Lettre ouverte à un Président de la République Française …

Publié le Mis à jour le


Lettre ouverte à un Président de la République

Le 20 Août 2014
Monsieur Hollande

 

Vous venez de rendre visite à votre père, vous en avez de la chance!
Mes seuls rendez-vous, ont lieu depuis 70 ans au cimetière, avec un père que je n’ai pas connu, ayant eu la malencontreuse et très mauvaise idée de mourir avant ma naissance…. Au nom de quoi, je vous le demande…. !

Quelle idée et quelle lâcheté que d’abandonner le navire avant que d’avoir mené à bon port son équipage, dont le dernier moussaillon n’aurait :

• Aucun exemple paternel à suivre
• Aucun héritage à espérer (m oral, psychologique, idéologique , philosophique…. et matériel. C’est aussi pourquoi je n’ai aucun patrimoine à déclarer et en viatique une retraite bien inférieure à certain seuil, résultat d’une riche vie commencée le mieux du monde, à l’assistance publique. Vous auriez honte d’en connaître !)
• Aucune histoire à partager
• Aucun souvenir à échanger

Mais voilà, il peut –être « présumé » innocent car il a l’excuse d’avoir couru après un titre, ignorant qu’à partir de Juillet 2000, au marché de l’argus des valeurs républicaines, ce titre coterait moins qu’un autre titre, beaucoup moins glorieux, mais néanmoins fièrement revendiqué par les enfants des récipiendaires, je veux parler du titre accordé à ceux qui sont « Morts pour rien »

Il y a 70 ans, mon père croyait encore, naïvement qu’un titre de « Mort pour la France » garantirait et protégerait ses enfants et ceux de tous ses compagnons de combat. Et ce au nom de la « non-barbarie nazie ». Vous comprenez que l’argument « barbarie nazie », ne peut servir d’écran pour tenter de justifier une » discrimination » honteuse et de ce fait, il est irrecevable.

Vous n’êtes pas sans savoir de quoi il retourne. Vous avez eu la grande générosité de signer par deux fois :

1. 09/01/2007 – http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion3545.asp
2. 11/06/2008 – http://www.assemblee-nationale.fr/13/propositions/pion0932.asp

une dénonciation de la discrimination faite aux « Pupilles de la Nation non juifs », preuve s’il en fallait qu’il y a bien une discrimination. Vous n’étiez pas, à l’époque, homme à :

• Signer n’importe quoi
• Signer pour quelque chose qui n’existait pas….
• Signer sans savoir ce que vous signiez.

Certes vous répondiez à l’impensable d’une promesse électorale de votre prédécesseur qui stipulait et affirmait que : s’il était élu, il réglerait définitivement la discrimination créée entre « Pupilles de la Nation juifs » et « Pupilles de la Nation non juifs »….. I a été élu et à part une commission-bidon, n’a rien fait pour concrétiser sa promesse (qui a fini à la poubelle comme les PPL, – Propositions de lois – ci-dessus, en fin de mandats). Mieux il a récidivé en 2012, contre vous……

Doit-on, maintenant en 2014, considérer que votre signature ne vaut rien. Ce serait assez dramatique pour la France et voudrait surtout dire que tous les actes, ordres et lois que vous avez signés depuis 2012, sont nuls et non avenus, à cause justement de la « qualité de signature ».

Votre signature n’aurait-elle de valeur et de signification que dans l’opposition ?

A j’oubliais l’essentiel ! Mon père a eu l’indélicatesse de préférer mourir au maquis, les armes à la main, en combattant la barbarie nazie (S’il n’est pas « mort de la barbarie nazie » il la combattait face à face, au quotidien, et particulièrement ce jour-là, mais elle était peut-être absente, pour jour de congé, chez des gens acculés qui rebroussaient chemin, vers chez eux en Allemagne, le sourire aux lèvrex et la fleur au fusil. Comme on disait à l’époque, cela devait-être un « jour sans »), plutôt que de s’occuper de ses cinq rejetons, dont je fus le dernier (posthume, comme ses titres « honorifiques », ne valant rien) Trois, depuis 2010, sont morts « Pupilles de la Nation non juifs » dont la souffrance a toujours été déniée, avec

• le « décret Jospin » (13/07/2000)
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000005629658
• le “décret Raffarin” (27/07/2004)
http://admi.net/jo/20040729/DEFD0400829D.html

Pour ma part, j’ai eu à me « battre » pour que la mention « Mort pour la France », soit enfin inscrite sur son acte de décès (68 ans après) et que son nom apparaisse, enfin, sur un monument aux morts. Pas mal pour un pays qui se targue d’honorer ses enfants qui se seraient sacrifiés pour lui. Il est vrai que ma démarche ne sert la grandeur des commémorations…..
Ce choix mauvais de mon père se fit un 22 Août 1944 dans les combats de Sermesse (71). Que pourrais-je lui dire quand je le « rencontrerai », demain ! Que voulez vous que je transmette aux jeunes générations, si ce n’est le mépris de la France !

Grand œuvre et petite misère d’un statut de « »Pupille de la Nation, non juif » en France de 2014
Avec le respect qui vous est du.

Kelly Guillon
« sous-Pupille de la Nation non juif », de 39/45

 

PS : Ils sont signé avec vous les PPL dénonçant soit disant, la discrimination qui persiste:  Ils ont signé PS – Pupilles

 

A noter la liste des ministres non-signataires. Il est vrai que cela ne devait pas être leur souci. Merci pour eux !
Certains (8 sur 17) ont même récidivé dans leur signature!

 

8 réflexions au sujet de « Lettre ouverte à un Président de la République Française … »

    CHAUVIN a dit:
    28 mars 2015 à 23 h 30 min

    Lors d un voyage en Afrique du nord,il y a de ça une bonne dizaine d annees,j ai rencontree un homme,un de ceux venu liberer la France en 45…je ne le connaissais ni d adam ni d eve..on a discute autour d un the dans la rue…bien etonne de voir s etre perdu une bretonne dans le coin…il avait perdu une jambe au combat…on lui avait promis monts et merveilles…il attends encore…il n y avait aucune amertume dans sa voix..il a juste dit « c est comme ça » j etais bien mal a l aise de ces promesses non tenues et de moi qui profitais bien naivement de mes libertees…
    La souffrance ne se mesure pas …
    Porter assistance aux enfants dont un parent est mort au combat aurait ete la moindre des choses …un devoir
    au lieu de ça…la double peine …parasite parias
    Le plus malheureux dans l histoire c est que je ne suis meme pas surprise….je savais deja tout cela…
    Je m interroge…et me pose toujours la question de savoir ou sont nos valeurs…..
    LIBERTE EGALITE FRATERNITE

    J'aime

      k.e guillon a répondu:
      29 mars 2015 à 9 h 47 min

      Il est réconfortant de découvrir, enfin, une Française reconnaître sa dette morale…..
      Cela laisse penser que tous ne sont pas léthargiques et osent braver les interdits imposés par les pouvoirs et par le silence pesant des médias (dont certains se disent issus du maquis et de la Résistance. On se demande bien, laquelle, alors qu’ils devraient être les premiers à veiller sur leurs compagnons morts pour leur droit de dure la vérité et combattre toutes les injustices, et surtout quand elles sont historiques). Mais il faut dire que quand ces médias sont « aidés » par les pouvoirs avec l’argent du contribuable…. on comprend mieux ce qui reste malgré tout incompréhensible.

      Merci

      J'aime

    Guillaume a dit:
    25 août 2014 à 17 h 13 min

    Bonjour, je ne sais pas si mon commentaire est constructif, mais ce que je sais, c’est que je suis plein de gratitude en pensant à votre père qui est mort pour ma liberté. Je suis désolé qu’il n’ait plus été là pour vous, puisqu’il a choisi d’être là pour nous tous.

    J'aime

      k.e guillon a répondu:
      25 août 2014 à 17 h 43 min

      Merci, en 70 ans d’existence, c’est la première fois que je reçois, personnellement, un message de gratitude et de compassion…..
      Et d’un « civil qui plus est (apparemment).
      Un souvenir e de la prime enfance  » nous étions, considérés, alors, à l’assistance publique comme des « parasites »…. ! Vous savez combien le monde de la « misère  » est cruel pour et entre ceux qui y sont… Et il paraît que cela n’est pas souffrance pour les dirigeants… Puisque l’on nous rétorque comme argument d’opposition à une reconnaissance égalitaire :
      « les enfants, « Pupilles de la nation juifs » ont souffert de la « mort pour rien » de leur(s) parents(s), alors que les enfants, pupilles de la Nation non juifs » n’ont pas souffert de la « Mort pour la France » de leur(s) parents(s). Et cela selon un décret. On sait maintenant décréter de qui souffre et de qui simule….. Que l’Homme est devenu Puissant avec ses savoirs ainsi étalés…. De quoi rire (si ce sujet n’était si triste…..

      Cordialement

      keg

      J'aime

    Zeroual Pierre a dit:
    21 août 2014 à 17 h 45 min

    Bonjour,
    En tant que Pupille de la Nation je suis entierement d’accord avec vous , mais il ne faudrait pas faire , comme de nombreuses associations ,et comme vous meme, ne parler que les Pupilles de 39/45 . Personnellement je suis Pupille de la guerre d’Indochine . Pensez vous que les victimes de la guerre 14 ( et oui , il en reste encore des Pupilles), d’Algerie et autres conflits qui eux aussi sont « Morts pour la France » ne sont pas dignes de la meme consideration.Rappelez vous de la loi du 27 juillet 1917 votée à l’unanimité par les Deputés et les Sénateurs . Merçi d’en prendre note.
    Salutation respectueuses .

    J'aime

      k.e guillon a répondu:
      21 août 2014 à 23 h 41 min

      Bonjour,

      Pour répondre à votre question, je ne suis pas habilité au pourquoi du choix de 39/45 (et pas d’autre chose) pour pondre les décrets de 2000 et 2004. Pour plus de précision, adressez vous aux politiques (gouvernants et parlementaires) qui ont agi en ce sens et ont surtout laissé faire. Soyez gentils de ne pas me faire un procès d’intention alors que je me contente de rester dans le cadre imposé par les dits politiques. Vous êtes vous adressé :
      aux associations juives qui ont argumenté pour leurs seule communauté? (oubliant que vous existiez)
      a L’unodef qui a argumenté pour ses seuls adhérents (parents mort en camp ou fusillé pour fait de résistance? (oubliant que vous existiez)
      Faites leur le même procès qu’à moi-même qui a la différence d’eux n’agit pas pour une catégorie de 39/45 (celle des enfants de morts au maquis les armes à la main, en combattant) mais pour l’ensemble des catégories délaissées de 39/45 (au détriment d’ailleurs de ma possible satisfaction relative à 5 000 dossiers – ceux de ma catégorie – réglés au lieu de 100 000…..)
      De plus qu’avez vous fait pour et par vous mêmes (seul ou en association)?

      Je ne nie nullement votre existence, mais simplement agit dans l’esprit défini et imposé par d’autres (non « Pupilles de la Nation » et dans le seul cadre imparti par eux.
      Avez vous bien lu les décrets? Et indiquez-moi à quel endroit on parle d’autre chose que de 39/45. Peut-être aurais-je mal lu!
      Et si possible essayez de ne pas tirer trop vite et trop sur l’ambulance.qui essaye d’agir. Personnellement je ne me suis jamais adressé en de tels termes que les vôtres, auprès des dites associations citées plus haut. Aurais-je du?

      Cordialement

      KEG

      J'aime

    tahar mallek a dit:
    20 août 2014 à 19 h 00 min

    bonjour KEG, Un jour vous comprendrez pourquoi les pupilles de la nation non juifs ont été écartés comme toi et comme moi aussi. Pourtant c’est simple à savoir: c’est le lobby juif qui commande cette France et non les français de souche. Ils (les juifs) votent seulement des lois qui sont à leur faveur; d’ailleurs, ils interdissent meme les manifestations pour une juste cause. Amicalement. T.M.M

    J'aime

      k.e guillon a répondu:
      20 août 2014 à 19 h 27 min

      le but n’est pas de stigmatiser une communauté, plus qu’une autre. Tout au plus peut-on parler d’égoïsme qui met à bas une institution qui faisait partie de la Grandeur de la France depuis 1917. Le drame le plus important n’est pas la lutte de clans pour leur seul profit au nom d’on ne sait quelle barbarie qui n’aurait eue cours, selon les politiques et plus encore nos gouvernants, qu’à certains moments de ces 5 longues années de souffrance (souffrance prolongée par la suite pour les quelques 100 000 délaissés par les pouvoirs, au profit de quelques 50 000 dont pour plus de 80% le parent est « Mort pour rien » et surtout pas en, combattant, au détriment parfois de leur famille). Quand cela les arrange, les gouvernants argumentent sur la barbarie et comment distinguer deux maquisards tombés au cours de combats, dont l’un est mort « à cause de la barbarie nazie » et l’autre certainement « pour la barbarie nazie ». Véridique. A preive que ce serait presque les gouvernants qui auraient inventé ladite barbarie nazie pour leurs besoins personnel (s’il n’y avait eu les drames de Tulle, d’Oradour…., d’Ascq). Mais eux sont au pouvoir et savent ce qu’ils font! On peut se poser la question du bien fondé des signatures des PPL (mais certainement qu’avant ils signaient n’importe quoi et créaient des discriminations là où il n’y en avait pas…. Mais cela, c’était avant….. depuis! La question que l’on, est en droit de se poser est ‘jusqu’à quelle ignominie supplémentaire peut s’abaisser un pouvoir pour légitimer ses actions de basse-oeuvres? » Il est sur que ces gouvernants, comme ceux d’avant, ne sortiront pas grandis de cette dramatique honte qui collera en permanence à leurs basques. Si certaines « victimes » sont frappées d’Alzheimer, il est des souvenirs qui ne s’effaceront jamais de leur mémoire et qui se conjugueront avec leur statut d’orphelin, dont l’état a alourdi le fardeau en fin de vie…. Evitons donc toute stigmatisation au delà du regret d’avoir eu à souffrir de l’égoïsme de certains « frères de galère ».

      J'aime

Les commentaires sont fermés.