur mesure étalon : le SMIC

La seule passerelle existant entre les deux est une nouvelle mesure d’écart : « l’année – SMIC » ou « SMIC – Annuel » (c’est un peu la même idée qui existe entre l’année et l’année-lumière). On ne peut comprendre l’unité richarde si on néglige celle du prolo. Faute de quoi, on pourrait être tenté de dire que le riche est à des années-Lumières de la réalité du pauvre (bien souvent à son service, par nécessité…..). C’est celle passerelle si elle existe (mais existe t-elle réellement?), qui permet le « dialogue social » en triangulation avec les pouvoirs régaliens, qui au passage prend leur com’ (il fait cracher les deux et ce seul point devrait les unir face au pouvoir! Imaginez l’union des syndicats « patron-salariè », le pouvoir n’y résisterait pas)

 

Vos 500 du Top500 – 2014,  les pauvres-riches assignés en secteurs économiques  de relégation!

 

De l’avantage d’être riche-pauvre plutôt que pauvre riche. Les « sans dents » ne risquent plus de carie,alors que les « 100 dents » pourraient encore avoir une dent contre quelqu’un

pour mieux comprendre, sortir, en l’imprimant, le tableau annexe (en Word)  : Les 500 sectorisés

Comment se ventilent les pauvres riches amis de celui qui aime les « 100 dents » qui ne sont et ne peuvent être des « sans dents » , puisque leur limite minimale individuelle est de plus de  4 373  SMIC-annuel, leur dotation de fortune. En clair si le plus pauvre d’entre eux arrivait à se contenter d’un smic Annuel pour vivre ( ils sont quelques     à s’en contenter) il pourrait vivre ainsi durant 4 374 années. Un détail et une paille et ce n’est pas le plus riche des pauvres. Ils sont quelques 19 à vivre en ayant moins du seuil des 5 000 SMIC-Annuel

Voyez les pauvres riches ont comme vous, les riches pauvres, leurs seuils et limites… Rien à leur envier!

De plus, vous, vous êtes libres (et même parfois fortement invités à la mobilité géographique et professionnelle) alors que eux sont condamnés aux villes de relégation et au même job toute leur vie. Leur choix c’est:

  • la ville de relégation ou 
  • l’Exode forcé (en perdant toutes leurs racines et habitudes…. )
  • La contrainte de leur travail à la chaîne toute leur vie
  • Alors que vous
    • mobilité géographique libre dans tout l’hexagone et ailleurs)
    • mobilité professionnelle libre
    • liberté de changer de voie en cours de carrière (et en cas de pépin, vous avez les indemnités et le pôle-emploi. Eux n’ont rien et plus le MEDEF, leur syndicat)

Y avez vous pensé, qu’ils ont un sort pire que le votre! Avant que de réclamer quoique ce soit demandez leur ce qui pourrait adoucir leur sort et les aider à vous aimer, malgré leurs tracas et soucis pour vous nourrir à la sueur de votre front (tel que prévu par la loi de la Bible leur seul code de fonction)

 

 

Le Top5 du Top500 – sectorisé : Les 500 sectorisés

>L’internet se taille la part du lion avec un progrès de  3312% entre 2011 et 2014, une progression de  7 484 millions (soit 442 317 SMIC – Annuels de plus qu’en 2011

Voir sur le tableau la situation des 5 catégories ayant le plus progressé entre 2011 et 2014. On est effectivement à des années – lumières de la situation des petites gens….  Normal que les petits ne comprennent pas les gros, qui font pourtant tout pour qu’on les comprenne eux, allant même jusqu’à se délocaliser pour s’en sortir tant leur fortune est à l’étroit dans l’hexagone.

 

La ventilation dans les 76 secteurs économiques  de relégation, où ils sont condamnés à vivre, regroupent les 500 pauvres-fortunés de la façon suivante : voir Les 500 sectorisés

 

le tableau des regroupements par secteur d’activité où ils sont : 53– 51 – 46– 26 – 24 – 21 – 19 -17– 16 – 15 – 14 – 12 – 11 – 10 – 9 – 8 – 7 – 6 – 6 – 4 – 3 – 2 – 1  riches……, permet de conclure que :

Les 53 premiers pauvres-riches, regroupés dans la première ligne cumulent 3 200 650 Smic-Annuels, c’est à dire que si chacun s »efforçait de vire avec un seul smic-Annuel, ils pourraient vivre chacun pendant 64 000 ans c’est à dire 640 siècles, de quoi assurer l’avenir de ses descendants des années  66014 seraient assurés d’avoir au moins le smic, quand d’autres riches pauvres ont du mal à atteindre le seul seuil de pauvreté à 650€

Il y a de l’indigence dans un tel étalage d’écarts qui se creusent de plus en plus. Vous imaginez la compréhension par les pauvres riches réduits à devoir se contenter d’une moyenne de fortune de quelques 90 000 SMIC-Annuels, peuvent développer pour comprendre les riches pauvres qui en sont à quelques années-Smic les uns des autres.

 

Que penser alors d’un petit patron du CAC40 qui ne perçoit que 4,5 millions de revenus annuels (un peu plus de  266  SMIC-Annuel) et les quelques 6 millions de dividende passent pour négligeables. Il n’empêche que son revenu (et non sa fortune ) de base ne représente que 618 « SMIC-Annuels » alors que sa fortune le classe en  178éme  position du « Top500 – 2014 »  avec une petite fortune de quelques 310 millions (Ces revenus annuels ne représentant que 3,4% de sa fortune, laquelle équivaut à  18322 « Smic Annuels ». Cette fortune était de 15544 années de Smic en 2013, partie de 10 402 en 2011, soit presque doublée en 3 ans…. De combien a augmenté le PIB dans le même temps? Ne parlons pas, par respect, pour les riches pauvres qui ont vu une progression de leur pouvoir d’achat d’environ -2% (oui nous avons bien lu moins 2%). Etr les patrons ont du mal à trouver du personnel qualifié à moindre frais…. Comme on les comprend. Il faudrait envisager de faire payer les prolos pour qu’ils se fassent embaucher (on a tout essayé et rien ne relance le boulot. Alors essayons cette idée novatrice et ….. révolutionnaire)

 

 

Revenir vers : 

2 réflexions au sujet de « Saga N° 3, des pauvres-riches – de la corporation »

    Helios a dit:
    15 septembre 2014 à 9 h 46 min

    Tombé par hasard sur votre blog, c’est amusant de voir comment vous interprétez ce monde, je suis d’accord avec beaucoup de points, mais je relativiserais. D’abord un pauvre peut avoir le même téléphone dernier cri qu’un riche, ce qui signifie que la technologie est faite pour les pauvres. C’est tout de même bien orienté. Ensuite, être pauvre n’est rien quand on a la faculté de devenir riche, cette faculté humaine devrait pouvoir s’exprimer dans le cadre social, et le gouvernement devrait organiser cette compétition vitale pour le développement de l’espèce humaine = annihilation des religions et des idéologies. Le problème n’est pas qu’il existe des pauvre et des riches, mais plutôt que les pauvres ayant des facultés ne peuvent pas, ne peuvent plus devenir riche.

    J'aime

      k.e guillon a répondu:
      15 septembre 2014 à 11 h 28 min

      vous l’avez compris, il faut beaucoup d’humour dérisoire pour pouvoir inverser la courbe de lecture normale de la richesse et de la pauvreté. C’est peut-être déjà un moyen de relativiser la lutte des classes!
      La suite de cette saga est en gestation et elle sera suivie de la pauvreté mesurable en « dividendes + » des 1000 première boites « boursées », alors que les roches-pauvres sont et seront « déboursés ».
      Tout cela prend du temps pris hors de mon temps de travail bénévole non rémunéré, pour venir chaque jours entretenir la flamme d’une autre façon de voir la quotidienneté de nos efforts pour surfer sur la vague des contraintes.
      Une seule certitude, les chiffres que je présente. Ils sont le fruit d’une longue maturation et de « torturation » afin de leur faire dire ce que les pouvoirs ne veulent surtout pas révéler.
      Si je vous dit que votre salaire augmente de 0,01% je ne veux rien dire (mais je le dis quand même, cela faut bien). mais si je dis que ce 0,001% s’applique à 500€, vous voyez tout de suite ce que vous pouvez faire comme folies avec ce 0,001% de hausse. Telle est donc mon ambition…. Vous faire toucher du doigt (avec humour, provocation, dérisions, non-respect, et ce en fonction des humeurs et des sujets) les réalités de vos améliorations (pardon, évolutions, serait plus adapté) de vie…..

      J'aime

Les commentaires sont fermés.